Samuel à Cartagena en Colombie
25

40 destinations incontournables à découvrir dans votre vie

ATTENTION! Moi, mes souliers tient à vous aviser que le contenu qui suit contient des scènes marquantes susceptibles de vous perturber. Les images sont particulièrement addictives et vous courez le risque de vouloir partir en voyage dès maintenant dans l’une de ces destinations incontournables à découvrir une fois dans sa vie. À consommer à vos risques et périls! Je vous aurai averti! 🙂

En effet, je me rends compte que chaque voyageur a un lieu spécial (parfois plusieurs) dans le monde qui lui tient particulièrement à cœur, qu’il recommande encore et encore et qu’il juge être une des destinations incontournables à voir une fois dans une vie. J’ai donc demandé à 40 grands voyageurs qui m’entourent de se prêter au jeu et de nous dévoiler LA ville ou LE pays à visiter dans votre vie.

J’ai vraiment eu du plaisir à compiler cette espèce de giga-bucket list collective, car j’ai (re)découvert des endroits qui font rêver, qui ont chacun leurs personnalités et leurs particularités. Inutile de vous dire que j’ai envie de partir en voyage dans ces 40 lieux incontournables dès aujourd’hui, n’est-ce pas?

Je vous mets au défi de rester en place après ça!

P.S. Les destinations incontournables sont présentées sans ordre particulier.

Nos 40 destinations incontournables à visiter dans une vie

1.    Istanbul, Turquie

Un peu européenne, un peu moyen-orientale, à peine asiatique, Istanbul, c’est la ville qui vous fait faire le tour du monde en restant sur place. Ce n’est pas pour rien que Napoléon a dit :

« Si la terre n’était qu’une seule grande nation, Istanbul en serait sa capitale. »

C’est l’endroit où des inconnus vous offrent du thé aux pommes pour faire connaissance ou pour clore une affaire. C’est aussi un lieu où la qualité des textiles n’égale pas la chaleur du peuple qui les tisse. À travers les allées achalandées du Grand Bazar, on trouve un souvenir insolite, de quoi faire jaser en rentrant à la maison. À la mosquée bleue, on s’imprègne de la beauté d’une religion souvent malmenée. C’est une ville où on apprend à apprivoiser l’étrange et l’étranger. À visiter en quelques jours, ou pour toute une vie, Istanbul est un arrêt obligatoire pour tout voyageur.

Annie Picard — Annie Anywhere

table de thé - Istanbul, Turquie - Annie Picard

2.    Cambodge

La première raison que je puisse vous donner n’est pas nécessairement valable pour vous, mais pour moi elle est tout à fait légitime, car le Cambodge est le pays de mes origines. En revanche, je vais vous donner les autres raisons pour lesquelles il faut vraiment visiter le Cambodge dans votre vie.

Au Cambodge, on vous accueille, on vous respecte. J’ai remarqué à chacun de mes voyages, les Cambodgiens me disent bonjour en utilisant le « Sampeah » à l’hôtel, dans les restaurants, dans les agences… Vous le reconnaîtrez facilement quand ils joignent les mains près de leur poitrine. C’est une marque de respect et de prière. Il est souvent accompagné d’un sourire rien que pour vous. Même quand ils ne comprennent pas ce que vous leur dites, le sourire sera toujours là. Vous l’avez compris, les Cambodgiens sont tellement gentils et on fait des rencontres émouvantes. Mais alors que peut-on aimer d’autre du Cambodge?

Les temples à Angkor, bien que très touristiques, sont un incontournable des sites à visiter au pays des Khmers. Le mieux est de vous en rendre compte sur place, ces temples sont d’une beauté à couper le souffle et si vous ne les visitez pas, c’est que vous aurez manqué quelque chose! Le génocide des Khmers rouges est l’un des pires massacres de l’Histoire. Tout voyageur au Cambodge doit en être conscient, car cela fait partie de l’histoire du Cambodge. Le pays se relève et se transforme, à commencer par Phnom Penh, une capitale envoutante et passionnante. Si on s’éloigne de la capitale, la campagne cambodgienne est encore bien préservée et vous offrira des paysages idylliques. Faites un tour dans la province de Banteay Mean Chey, vous découvrirez le vrai Cambodge rural, dépaysement garanti.

Rattana de Ici Laos Cambodge

Rattana Chin au Cambodge - Angkor Wat

3.    Afrique du Sud

L’Afrique du Sud a récemment été élue plus beau pays du monde par Buzzfeed, sans doute grâce à sa richesse naturelle et culturelle unique, ainsi que son histoire qui, malgré des tournants très sombres, reste fascinante. C’est une victoire bien méritée. La « nation arc-en-ciel » compte 11 langues officielles, et bien plus de communautés, assez distinctement réparties sur le territoire. Le résultat est très simple : chaque arrivée dans une nouvelle région donne l’impression d’entrer dans un autre monde, tant les paysages, les habitants et les coutumes sont différents.

Alors que Cape Town, surnommée la « Ville Mère », car c’est le premier comptoir européen du pays, offre farniente en bord de mer et couchers de soleil depuis le sommet de la Montagne de la Table (N.B. elle fait partie des nouvelles merveilles du monde), Johannesburg (Jozie, pour les intimes) est the place to be pour la nouvelle classe moyenne noire à la recherche d’une solution miracle pour faire fortune. Entre les deux, il y a Bloemfontein, sorte de Texas façon Afrikaner, ou Durban, que l’on pourrait appeler Little India tant les Indiens y sont incroyablement nombreux. Déjà tant de diversité en évoquant si peu d’endroits…

Entre la ville, la campagne, la mer, la montagne, la forêt, le désert, la savane, n’ayez pas peur de manquer de choses à faire. Surf sur la Route des Jardins, randonnées dans le Drakensberg, safari dans les nombreux parcs qui parsèment le pays, trek dans le désert du Karoo ou du Kalahari, dégustation de vins dans la région de Stellenbosch, découverte des traditions zouloues au KwaZulu-Natal, ou simplement admiration de l’immensité de la nature face au Blyde River Canyon, il y en a pour tous les goûts! Le tout dans des paysages aussi variés qu’impressionnants.

Visiter l’Afrique du Sud pourrait être le voyage de votre vie. Le genre d’expérience dont vous vous souviendrez toujours. Grâce à la magnificence des paysages et la diversité des cultures, bien sûr, mais aussi parce que l’histoire du pays et ses conséquences sur la réalité d’aujourd’hui font profondément réfléchir sur la nature humaine, les relations sociales et le vivre-ensemble.

Julien de Voyage Afrique du Sud

Voyage à Capetown en Afrique du Sud - Julien Legrand

4.    Norvège

Voici une question impossible à répondre. Chaque endroit est différent et formidable en fonction de ce que l’on y vit. Tout dépend du contexte, de la période des gens qu’on y rencontre et surtout de la personne qui voyage. Et puis le but n’est pas tant la destination, mais le chemin qu’il faut parcourir pour y arriver…

Si je devais quand même donner un pays, je dirais la Norvège pour les gens accueillants et les paysages à couper le souffle. Encore peu parcourue par les touristes, car assez chère, le camping sauvage y est accepté, ce qui permet de mettre sa tente n’importe où à plus de 200 mètres d’une habitation. La pêche en mer est également libre de droits, donc avec un peu de débrouillardise, il y a moyen de visiter ce merveilleux pays sans trop dépenser et d’y faire de super rencontres. Preikestolen est une excellente récompense après une grosse randonnée, une vue sur les fjords incroyables. 

Alizé et Maxime de Détour Local

Alizé et Maxime de Détour Local en Norvège

5.    Estonie

L’Estonie. Sans hésiter! S’il y a bien une destination à ne pas rater en Europe, c’est ce petit pays balte le plus au nord. Que ce soit en été ou hiver, c’est une destination idéale pour cette année, dépaysante et pourtant européenne. Un petit pays bien avancé en termes de technologies, paysages nature et sauvages, un grand bol d’air assuré! J’aime particulièrement son architecture, ses maisons en bois colorées font le charme du pays, tout comme les locaux.

