Oiseau au-dessus de la plage de l'île-du-Prince-Édouard
0

Itinéraire d’un voyage à Île-du-Prince-Édouard: roadtrip et gourmandise

Île enchanteresse, jardin du Golfe, terre d’un rouge profond de renom, eaux salées offrant de généreuses provisions, côte centrale ou cap nord, capitale ou parc côtier… Vers 17h, notre avion se pose sur le tarmac de l’aéroport de Charlottetown, le centre névralgique de la province où vous risquez de passer si vous entamez un voyage à l’Île-du-Prince-Édouard aussi magique que le mien. Il constitue après tout depuis 1534 « la terre la plus belle que l’on puisse imaginer » selon Jacques Cartier!

Charmante escapade gourmande à Victoria-by-the-Sea

Après avoir récupéré la voiture de location, c’est le paisible village de pêcheurs de Victoria-by-the-Sea qui nous accueille pour la première soirée. Vous l’aurez compris, comme toujours, mon ventre crie famine, et ce petit hameau propose aux passants (car je m’imagine moins y rester plus qu’une nuit) de succulentes concoctions de fruits de mer, de poissons et, bien sûr, de légumes fraîchement produits dans la région, comme l’emblématique pomme de terre de la province, symbole de son assiette typique qui lui vaut parfois le surnom d’île aux patates.

Phare rouge et blanc à Victoria-by-the-Sea à voir à l'Île-du-Prince-Édouard Phare et port avec bateau bleu à Victoria-by-the-Sea, IPÉ Marais de Victoria-by-the-Sea, PEIWelcome to Victoria-by-the-Sea

Pour mon premier repas du voyage à l’Île-du-Prince-Édouard, ou Prince Edward Island pour les locaux, The Landmark Oyster House met la barre très haute pour le reste du séjour. Greg et Marly, les propriétaires, tombèrent en amour avec le site lors d’un week-end d’escapade, puis transformèrent l’église Victoria, datant de 1877, en lieu de réception pour les mariages, puis en 2019 le Landmark Café en Landmark Oyster House, la jolie maison colorée où nous mangeons.

Sur recommandation de notre serveuse en répondre à quoi y boire, je me laisse tenter par le Basil Smash, un cocktail à base de basilic qui ne me le fait pas regretter, tout comme les crab cakes moelleux et gourmands to die for. Nous avons tous adoré nos assiettes autour de la table, sans parler de l’entrée d’huîtres fraîches du jour, un autre classique de l’île.

Maison multicolore du restaurant Landmark Oyster HouseCrabe cakes et haricots jaunes classiques incontournables à l'Île-du-Prince-ÉdouardHuîtres gratinées au Landmark Oyster HouseAssiette de charcuteries locales au Landmark Oyster House - Où manger à PEI Assiette d'huîtres Landmark Oyster House

Pour dessert, faites un saut à la chocolaterie et, si le temps vous le permet, planifiez au passage un spectacle ou une pièce de théâtre dans le Victoria Playhouse Theater, un incontournable autant pour les touristes que les Prince-Édouardiens.

Nous ne resterons à Victoria-by-the-Sea que le temps d’un coucher de soleil, puisque notre hébergement pour la nuit m’enchante au plus haut point. Nous dormons au pied d’un phare, le West Point Lighthouse Museum and Inn.

Vous savez combien j’aime l’hébergement insolite! Non seulement la vue de la chambre sur la plage vaut à elle seule la réservation, mais le son des vagues et du vent frais par la fenêtre assure un sommeil réparateur comme le bord de mer me le permet toujours. J’aime tellement me trouver à proximité de l’eau!

West Point Lighthouse Museum and Inn où dormir à l'Île-du-Prince-ÉdouardChambre au West Point Lighthouse Museum and Inn - Île-du-Prince-ÉdouardPetit renard me rend visite au West Point LighthousePlace devant le West Point Lighthouse Museum and Inn - Hébergement à l'Île-du-Prince-Édouard

Road trip au nord de l’Île-du-Prince-Édouard

Après un petit-déjeuner à l’hôtel de West Point, le séjour se revêt d’atours musicaux, car nous visitons un incontournable à faire en voyage à l’Île-du-Prince-Édouard, le Stompin’ Tom Centre – Homestead & Schoolhouse à environ 40 minutes de là. Connaissez-vous Stompin’ Tom? Il s’agit d’un musicien emblématique au Canada, un homme simple qui connut un grand succès et à qui l’on rend hommage dans ce menu musée. Le clou du spectacle est littéralement cela, une prestation de ses chansons par un musicien pendant que l’on mange ou prend un verre en toute simplicité. La petite école derrière, partie intégrante du musée, évoque du même coup une autre époque de l’île pour les passants.

