Baklava aux pistaches - Istanbul, Turquie
14

10 plats à goûter à Istanbul

Véritable paradis pour les gourmands, Istanbul s’est taillé une place dans le palmarès de mes villes préférées au monde. Ces jours-ci, elle trône au premier rang, en grande partie en raison de son offre gastronomique riche et variée. Impossible d’y séjourner sans accumuler quelques kilos, mais ça en vaut définitivement la peine.

Je vous parlais récemment de mon expérience de cours de cuisine à Istanbul, mais il est également possible de découvrir la scène foodie de la métropole par vous-même. Voici donc dix plats et aliments à goûter à Istanbul :

1.    Borek

De loin mon plat salé préféré de ma visite à Istanbul, le borek est présenté de nombreuses façons. Parfois, ses nombreuses couches de pâte filo sont remplies de fromage, de patates ou d’épinards et il y a même des versions à la viande. Chaud, croustillant et moelleux au milieu, une parfaite collation d’après-midi ou un complément à un copieux repas!

Borek, mon plat préféré d'Istanbul - Istanbul, Turquie

2.    Balik ekmek

Découvert au hasard, ce petit sandwich au poisson se trouve facilement en bordure du Bosphore. Il est devenu controversé, car plusieurs marchands utilisent du poisson congelé de piètre qualité qui ne provient même pas de Turquie. Le balik ekmek est toutefois vraiment délicieux lorsque fraîchement préparé et se mange bien en admirant les bateaux passer!

Balik ekmek - sandwich au poisson à Istanbul, Turquie

3.    Simit et ayran

Montréal et New York sont reconnus pour leurs bagels, mais la Turquie n’est pas en reste! L’équivalent stambouliote se nomme simit et on le retrouve à tous les coins de rue sous forme d’anneau recouvert de graines de sésame. Les marchands volubiles les empilent par centaines devant leurs petits kiosques ambulants et on peut s’en procurer pour quelques dollars. Il y en a même fourrés au chocolat, mais ce n’est pas très typique!

Le parfait accompagnement pour le simit est l’ayran, une boisson très prisée des Stambouliotes que je n’ai appris à apprécier qu’après quelques essais. Il s’agit d’un yogourt à boire très liquide qui a un goût salé. Bon, ça peut paraître bizarre ainsi, mais goûtez, car c’est délicieux, particulièrement avec le simit!

Ayran, un yogourt salé à boire - Istanbul, Turquie Simit avec fromage et tomates - Istanbul, Turquie

4.    Dolma

Les Turcs sont des spécialistes de légumes et il m’a fait bien plaisir d’en manger une tonne après mon passage en Asie où il m’a semblé toujours manger les mêmes. Ici, on les cuisine souvent sous forme de dolma, c’est-à-dire farcis. Fromage, viande, autres légumes… la farce prend plusieurs formes, mais est toujours délicieuse. Coup de cœur pour les aubergines farcies mangées pendant mon cours de cuisine avec TurkishFlavours, moi qui n’aime pas vraiment ce légume normalement.

Aubergine farcie - cours de cuisine Turkish Flavours - Istanbul, Turquie Aubergines fourrées - cours de cuisine Turkish Flavours - Istanbul, Turquie

5.    Pide et lahmacun

Ces deux mets sont des versions revisitées de la pizza. Le pide est en fait un genre de pita cuit au four qui est farci des mêmes ingrédients que le borek, donc il est disponible en plusieurs saveurs. On le coupe généralement en lanières pour le manger pour emporter.

Le lahmacun ressemble beaucoup plus à de la pizza, mais sa pâte est très plate, dans le style du pita qu’on connait, mais plus mince. Ma préférée est la garniture de tomates, oignons et d’agneau émincé avec du jus de citron et du persil. Des versions végés existent également, mais le petit côté épicé de la sauce au piment rouge est plus qu’apprécié par mes papilles! En plus, ce n’est pas très cher et ça se vend à tous les coins de rue, donc c’est un snack parfait pour explorer la ville! Les habitués roulent le tout comme un wrap et l’accompagnent d’ayran.

Lahmacun, la pizza de Turquie - Istanbul, Turquie

6.    Kebap, doner et kofte

Bonjour les carnivores!

Le kebap n’est pas si facile à décrire, car il se décompose en plusieurs formes, mais il s’agit en somme de grillades. On connait au Québec le sis kebab qui est une brochette d’agneau, mais ce n’est que la pointe de l’iceberg.

Le doner, quant à lui, se compose d’agneau ou de bœuf, mais on en trouve parfois au poulet (boooh!). Ce sandwich est la forme la plus internationalement connue du kebap, servi en pita avec de la sauce et parfois du chou rouge. Vous savez les géantes brochettes de viande que l’on rase avec un couteau?

Les kofte sont de petites boulettes qu’on sert en sandwich (kofteekmek) ou dans une assiette avec des légumes. Difficile de vous dire la recette, car il en existe des centaines, mais certaines sont préparées avec du boulgour et la viande utilisée est généralement l’agneau.