Au nord, la capitale Tallinn, jeune et vivante, possède un cœur historique médiéval magnifique. Au sud, Pärnu, la station balnéaire regorge de spas pour faire un point bien-être durant son séjour ou profiter de la grande plage. À l’ouest, les îles de Muhu (photo) et de Saaremaa combleront les amoureux de la nature pour une pause au calme. À l’est, la ville étudiante de Tartu et sa région du lac Peipus sont incroyables. Et enfin, au centre, Viljandi, capitale de la culture, vous étonnera avec ses musées d’art local et le parc régional de Soomaa. 

Violaine Malié de Vio’ Vadrouille

Coucher de soleil en Estonie - Vio'Vadrouille 

6.    Sortir de votre zone de confort

C’est propre à chacun. Certains rêvent de l’Italie et de ses vignobles, d’autres de l’Inde et de ses milliers d’odeurs, d’autres encore rêvent de Paris, de Buenos Aires, des îles Mouk-mouk. Le voyage d’une vie selon moi, c’est celui qui vous forcera à sortir de votre zone de confort, vous fera découvrir des facettes de vous que vous ne connaissiez pas, celui qui, ultimement, réussira à vous faire sentir chez vous alors que vous n’y aviez jamais mis les pieds il n’y a pas si longtemps.

C’est l’endroit qui, tout en étant si différent de la maison, deviendra un second lieu d’attache. S’il vous manquait des choses dans votre vie d’avant, ce lieu vous les apportera. Peu importe la destination, je souhaite à tous de vivre ce type de voyage au moins une fois dans sa vie. Que ce soit un séjour d’immersion, un projet de bénévolat à l’international, une mutation professionnelle ou une expatriation pure et simple, je souhaite à tous de trouver votre « happy place », le lieu où il fait si bon vivre qu’on a l’impression de voyager au quotidien et où le désir de fuir disparaît. Pour moi, ça a été l’Espagne, puis le Yukon. Pour d’autres, ce sera l’Italie, l’Inde, les îles Mouk-mouk.

Emylie de La Yukonnaise

Emylie en randonnée

7.   New York, États-Unis

Pour moi, LA destination incontournable à visiter au moins une fois dans une vie, c’est New York! Véritable ville dans la ville, Manhattan est l’île la plus extravagante et impressionnante que j’ai eu la chance de découvrir.

Une ville où tout est démesuré : les immeubles, les distances, les quantités et les prix! Une ville qui a beaucoup à offrir que ce soit sur le plan architectural avec des constructions modernes qui fleurissent un peu partout ou d’un point de vue culturel avec ses nombreux musées et galeries qui sauront ravir petits et grands sans oublier tous les emblèmes historiques de la ville comme la Statue de la Liberté, l’Empire State Building ou encore le Brooklyn Bridge.

New York fait partie des villes cosmopolites qui ne dorment jamais, c’est une étape incontournable dans une vie de voyage…

Élodie de Mes Souvenirs de Voyage

Elodie à New York

8.    Le désert

Le désert fait pour moi partie des endroits à voir au moins une fois dans sa vie. Je pense que c’est une destination qui ne laisse personne indifférent et vous marquera à tout jamais. J’ai croisé en Jordanie des touristes qui venaient au Wadi Rum pour une journée de découverte, passaient leur temps bord d’une jeep pour rejoindre les points principaux et repartaient le soir venu. Le désert n’est pas qu’une simple étendue de sable, c’est bien plus que ça… et on ne peut pas le sentir en une journée d’excursion de groupe à bord d’une jeep.

J’ai découvert le désert dans l’Égypte postrévolutionnaire de l’automne 2011. À cette époque, les touristes n’étaient toujours pas revenus et j’ai eu l’énorme chance de me retrouver seul avec les deux guides pour 4 jours d’excursion. Je n’ai jamais ressenti une expérience de voyage aussi intense et forte que celle-ci. En plus du silence parfait qui y règne et qui force à l’introspection et à l’écoute de soi, je garderai à jamais le souvenir des nuits passées sur le toit de la jeep, les yeux plantés dans la Voie lactée. Est-ce possible de voir autant d’étoiles ? J’en avais les larmes aux yeux et ne pouvais me résoudre à les fermer pour dormir. Le plus beau des spectacles : une nuit dans le désert.

Quelques jours dans le désert, pour profiter du calme absolu et d’un peu de sérénité, rencontrer les Bédouins et partager du thé avec eux, marcher sur les dunes et voir le soleil se coucher et se lever sur cet horizon magique… tout ça est pour moi une des expériences les plus marquantes et enrichissantes que j’ai eu l’occasion de vivre…

Alexis Poraszka de Le Petit Explorateur

Désert d'Égypte

9.    Islande

L’Islande est une île à découvrir au moins une fois dans une vie! Pourquoi? Il y a bien trop de raisons ! Que vous y alliez en été ou en hiver, vous découvrirez la nature à l’état pur : des centaines de cascades à contempler, des volcans à affronter, des glaciers à escalader, des paysages de lave à parcourir. Tout dans cette île vous surprendra. En hiver, vous contemplerez des aurores boréales ou verrez des baleines. En été, parcourez l’île lors d’un trek dans les terres volcaniques. Le seul problème? C’est que si vous y allez, vous ne voudrez pas en partir !

Nicolas de Week-end Évasion

Nicolas en Islande devant le Seljalandfoss

10. Pérou

Quel exercice difficile que de choisir une seule destination comme « incontournable »! Pour moi, toutes les destinations sont faites de petits bijoux, contrées rêvées, connues ou inexplorées… Tant de destinations aguichent mon imaginaire! Et c’est pour cela que je me suis créé ma (longue) Bucket List.

Si je devais n’en citer qu’une, je parlerais du Pérou. Pourquoi? Parce que je suis tombée amoureuse de ce pays. Un amour qui m’a porté déjà à 3 reprises à voyager dans ce bel endroit. Un amour qui me fera revenir, c’est certain!

Tant d’histoires et d’aventures, de rencontres et d’expériences… à l’image de ce pays, riche en variété. Du nord au sud, d’est en ouest, ce pays regorge de décors différents dans lesquels écrire des romans entiers. Côte, désert, montagne ou jungle : toutes ces régions m’ont permis de vivre des « premières fois » étonnantes.

Mon premier rafting. Mon premier vol en parapente au-dessus de falaises. Mon premier radeau sur un fleuve amazonien. Mon premier trek de plusieurs jours, dans le second canyon le plus profond du monde. Mon premier vol en avion pour découvrir un site archéologique, au-dessus des lignes Nazca. Ma première Nouvelle Merveille du monde, au Machu Picchu. Ma première expérience de tourisme expérientiel à partager la vie d’une famille dans les Andes… Bref, je pourrais en parler pendant des heures! Mais le mieux encore, c’est de vous créer votre propre expérience au Pérou!

Amandine Legrand de Un sac sur le dos

Amandine au Pérou 

11. La Réunion, DROM de France

Une destination où il faut aller durant sa vie, c’est La Réunion! Pourquoi La Réunion? Car il y a de nombreux avantages! D’abord même si moi j’aime bien parler d’autres langues, ce n’est pas le cas de tout le monde et à La Réunion les gens parlent français. Et si vous trouvez que ça manque d’exotisme, tentez d’apprendre un peu de créole!

Ensuite, c’est une île et tout est accessible facilement, vous n’avez pas à faire des centaines de kilomètres pour aller d’une ville à l’autre. Et ce point se doit d’être lié avec un autre : la diversité! En effet, on pourrait se dire que du coup un petit morceau de terre perdu au milieu de la mer ça va vite être ennuyant. Eh bien non!

À La Réunion, vous pouvez être en moyenne/haute montagne le matin et il gèle et vous redescendez pour aller à la plage l’après-midi! Il fera un grand soleil et très sec à l’ouest et vous aurez l’impression d’être dans l’humidité de la jungle sous les pluies de l’est. N’attendez plus et allez découvrir ce continent miniature où la faune est aussi belle qu’inoffensive et la flore à couper le souffle! 

Moran de Rencontre le Monde

Moran à La Réunion

12. Guatemala

J’ai voyagé et vécu au Guatemala pendant plus de 6 mois. C’est pour moi une des destinations incontournables d’Amérique latine. C’est encore bien roots, pas trop touristique (hormis les gringos en pleine saison), pas cher, y’a plein de curiosités naturelles, d’endroits magnifiques, des volcans en activité, des sites mayas… Les Guatémaltèques que j’ai rencontrés sont drôles et savent faire la fête. C’est également au « Guaté » que j’ai appris l’espagnol. Superbes souvenirs, dont ce lever de soleil sur les volcans du Lac Atitlán, depuis le sommet du Santa Maria.

