Jeep en road trip en Côte-Nord sur la plage de Natashquan
5

Guide ultime d’un road trip sur la Côte-Nord

Rien comme un road trip sur la Côte-Nord, région de la démesure, du grandiose et de l’immensément grand, pour réaliser à quel point les paysages changent vite en voyage au Québec! Que vous parcouriez les rives du fleuve Saint-Laurent pour la route des baleines ou encore pour entrer plus en profondeur dans le Québec maritime, le roadtrip de Tadoussac à Natashquan, ou encore plus loin, Kegaska, vous offre un territoire sauvage et attachant à voir au moins une fois dans sa vie!

Dans ce guide ultime d’un road trip sur la Côte-Nord, je vous livre mes découvertes au fil de la route, mes bonnes adresses incontournables, des lieux où manger et des hébergements où dormir dénichés lorsque j’ai parcouru la région de long en large pour mettre à jour le guide Lonely Planet Québec.

Avis COVID-19

Veuillez noter que les informations dans cet article peuvent être inexactes en raison des fermetures et modifications dues à la pandémie COVID-19. Bien que je tente de garder les informations à jour, il est de votre responsabilité de valider les informations avant de vous y rendre, comme ça change très rapidement, hélas!

Jennifer marchant à côté des monolithes

Comment se rendre en road trip sur la Côte-Nord au Québec?

De Montréal, le trajet jusqu’au traversier de Baie-Sainte-Catherine, de l’autre côté de la rivière Saguenay (fjord du Saguenay), vous prendra 5 h. De Québec, vous mettrez 2 h 30. Vous traverserez ensuite vers Tadoussac à bord d’un ferry gratuit, ce qui prendra environ 10 minutes. Une fois débarqué du traversier, vous ne serez qu’à 2 minutes du centre de Tadoussac et le fun en voyage en Côte-Nord commence!

Maison turquoise cute à Tadoussac

Quand partir? Meilleur moment pour un roadtrip sur la Côte-Nord

Le printemps est quelque peu tardif sur la Côte-Nord, la « vraie » saison estivale commence généralement à la fin juin et s’étire jusqu’à la fin août. Du côté de Tadoussac toutefois, ça commence plus tôt avec la saison des baleines.

Septembre est encore très beau côté température, mais beaucoup d’établissements sont fermés en raison du manque de main-d’œuvre étudiante retournée à l’école. Si vous avez le choix, je vous dirais que le meilleur moment pour visiter la Côte-Nord est début juillet ou fin août, pour éviter les foules autant que c’est possible.

paysage de la Minganie en voiture

Certains liens dans cet article sont affiliés, c’est-à-dire que je reçois une petite commission si vous achetez par leur intermédiaire sans que cela vous coûte pour autant plus cher. Merci! 🙂 Apprenez-en davantage à ce sujet en lisant la politique éditoriale et mentions légales

Itinéraire d’un road trip de 2 semaines sur la Côte-Nord

Allez-vous parcourir la route de la Côte-Nord d’un bout à l’autre, de Tadoussac à Kegaska ou plutôt faire un seul segment, jusqu’à Sept-Îles ou l’archipel de Mingan, par exemple?

Dans ce guide pratique pour un voyage au Québec maritime, je vous livre mes bonnes adresses pour tout le long au cours d’un itinéraire de 2 semaines ou 14 jours sur la Côte-Nord, mais libre à vous de vous accrocher les pieds et rester plus longtemps à certains endroits pour en faire un voyage d’un mois, ou encore en parcourir qu’une seule partie.

mousse lichen sur les arbres de l'archipel Mingan - Parcs Canada

On peut aussi réaliser le road trip chez les Nordcôtiers en se dépêchant à atteindre Natashquan, puis en revenant doucement en s’arrêtant, ou bien garder la route pour la fin. C’est possible de séparer le voyage « en deux » pour en faire un peu à l’aller, un peu au retour, pour éviter les longues heures de conduite.

Quelle que soit la méthode que vous choisissez d’utiliser pour votre itinéraire en Côte-Nord, ce modèle devrait vous inspirer et vous aider à choisir ce qui vous plait en fonction de vos préférences de voyageurs, de votre couple ou de votre famille. Il n’y a tout simplement pas de mauvais voyage sur la Côte-Nord, que ce soit de 2 jours à 2 mois! 🙂

Peur ou pas envie de tout organiser vous-même?

Le monde vous fait envie, mais vous aimeriez partir avec l’aide d’une agence sur place ou créer un séjour personnalisé qui vous ressemble? Obtenez en quelques minutes un devis gratuit (créer un projet de voyage) sans obligation avec Evaneos, une agence spécialiste des voyages différents et sur mesure!

Jours 1 et 2 — Séjour à Tadoussac et ses environs

Porte d’entrée de la Côte-Nord, Tadoussac est surtout connue comme le point de chute idéal quand on veut faire l’observation de baleines sur le fleuve Saint-Laurent. On l’appelle même la capitale mondiale de ces mammifères marins!

Tadoussac - baie et promenade

Quoi faire à Tadoussac? Activités incontournables

Je vous ai parlé de Tadoussac plus en détail dans cet article, Voyage à Tadoussac, les incontournables aux environs! Lisez-le pour tout savoir au sujet de Tadoussac.

Parmi ses attraits incontournables, en vrac, le Centre d’interprétation des mammifères marins vous initiera à la vie maritime des bélugas et des baleines. La petite chapelle de Tadoussac et le poste de traite Chauvin vous feront remonter le cours de l’histoire locale de ce centre autrefois névralgique, puis vous découvrirez une foule de randonnées à faire à partir du cœur de Tadoussac ou encore du Centre de découverte et de services La Maison des Dunes. Bien entendu, la vedette de Tadoussac demeure l’observation des baleines en zodiac, en kayak ou en bateau.

Église au toit rouge de Tadoussac

Où dormir à Tadoussac?

Facile à explorer à pied, on a l’impression qu’on en a vite fait le tour, mais quand on se met à regarder la liste des choses à faire à Tadoussac et aux environs, on se rend compte qu’il vaut mieux y dormir au moins une nuit, ou se baser dans les environs pour ne rien manquer de ses attraits et avoir le temps d’en profiter sans courir.