Too Istanbul recommande quelques adresses pour tester ces spécialités.

Kebab - Istanbul, Turquie Kebap - Istanbul, Turquie

7.    Lokum ou Turkish Delights

Connus partout sous le nom de TurkishDelights, les lokum sont les desserts par excellence retrouvés partout à Istanbul (et dans le reste de la Turquie, paraît-il!). De l’eau, du sucre, de l’amidon, des essences de fruits et même parfois des noix sont les ingrédients de ce favori des visiteurs.

Vous en trouverez de toutes les couleurs et de toutes les textures. D’ailleurs, il faut s’y habiter, car c’est un mélange entre des gelées de fruits et du jell-O, mais c’est tellement bon lorsqu’ils sont frais et faits avec des ingrédients naturels.

Mon préféré est le rouleau à la pomme grenade avec des pistaches fraîches et des boules de chocolat que j’ai acheté à Ucuzcular au marché aux épices. Bilge est une petite génie des épices, soit dit en passant… Entrevue à venir bientôt!

Desserts délicieux - Marché aux épices - Istanbul, Turquie Lokum - Istanbul, Turquie Petite collation sucrée typique - Istanbul, Turquie Sucreries typiques, les lokums - Istanbul, Turquie

8.    Baklava

Mamma mia! Ce dessert a révolutionné ma vie. Bon, j’exagère à peine, mais ça n’a rien à voir avec les baklavas horribles qu’on nous sert dans les restaurants québécois. Ces petits délices « floconneux » aux noix imbibés de sirop se laissent manger à toute heure du jour et la grande variété que l’on retrouve nous oblige à en goûter plusieurs. Quel dommage, n’est-ce pas?

Au retour à la maison, j’ai découvert les baklavas syriens (moins sirupeux) à la Pâtisserie Villeray au coin de chez moi. Un parfait petit endroit pour travailler et grignoter à Montréal!

Différentes sucreries - Istanbul, Turquie Des baklavas à profusion - Istanbul, Turquie Baklavas en nids d'oiseaux - Istanbul, Turquie Baklavas classiques - Istanbul, Turquie Baklava turc - Istanbul, Turquie Baklava aux pistaches - Istanbul, Turquie

9.    Café turc et thé çay

Le café et le thé ne sont pas que des boissons en Turquie, ils sont en fait des composants culturels essentiels à toute expérience de voyage.

Le café turc est très similaire au café grec ou arménien pour ceux qui le connaîtraient. Je ne suis pas experte, mais voici ce qu’on m’a expliqué. Préparés dans un cezve (casserole en cuivre d’une forme particulière), le sucre et la poudre très fine de café sont intégrés à l’eau encore froide et le tout est ensuite porté à ébullition, mais interdit de le laisser bouillir. Attention, le café est servi tellement chaud qu’on s’en brûle les lèvres! Pour les non-initiés, c’est particulier de voir tout le marc déposé au fond de la tasse… Ne buvez donc pas la dernière gorgée goulument comme je l’ai fait!

Quand vous terminez votre café, il faut le retourner dans sa soucoupe et, dans la tradition, lire dans les dessins laissés sur les bords de la tasse. Notez aussi que le sucre ne s’ajoute pas après, il est mis dans l’eau froide au départ, donc demandez tout de suite le café sucré à votre goût.

En ce qui a trait au thé que l’on nomme çay, c’est un peu plus simple, mais tout aussi culturel, car on en consomme plus que du café. Normalement, il provient de la mer Noire et on l’infuse longuement dans une bouilloire particulière. Ce que je trouve le plus joli est la façon dont il est servi : en petites portions de type shooter dans de beaux verres parfois très décorés.Vous verrez les plateaux se balancer aux mains des marchands ambulants et on vous en offrira dès que vous mettrez les pieds dans une boutique. Acceptez, c’est normal et culturel et ça ne vous engage en rien, mais n’ambitionnez pas! 😉

Je dois admettre que je préfère de loin le thé aux pommes qui est aussi offert presque chaque fois. Plus sucré, mais délicieux!

Café turc - Istanbul, Turquie Cafetières - Marché aux épices - Istanbul, Turquie Thé aux pommes - Istanbul, Turquie Thé aux pommes - Istanbul, Turquie

10. Noix et fromages

Pour les amateurs de marchés de produits frais, franchement, vous serez servis à Istanbul. Il y a des dizaines de marchés différents, parfois avec des fruits et légumes, épices, noix, fromages, olives ou même des vêtements, souvenirs ou autres objets de tous les jours. Pas besoin de marcher longtemps pour en trouver!

Mes aliments préférés qu’on y retrouve en quantité industrielle et sous des douzaines de formes sont le fromage et les noix. Des centaines de sortes de fromages sont vendues en Turquie, alors il n’est pas possible de s’en lasser. Quant aux noix, elles se vendent à des prix dérisoires par rapport à chez nous et goûtent tellement différent vu qu’elles sont fraîchement cueillies. Un délice à grignoter en arpentant la ville.