Kalagan.fr, digital nomad

Kalagan au Guatemala

13. Colombie

Bon, on est d’accord que c’est impossible de choisir entre sa mère et son père… Et bien, il en va de même avec les destinations de voyage. Alors lorsqu’il a fallu réfléchir à LA destination incontournable, mes neurones ont commencé à chauffer. Et puis finalement l’évidence s’est présentée à moi : s’il fallait ne retenir qu’un pays parmi ceux que j’ai eu la chance de visiter, la Colombie serait l’heureuse élue!

Et non, je ne suis absolument pas objectif dans mon choix. La Colombie réunit tout ce que l’on peut attendre du voyage d’une vie : le dépaysement et la découverte d’une culture différente et millénaire : mélange de populations amérindiennes, africaines, espagnoles, pour les principales… Une variété de paysages à couper le souffle : des Caraïbes au Pacifique, de la cordillère des Andes à l’Amazonie, des llanos à la région du café, de la Guajira au désert de la Tatacoa, les activités de plein air ne manquent pas…

Des rencontres humaines extraordinaires : les Colombiens ne sont que sourires et vous accueillent à bras ouverts… Une culture de la fête : la musique et la danse font partie intégrante de la culture colombienne, sans parler de la gastronomie, du café et des jus de fruits. Des villes chargées d’histoire entre passé colonial et modernité : Medellín « la ville du printemps éternel », Cali « la succursale du paradis », Bogota « l’Athènes sud-américaine », 3e capitale la plus élevée du monde, Cartagena de Indias « la ville héroïque »…

Je pourrais écrire des pages sur ce que j’aime de ce pays. C’est simple, si vous ne voulez pas choisir entre romantisme, aventure, paysages, météo, désert, mer, montagne, jungle, faune, flore, ville, histoire, culture, fête, rencontres, gastronomie… Partez donc en Colombie!

Samuel Bourille de Les vents nous portent

Samuel à Cartagena en Colombie

14. Le Grand Nord canadien

Le Canada, c’est notre pays, le plus grand, le plus beau et le plus accessible! On en est fier, pourtant on le boycotte au profit des destinations les plus exotiques! Quelle honte… Pour avoir voyagé du Labrador au Yukon, en passant par le Nunavik et les Territoires du Nord-Ouest, je vous dis que le Grand Nord est la chose la plus belle au monde. On voit des icebergs gros comme des immeubles, des fjords qui feraient de l’ombre au plus grand des géants, des rivières parmi les plus pures de la planète et une faune sauvage que le monde entier nous envie.

Oui, le Grand Nord coûte cher, mais il nous appartient et c’est à nous de le voir pour pouvoir le promouvoir. Pourquoi y a-t-il plus de Français, de Japonais et d’Américains à être allés à Dawson City ou Yellowknife que de Québécois ou de Canadiens? Vous êtes-vous déjà posé cette question un jour ? Un 500 $-1000 $ bien investi vous fera voir les plus belles aurores boréales qui existent et vous fera rencontrer d’autres Canadiens à l’histoire millénaire, ces Inuits qui nous semblent pourtant si peu familiers. Allez voir à quoi ressemble ce Canada et ce Québec du Nord, ces terres que tout le monde nous envie et que l’on ignore pourtant tous les jours.

Frédérique Sauvée de À la Croisée des Sentiers

Frédérique dans les Tombstone, Canada 

15. Italie

La destination incontournable à visiter dans sa vie, pour moi, c’est l’Italie! Pourquoi? Et bien tout simplement parce que c’est le plus beau pays du monde! Et je peux vous le prouver. C’est un pays très cinématographique d’ailleurs. Tout est beau, bon et formidable en Italie, c’est un pays qui a tout! Les villes sont magnifiques : bien sûr, ne manquez pas Rome, la cité éternelle, mais aussi Venise, la ville romantique par excellence et unique au monde, mais aussi Vérone pour son histoire de Roméo et Juliette, Florence la superbe, la tour de Pise mythique. Il y a aussi Milan pour son énergie, sa fashion week et son nightlife. Et même les villes moins importantes comme Naples ou Turin, par exemple, valent le détour.

Si vous préférez la nature, il y a les Alpes au Nord pour skier en hiver ou profiter des lacs italiens l’été, Cinque Terre ou la côte amalfitaine. L’histoire est millénaire et on peut visiter des ruines et sites archéologiques partout comme à Rome ou à Pompéi. Les villages sont adorables. La gastronomie est à tomber : pizza, pâtes, fromages, vins, cafés ou glace, tout est délicieux. Et enfin les gens sont très charmants dans tous les sens du terme : ils sont beaux, élégants, souriants et sympathiques et pour finir ils parlent la langue la plus sexy du monde. Bref, si vous ne pouvez voir qu’un seul pays avant de mourir, allez en Italie! 

Emilyz de Travel and Film 

Emily Zanier à Rome

16. Népal

Des destinations coup de cœur, il y en a des tonnes. Elles dépendent des goûts et des couleurs, mais aussi des humeurs. Me concernant, c’est le Népal qui m’a frappée de plein fouet, à un moment où je ne m’y attendais pas. Ou plus. Nous avions passé cinq mois en Asie, et j’arrivais à saturation. L’Inde m’avait achevée, épuisée et je ne pensais plus qu’à partir, à quitter l’Asie pour le prochain continent. Et pourtant, c’est au Népal que je me suis ressourcée.

Petite enclave du sous-continent indien, le Népal figure parmi les pays les plus pauvres au monde. Le revenu moyen par habitant est inférieur à 400 $. Par an. Mais c’est pour moi l’un des pays les plus riches de la planète, une richesse qui ne se compte pas en dollar, mais de celle qui emplit le cœur, et l’âme, et cela, durablement. Le Népal, c’est une population accueillante et chaleureuse. Vaillante aussi. Malheureuse habituée à vivre tout un tas de drames, en témoigne le terrible tremblement de terre de 2015. Un peuple qui reste souriant, avenant et qui, chose rare dans cette partie de l’Asie, ne nous a pas donné l’impression d’être des portefeuilles ambulants.

Le Népal, c’est une nature extraordinaire et généreuse. Colérique, parfois, mais toujours sublime. C’est l’endroit où se retrouvent les randonneurs du monde entier, unis dans une même ferveur, une même adoration pour ces géants incroyables que sont les montagnes de l’Himalaya. On s’y aventure hâtivement, pressé de découvrir un monde que l’on ne peut guère imaginer.

Le Népal, c’est en vrac des odeurs épicées, des saveurs colorées, des sourires intimidés et des lacs encerclés de pics enneigés. En un mot, une douce nonchalance que l’on ne veut jamais quitter. Bref, vous l’aurez compris, le Népal est pour moi la destination d’une vie, celle qui laisse des traces dans l’âme et qui vous flanque une sacrée leçon de vie !

Lydia de Nowmadz 

Nepal - Anapurna - NOWMADZ

17. Inde

Qu’on adore ou qu’on déteste, l’Inde n’est pas un pays qui laisse indifférent. C’est LE véritable pays des extrêmes. L’extrême richesse et l’extrême misère. L’extrême beauté et l’extrême débauche. L’opulence démesurée des palaces et des forteresses qui témoignent du temps des maharajahs. Les mendiants décharnés et les grands gourous spirituels qui partagent les rives du Gange pour performer leurs rituels aux dieux. Les vaches, les singes, les chiens, les rats qui se disputent les montagnes de déchets dans les rues. Les femmes vêtues de saris flamboyants de princesses qui se promènent au milieu des bazars chaotiques. Les temples moyenâgeux d’une beauté et d’un mysticisme palpables. Tous les festivals grandioses, les odeurs étourdissantes, les saveurs capiteuses, les scènes perturbantes, les couleurs éclatantes, les bruits agressants et les décors de mille et une nuits. Parce que l’Inde nous a déstabilisés, émerveillés, scandalisés, séduits, dérangés, c’est selon nous LA destination incontournable à visiter dans une vie.

Nadia et Mike de Lovetrotters

Love Trotters en Inde au Taj Mahal

18. Castilla y León, Espagne

L’Espagne est une destination qui est très en vogue. En réalité, l’Andalousie et Barcelone dominent l’offre touristique. Pourtant, c’est ailleurs qu’il me parait essentiel d’aller, ou du moins de ne pas faire l’impasse, si vous comptez traverser ce pays : la Castilla y León. C’est une région qui d’une manière ou d’une autre vous touchera.