Tadoussac ne manque pas d’hébergements, voici quelques suggestions visitées:

  • Hôtel Tadoussac: vous ne pouvez pas manquer l’iconique Hôtel Tadoussac, l’endroit par excellence où dormir à Tadoussac, directement dans la baie, mais y loger vous en coûtera assez cher. Le look est magnifique et vous ferez certes des photos de l’endroit même si vous n’y couchez pas. L’emplacement est sans pareil, les chambres jolies, mais sans éclat et la piscine extérieure chauffée est des plus agréables!
Hôtel Tadoussac
  • Auberge de jeunesse de Tadoussac (Maison Majorique): on y retrouve des dortoirs de 2 à 16 personnes (assez petits) et des chambres privées. On y vient surtout pour l’ambiance et le côté social, les concerts et les soupers communautaires. La nuitée y est agréable et à petit prix, mais il faut aimer le côté festif des lieux.
Maison Majorique - aubege de jeunesse de Tadoussac, Québec
  • Gîte Le Goéland: sans flafla, mais douillet, ce gîte offre des chambres privées avec salle de bains partagées. Bon rapport qualité/prix.
  • Gîte Le Roupillon: 5 chambres avec salles de bains partagées sur un site aux allures champêtres. Excellent petit-déjeuner.
  • Hôtel Le Béluga: les chambres aux couleurs vives sont confortables et bien situées au cœur de Tadoussac. Je vous recommande de choisir l’option balcon.
  • Chalets-Camping Le Domaine des Dunes: retrouvez-vous dans la forêt, dans un des chalets ou emplacements de camping. On y retrouve aussi des tentes prêt-à-camper et des tipis si vous êtes amateurs de glamping. Vue sur le fleuve, parcours d’hébertisme, jacuzzi, jeux d’eau et location de vélos.
entête du ebook 40 conseils pour économiser en voyage par Moi, mes souliers

Découvrez mes meilleurs conseils pour étirer votre budget en voyage en vous inscrivant à mon infolettre mensuelle!

Où manger à Tadoussac?

  • Casse-croûte Le Connaisseur Food Truck: à la sortie de la ville, on sert en bordure de la route de succulentes frites et du fast food québécois typique dans un food truck, ou ce qu’on appelle ici, une roulotte à patates.
  • À L’emportée Boulangerie: jolie petite coopérative boulangère avec pains, viennoiseries, sandwiches, salades, fromages, terrines et autres produits régionaux.
  • Le Café Bohème: coup de cœur pour ce café des plus coquets situé dans l’ancien magasin général. Menu varié et frais, ambiance décontractée. Mangez en terrasse pour prendre le pouls du village.
Desserts au Café Bohème où manger à Tadoussac
  • Chez Mathilde Bistronomique: ultra vedette gastronomique et restaurant favori de mes multiples visites. C’est LE lieu où manger à Tadoussac! Menu dégustation, cuisine de bistro raffinée et locale, présentations magnifiques.
Chez Mathilde bistronomique à Tadoussac
Pâtes au homard de chez mathilde à Tadoussac
Terrasse Chez Mathilde à Tadoussac
  • Microbrasserie de Tadoussac: bières artisanales locales à siroter directement devant la baie de Tadoussac sur une jolie terrasse ou dans la salle à manger, un incontournable de tout road trip sur la Côte-Nord.
Microbrasserie de Tadoussac

À noter: les stationnements sont payants dans la plupart des lieux à Tadoussac, à l’exception de l’arrière de l’office de tourisme ou sur la rue du Bateau-Passeur.

Sacré-Cœur et L’Anse-de-Roche

Avant de partir vers le Nord-Est et Les Bergeronnes, ou si la ville de Tadoussac est un peu trop bondée de touristes, arrêtez-vous un peu plus en profondeur dans le fjord du Saguenay. À une vingtaine de minutes de Tadoussac, Sacré-Cœur et L’Anse-de-Roche sont de mignons petits villages aux panoramas mémorables.

Quoi faire à Sacré-Cœur et L’Anse-de-Roche

Vous y trouverez aussi le Centre de découvertes et de services Le Béluga dans le parc national du Fjord-du-Saguenay et la vue imprenable de la Baie–Sainte-Marguerite, d’où les bélugas sont souvent visibles. Observez les ours noirs au Domaine de nos Ancêtres (environ 2 h) et faites le plein de miel local et de produits dérivés chez Herbamiel.

Où dormir à Sacré-Cœur?

Une excellente alternative à l’hébergement de Tadoussac, Sacré-Cœur et ses environs proposent différents hébergements insolites et pour tous les budgets:

  • Canopée-Lit Chalet et bulles perchés:glamping réputé au Québec, ce site en pleine forêt propose des cabanes avec toit de verre et des bulles sur pilotis à faire rêver.
  • Parc national du Fjord-du-Saguenay: ce parc de la Sépaq offre du camping rustique, avec ou sans services et des tentes prêtes-à-camper.
  • Ferme 5 étoiles: gîte fermier, yourtes, prêts-à-camper, tipis, cabane de trappeur, chalets face au fjord situés dans un centre de vacances et motel. Refuge animalier.
  • Alfred le voisin d’Oscar:emplacements de prêt-à-camper avec yourte de luxe qui offrent une vue exceptionnelle sur le fjord au coucher de soleil.
Où manger à Sacré-Cœur?
  • Le Casta Fjord: au bout du chemin de L’Anse-de-Roche, ce resto estival dans la marina est tout petit, mais la terrasse s’avère sans égale au coucher du soleil. Menu varié et frais. Réservations recommandées.

Jour 3 – Les Bergeronnes

À une vingtaine de minutes de Tadoussac par la route 138 ou une trentaine de Sacré-Cœur, Les Bergeronnes (Petites-Bergeronnes et Grandes-Bergeronnes) constituent également une belle alternative à la ferveur de Tadoussac si vous avez envie de vous poser dans un lieu plus nature en bordure du fleuve, reconnu comme lieu d’observation terrestre des baleines.

Quoi faire aux Bergeronnes?

Centre d’interprétation et d’observation de Cap-de-bon-Désir

Je vous en ai parlé plus longuement dans Voyage à Tadoussac, les incontournables aux environs!, mais le Centre d’interprétation et d’observation de Cap-de-bon-Désir fait partie des meilleurs endroits où voir des baleines à partir de la rive. Installez-vous sur les gros rochers et attendez le souffle ou la queue qui percera l’eau! Conseil pour économiser: en payant l’entrée au centre, vous aurez aussi un accès gratuit au Centre de découverte du milieu marin aux Escoumins et au Centre d’interprétation et d’observation de Pointe-Noire à Baie-Sainte-Catherine dans la même journée.