Centre et musée Stompin' Tom Chanteur et drapeau du Canada - Stompin' Tom Centre à faire à l'île-du-Prince-Édouard Petite école Stompin Tom Centre Homestead and Schoolhouse

Rencontre des marées

Au cap nord et au large de East Point se rencontrent les marées du détroit de Northumberland et le golfe Saint-Laurent (oui, oui, le même que dans mes chères îles de la Madeleine) afin de créer un phénomène naturel deux fois par jour.

Si vous souhaitez en apprendre davantage sur ce phénomène naturel et les espèces natives de la région, le North Cape Interpretive Centre donne accès à un musée, mais il ne m’a pas impressionné des masses, pour être franche. Par contre, il en est tout autrement dans le cas du restaurant au-dessus, Wind and Reef, dont les moules fraîches et le lobster roll me restent encore sur les papilles des mois plus tard. MMMM!

Wind and Reef - Moules fraîchesLobster roll et riz - quoi manger à l'Île-du-Prince-Édouard au Wind and Reef North Cape Interpretive Centre - Rencontre des marées

Soirée en bord de mer et nuitée douillette en voyage à l’Île-du-Prince-Édouard

Le ventre bien rebondi, l’heure du check-in est venue au Mill River Resort, un hôtel moderne dont les amateurs de golf raffolent du parcours. Pas trop mon truc, ce sport, mais la chambre récemment rénovée me plait beaucoup, ainsi que le vaste terrain et les options de divertissement sur place (piscine, spa, etc.). Pas besoin de golfer pour apprécier l’établissement!

Chambre double au MIll River Resort Lobby du Mill River Resort PEI

Je relaxe dans le lobby Pinterest-friendly avant que nous ne le quittions pour Alberton et son port pittoresque. Le ciel se revêt de grisaille, alors les photos ne rendent pas justice à l’endroit, mais qu’à cela ne tienne, car c’est de nouveau l’heure de goûter à quoi manger absolument en voyage à l’Île-du-Prince-Édouard: des fruits de mer, of course!

Au Northport Pier Restaurant, j’opte pour les pétoncles que je dévore avec vue sur l’eau pendant les nuages s’y reflètent. Pour dessert, la Key Lime Pie se dévore presque d’un trait tellement elle est légère et fluffy, une touche sucrée pas trop dense… Puis, retour au Mill River Resort pour le dodo. Ça ne paraît pas, mais les journées au bord de l’eau et la douce brise saline, ça fatigue! 🙂

Pétoncles et frites au Northport Pier Restaurant Poutine aux fruits de mer à manger à l'Île-du-Prince-Édouard Salle à manger au Northport Pier Restaurant Vieille porte d'entrepôt de pêche au Northport Pier

À faire absolument à l’Île-du-Prince-Édouard: découvrir les huîtres

La journée commence par un bon déjeuner deux œufs-bacon au restaurant du Mill River Resort avant de mettre le cap sur un de mes coups de cœur à l’Île-du-Prince-Édouard, Valley Pearl Oysters et son propriétaire comique et sympathique, Jeff Noye, aussi maire de Tyne Valley sur la Canadian Oyster Coast.

Avec le passionné de mariculture et le fondateur du Tyne Valley Oyster Festival, qui a lieu au mois d’août, j’en apprends plus sur la provenance des huîtres mangées depuis quelques jours. Il nous montre le processus de sélection, de tri et de préparation pour l’envoi avant de nous emmener sur l’eau voir les différentes étapes que sont en train de réaliser ses employés. Le soleil brille, l’eau demeure calme, c’est le paradis et je ne peux m’empêcher de mettre les pieds dans l’eau, qui nous apparaît même chaude!