Si ses trois villes et cinq sites classés à l’UNESCO sont une belle vitrine, c’est l’authenticité de la région qu’il faut découvrir. Les villes sont si différentes qu’on ne peut en donner des caractéristiques communes. Ses habitants sont toujours très fiers des lieux qu’ils habitent, à les entendre ils disent toujours avoir un monument, une œuvre, un lieu, qui est le plus ancien, le plus beau, ou le plus grand du monde. Cette passion, ils vous la transmettent, à vous voyageurs de passage, en prenant votre plan, en griffonnant tel lieu à voir, en vous parlant de leur histoire personnelle.

Quant à la région, elle peut nous parler à tous, car les évènements qui s’y sont déroulés laissent leurs traces dans notre vie, comme le partage du monde à Tordesillas, qui explique la domination de l’Espagnol en Amérique du Sud. Entre sa montagne et sa meseta, cette région, qui se vend comme « un musée à ciel ouvert », permet de découvrir une Espagne différente, où le tourisme international de masse n’a pas tous transformé, bétonné. Le tourisme est là, mais sans détruire l’âme de la région.

Isabelle de Escapade Castilla y Leon

Castilla y Leon - Burgos par Isabelle Aubin

19. Groenland

Le Groenland est une terre mythique qui a été explorée pour la première fois en 982 par Erik le Rouge, un explorateur norvégien qui lui donna son nom : « Le pays vert » ou Greenland. Deux autres dates marqueront l’histoire du Groenland : – 1884, date à laquelle les Inuits de la côte Est ont des contacts avec d’autres hommes et sortent de l’ère paléolithique – 1888, date à laquelle Fridtjof Nansen réussit le premier à réussir la traversée du Groenland. Ce fut alors le début des grandes expéditions polaires.

J’ai tout de suite été émerveillé par ces grands espaces, ces terres sauvages, glacées et isolées. Cela correspond à la définition que je donne au mot « liberté ». L’esprit d’aventure qui m’est très cher y est présent avec beaucoup de puissance. Aller au Groenland, c’est la possibilité de vivre des moments de vie intenses :

  • S’immerger au cœur d’immenses fjords glacés et approcher la calotte glaciaire, la 2e plus vaste de la planète, dont l’épaisseur de glace dépasse parfois les 3000 mètres. On l’appelle aussi l’Inlandis groenlandais;
  • Découvrir le monde des Inuits, ces derniers chasseurs de phoques, de baleines et d’ours, passés en 130 ans de l’époque paléolithique à l’ère du téléphone portable.
  • Observer des icebergs gigantesques et des aurores boréales.

Pour finir, il ne faut pas oublier que le Groenland reste une terre très hostile avec de nombreux dangers. Je n’en citerai que deux : le danger météo avec le « Piteraq », un vent catabatique qui déboule de la calotte à plus de 250 km/h en quelques secondes et dont il est indispensable de se protéger. Le danger animal avec la présence de l’ours polaire qui habite tout le territoire. Depuis les dérèglements climatiques, l’ours a tendance à rentrer dans les villages pour trouver sa nourriture.

François de Un monde d’aventures

François au Groenland

20. France

Je suis Française, je vis en France métropolitaine, mais quand on me demande quelle destination est incontournable dans une vie, je réponds immédiatement la France. La France métropolitaine, bordée à la fois par un océan et des mers, ses fleuves, ses vallées, ses montagnes, ses volcans endormis. La France et ses îles, près de la métropole comme les toutes petites îles Chausey ou bien plus loin comme les célèbres Guadeloupe, Martinique, Réunion… Et tellement d’autres encore.

Voyager en France, c’est pouvoir se baigner dans des piscines naturelles en Corse, se mettre au défi de gravir le Mont Blanc, déguster des vins et des fromages divins dans pratiquement toutes les régions. Voyager en France, c’est pouvoir faire du ski sur d’anciens volcans, visiter des musées que les curieux du monde entier voudraient voir, pouvoir changer complètement de paysages en seulement quelques petites heures. Nature, culture, histoire… la France est bien trop riche pour ne pas faire partie de ce classement, pas vrai?

Julie Lobstein de La Boucle Voyageuse

France - La Boucle Voyageuse

21. Canada

Qu’on y vive ou qu’on le perçoive comme le bout du monde, le Canada est pour moi incontournable. Je l’ai longtemps boudé; aujourd’hui, je reconnais que plusieurs de mes voyages les plus marquants ont eu lieu dans des destinations où l’on ne m’a même pas demandé mon passeport. J’ai marché sur les traces des Vikings à Terre-Neuve, sur celles des chercheurs d’or au Yukon et me suis retrouvée entourée de dizaines de bélugas dans la baie d’Hudson, à Churchill, au Manitoba. J’ai poussé tant de « oh! » et de « ah! » en découvrant la Colombie-Britannique et l’Alberta que ma mâchoire a failli y rester. L’accueil des provinces maritimes m’a chaque fois donné envie de m’y installer (bon, d’accord, le homard aussi). J’aime m’étourdir à Toronto, décrocher à Tofino et voir le temps s’écouler lentement en train, trait d’union mouvant entre les provinces.

Ma province natale est sans doute celle qui m’a le plus étonnée au fil des ans. Alors que je croyais connaître le Québec, je vais de ravissement en ravissement. Comment oublier un coucher de soleil à l’île Verte? La majesté du fjord du Saguenay, peu importe le point de vue où l’on se place? Les contes Wendat dans la maison longue de Wendake? L’histoire fascinante de la découverte de l’or en Abitibi? Le Canada, ce n’est pas un pays, mais plusieurs, et il faut de nombreux voyages pour en prendre la pleine mesure.

Marie-Julie Gagnon de Taxi-Brousse

Marie-Julie Gagnon à Churchill, Manitoba, Canada

22. Iran

L’Iran est un pays qui s’ouvre tout doucement au tourisme, mais il est encore méconnu de la plupart des voyageurs. Voyager en Iran est pourtant inoubliable grâce à son histoire, ses paysages, ses monuments et sa population d’une extrême générosité. Encore peu habitués à voir des touristes, les Iraniens sont curieux de vous connaître et les échanges authentiques sont facilités. Si je n’avais qu’un endroit à vous conseiller, ce serait la mosquée Nasir-Ol-Molk à Shiraz dès l’aube. Les rayons du soleil se transforment en explosion de couleurs en traversant les vitraux. Un spectacle unique.

Pauline de Graine de voyageuse

Shiraz en Iran

23. Guyane

La Guyane, ce bout de France perdu dans l’immense Amérique du Sud, est une de ces destinations « surprises » où l’on ne sait pas trop à quoi s’attendre en y allant, voire, l’on s’y rend avec beaucoup d’appréhension — ici à cause de sa réputation d’enfer vert — pour y repartir complètement conquis! Outre le retour à l’essentiel qu’on apprécie toujours d’expérimenter dans les endroits isolés, difficiles d’accès, ou tout simplement peu peuplés, c’est son rapport à la nature qui nous a fait craquer!

En Guyane, pas besoin d’être sportif, aventurier ou tête brûlée pour accéder à des joyaux de notre planète. Il suffit de se promener sur la plage pour assister au spectacle époustouflant de la ponte des tortues luths. Une heure de voiture, on met le canoë dans une crique et hop c’est toute la richesse de l’écosystème de la mangrove qui s’offre à nous. Un séjour en forêt tropicale, peu importe qu’il soit isolé, de longue durée ou aucun des deux, et c’est toujours un enchantement des sens. Il faut prendre le temps d’observer et d’écouter pour que le miracle se produise : au loin, des feuilles bougent et ce sont des singes-saïmiri aussi habiles que rapides qui se déplacent en grand groupe, un bruit sourd de marteau à la cime des arbres, on se tord un peu le cou pour apercevoir un pic-vert, à nos pieds, un minuscule point se déplace, c’est une grenouille en mode camouflage que l’on a dérangée en marchant, ou parfois, une mygale qui s’enfuit tellement vite que l’on n’a pas eu le temps d’avoir peur… Bref, à chaque séjour en forêt, on ressent beaucoup d’humilité, de sérénité, et, surtout, une incommensurable envie d’entrer en communion avec cette Mère-Nature omniprésente!