Les Bergeronnes, Tadoussac
Centre Archéo Topo

L’archéologie devient un jeu au Centre Archéo Topo, qui dévoile en vidéo, multimédia et ateliers l’histoire du territoire ancestral habité depuis huit siècles.

Observation des baleines

Bien que Tadoussac soit l’endroit le plus populaire pour les croisières aux baleines, Les Bergeronnes proposent des alternatives un peu moins fréquentées qui reviennent au même.

Partez en zodiac avec Croisières Essipit, une entreprise de culture innue, avec 11 ou 35 autres personnes. Du côté de Croisières Neptune, le service est similaire, avec des bateaux de 12, 24 ou 48 places.

Mon chouchou, Mer et Monde Écotours et ses tours guidés originaux d’une demie ou pleine journée, comme les excursions au soleil levant ou « sons et lumières », pendant lesquelles la bioluminescence scintille alors qu’on écoute l’activité sous-marine à l’aide d’un hydrophone.

Où dormir aux Bergeronnes?

  • Mer et Monde Écotours propose aussi du camping au bord de l’eau (mais vraiment, vraiment près!), des tentes prêtes-à-camper style prospecteur et des chalets refuges rustiques.
  • Auberge La Rosepierre: dans une jolie maison à tourelle de pierres, les chambres simples, mais confortables sont agrémentées d’un petit-déjeuner délicieux!
  • Camping Paradis Marin: magnifique camping directement sur la rive où les rochers permettent l’observation de baleines depuis votre tente ou des petites cabines pour quatre personnes. Kayak, planche à pagaie (SUP), plongée, randonnée sur le site.
Petite cabane airbnb qu'on a loué à Flagstaff - Où dormir en Arizona?

Rejoins-moi sur AirBNB

obtiens 29€ de rabais sur la 1ère nuitée
et 11€ de remise sur une expérience.

Crée un nouveau compte dès maintenant!

Où manger aux Bergeronnes?

  • La P’tite Cochonne: à la fois boulangerie et halte de pique-nique en nature, on y trouve de succulentes pizzas au four à bois, des brioches en plus de pains et de desserts.
boulangerie artisanale la petite cochonne
  • Restaurant du boisé: sans prétention, ce resto est reconnu pour son poisson et ses fruits de mer frais. Le reste du menu est correct, sans plus.

Jour 4 – Les Escoumins

Si vous souhaitez accélérer le pas de votre road trip en Côte-Nord, vous pouvez combiner Les Escoumins avec Les Bergeronnes en vous posant dans les environs. La route des Grandes-Bergeronnes à Les Escoumins ne vous prendra qu’une dizaine de minutes.

Quoi faire à Les Escoumins?

Mignon petit village, il fait bon s’y balader au bord de l’eau. Vous croiserez peut-être des plongeurs, car le site est reconnu pour cette activité en eaux froides. On y tient même un festival marin au début de septembre.

Si vous êtes dans les parages au mois de juillet, le pow-wow de la communauté innue essipit est un incontournable pour comprendre la culture autochtone.

Centre de découverte du milieu marin

Je vous ai parlé du Centre de découverte du milieu marin dans l’article Voyage à Tadoussac, les incontournables aux environs!Cet incontournable à faire sur la Côte-Nord est un endroit que j’aime beaucoup et il est parfait pour toute la famille. Il est facile d’y passer des heures, des expositions maritimes aux rochers près de l’eau où admirer les phoques, les baleines et toute la vie marine locale.

L’activité vedette est Le Saint-Laurent en direct, pendant laquelle des plongeurs explorent le fond marin en connexion directe avec la salle alors qu’on vous explique les particularités des découvertes.

Les fameuses chaises rouges de Parcs Canada au Centre de découverte du milieu marin
Croisières aux baleines

Eh oui, encore un lieu d’où partir en excursion ou en croisière aux baleines avec Croisières Neptune, ou encore Les Écumeurs du Saint-Laurent, tous deux membres de l’Alliance durable Éco-baleine.

Où dormir à Les Escoumins?

  • Vacances Essipit/Shipek: hébergements variés (chalets, condos, camping) proposés par la communauté autochtone locale près du fleuve.
  • Auberge de la baie: chambres confortables avec salle de bains privée. La terrasse donne sur la baie et offre une vue magnifique.
  • La petite maison bleue: petite maison avec chambres privées joliment décorées et jacuzzi.

Où manger aux Escoumins?

  • Kiboikoi Café-bar: vous la remarquerez du bord de la route, cette jolie maison ancienne abrite un sympathique café tout de bois. Sandwiches, salades, cafés, bières, spiritueux et plein de jeux de société pour vous divertir.
Kiboikoi Café Bar
  • Le Krill Bistro Terre et Mer: les proprios sympathiques ont des idées intéressantes, avec des planches, des fruits de mer, des tartares et des produits frais.
  • Pêcherie Manicouagan: probablement un des endroits où j’ai eu le pire service de toute la Côte-Nord, pour être franche, mais c’était peut-être une situation isolée. La bouffe vaut toutefois le détour si vous aimez les poissons et les fruits de mer.

Jours 5 et 6 – Les Escoumins à Baie-Comeau

Sur une distance de 191 km, le road trip sur la Côte-Nord se poursuit de Les Escoumins à Baie-Comeau avec une foule d’arrêts en cours de route dans les petits villages côtiers.

Quoi faire entre Les Escoumins et Baie-Comeau?

Incontournables à Longue-Rive

Les amateurs d’oiseaux vont vraiment adorer Longue-Rive et ses marais salants qui attirent des espèces migratrices et habituées du bord de mer. Plusieurs sentiers vous mènent à des points d’observation intéressants. Le Centre d’interprétation des marais salés en dévoile un peu plus sur l’écologie locale, si cet écosystème vous intéresse.

À faire à Portneuf-sur-Mer

Autre lieu prisé par les ornithologues, Portneuf-sur-Mer est aussi connu pour son banc de sable où les capelans viennent rouler. Eh oui, ces petits poissons argentés s’échouent en période de fraie quand la lune éclaire le fleuve. C’est un moment magique (en mai et juin) pour les habitués comme pour les touristes!

