Port de Bristol
0

Pourquoi pas Bristol?

Quand on parle des villes à visiter en Grande-Bretagne, on pense surtout à Londres, Édimbourg, Liverpool et Manchester, mais rarement à Bristol. Or, cette ville aux limites du Pays de Galles, mais encore sur le territoire anglais, vaut certainement la peine qu’on s’y attarde un week-end.

Rivière Avon

Rivière Avon

 

Si, lors de mon passage, j’ai fait l’aller-retour Londres-Bristol dans la même journée, je recommande fortement d’y passer deux jours. Bristol se trouve à 1 h 45 de Londres en train et à 3 h en autobus, plus long mais un peu plus économique, surtout si les billets sont achetés à la dernière minute. Si vous prenez le train, ce dernier partira de la station Paddington et vous pourrez aller dire bonjour au célèbre ours du même nom, créé par Michael Bond.

Vanessa et l'ours Paddington

Vanessa et l’ours Paddington

 

Si le coût de la vie en Angleterre reste très élevé, il est beaucoup plus raisonnable en dehors de Londres. Les activités, les restaurants et les pubs y sont beaucoup plus abordables dans la région de Bristol. Un aspect à considérer dans votre budget! Autre différence avec Londres, il y a du relief à Bristol, des rues qui montent et descendent, ce qui offre aussi de beaux paysages de la campagne environnante.

Le point culminant de Bristol (en altitude), c’est le pont suspendu Clifton qui permet de traverser les gorges de la rivière Avon. Bijou d’architecture, le pont est payant pour les voitures afin de régulariser la circulation puisqu’il n’y qu’une seule voie dans chaque sens. Traverser le pont vous coûte un gros 50 pence à moins d’avoir un abonnement… En cherchant le prix du péage sur le site web du pont, j’ai aussi découvert qu’il y a un péage de 5 pence en vigueur pour les piétons, les cyclistes et les animaux(!), mais qu’il n’est pas perçu et n’est pas près de l’être.

Pont Clifton

Pont Clifton

 

Ce pont est aussi malheureusement un choix de prédilection pour les suicidaires, c’est pourquoi on trouve à chaque entrée du pont le numéro d’une ligne d’aide téléphonique, au besoin. Si la chute est généralement fatale, la légende veut qu’une femme du nom de Sarah Ann Henley ait eu la vie sauve après avoir sauté par-dessus bord à la fin du XIXe siècle. La mode de l’époque lui aurait été d’une grande aide, puisque sa jupe et sa crinoline auraient ralenti et même amorti sa chute, servant un peu de parachute. Quoi qu’il en soit, disons que la chance était de son côté!

Pont Clifton et les gorges de la rivière Avon

Pont Clifton et les gorges de la rivière Avon

 

À Bristol, on accorde beaucoup d’importance à l’art de rue. D’ailleurs, l’artiste Banksy est originaire de cette ville et a laissé sa trace sur quelques murs ici et là. Malheureusement pour moi, il a plu une bonne partie de la journée lors de mon séjour à Bristol, ce qui ne m’a pas permis de prendre autant de clichés que j’aurais voulu. Je suis quand même tombée sur quelques bons trucs.

Dali, art de rue

Dali, art de rue

 

On trouve depuis peu à Bristol un nouveau musée du nom de M Shed. Ce musée est consacré à l’histoire de Bristol et de ces habitants. Il est situé dans le port de la ville, qui regorge d’histoire et de secrets. Le musée est très interactif, captant l’attention de petits et grands. Des expositions temporaires y élisent aussi domicile. Lors de ma visite, j’ai vu l’exposition An Eye for Fashion qui regroupait les photos de mode datant des années 50 et 60 de Norman Parkinson, un des plus grands photographes de mode britanniques du XXe siècle.

Port de Bristol

Port de Bristol

 

C’est aussi dans la région de Bristol que serait née la musique trip hop au début des années 1990. Genre musical difficile à définir, plusieurs groupes ont reçu cette étiquette musicale sans toutefois se ressembler. Parmi mes préférés, on retrouve Massive Attack et Portishead. Le premier groupe vous ne le connaissez peut-être pas, mais une de ses chansons est très connue puisqu’il s’agit du thème d’ouverture de la série House. Vous trouverez le très beau vidéoclip de cette chanson ici. Le deuxième groupe tient son nom d’une ville pas très loin de Bristol. C’est d’ailleurs en voyant Portishead inscrit sur l’afficheur d’un autobus de la ville que j’ai réalisé que je me trouvais dans le berceau du trip hop, cette musique qui m’a suivie une partie de mon adolescence.

Mais au-delà des artistes d’art de rue et de musique, les plus grandes vedettes de Bristol sont faites de pâte à modeler! Il s’agit de Wallace et Gromit, que vous retrouverez un peu partout dans les boutiques de souvenirs. Si vous ne connaissez pas ces deux joyeux lurons, je vous conseille le film Wallace et Gromit: Le Mystère du lapin-garou.

Wallace et Gromit

Wallace et Gromit
Photo : http://www.wallaceandgromit.com/goodies/

 

Bristol est une ville qui gagne à être connue, mais pas trop, car ce qui est très bien à Bristol, c’est qu’il n’y a pas tellement de touristes! Il est donc plus facile de se mêler à la population locale. J’espère que vous ajouterez cette ville à votre itinéraire britannique.

Vanessa Lajeunesse

 

Vous pourriez aussi aimer

Aucun commentaire

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.