Claire et Guillaume de À la croisée des chemins

Saimiri - Guyane

24. Laponie

J’ai toujours aimé la neige. Petit, je me souviens quand les températures frôlaient les 0 et que le ciel se couvrait de gris, attendre derrière ma fenêtre les quelques flocons qui (des fois) allaient blanchir les maisons. 2 centimères de neige et j’étais fasciné. Heureux comme un enfant.

Un peu plus tard, plus grand, après un premier voyage à Stockholm — que j’ai adoré —  j’ai décidé d’aller plus haut, tout au nord. Toujours fasciné par la neige, toujours une âme d’enfant. Et j’ai toujours aimé les extrêmes. C’était en Laponie que je suis allé. Le pays du Père-Noël. J’imaginais déjà les rennes venir me chercher pour m’emmener dans une cabane en rondins de bois.

Et là, ce fut la claque : un paradis blanc. Partout. Comme je l’imaginais. Des mètres de neige, des paysages blancs, des arbres recouverts, semblant figés pour l’éternité. Les bruits complètement étouffés, il faut l’entendre pour le croire. Comme si vous étiez dans du coton, oui c’est ça.

Il y fait froid, un froid qui peut devenir dur, violent. Mais il y a aussi des lumières rasantes, des lumières magiques. Chaque heure de la (courte) journée d’hiver apporte son lot d’émotions. On parle lumière, je ne peux pas ne pas parler des aurores boréales. Vous saviez qu’il s’agissait d’un renard arctique qui balaye la neige avec sa queue? Un renard vert… ou autre chose, peu importe. Mais c’est magique, réellement, de se retrouver sous le ballet des lumières du nord, les regarder jouer, les attendre souvent, sans même penser au froid pourtant bien présent.

Si vous aimez la neige, les contrastes, et les belles lumières, vous ne pouvez pas ne pas aller un jour en Laponie. C’est fascinant, tellement différent de ce qu’on peut trouver ailleurs. C’est un autre monde, plus dur, plus beau, et surtout fascinant. Il y a un silence presque mystique, et on s’y sent vraiment ailleurs. Loin. 

Laponico de Carnets nordiques

Laponie

25. Nouvelle-Zélande

Que l’on soit passionné de voyage ou non, la Nouvelle-Zélande est une destination à visiter au moins une fois dans sa vie. Aotearoa, de son nom maori qui signifie « pays du long nuage blanc »,  offre une étonnante et exceptionnelle diversité de paysages et promet un émerveillement total chaque jour passé sur l’une des deux îles et nombreux îlots qui composent le pays. Ici, l’homme, les animaux et la nature vivent en parfaite harmonie.

L’île Nord, haut-lieu de culture et de traditions maories, recèle de trésors : paysages vallonnés, plage paradisiaque, plaines parsemées de moutons, activité géothermique intense, volcans. Elle est un joyau à elle seule.

Des plages de sable doré du Parc d’Abel Tasman, aux fjords majestueux de Milford Sound et Doubtful Sound en passant par les lacs immenses couleur turquoise, glaciers imposants, montagnes aux cimes enneigées et forêts humides, l’île du Sud est un concentré de merveilles de la nature. Qu’attendez-vous pour explorer la Nouvelle-Zélande ?

Clo de Évasions gourmandes

Nouvelle-Zélande - Clo, Évasions Gourmandes

26. Yukon

Le Yukon, ce n’est pas juste épique, c’est colossal. C’est le genre de place où tu peux rouler à l’infini avec la soundtrack d’Into The Wild dans le tapis et goûter quelque chose comme la liberté. La foutue liberté jusqu’au cercle arctique et plus au Nord encore, au milieu des montagnes, au pied des glaciers ou sur les flots puissants de la Yukon River. Tout prend des proportions mythiques ici, même le soleil ne se couche pas durant l’été, il fait ce qu’il veut.

C’est une terre de possibilités pour les voyageurs en quête d’aventures hors des sentiers battus. Tu peux randonner pendant trois jours dans le parc national Kluane et croiser plus de grizzlis que de touristes. (Je m’imagine votre tête en lisant ça, haha) Tu peux te prendre pour un pionnier à Dawson et t’imprégner des légendes qui font la réputation de cette ville phare de la ruée vers l’or. Tu peux planter ta tente pas mal n’importe où et te dire avant de dormir que le Canada, c’est le meilleur pays au monde.

Anne Marie de Just Doers — Chasseurs d’expériences

Anne-Marie, Yukon

27. Danemark

Pas encore allés au Danemark? Ben voyons! Pourquoi? Vrai que le taux de change ne sera jamais avantageux pour visiter ce tout petit pays du nord de l’Europe, mais l’arrêt vaudra assurément le détour. C’est sûr, au Danemark, les gens sont beaux à rendre tout le monde jaloux. Et ils sont en forme aussi, parce que tout, tout, tout est pensé pour le vélo. Le transport en commun est super efficace, l’architecture est une décennie en avance sur le reste du monde, comme les politiques sociales et l’alimentation. Point de vue environnement, les Danois sont aussi en tête de liste pour leurs idées ingénieuses. Pas étonnant qu’il s’agisse d’un des pays où la population est la plus heureuse. Flâner dans Copenhague? Je ferais ça tous les jours de ma vie sans jamais me lasser. Les fjords, les Vikings, le château d’Hamlet… Il y en a pour tous les goûts. Le Danemark, c’est le pays que je voudrais être. Bonheur assuré!

Jonathan Custeau, Le Bourlingueur

Danemark - Jonathan Custeau 

28. Australie

« G’day mate! » “How you going?” “No worries!” Pour moi, s’il y a un pays à visiter au moins une fois dans sa vie, c’est l’Australie. Pourquoi? Parce que cette île, 14 fois plus grande que la France, regorge de trésors parmi lesquels une faune et une flore uniques au monde.

Eh oui, il n’y a qu’en Australie où vous pourrez tomber nez à nez avec un koala mâchouillant sa feuille d’eucalyptus, un quokka tout sourire et tellement adorable, un kangourou bondissant sur une plage magnifique ou un wombat gambadant tranquillement dans la verdure.

Et puis, il y a aussi ces paysages grandioses et époustouflants ! Du désert infini à la forêt tropicale en passant par la ville cosmopolite qui ne s’arrête jamais aux champs de cultures colorés et aux plages de sable fin, sans oublier le rocher du centre rouge, Uluru, l’Australie est un bonheur pour les amoureux de beaux paysages. Mais l’Australie ne se résume pas qu’à ses beaux paysages et à sa faune et flore incroyables et pour découvrir ses petits secrets, il faut y aller 😉

Marina de Stories of inspiration

Australie - Marina de Stories of inspiration

29. Thaïlande

Au départ, j’avais opté pour l’Inde, mais cette destination était déjà prise par un autre voyageur. Mais, avec le recul, j’ai décidé de parler de la Thaïlande! Une destination bien connue déjà, mais qui me tient beaucoup à cœur. J’ai en effet découvert la Thaïlande il y a de nombreuses années, et ce fut ma première véritable expérience de voyage en solo, loin de mon quotidien. Ceux qui suivent mon blogue savent en effet que j’ai effectué un stage de plusieurs mois en Thaïlande et que cela a marqué ma vie à tout jamais. Ce voyage m’a donné envie d’en découvrir beaucoup plus sur l’Asie et m’a amenée, par la suite, à entreprendre un long voyage de près d’un an pour arpenter ce continent incroyable (avant de filer vers d’autres horizons juste après).

La Thaïlande est donc pour moi un incontournable, avant tout, car c’est une destination facile d’accès pour ceux qui n’ont pas forcément l’habitude de voyager loin. Le pays se traverse en effet de long en large extrêmement facilement, et les tarifs sont très bas, ce qui permet de se rendre compte que voyager ne coûte pas si cher que cela, et donc de réitérer l’expérience…

En dehors du côté « voyage facile » de la Thaïlande, c’est un pays qui devrait plaire à la plupart des voyageurs, car l’on y trouve de tout. Des superbes îles avec des plages paradisiaques, une végétation verdoyante, un peuple agréable et accueillant, une gastronomie originale et délicieuse… Bref, il y en a pour tous les goûts et un voyage en Thaïlande devrait combler toutes les envies de dépaysement!