Au fond du camping, le belvédère de la Pointe-des-Fortin vous donnera une vue d’ensemble de la rive et du banc de sable. Pour explorer le banc de Portneuf, stationnez-vous au bureau d’accueil sur la rue Principale. On y loue aussi des canots et de vélos à pneus surdimensionnés (fat bikes).

On trouve aussi à Portneuf-sur-Mer le Mériscope, une station de recherche marine qui organise des sorties scientifiques en mer plus longues que les traditionnelles croisières aux baleines de Tadoussac (5 à 8 h).

Signet Rabais de 10% guides Ulysse de Jennifer Doré Dallas
Cliquez sur l’image pour profiter de ce rabais sur mes guides et tous ceux de mes collègues, en boutique ou en ligne! 🙂
Que faire à Forestville?

Principalement connue pour l’industrie forestière qu’elle accueille, Forestville n’offre pas grand attrait touristique, mais la baie verte et la plage ainsi que la route aux environs proposent de jolis moments de halte en road trip vers Baie-Comeau.

Si vous êtes de passage le 15 août, non loin de là, la communauté innue de Pessamit ou Betsiamites tient son pow-wow.

Où s’arrêter dans la péninsule Manicouagan?

Saviez-vous que la péninsule Manicouagan est reconnue pour avoir la température d’eau la plus élevée de la région? Pour en profiter, la plage de 30 km de Pointe-Lebel constitue un bon arrêt au cours de votre voyage en Côte-Nord, si la température est assez clémente. Dans le même village, la ferme Manicouagan offre l’autocueillette de camerises, un fruit plutôt méconnu, ainsi qu’une boutique maraîchère pour faire le plein pour vos pique-niques.

Parc nature de Pointe-aux-Outardes

Définitivement l’attrait vedette de la péninsule Manicouagan, le parc nature de Pointe-aux-Outardes est un site naturel incontournable pour apprécier les neuf écosystèmes qui composent les environs. Oui, oui, marais salés, forêt boréale, paysages changeant constamment et j’en passe, le tout sur seulement 2 kilomètres carrés.

Promenez-vous le long des passerelles sur une dizaine de kilomètres de sentiers pour atteindre différents belvédères et observez la faune et la flore. On y organise diverses visites d’interprétation à pied, mais aussi à bord d’un pneumatique en soirée pour tirer profit du ciel étoilé. Définitivement un des lieux les plus photogéniques ou instagrammesques de la Côte-Nord, les occasions de croquer des images mémorables ne manquent pas.

Où dormir entre Les Escoumins et Baie-Comeau?

Dormir dans un nichoir (oui, oui, un nid d’oiseau) géant, ça vous dirait? C’est possible au glamping du Parc nature de Pointe-aux-Outardes. On y retrouve du camping, mais aussi 5 chalets-nichoirs à thématique aviaire insolite.

Où manger entre Les Escoumins et Baie-Comeau?

Joli petit cabanon coloré en bordure de route à Raguenau, juste avant le centre infotouristique, La Fumerie de Thaly propose des produits de la mer fumés que je me suis empressée d’acheter pour grignoter en route, mais aussi pour le repas du soir. Coup de cœur pour la mousse et pour la charmante propriétaire.

La Fumerie de Thaly - Fumoir de Raguenau

Jour 7 — Baie-Comeau

Baie-Comeau se trouve à environ 30 minutes de Pointe-aux-Outardes. À première vue, je n’ai pas été charmée par le look de Baie-Comeau, ville plutôt industrielle et économique, carrefour entre les barrages hydroélectriques, la route du Labrador et son port de croisière. Divisée en deux secteurs (Mingan et Marquette), elle compense son look par des activités intéressantes et des restos dynamiques!

Quoi faire à Baie-Comeau?

Du côté du secteur Marquette, si vous aimez les églises, prenez le temps de visiter l’église Sainte-Amélie avec ses fresques et vitraux de Guido Nincheri, et l’église anglicane Saint-Andrew & Saint-George avec sa nativité de « Ti-Basse » Saint-Onge, un Autochtone marquant pour la région.

Si vous aimez marcher, la réserve naturelle du Boisé-de-la-Pointe-Saint-Gilles constitue un bon point de départ avec une douzaine de kilomètres de parcours et la plage Champlain.

Le Jardin des glaciers

À mi-chemin entre un musée multimédia sur les glaciers et les changements climatiques et un parc en pleine nature, Le Jardin des Glaciers inclut une réserve de coquillages vieux de dix siècles à explorer.

Galerie d’art Claude Bonneau

Bienvenue dans le fouillis organisé de l’artiste Claude Bonneau. On y retrouve des objets choisis, antiquités et œuvres d’art à découvrir au fil des allées. C’est particulier, mais ça vaut la peine d’y jeter un œil si la galerie est ouverte lors de votre passage.

L’Usine St-Pancrace

Au cœur de la magie de la Microbrasserie St-Pancrace, réalisez une visite guidée de l’usine et goûtez aux différentes bières nord-côtières qu’on y brasse. Gros coup de cœur pour la Crââââââââbe au goût de la mer! Les produits de la Distillerie Vent du Nord sont aussi délicieux si vous cherchez d’autres concoctions locales.

salle à manger de l'usine-bar microbrasserie St-Pancrace
Attitude Nordique

Besoin d’un peu d’adrénaline? Attitude Nordique propose une foule d’activités comme la via ferrata, la plongée en apnée, la planche à pagaie (SUP/paddle board), le kayak de mer et d’autres ateliers plein air.

Borale Maîtres Savonniers

Pour rapporter à la maison des souvenirs typiques de la région, Borale est une boutique mignonne aux arômes de la forêt. On y trouve des savons traditionnels à la Marseillaise et d’autres produits de la maison.

Où dormir à Baie-Comeau?

Il n’y a pas 2000 options charmantes où dormir à Baie-Comeau. La plupart des gens optent pour une nuitée dans la péninsule Manicouagan. Lors de mon séjour, j’ai dormi à l’Hôtel Le Manoir, un grand bâtiment en pierres avec restaurant-bar, climatisation, location de vélos et petit frigo dans les chambres.

chambre à l'hôtel Le Manoir de Baie-Comeau

Où manger à Baie-Comeau?