Jeff Noye - Tyne Valley - Valley Pearl OystersSystème de tri d'huîtres de PEI Pêcheurs mariculteurs sur L'eau - Sortie à faire à l'Île-du-Prince-ÉdouardPêcheurs en bateau pour la récolte d'huîtres Jeff Noye en bateau - Excursion aux huîtres

J’ai été étonnée d’apprendre du même coup qu’il existe un championnat d’ouverture d’huîtres (shucking) des plus populaires; il est même diffusé en direct sur Internet pour les passionnés dans le cadre du Tyne Valley Oyster Festival. Eh ben! Je n’aurais jamais pensé…

Tyne Valley et son sundae au bacon

Jeff s’avère un grand passionné de sa région, Tyne Valley, et se fait un malin plaisir de nous conseiller des arrêts avant notre lunch, pour qu’on reste un peu plus longtemps près de cet endroit qu’il affectionne tout particulièrement. Quand nous entendons « bacon ice cream sundae », le mal est fait (ou le bien, c’est selon), la tentation s’avère trop forte, nous succombons au dessert avant le repas. Chez Kenny’s Dairy Bar, une échoppe de bord de route, la crème glacée se vend sous une multitude de déclinaisons dont le bacon n’est même pas la plus originale!

Sundae au bacon chez Kenny's Dairy Bar

Heureusement que nous avons une réservation pour le lunch, car le minuscule Malpeque Oyster Barn ne dérougit pas. Je comprends vite pourquoi grâce aux huîtres ultra fraîches qui sont ouvertes devant nous quelques instants après notre arrivée.

Huître fraîche incontournable - Malpeque Oyster BarnWrap au poisson et salade au Malpeque Oyster Barn

À voir: Central Coast Drive

Les panoramas sur l’océan s’enchaînent, tout comme les falaises de grès alors que nous défilons le long de la Central Coast Drive. Mon spot favori, French River et le petit village aux hangars de pêcheurs multicolores… ou peut-être les escarpements ocre qui s’éboulent sur les plages. Difficile de choisir!

Paysage de French River aux hangars de pêcheurs multicoloresPourquoi voyager à l'Île-du-Prince-Édouard Plage de sable blond PEI Oiseau au-dessus de la plage de l'île-du-Prince-Édouard Falaise de grès - Beauté de l'Île-du-Prince-Édouard

Une visite chez Anne, la maison aux pignons verts

Probablement l’attrait le mieux connu à découvrir en voyage à l’Île-du-Prince-Édouard, la maison aux pignons verts d’Anne, le personnage principal inventé par Lucy Maud Montgomery, qui demeure un incontournable, qu’on ait lu ou pas le roman!

Green Gables Heritage Place est en fait un site patrimonial de Parcs Canada qui comprend un grand terrain où se balader et randonner, mais aussi la maison verte et blanche dans le roman. Meublée d’époque, elle se visite de pièce en pièce, puis la grange contient des costumes pour vous déguiser en Anne avec ses grandes tresses orangées. Un centre d’interprétation et des activités guidées vous aideront à découvrir l’auteure, son personnage et le site naturel.

Maison d'Anne et la maison aux pignons verts - Centre de visite Green Gables - voyage à l'Île-du-Prince-Édouard Personne d'Anne avec des enfants chez Parcs Canada Salon d'Anne aux pignons verts - Green Gables - Quoi faire à l'île

Nous traversons Cavendish, North Rustico et le parc national de l’Île-du-Prince-Édouard pour atteindre Dalvay by the Sea que vous avez peut-être connu comme l’hôtel White Sands dans les Contes d’Avonlea.

Également lieu historique et patrimonial, le site est opéré comme hôtel, l’un des endroits incontestés où dormir à l’Île-du-Prince-Édouard. De style Queen Anne Revival, il revêt des airs plutôt vieillots, mais s’avère douillet avec une foule de boiseries. Ma chambre offrait une très belle vue sur le terrain et les dunes au loin et j’ai adoré le plancher vintage à carreaux noirs et blancs de ma salle de bains rétro!

Maison-hôtel historique Dalvay by the SeaChambre à coucher Dalvay-by-the-SeaSalle de bains avec plancher noir et blanc vintage de Dalvay by the Sea

Voyage à Charlottetown

Après une matinée reposante à explorer le domaine et lire tranquillement dans les chaises Adirondack du parterre, le temps est venu de retrouver Charlottetown, la capitale de la province maritime où je passerai la dernière étape de mon voyage dans l’est du Canada.

Pour le lunch, rendez-vous dans le ténu port enclavé à quelques enjambées du centre-ville pour un lobster roll chez Dave’s Lobster. C’est aussi l’occasion pour moi de goûter au Raspberry Cordial, une boisson gazeuse aux framboises très populaire ici et inspirée de l’œuvre de Lucy Maud Montgomery. Pour dessert, rien de plus classique qu’un cornet de crème glacée chez Cow’s Ice Cream au coin des rues passantes de la ville, une véritable institution locale!