Camille de L’Oiseau Rose  

Éléphant en Thaïlande, Camille de l'Oiseau Rose

30. Tasmanie

Je suis vendue, je l’avoue. Ma destination coup de cœur est (et restera longtemps, je crois), la Tasmanie, cet État trop souvent oublié de l’Australie. Je recommande à tous ceux prévoyant un voyage en Océanie d’y faire un tour, et jusqu’à présent, tous ceux à qui j’ai fait cette suggestion me remercient par la suite : ils sont également tombés amoureux!

La Tasmanie est un endroit vraiment spécial qui permet de voir ce que l’Australie a de meilleur à offrir : des magnifiques plages de sable blanc et d’eau turquoise aux forêts tropicales, aux (relativement) grandes villes avec une culture et gastronomie à faire pâlir d’envie bien des capitales, à une architecture surprenante, une histoire passionnante et des habitants charmants. La Tasmanie est définitivement LA destination incontournable à visiter une fois dans sa vie!

Béatrice de AustralieQC.ca

Béatrice en Tasmanie, Australie

31. Pays basque

À cette question, j’ai d’abord pensé aux paysages de bout du monde de l’Argentine, à l’esthétique du Japon ou aux promesses d’aventures de l’Australie, mais plus je multiplie les voyages et plus j’apprécie revenir aux sources. Et puis, connaître sa région, son pays, ne serait-ce pas la base?!

La douceur de vivre, les paysages, la culture… le Pays basque possède beaucoup d’atouts et, pour l’amoureuse de grands espaces que je suis, quel régal de vivre entre montagnes et océan. La culture basque est particulièrement riche et variée de par la langue, l’architecture, la gastronomie, le sport, les fêtes et coutumes… Pouvoir choisir entre sable et neige, randonnée dans les Pyrénées ou baignade et session surf, c’est un vrai luxe! Que ce soit côté français ou espagnol, il y a tant à voir, apprendre, expérimenter ou goûter. Déguster des pintxos (tapas en basque) à Saint-Sébastien, prendre le soleil sur les belles plages, jouer au cow-boy dans les Bardenas, observer les Pyrénées depuis les crêtes d’Iparla, surfer les vagues à Biarritz, voir une partie de pelote ou de cesta punta, prendre un verre de txakoli bien frais…

Si l’on a envie de dépaysement, d’une nature encore sauvegardée et d’activités de plein air, le Pays basque demeure un incontournable… sans compter tous les chefs et restaurants étoilés que tout gourmet saura apprécier!

Maïder Oyarzabal de Made by Maïder 

Pays basque par Maïder

32. Îles Féroé

Les îles Féroé… une poignée de cailloux jetée dans l’Atlantique Nord, à la croisée de l’Écosse, de la Norvège et de l’Islande. Quelques îles si battues par les vents que les arbres n’y poussent pas (où alors très, très à l’abri), à la météo si capricieuse que l’on passe du soleil à la neige en quelques minutes et pourtant, près de 50 000 personnes y habitent.

Les îles Féroé sont devenues la dernière frontière des amoureux des destinations scandinaves. L’archipel est sous souveraineté danoise, mais la population culturellement plus proche des Islandais. Certains disant même que les Féroé, c’est en fait un peu l’Islande, avant le boum du tourisme. C’est vrai qu’avec sa grande sœur, elle partage des paysages d’une rugueuse beauté, sans les volcans… mais comme son autre voisine, l’Écosse, les paysages sont très verts en été et lorsque vous roulerez à travers les îles, vous croiserez plus de moutons que de gens!

Mais pourquoi les Féroé sont-elles inoubliables? Pour la sensation de bout du monde qu’elles procurent. Il ne faut pas aller loin pour se retrouver en pleine nature, complètement seul(e). Parce que son authenticité est réservée. La capitale, Tórshavn, est une toute ville qui a gardé son cachet ancien (surtout sur la péninsule de Tinganes, et ses maisons du XVe siècle couvertes d’un toit d’herbe).

C’est un paradis pour les randonneurs : des plus faciles (la randonnée de Tórshavn à Kirkjubøur) aux randonnées de plusieurs jours, à travers des paysages majestueux (falaises de basaltes, montagnes impressionnantes et plein, plein de chutes d’eau et l’océan, qui n’est jamais loin). C’est un paradis pour les oiseaux aussi, des milliers d’oiseaux de mer, dont les mignons macareux moines (une espèce de croisement entre un manchot et un perroquet) viennent y nicher dès le printemps arrivé (on les voit surtout sur l’Île de Mykines).

Mais le meilleur, ce sont sans doute les Féringiens. Si vous vous aventurez hors de la capitale, on viendra surement vous faire un brin de causette, tout étonnés sont les locaux de vous trouver là. Et fiers de partager avec vous un peu de leur culture et de leurs histoires. Et autour d’une bonne bière dans un pub de Klaksvik (la deuxième ville du pays, à peine 5000 habitants), il sera facile de délier la langue de quelques marins qui n’ont qu’une seule envie : raconter leurs aventures (et leur amour commun pour le Brésil). Ils sont comme leurs îles : bruts de décoffrage, mais attachants. Alors, vous y allez quand?

Mélissa de Mellovestravel.com 

Îles Féroé par Mel Loves Travel

33. Laos

Présentement, le Laos est encore l’un des pays avec les infrastructures les moins développées par rapport à ses pays frontaliers. Le commerce provenant de Chine, de Thaïlande et du Vietnam fait évoluer les choses rapidement avec la construction de routes qui couvrent les territoires de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est. Même le Cambodge qui a eu sa part de malheurs suit le mouvement quelques pas derrière.

Au Laos, on peut encore sentir que le temps s’est arrêté, mais pour combien de temps ? Nous y sommes restés deux mois en 2013 et on a senti que le pays était pris au centre de cette effervescence. On y a rencontré des gens gentils, généreux, toujours souriants (souvent à cause du « Lao-Lao » ou de la « BeerLao », mais on ne va pas aller là…) qui ne demandent que pour la plupart d’un minimum pour vivre en famille. C’est cliché, mais c’est vrai. Travail, petite bière, siesta… La vie de rêve (pour nous, évidemment)!

Des gens qui vous accueillent et qui vous offrent des repas sans compter. Des gens qui vous invitent à prendre une « BeerLao » voyant que vous êtes perdu sur la route. Des gens qui vous demandent de regarder un téléroman thaï dans le fond de leur restaurant que vous avez adopté. Des gens qui vous supplient de venir danser sur une roche au milieu des rapides où sont posés de gros haut-parleurs à batteries. Des gens qui viennent discuter avec vous lorsque vous regardez un match de soccer amateur out of nowhere. Des gens à qui vous venez de demander des directions et qui finissent par vous inviter à leur mariage. Des gens qui sont juste contents de voir que vous raffolez de leur soupe avec des trucs bizarres dedans…

Bin voilà pourquoi le Laos! Simplement pour les gens. Un pays qui nous percute par ses habitants comme un char qui frappe un chevreuil dans la réserve de La Vérendrye!

Alex et Nadia — 2 passeports, 2 sac-à-dos

Alex et Nadia au Laos

34. Tanzanie

Le voyage d’une vie! On me demande souvent lequel de mes voyages m’a le plus marqué. Ayant bourlingué dans plus d’une quarantaine de pays, je dois avouer que ce sont mes safaris africains qui laissent l’empreinte la plus forte.

Encore il y a quelques jours, le nez au vent dans le parc national du Serengeti en Tanzanie, j’observais les lions faire la sieste dans un buisson d’acacias. Puis, voilà les rigolos phacochères qui se pointent en famille. Partout autour du camion, des centaines de zèbres suivis par leurs acolytes les gnous en déplacement pour la migration. Oh! Une famille éléphant avec un p’tit dernier. Sortez vos jumelles pour mieux observer le léopard bien installé dans un arbre dégustant sa proie. Règne animal, vous avez dit?

Nous prenons une journée entière pour partager la vie au village chez les Massaïs. Ce peuple valorise le nomadisme et ses traditions ancestrales. Rencontrer le chef, danser avec les hommes et faire de l’artisanat avec les femmes nous fait vivre sa culture singulière. Qui osera goûter le foie de chèvre offert par un guerrier? Parfois, il ne suffit que de quelques regards pour échanger.