  • Microbrasserie St-Pancrace: le spot cool de Baie-Comeau, un pub pour prendre une bière locale entre amis ou pour découvrir les produits locaux sur des planches de charcuteries et de délices de la mer. Méga coup de cœur pour le turbot de la Pêcherie Manicouagan et les saucissons, sans parler de la bière au crââââââbe!
  • Le Manoir du Café: parfait petit endroit pour un café ou un lunch rapide, ou encore un brunch entouré des œuvres de Bonneau, l’artiste local!
Le Manoir du Café
  • Café Vieille France: de prime abord, l’extérieur du resto n’est pas très invitant, mais les résidents vous le diront, c’est une des meilleures adresses où manger à Baie-Comeau et elle est réputée pour son gratin dauphinois.
  • La Cache d’Amélie: superbe bâtisse qui servait autrefois de presbytère et où on sert des repas gastronomiques du terroir. Un peu plus distingué si vous voulez vivre une belle expérience gourmande.

Jours 8 et 9 – De Baie-Comeau à Sept-Îles

229 km séparent Baie-Comeau de Sept-Îles. Vous mettrez environ 2 h 40 à parcourir ce tronçon, mais avec toutes les activités et les arrêts au programme, je vous recommande de répartir le tout sur deux journées!

Quoi faire en road trip entre Baie-Comeau et Sept-Îles?

Manic-2, Manic-5 et le Labrador

Avant de repartir sur les routes de la Côte-Nord vers Sept-Îles, empruntez la route 389 vers le nord pendant une vingtaine de minutes en direction de la centrale hydroélectrique Jean-Lesage. Le nom ne vous dit rien? Peut-être avez-vous déjà plutôt entendu « Manic-2 »! La visite est gratuite sur présentation d’une pièce d’identité. J’ai beaucoup aimé la visite au cœur du barrage; c’était ma première fois dans un attrait du genre et c’est tellement impressionnant de réaliser de nos propres yeux comment se crée la lumière chez nous!

Barrage hydroélectrique Manic-2

Si vous avez le temps, Manic-5 se trouve à plus de 200 km au nord et propose une expérience de road trip sur la Côte-Nord assez différente, paraît-il (je ne l’ai pas fait encore!). Pour les plus braves, la route continue jusqu’à Fermont et le Labrador en passant par le réservoir Manicouagan.

Village forestier d’antan de Franquelin

Curieux d’en connaître davantage sur l’histoire des bucherons du Québec? Le village forestier d’antan de Franquelin est un site patrimonial insolite, si cet aspect de notre histoire vous intéresse!

Village de pêcheurs de Godbout

Godbout est un petit village de pêcheurs, autrefois un poste de traite, et c’est justement la pêche au saumon sur la rivière Godbout qui attire beaucoup de visiteurs. Il est possible d’observer la remontée des poissons de juin à août. Pour une belle vue, empruntez l’escalier au bout de la rue Pascal-Comeau jusqu’au promontoire panoramique.

Pointe-des-Monts et son phare

Il faut absolument que vous vous arrêtiez à Pointe-des-Monts, notamment pour voir le deuxième plus vieux phare du fleuve Saint-Laurent, très photogénique, comme ses environs. Promenez-vous lentement dans les sentiers voisins et sur la plage de galets avant d’en visiter le musée, qui raconte l’histoire des autochtones et des pionniers, des gardiens du fort et des naufrages de la région.

En route vers Port-Cartier à partir de Pointe-des-Monts, les arrêts d’intérêt sont Baie-Trinité, si vous y êtes en mai ou juin pour voir le capelan rouler, et la plage de sable fin de 11 kilomètres à Pointe-aux-Anglais, un haut lieu pour les balades au soleil.

Réserve faunique de Port-Cartier–Sept-Îles

Ce site naturel d’une exceptionnelle beauté propose de la pêche sur ses lacs nombreux, de la location d’embarcations, de la randonnée et de la chasse en plus de toutes les autres activités de plein air offertes les parcs de la Sépaq. On y trouve aussi du camping et des chalets pour y passer la nuit.

Où dormir entre Baie-Comeau et Sept-Îles?

  • Gîte La Richardière: seulement quatre petites chambres à thématiques artistiques. Beaucoup de livres et repas délicieux.
  • Auberge du Nord-Côtier: petite auberge de quatre chambres avec vue sur le fleuve et restaurant.
  • Gîte du Phare de Pointe-des-Monts: chalets et emplacements de camping près du phare iconique, vue sur la mer.

Jours 10 et 11 — Sept-Îles

Bonjour, le 50e parallèle! Sept-Îles doit son nom à son archipel (Grande Basque, Petite Basque, Corossol, Petite Boule, Grosse Boule, Manowin et îlets De-Quen) au large de la ville. Il faut être honnête, ce n’est pas la plus belle ville en termes d’esthétique, mais ses environs vous proposent une foule d’activités de plein air ainsi qu’une grande richesse culturelle liée à la communauté innue locale.

Quoi faire à Sept-Îles?

Hermel de Mylène Paquette

Si comme moi vous avez adoré le livre « Dépasser l’horizon » de Mylène Paquette, vous voudrez sans aucun doute vous arrêter voir le Hermel, l’embarcation dans laquelle elle a traversé l’Atlantique à la rame en solo en 2013.

Musée Shaputuan

Le musée Shaputuan, dont le nom se traduit par « lieu de rassemblement », est un point de rendez-vous intéressant pour comprendre l’histoire et la culture innue dans un court-métrage et une visite guidée des cycles de vie traditionnels.

Vieux-Poste de Sept-Îles

Deuxième plus ancien poste de traite au Québec, le Vieux-Poste de Sept-Îles est devenu un centre d’interprétation des fourrures où l’on vous accueille en costume d’époque pour vous raconter la vie au temps de la Compagnie de la Baie d’Hudson.

Musée régional de la Côte-Nord

Si vous pensez vous rendre jusqu’en Basse-Côte-Nord et que vous êtes fan d’histoire, le musée régional de la Côte-Nord présente plein d’informations multimédias sur la région.

Nature environnante de Sept-Îles

Je n’ai passé que peu de temps dans le secteur de Sept-Îles, mais le moins que l’on puisse dire c’est que la ville est entourée de nature maritime et forestière et que les occasions de sortir jouer dehors sont nombreuses!