Lobster roll et Raspberry Cordial - Quoi manger à CharlottetownCrème glacée Cow's Ice Cream, un classique voyage à l'Île-du-Prince-Édouard

Founders’ Food Hall & Market

Avant une petite pause sieste en après-midi, je découvre l’un de mes endroits favoris de Charlottetown, le récent Founders’ Food Hall & Market, un food court nouveau genre où restaurateurs, producteurs, artistes et créateurs se donnent rendez-vous pour présenter la crème de la crème de la région. Gros coup de foudre pour Oh Hey PEI et ses souvenirs et photos magnifiques à rapporter de Prince Edward Island. Difficile aussi de résister à la crème glacée roulée du mignon kiosque turquoise Truckin’ Roll!

Marché Founders' Food Hall and Market

Vous vous demandez où manger à Charlottetown?

Les options sont nombreuses, ça dépend vraiment de ce que vous aimeriez déguster, on trouve toutes les sortes de cuisines au cœur de la ville. Lors de mon premier séjour, j’ai aimé The Brickhouse, mais cette fois on essaie le Sims Corner, un bar à huîtres et steak house. Le plus drôle, c’est que nous ne commandons ni huîtres ni steak (pas logique, je sais!), mais si vous cherchez une bonne adresse, je ne peux que vous la recommander. Tout ce qu’on a mangé fut délicieux et mon saumon cuit à point!

Pâtes aux moules - Sims Corner Plats variés Sims Corner - Où manger à Charlottetown

Je rentre ensuite à l’hôtel The Holman Grand, notre hébergement pour ce soir. De ma chambre, j’ai une vue plongeante sur le centre-ville de Charlottetown et le Centre des arts de la Confédération (saviez-vous que Charlottetown est le lieu de naissance de la Confédération canadienne, d’ailleurs?). L’atrium intérieur confère un look très intéressant aux différents étages dont les murs sont ornés d’œuvres d’art.

Ma chambre avec vue sur Charlottetown The Holman Grand

L’emplacement est idéal pour mes explorations du lendemain avant-midi, derniers moments de ce voyage au Canada que trop peu de visiteurs reproduisent! Charlottetown propose une ambiance urbaine accessible, décontractée et charmante. C’est une grande ville du pays, sans toutefois être vaste, un de ses atouts!

Elle se visite donc bien à pied et comporte une foule de boutiques de curiosités et d’objets choisis qui font de parfaits souvenirs, comme Lise’s Gift, The Blooming Lupin, My Little Stash et Kuriosities auxquelles j’accorde quelques heures avec les quais du port et les cafés modernes. Je me suis adonnée à y être pendant le Downtown Farmer’s Market qui a lieu tous les dimanches de juillet à septembre, alors ça ajoutait une ambiance supplémentaire!

Victoria Row au centre-ville de Charlottetown Maisons pastel - Quoi faire à Charlottetown Maisons multicolores à voir à Charlottetown Maisons de brique rouge avec fleurs lors d'une balade dans Charlottetown Café Receiver Coffee Bateaux au port de Charlottetown Anne of Green Gables Store - Charlottetown Affiches I love PEI - Marché de Charlottetown

Pour d’autres idées quoi faire à Charlottetown ou pour un itinéraire de voyage de 24 heures, consultez mon article précédent: 24 heures à Charlottetown, Île-du-Prince-Édouard.

De Charlottetown à Montréal

Hélas, le voyage sur les côtes ocre tire à sa fin, l’aéroport m’attend pour mon vol de retour vers Montréal. Je suis triste de ne pas rester plus longtemps, mais je sais que je reviendrai, j’en suis certaine. Encore trop de lieux restent à découvrir, à explorer, à photographier… Il y a un je ne sais quoi dans cette province insulaire. Les gens y sont si détendus, chaleureux, accueillants et les paysages magnifiques. Tous les ingrédients essentiels pour un retour éventuel!

Fait cocasse, les terrains sont tous parfaitement maintenus comme si chaque domicile jouissait d’un jardinier à temps plein. Je n’ai pas arrêté de dire ça chaque fois qu’on changeait de village… Ça a l’air que c’est important pour les résidents de maintenir les apparences de la maison! 🙂

Cafes de Charlottetown

Vous cherchez plus d’informations pour compléter l’organisation de votre voyage à l’Île-du-Prince-Édouard? Je vous ai préparé quelques informations pratiques ci-dessous pour compléter l’article.