Ce majestueux pays d’Afrique de l’Est se révèle un véritable livre illustré. Un peuple fier, une contrée conciliante (120 communautés différentes), une langue rassembleuse, le swahili, et une nature généreuse. Partout, notre famille se sent bien reçue. Du plus petit au plus grand, nous avons tous ici un cœur d’enfant. Décidément, le voyage qui fait du bien! À votre tour?

Maman Globe-trotteuse

Maman Globe-Trotteuse en Tanzanie

35. Hong Kong

Hong Kong, avec ses îles, ses milliers de gratte-ciels et son identité divisée, est une destination absolument fascinante, et selon moi incontournable. Mélange atypique des cultures chinoises et britanniques, Hong Kong semble à la fois figée dans une autre époque et tournée vers l’avenir, à un rythme supérieur à bien d’autres grandes villes. La densité et la pollution côtoient de nombreux espaces verts et une modernité jeune et dynamique inspirante. Bien que tentaculaire, elle est facile à naviguer, exceptionnellement bon marché, et il est agréable d’y marcher (et aussi d’y manger!). Sa richesse culturelle, ses marchés de nuit, son opulence et son héritage britannique sont autant de facettes qui font de Hong Kong une destination unique qui m’a immédiatement charmée. La ville la plus verticale au monde est définitivement une destination que j’adore et où je rêve de retourner!

Catherine Benoit de The Go Fever

Catherine à Hong Kong - The Go Fever

36. Chine

Chacun a son rêve américain. Le mien, c’était la Chine! Du plus loin que je me souvienne, cette civilisation m’a toujours fascinée. Le nombre de ses habitants, la culture millénaire, la taille du pays, les Chinois, la Grande Muraille, les paysages de rizières, la densité de population dans les villes, le patrimoine architectural,  les temples, la cuisine, la politique, tout était tellement différent de ce que je vivais dans mon pays. Et lorsque j’ai enfin pu aller découvrir cette nation incroyable, je n’ai pas été déçue. Le choc culturel a été intense! C’est une destination qui ne laisse personne indifférent. On est dépaysé, déboussolé et on adore ou on déteste. J’ai été captivée! C’est à ce jour le voyage qui m’a le plus marquée, LA destination incontournable de ma vie. 

Sylvie de Le coin des voyageurs

Sylvie en Chine - Le coin des voyageurs

37. Arménie

En juin 2014, nous avons découvert le sud de l’Arménie un peu par hasard, car nous étions invités au mariage d’un ami arménien à Erevan. Nous devons avouer que nous ne savions pas du tout à quoi nous attendre et que le peu d’information et de guides sur cette destination nous avait dévoilé tout au plus que quelques noms de monastères immanquables…

Après deux semaines passées dans les montagnes arméniennes, à la découverte de l’hospitalité des Arméniens et de leur extrême gentillesse, à visiter des monastères nichés dans des paysages incroyables et encore préservés du tourisme, nous avons inscrit l’Arménie sur notre liste de pays à voir absolument.

Ce voyage en Arménie nous a beaucoup touchés et nous espérons y retourner un jour.

Aude et Nico de À-Contresens

Arménie

38. Mexique

Frida Kahlo et sa personnalité forte. « Pancho » Villa et son look si « mexicain ». Les délicieux tacos. Les tonitruants Mariachis. De sacrés gros cactus. Les luxueux tout inclus de la Riviera Maya. Le Mexique a été associé au fil des années à une quantité impressionnante de clichés, à tort ou à raison (oui, les tacos sont délicieux). Mais au-delà de ces clichés, le pays offre beaucoup aux voyageuses et aux voyageurs : une myriade de cultures précolombiennes (Aztèques, Toltèques, Olmèques, Zapothèques, Chichimèques, Mixtèques, Mayas, Rarámuri et autres); une riche tradition musicale qui réunit des artistes aussi variés que José José, Los Tigres del Norte, Maná, Paulina Rubio et Cenotaph; des paysages où s’entremêlent volcans, déserts, plages, jungles et villes coloniales; une cuisine où le piquant n’a d’égal que la puissance enflammée de la tequila (le secret est dans les sauces, soit dit en passant); des ruines nichées en plein cœur de Mexico (le Templo Mayor des Aztèques), sur le bord de la mer (Tulum), dans la jungle (Chichén Itzá) ou dans les montagnes (Monte Albán); des sites naturels exceptionnels comme Hierve el Agua, la lagune de Bacalar et Barrancas del Cobre…

Quant aux expériences, le Mexique en regorge : les galas de « lucha libre » dans les arénas mythiques de Mexico et de Guadalajara; le train Chepe; les églises de Cholula; les patinoires extérieures des villes du Nord; le « pulque »; les « moles » d’Oaxaca; la cuisine de rue; le surf sur la côte Pacifique; les pyramides de Teotihuacan; le Museo Nacional de Antropología de Mexico; la maison bleue de Frida Kahlo; le musée Léon Trotsky; le décor surréel de Los Monjes; les distilleries de tequila de Tequila; les célébrations pour des fêtes comme la Semana Santa et le Día de los Muertos; les momies de Guanajuato; le snorkeling dans la mer des Caraïbes; les promenades dans les centres historiques des villes coloniales; les cénotes de la péninsule du Yucatán. Et tellement plus. Comme la poutine du restaurant Los Tabernacos à Playa del Carmen.

Et ces noms aux sonorités aussi chaudes que le désert du Sonora : Hermosillo, Durango, Sayulita, Guanajuato, Zacatecas, Querétaro, San Luis Potosí, San Miguel de Allende, Aguascalientes, Oaxaca, San Cristóbal de Las Casas, Morelia, Guadalajara, Mérida, Chihuahua, etc. Ma ville préférée? Guanajuato. Pourquoi? Ce serait un bon sujet pour un prochain billet. Au-delà des clichés, le Mexique offre une immense variété de tout. Des mois ne suffisent pas pour même en effleurer la surface. D’où l’intérêt d’y retourner. Encore et encore.

Stéphane de La Page à Pageau

Guanajuato, Mexique

39. Cap-Vert

À la recherche d’une destination exotique et pas chère, c’est un peu par hasard que nous nous sommes retrouvés à acheter nos billets pour le Cap-Vert. Nous y allions avec un peu d’appréhension sans trop savoir à quoi nous attendre et cette semaine bien trop courte ne fut qu’une succession de bons moments, belles surprises et belles rencontres, un véritable coup de foudre!

Après nous être renseignés sur Internet, nous avions choisi d’explorer les îles de São Vicente et Santo Antão bien plus authentiques et bien moins touristiques que les très populaires Sal et Boa Vista. Dès la sortie de l’avion et les premiers moments dans ce nouveau pays, nous avons été envahis par une espèce de vague de sérénité emportant tout le stress de la vie citadine sur son passage. Celle-ci s’est largement confirmée une fois arrivés à notre hôtel. Nous avons posé nos valises, admiré la vue sur l’océan depuis notre chambre d’hôtel, nous ne voulions déjà plus repartir! Tout au long de notre séjour, la gentillesse et l’hospitalité des Cap-Verdiens nous ont particulièrement touchés et nous nous sommes très vite sentis comme chez nous, chez eux. Le meilleur souvenir du voyage reste incontestablement notre rencontre avec Arlindo, notre guide local, et Marie, sa femme. Nous avons passé 2 jours absolument incroyables à leurs côtés où ils nous ont fait découvrir avec joie leur vie paisible dans le petit village de Ponta do Sol sur l’île de Santo Antão. Se baigner dans l’océan au coucher du soleil, rire à gorge déployée avec des locaux malgré la barrière de la langue, déguster de délicieuses langoustes grillées et refaire le monde autour d’un verre au bord de la mer. Des plaisirs simples et des moments magiques qui resteront à jamais gravés dans nos mémoires. S’il y a vraiment un pays à découvrir de toute urgence, c’est bien le Cap-Vert!

Nath et Seb de Voyageurs sans frontières 

Nath et Seb au Cap-Vert

40. Chez soi

Ma destination incontournable est « chez soi ». Étant de nature curieuse, je souhaite vivre le plus grand nombre d’expériences et voir le maximum de choses possibles dans ma vie. Pour cette raison, j’aurais bien du mal à nommer une destination incontournable à voir absolument. Pour moi, chaque pays a quelque chose de particulier qui lui est propre et qui le rend incontournable.