Le site du Petit-Havre de Matamec, la rivière Moisie, le parc de la page Rochelois et son épave du minéralier Lady Era ainsi que les plages de Gallix et de Val-Marguerite ne sont que quelques exemples des lieux à voir si le temps vous le permet. Vous pouvez aussi tenter votre chance au surf (eh oui, on surfe à Sept-Îles!) avec le Surfshack.

port et bord de l'eau de Sept-Îles à voir en Côte-Nord
Archipel des Sept-Îles

Bien que l’archipel compte sept îles, c’est l’île Grande Basque qui est la plus visitée, car elle est non seulement la plus proche de la ville, mais elle est constituée d’une douzaine de kilomètres de sentiers de randonnées et de magnifiques plages. Pendant l’été, des guides-interprètes se trouvent sur l’île pour vous aider à mieux comprendre la géologie, la biologie et l’ornithologie de l’île. Questionnez-les à propos des cuvettes marines et des plantes carnivores!

À partir du quai, Les Croisières du Capitaine offrent un aller-retour pour l’île Grande Basque au cours d’une visite commentée passant par l’île du Corossol.

Où dormir à Sept-Îles?

  • Ferme maricole Purmer: envie de dormir en yourte sur une île de l’archipel de Sept-Îles? L’île Grosse Boule vous accueille dans un véritable petit paradis! Profitez-en pour faire une sortie avec les propriétaires et en découvrir plus au sujet de la mariculture.
  • Auberge internationale Le Tangon: charmante auberge de jeunesse plutôt calme et propre avec des chambres simples et doubles ainsi que des dortoirs, en plus d’espaces communs confortables.
  • Le Petit Hôtel Le Repos du Guerrier du Complexe Agara: à la fois boutique d’art et hôtel amérindien, les chambres, studios et loft sont joliment décorés et remplis d’œuvres d’art des Premières nations.
  • Château Arnaud: hôtel classique avec une très belle vue sur la marina et un bon petit-déjeuner.

Où manger à Sept-Îles?

Sept-Îles et moi avons toute une relation gourmande… Bonjour les fruits de mer, bonjour les guédilles! Il y a de quoi pour satisfaire tous les goûts à Sept-Îles. Voici quelques bonnes adresses pour vous inspirer, mais il y en a bien d’autres! 🙂

  • Les Terrasses du Capitaine: au port, le resto ne dérougit pas, c’est un des meilleurs endroits pour déguster des crustacés à la carte.
  • Casse-Croûte du Pêcheur: vous remarquerez vite ce restaurant voisin du précédent grâce à sa salle à manger en forme de casier à homard géante. J’ai eu un méga coup de cœur pour le fast food gastronomique aux fruits de mer!
egg roll, guédille et bouchées du Casse-Croûte du Pêcheur
  • Le Bavard et l’Ivrogne: pub gastronomique branché à l’équipe dynamique. Produits locaux et carte appétissante.
  • Pub St-Marc: grande terrasse, menu de bistro-pub éclectique incluant des plats asiatiques.
Côtes levées du Pub Saint-Marc où manger à Sept-Îles
  • Microbrasserie La Compagnieje n’ai pas eu la chance de tester ce pub de micro, mais il paraît que la terrasse et les bières locales valent le détour!

Jours 11 et 12 — Minganie

Bien moins populaire que sa voisine de l’ouest, la Minganie m’a tellement impressionnée. Toute la région est belle, tous les recoins du fleuve et de la forêt nous charment en roadtrip sur la Côte-Nord, de Tadoussac à Kegaska, mais c’est vraiment le deuxième tronçon qui m’est resté le plus en tête.

Doucement, la lumière change, surtout à la fin août, période à laquelle je suis partie au bout de la route. L’environnement aussi se métamorphose, la forêt boréale laisse place à la taïga, les rivières à saumons s’intensifient, les villages rapetissent et se distancent…

La plupart des touristes qui se rendent jusqu’en Minganie le font pour admirer les monolithes de la réserve de parc national de l’Archipel-de-Mingan ou, comme moi, pour aller au boutte du boutte, à Kegaska, là où la route 138 se termine!

De Sept-Îles à Natashquan, comptez 366 km pour environ 4 heures de route. Toutefois, vous vous arrêterez plus longtemps à Longue-Pointe-de-Mingan ou à Havre-Saint-Pierre pour profiter de l’excursion dans l’archipel Mingan, alors la route sera coupée en deux!

Quoi faire en Minganie?

Rivière-au-Tonnerre

Petit village de pêcheurs, Rivière-au-Tonnerre comprend une petite église mignonne en bois et la Maison de la Chicoutai, une boutique d’interprétation et café-verrière qui met en vedette le fruit emblématique de la région.

35 mètres d’eau ruisselante vous récompenseront de votre courte marche de 650 mètres à partir du bureau d’information touristique. C’est du pont sur la rivière Manitou que la vue est la plus belle et vous pouvez de là atteindre le pied de la chute par un escalier.

Maison de la culture Roland Jomphe de Havre-Saint-Pierre

Cet ancien magasin général (Labrador Stores) et immeuble appartenant jadis à la Compagnie de la Baie d’Hudson fait aujourd’hui office de musée sur l’histoire régionale, notamment sur le volet des « Cayens », les Acadiens pionniers. Si vous passez au cœur de l’été, on y organise des spectacles.

Station de recherche des îles Mingan de Longue-Pointe-de-Mingan

C’est en 1979 que le biologiste Richard Sears a créé ce site de recherche sur les baleines et mammifères marins. Projection vidéo et salle acoustique, maquettes géantes et art mural vous donneront une meilleure idée des bêtes marines que vous pourriez apercevoir le long du fleuve Saint-Laurent ou de la mer, si ce n’est pas déjà fait!

Longue-Pointe-de-Mingan et Havre-Saint-Pierre, un voyage dans l’archipel Mingan au pied de ses monolithes

C’est entre Longue-Pointe-de-Mingan et Havre-Saint-Pierre que s’inscrivent les îles de l’archipel de Mingan et les deux villes sont donc les points de repère pour explorer ces îles en bateau par l’entremise de différents excursionnistes. Bien que la plupart des voyageurs choisissent l’un ou l’autre des points de chute, rien n’empêche de visiter les deux pour avoir une vision globale des différentes îles.

Monolithes de l'archipel de Mingan en roadtrip sur la Côte-Nord, Québec

La Réserve de parc national de l’Archipel-de-Mingan, gérée par Parcs Canada, compte plus de mille îles et ilots sur un territoire maritime d’environ 150 km carrés. Sans y être déjà allé, on a souvent l’impression (c’était mon cas) que le seul attrait de la réserve est sa gamme de monolithes, les géants de calcaire qu’on a tous vus sur des cartes postales. Et pourtant!