Petit guide voyage à l’Île-du-Prince-Édouard

Comment se rendre à l’Île-du-Prince-Édouard?

Du Québec, en voiture, il faut passer par le Nouveau-Brunswick, puis emprunter le pont de la Confédération. La traversée est gratuite à l’aller, mais il faut payer au retour des frais de 47,75$ par voiture.

Vous mettrez environ 11 heures à partir de Montréal pour arriver à Charlottetown en road trip. Un arrêt à mi-chemin vers Edmundston s’avère plus intelligent pour vous reposer si vous voulez couper la route en deux. Découvrez mes suggestions pour Edmundston ici.

Trajet Montreal-Charlottetown en voiture pour un voyage à l'Île-du-Prince-Édouard

En avion à partir de Montréal, c’est à YYG ou l’aéroport de Charlottetown que vous atterrirez sur l’île, comme je l’ai fait avec Air Canada Rouge. Si vous disposez de points Aéroplan ou Air Miles, ça vaut le coup, car ce sont des vols à faibles points. Sinon, les billets tournent autour de 400 et 600 $ aller-retour selon la saison.

De France, plusieurs compagnies aériennes offrent le trajet vers le Canada, puis vous ferez escale à Montréal, Halifax ou à Toronto avant d’arriver à l’Île-du-Prince-Édouard. Les billets sont entre 900 et 1100 $, ce qui fait 615-750 euros.

Plats typiques: quoi manger à l’Île-du-Prince-Édouard?

Les moules et les huîtres ainsi que le flétan et les lobster rolls feront fureur auprès des amateurs de fruits de mer. Qui dit PEI ou IPÉ dit pommes de terre! Pour manger comme les locaux, essayez les « new potatoes » bouillies avec la peau accompagnées de haricots jaunes! En dessert, la crème glacée a la cote. Il faut également que vous essayiez les croustilles recouvertes de chocolat. Ça semble bizarre au premier abord, mais c’est complètement addictif, soyez avertis!

Cows Creamery - Charlottetown - Ile-du-Prince-Edouard

Packing list pour un voyage à l’Île-du-Prince-Édouard – Quoi mettre dans vos bagages pour visiter l’île?

Ça dépendra évidemment de la saison. Les vêtements classiques, rien de spécial n’est requis, mais même en été, il faut prévoir un coupe-vent et un imperméable malgré la température moyenne, car le vent souffle régulièrement, faisant baisser le mercure. N’oubliez pas aussi de bonnes chaussures fermées pour les marches sur la côte ainsi qu’un sweatshirt pour les nuits plus fraîches ou le camping!

Et quant à la meilleure période pour y aller, je vous dirais que l’été, particulièrement juillet et août, est très populaire. Si vous voulez vous éviter l’achalandage dans les sites principaux, vaut mieux privilégier juin et septembre, mais même en août quand j’y étais, ce n’était vraiment pas si pire. Il faut simplement penser à réserver si on a des lieux et hébergements que l’on veut absolument voir!

Si vous voulez poursuivre le roadtrip vers les îles de la Madeleine, mon endroit favori au Canada, lisez aussi Comment se rendre aux Îles de la Madeleine pour tous les budgets.

Bon voyage et bonne découverte de PEI!

Pour lire d’autres articles sur les provinces maritimes et destinations de l’est du Canada:

Vous êtes sur Pinterest?

Itinéraire voyage à l'Île-du-Prince-Édouard - PEI, Canada  Voyage à Prince-Edward-Island, Canada en roadtrip   Guide pour tout savoir sur l'Île-du-Prince-Édouard

Même si j’ai été invitée par Tourisme Île-du-Prince-Édouard et les partenaires de GoMedia Canada, un événement pour médias canadiens, pour ce voyage à l’Île-du-Prince-Édouard, les opinions demeurent les miennes et n’ont pas été influencées de quelque manière que ce soit. Certains liens dans cet article sont affiliés, c’est-à-dire que je reçois une petite commission si vous achetez par leur intermédiaire sans que cela vous coûte pour autant plus cher. Apprenez-en davantage à ce sujet en lisant la politique éditoriale et mentions légales

Vous pourriez aussi aimer

Aucun commentaire

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.