Des noix et encore des noix - Istanbul, Turquie Marchand de noix - Istanbul, Turquie Marchand de noix en tous genres - Istanbul, Turquie Variété de fromages - Istanbul, Turquie

Je vous ai parlé récemment de mon incursion dans la gastronomie d’Istanbul avec Turkish Flavours. J’ai aussi fait une deuxième visite avec eux qui m’a menée dans des marchés sur les deux continents, aux environs du marché aux épices du côté européen et à Kadiköy du côté asiatique. Pour ceux qui n’oseraient pas s’y aventurer seuls, c’est une belle façon de découvrir les spécialités locales avec l’aide d’un guide qui traduit et interprète l’offre des marchands tout en dénichant des produits qu’on n’aurait probablement jamais vus.

Quel plat vous tente le plus?

Quels que soient vos produits de prédilection, vous trouverez de quoi plaire à vos papilles à Istanbul, difficile de faire autrement…

Bon appétit et bon voyage à Istanbul!

Vous êtes sur Pinterest?

Quoi manger à Istanbul - Gastronomie

Vous pourriez aussi aimer

14 commentaires

  • Commenter
    caro
    11 janvier 2015 à 05 h 35

    J’ai visité Istanbul en Mai 2013 et j’ai été plus qu’agréablement surprise d’avoir découvert la cuisine turque! Loin des clichés de l’unique « Kebab » (bien gras) qu’on peut trouver à Paris…c’était tellement tellement bon ! J’ai beaucoup aimé aussi les moules farcies qu’on trouve près du Bosphore vendu à l’unité

    • Commenter
      Jennifer Doré Dallas
      13 janvier 2015 à 09 h 34

      Je les ai vues, ces moules, mais je n’y ai pas goûté. Promis pour la prochaine fois alors!

      • Commenter
        caro
        20 janvier 2015 à 12 h 24

        Ah oui un pur délice..! N’hésite surtout pas. J’en salive encore rien que d’y repenser 😉

  • Commenter
    Blog Voyage
    19 janvier 2015 à 04 h 03

    Je dois aller a Istambul prochainement. J’ai envie de découvrir cette ville, notamment pour son architecture et ses monuments mais on dirait que la gastronomie vaut le coup également.

    • Commenter
      Jennifer Doré Dallas
      19 janvier 2015 à 06 h 36

      Oh que oui, tu ne te trompes pas!

    • Commenter
      Martine
      1 février 2015 à 02 h 00

      La Turquie et la bouffe. Oh quel plaisir. J’y suis allé en 2013 et 2014 et j’y retourne dans quelques mois. J’y mangerai encore et encore et j’ajouterai quelques kilo au poids de l’avion. 😉

      • Commenter
        Jennifer
        1 février 2015 à 02 h 30

        Tu me diras ce que tu découvres en plus de tous ces plats! 😉 Bon voyage à toi

        • Commenter
          salah
          25 février 2016 à 12 h 30

          pas mal…j aime bien savoir plus sur le monde……merci

  • Commenter
    defne
    25 février 2016 à 07 h 22

    DEFNE

    Malheureusement en dehors du döner , j’aime tout!

  • Commenter
    Istanbul au coucher de soleil
    11 mai 2016 à 06 h 36

    […] 10 plats à goûter à Istanbul […]

  • Commenter
    Mike
    25 octobre 2017 à 05 h 53

    Je prépare mon voyage j’ai pensé commencer par istanbul me diriger ensuite en Grèce et terminé sur la cote amalfi tout ça en 21 jours conseil pour préparation itinéraire avec avion ou train merci

    • Commenter
      Jennifer Doré Dallas
      29 octobre 2017 à 12 h 32

      Bonjour! C’est quand même 3 grosses destinations. Si ce ne sont qu’Istanbul 1 sem, Athènes 1 sem et côte Amalfitaine une semaine, ça peut aller, mais sinon c’est vraiment rapide. Je me déplacerais en avion pas trop cher avec ce genre de trajet, car ce ne sont pas des destinations reliées par train abordable!

  • Commenter
    12 pays, 12 plats à goûter absolument autour du monde | Moi, mes souliers
    11 novembre 2018 à 08 h 24

    […] Istanbul, c’est ex æquo entre le borek et les baklavas en ce qui a trait à ce qu’il faut goûter absolument dans ce joyau de Turquie. La ville ne manque pas d’options, mais la pâte feuilletée est une collation parfaite pour y […]

  • Commenter
    40 destinations incontournables à voir une fois dans une vie!
    15 juin 2019 à 10 h 58

    […] peu européenne, un peu moyen-orientale, à peine asiatique, Istanbul, c’est la ville qui vous fait faire le tour du monde en restant sur place. Ce n’est pas pour […]

  • Commenter

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.