Jennifer Doré Dallas devant les monolithes de Mingan

En fait, la découverte de ces derniers est plutôt comme un avènement, une cerise sur le sundae de l’exploration des îles avec les guides-interprètes. Pour les atteindre, on passe d’île en île (qui varient selon le transporteur et le point de départ), on débarque à l’occasion ou on observe du pont du bateau.

On vagabonde dans les sentiers parfois de type boardwalk en bois, parfois sur la grève, parfois dans la forêt, parfois à l’air salin. On rencontre des colonies d’oiseaux, on observe peut-être même quelques macareux moines, on aperçoit un phare devenu gîte… On passe par des landes, dans des forêts, sur des terrains arctiques et alpins, on a la chance, peut-être, de trouver quelques-unes des 103 plantes rares qui tapissent l’archipel dans ses nombreux écosystèmes.

On goûte à une baie de genièvre que le guide nous montre, on est fasciné par la petitesse des plantes carnivores ou par la grandeur des rochers. Puis, tout à coup, on tombe sur la plus grande concentration de monolithes au Canada. Ces mastodontes aux formes aussi farfelues que bizarres se dressent parfois les pieds à l’eau, parfois au sec, selon la marée. Certains abritent des plantes venues s’y installer, d’autres sont nus, mais tous invitent à la photographie de masse!

Si le temps vous le permet, dormez sur une île pour apprécier le coucher de soleil et la quiétude des lieux à la nuit tombée (voir ci-dessous)!

Aguanish

En passant par la Baie-Johan-Beetz, nommée en l’honneur du naturaliste belge qui sauva la population d’une épidémie de grippe espagnole, vous arriverez à Aguanish, un petit village rempli de maisons aux couleurs pâles spectaculaires au coucher de soleil. On y retrouve peu d’attraits touristiques, mais le canyon Trait de scie plaira aux randonneurs plus expérimentés grâce au sentier dit laborieux (pas testé!) de 3 km qui y mène.

Où manger en Minganie et en visitant l’archipel de Mingan?

  • Cantine Chez Nat de Longue-Pointe-de-Mingan: Bonjour le club sandwich généreux et les guédilles de homard de Lucie et Rosa! Cette cantine ne paie pas de mine, mais la bouffe est bonne et le dessert au bar laitier voisin crée un duo parfait.
  • Bar laitier Chez Marina de Longue-Pointe-de-Mingan: comment choisir parmi les 80 sortes de crème glacée molle disponibles… Impossible! Surtout que Claudine y propose des saveurs aux fruits locaux frais!
  • Le Macareux Dodu de Longue-Pointe-de-Mingan: fruits de mer et produits locaux à profusion. Fermé au moment de mon passage, mais chaudement recommandé par à peu près tout le monde! 🙂
  • Microdistillerie Puyjalon de Havre-Saint-Pierre: la microdistillerie n’étant pas encore établie à mon passage, vous aurez la chance de goûter avant moi au gin Betchwan rempli d’aromates régionaux. Un peu de tonic et le tour est joué pour un petit cocktail au bord de l’eau!
  • Restaurant Chez Julie de Havre-Saint-Pierre: impossible de passer par Havre-Saint-Pierre sans entendre parler du resto Chez Julie, LE spot pour manger des fruits de mer (homard, pétoncles, crevettes, flétan, etc.) fruits pour pas trop chers. Tout le monde en parle et ne laissez pas l’extérieur vous décourager, c’est vraiment aussi bon qu’on le dit. J’ai adoré le plat généreux à partager!
Assiette de fruits de mer Chez Julie à Havre-Saint-Pierre
  • La Promenade de Havre-Saint-Pierre: en quelque sorte le compétiteur de Chez Julie, La Promenade est moins populaire auprès des touristes, mais c’est une toute aussi bonne adresse. On y propose une carte spéciale pour fruits de mer et poissons fraîchement pêchés!
  • Restaurant du Fumoir Le Goynish d’Aguanish: Au moment de notre passage à Natashquan, les restos étaient fermés et nous sommes tombés sur Le Goynish presque par hasard, comme c’était le restaurant ouvert le plus près. WOW. Une salade avec saumon fumé maison des plus généreuses et un service impeccable. Prenez-en pour apporter! 🙂

Où dormir en Minganie?

plantes de l'écosystème des îles Mingan

Jours 13 et 14 — Natashquan

Pour beaucoup, Natashquan est le dernier arrêt du road trip en Côte-Nord, le bout de la route 138… Pour d’autres, c’est l’avant-dernière étape avant le véritable bout de la route et le repère par excellence pour apprivoiser l’histoire de Gilles Vigneault dont Natashquan est le village natal.

Entre tourbières, marais, bancs de sable de mer et rivière à saumon se sont installées vers la fin du 19e siècle des familles originaires des îles de la Madeleine se sauvant de la déportation acadienne. C’est ainsi qu’est né le Natashquan d’aujourd’hui, village de pêcheurs aux eaux chaudes et peu profondes.

Bateau-maison à Natashquan

Quoi faire à Natashquan?

Maison d’enfance de Gilles Vigneault, à visiter absolument sur la Côte-Nord

L’allée des galets attire les visiteurs curieux de voir où a pu naître et passer son enfance le célèbre Gilles Vigneault, ambassadeur de Natashquan autour du monde. Voyez un film sur sa jeunesse et découvrez les diverses pièces.

Les galets de Natashquan, un incontournable à voir

Comme Natashquan fut un prospère village de pêcheurs, ces hangars d’entreposage blancs et rouges servaient jadis à stocker et saler le poisson. Chaque unité familiale en avait une à sa disposition pour les longues journées de travail. On s’y balade maintenant autour des bâtisses et de la plage, ou en visite guidée avec l’office de tourisme.

Façade de Les Galets de Natashquan
Un incontournable d’un road trip sur la Côte-Nord
Les galets sur la plage - quoi faire à Natashquan
Centre d’interprétation Le bord du Cap

Reconstitution d’un ancien magasin général du temps des pêcheurs et de l’évolution de Natashquan, le Centre d’interprétation Le Bord du Cap est un bon point de départ pour comprendre l’histoire de la région et des Acadiens. On part ensuite pour la visite du bord de l’eau ou pour admirer le coucher de soleil grandiose que la Minganie vous offre.