En tant que voyageurs, on a souvent tendance à désirer aller le plus loin possible pour côtoyer de nouvelles cultures, ressentir le dépaysement. Mais combien de fois ai-je entendu prononcer cette phrase « Je voyage partout dans le monde, mais je connais tellement peu mon propre pays » ?

À la question initiale, je répondrais finalement que cette fabuleuse destination est chez soi. Notre chez-nous est tout aussi beau qu’ailleurs. L’unique différence est que nous nous sommes habitués à le voir et que nous n’y portons pas le même regard que sur les destinations exotiques dont nous foulons le sol. Je vous donnerais comme défi de découvrir votre propre pays avec ce même regard, celui ouvert et tourné vers la découverte et la nouveauté. Prenez le temps de vous attarder sur les détails qui font toute sa beauté. Je suis persuadée que la diversité de votre territoire est assez surprenante. Les accents qui changent d’une région à une autre, une alimentation et un rythme de vie très différents ainsi qu’une géographie et des paysages très variés. Vous réalisez peut-être ce qui fait la richesse de votre peuple et les raisons qui poussent des milliers de voyageurs à venir visiter vos terres chaque année. Moi, mon chez-moi, c’est le Québec. Je le connais malheureusement trop peu encore. Pour cette raison, cet été, au lieu de partir à l’autre bout de la planète, je me rendrai aux magnifiques Îles de la Madeleine à la rencontre des Madelinots et de leurs paysages de falaises rouges dénudées et balayées par les grands vents du Golfe du Saint-Laurent.

Rachel de Découverte monde

Voyager chez soi - Rachel 

Merci à tous ces voyageurs d’avoir partagé leurs découvertes et leurs histoires aussi généreusement!

Et moi, quelle est ma destination incontournable préférée?

Difficile de choisir, mais si j’avais à choisir un endroit où voyager qui n’a pas été encore mentionné, je dirais le Salar d’Uyuni. Ce désert de sel de Bolivie est complètement surréel. Des kilomètres de blanc, de surface réfléchissante après la pluie, de « vagues » à motifs dans l’iode durci. À couper le souffle!

Bassin - Désert de sel - Salar d'Uyuni, Bolivie

À votre avis, quelles sont les destinations incontournables à visiter une fois dans sa vie ou que vous rêvez de voir?

Bon voyage!

Si vous avez aimé ces destinations incontournables, voici d’autres articles collaboratifs qui pourraient vous plaire :

romantique TOP destinations 2016

18 CONSEILS de voyageurs d'expérience pour économiser en voyage 18 CONSEILS de voyageurs d'expérience pour voyager léger

Vous êtes sur Pinterest?

40 DESTINATIONS incontournables à découvrir une fois dans sa vie 40 DESTINATIONS incontournables à visiter une fois dans votre vie

Vous pourriez aussi aimer

25 commentaires

  • Commenter
    Maman Globe-trotteuse
    30 mars 2016 à 10 h 48

    Wow! Dis donc Jen le résultat est époustouflant! Merci, je m’empresse de partager!

  • Commenter
    Clo de Evasions Gourmandes
    30 mars 2016 à 10 h 52

    L’Iran, le Népal, la Colombie, le Canada, le Mexique, la Tanzanie, et j’en passe … Tant de destinations que je rêve de découvrir !
    Belle sélection de destinations et ravie d’avoir pu apporter mon ressenti sur la Nouvelle-Zélande !

  • Commenter
    Rattana
    30 mars 2016 à 11 h 07

    Cette compilation je l’adore, merci d’avoir accepté ma participation. Le fait qu’on décrive en seulement quelques lignes nous donne encore plus envie d’aller (re)découvrir une ou plusieurs destinations 🙂

  • Commenter
    Bianca @ La Grande Déroute
    30 mars 2016 à 12 h 12

    Dans cette liste, je rajouterais mon tout nouveau tout chaud coup de coeur immmmmmmmense : Taïwan! Et mon coup de coeur depuis longtemps : la Bolivie.

    J’aime beaucoup la réponse de Rachel : chez soi.

  • Commenter
    Pauline
    30 mars 2016 à 02 h 08

    Oooh oui ça fait rêver!!!! 🙂

  • Commenter
    trip-of-life
    30 mars 2016 à 02 h 20

    j »aurais ajouter Ouest Américain !

  • Commenter
    Week-end Evasion
    30 mars 2016 à 03 h 30

    Ca fait rever cette liste !! J’ai donc pas mal de voyages à prévoir 🙂

  • Commenter
    Thyymhuu
    31 mars 2016 à 03 h 32

    Jolie palette ! Forcément qu’il me reste plein de destination à découvrir, mais une vie ne suffit pas ! Alors on y va au rythme de nos envies, mais surtout celle de notre bourse ou de notre temps!Cette année c’était l’Irlande en février et en septembre on prévoit la côte atlantique,pour thème ses phares jusqu’au mont St Michel toujours en road trip !

  • Commenter
    Mat
    31 mars 2016 à 06 h 49

    Il manque le Japon !!! Incontournable pour la culture, la cuisine et l’architecture

  • Commenter
    Maider
    31 mars 2016 à 09 h 23

    Sympa de retrouver des destinations originales et lire qu’au final, beaucoup de blogueurs mettent en avant leur pays d’origine et l’importance de connaître son chez soi 😉

  • Commenter
    Stephanie
    31 mars 2016 à 01 h 10

    Cet article est horrible. Si je m’écoute, je ne rentre jamais chez moi 😀

  • Commenter
    *Hiiii Nouveau mandat: tester des resorts famille SUD, durée: 1 an! - Maman Globe-trotteuse
    1 avril 2016 à 01 h 00

    […] Vous vous souvenez que le blogue fait l’objet d’une mention dans la Bible du Grand Voyageur de Lonely Planet (2014)? en plus d’être nommé dans le top « 5 blogueuses qui ont la cote » ainsi que dans la liste « 15 blogues qui font voyager » et que je fais partie des blogueurs qui recommandent une destination:  40 incontournables à découvrir dans votre vie. […]

  • Commenter
    Planete3w
    2 avril 2016 à 12 h 29

    Que de sublimes destinations. Je rêve d’Afrique du Sud, de Pérou, d’Australie , de Colombie, …. bref de pleins de pays ! Très bonne idée d’article en tout cas ;).

  • Commenter
    Voyage Nord du Perou
    13 avril 2016 à 11 h 25

    Tante de choses et tant de choses à voir. Une vie? Moi je veux être un chat! Philippe

  • Commenter
    Les 3 Moustiquaires
    12 mai 2016 à 01 h 59

    J’aime beaucoup ton blog, je suis toute nouvelle dans cette immense univers, j’avais envie de te partager mon article sur la Cappadoce, une destination que nous avons beaucoup appréciée https://les3moustiquaires.net/2016/03/30/bienvenue-sur-une-autre-planete-la-cappadoce/
    Continue ton beau travail, au plaisir de lire tes autres aventures et conseils

  • Commenter
    Agence voyage Vietnam
    2 juin 2016 à 12 h 50

    Coucou,

    Super reportage. Pourtant, il manque le Vietnam, un pays au charme nostagique avec son peuple chaleureux. Est-ce que vous envisagerez y aller ?

    Sophie !

  • Commenter
    Emilyz
    7 novembre 2016 à 02 h 28

    Incroyable cette liste. Super. J’ai déjà découvert pas mal de lieux, mais je veux aller partout et découvrir toutes ces destinations incontounables.

  • Commenter
    Meilleurs conseils pour voyager au féminin
    28 décembre 2016 à 12 h 02

    […] 40 destinations incontournables à découvrir dans votre vie […]

  • Commenter
    Michel
    23 mai 2017 à 11 h 59

    Intéressant. Je lis ce blog alors que je suis au Luxembourg, ville et pays sous-estimés, selon moi.
    La référence aux îles Moukmouk, sans tiret si je ne me trompe, est un peu comique ou sarcastique, car c’est dans le nord du Québec, en Abitibi, près de Duparquet. Loin d’être exotique comme destination, à moins d’apprécier les moustiques!

    • Commenter
      Jennifer Doré Dallas
      23 mai 2017 à 06 h 58

      Bonjour Michel,
      Oui, les îles Mouk-Mouk existent bel et bien en Abitibi-Témiscamingue et j’y suis même allée! Perso, je ne résumerais pas du tout cette superbe région comme ne valant pas la peine, loin de là….

    Commenter