Musée de la vieille-école

Avant que la maison de Gilles Vigneault ne soit ouverte au public (elle ne l’était pas en 2018 quand je suis passée), c’est à la vieille école seulement qu’on pouvait en apprendre sur la vie du chanteur. Neuf personnages de ses œuvres servent à vous raconter les souvenirs de l’artiste et le patrimoine local.

petite école - musée de Natashquan
Kegaska, le bout de la route 138

Tant qu’à se rendre à Natashquan, je vous invite à prendre la route jusqu’à Kegaska, le dernier, dernier village de la route 138, le bout du bout… pour le moment, car on travaille à la prolonger depuis des années, alors qui sait quand ça changera!

Jennifer et Jérôme à la fin de la route  138- Panneaux à Kegaska

50 km de terre battue vous attendent, mais ça vaut le détour, ne serait-ce que pour constater la différence des paysages alors que vous pénétrez à peine dans la Basse-Côte-Nord. Rapides, tourbières, arbres dénudés, un véritable parcours marquant. Ça a été un de mes moments favoris en road trip sur la Côte-Nord!

Fin de la route 138 à Kegaska
Église et chaloupe sur le lac à Kegaska sur la Côte-Nord

Où dormir à Natashquan?

Chambre à l'Auberge Le Port d'attache où dormir à Natashquan

Où manger à Natashquan?

  • Café-bistro de L’Échouerie: mignonne petite adresse pour se restaurer à Natashquan, avec une terrasse littéralement les deux pieds dans le sable. Prenez un livre, admirez les artistes exposés, écoutez les concerts de la maison. On s’y attarde facilement!
  • La Coqueline: cette chocolaterie-café m’a attirée par l’odeur, mais m’a charmée par le service hors pair et les bouchées délicieuses qu’elle offre (chocolats, pâtisseries, etc.).
Chocolaterie La Coqueline où manger à Natashquan
  • Le Goût du Large: typique casse-croûte québécois où manger du fast-food rapide, mais goûteux!

Voyager en Basse-Côte-Nord: continuer le road trip sur la Côte-Nord

Je vous ai parlé il y a quelques lignes de la Basse-Côte-Nord, cette région éloignée du Québec. Elle commence au nord-est de Natashquan et compte 375 km de villages de pêche que visite le Bella Desgagnés, un cargo qui embarque aussi les voyageurs, une fois par semaine.

Chaque petit village a son charme, son attrait, son musée, ses baies à cueillir ou ses postes d’observation de baleines et de vie marines, mais c’est surtout en été que les attraits touristiques sont ouverts. Si vous y allez assez tôt en été, ou plutôt en fin de printemps, vous aurez peut-être la chance d’apercevoir un iceberg flotter au loin!

En hiver toutefois, on s’y rend en motoneige, donc l’accès par la route blanche est possible, mais il faut aimer le ski-doo, car le trajet est de 525 km. C’est, selon Tourisme Côte-Nord, le « seul lien terrestre continu entre Natashquan et Blanc-Sablon ».

Ça y est! Vous avez atteint le bout de la route, la fin du road trip sur la Côte-Nord vers l’un des points les plus éloignés de la grande ville! Fort à parier que l’air boréal, les tourbières remplies de faune et de flore endémique et les Nord-Côtois sympathiques auront raison de vous, vous ne voudrez simplement plus repartir Tadoussac!

entête du ebook 40 conseils pour économiser en voyage par Moi, mes souliers

Découvrez mes meilleurs conseils pour étirer votre budget en voyage en vous inscrivant à mon infolettre mensuelle!

Informations pratiques: à savoir avant de partir en road trip sur la Côte-Nord

  • La réception cellulaire laisse parfois (OK, souvent) à désirer dans la région, mais le Wi-Fi fonctionne bien dans les établissements touristiques.
  • Si jamais vous voulez combiner un road trip sur la Côte-Nord avec un voyage sur la rive sud, au Bas-Saint-Laurent et en Gaspésie, il est possible de traverser à cinq endroits: Les Escoumins–Trois-Pistoles, Baie-Comeau/Godbout-Matane, Saint-Siméon–Rivière-du-Loup, Forestville-Rimouski.
  • Pensez à réserver vos hébergements, car certains villages ont peu d’options. Vous ne voudriez pas vous retrouver sans lieu où dormir pour la nuit.
  • Ne vous étonnez pas si les horaires d’ouverture changent, que vous vous cognez le nez à une porte close! On ferme souvent au gré de la main-d’œuvre disponible, hélas!
  • Faites vos bagages intelligemment, car vous aurez autant chaud que froid. La température monte en journée sous le chaud soleil, mais baisse allègrement la nuit.

Quel que soit le segment ou la partie d’itinéraire pour un road trip sur la Côte-Nord que vous choisirez, je suis confiante que vous reviendrez de ce voyage au Québec aussi ravi que je ne l’ai été lorsque j’ai parcouru cette route pour la mise à jour du guide Lonely Planet. Il y a un je-ne-sais-quoi sur la Côte-Nord qui colle, qui fait sourire, qui donne envie de rester pour manger des guédilles et des cornets de crème glacée à la camerise les deux pieds dans l’eau!

Bon voyage en Côte-Nord!

Découvrez d’autres articles sur cette région du Québec en cliquant ici.

Vous êtes sur Pinterest? Gardez-y cet article en favori en le pinant!

Même si j’ai réalisé un partenariat, les opinions dans ce texte demeurent les miennes et n’ont pas été influencées de quelque manière que ce soit. Apprenez-en davantage à ce sujet en lisant la politique éditoriale et mentions légales

Vous pourriez aussi aimer

5 commentaires

  • Commenter
    cyrille
    24 juillet 2020 à 03 h 05

    Merci beaucoup pour ces informations détaillées. J’envisage aussi un roadtrip en Septembre. J’avais effectivement besoin d’aide à ce sujet.

  • Commenter
    Sophie Côté
    28 juillet 2020 à 03 h 50

    Merci de rendre ces infos disponibles: c’est précieux!

  • Commenter
    Tourisme autochtone au Québec et au Canada: promesse à moi-même | Moi, mes souliers
    20 octobre 2020 à 03 h 57

    […] Guide ultime d’un road trip sur la Côte-Nord […]

  • Commenter

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.