Paysage de vacances à Berat
2

Voyage en Albanie: petit guide pratique et inspirant!

Partons en voyage en Albanie, pays de contrastes où sommets déchiquetés, bunkers abandonnés et plages paradisiaques se côtoient pour offrir une expérience unique aux voyageurs qui oseront s’y aventurer.

Malgré tout ce qu’elle a à offrir, l’Albanie commence tout juste à s’ouvrir aux touristes. La dictature communiste, l’une des plus répressives d’Europe, a isolé le pays de 1947 à 1991. Depuis, l’industrie touristique s’organise peu à peu et un séjour en Albanie garantit diversité et tranquillité.

Article invité par Juliette Lefebvre

Citadelle de Gjirokaster en Albanie

Certains liens dans cet article sont affiliés, c’est-à-dire que je reçois une petite commission si vous achetez par leur intermédiaire sans que cela vous coûte pour autant plus cher. Merci! 🙂 Apprenez-en davantage à ce sujet en lisant la politique éditoriale et mentions légales

Pourquoi voyager en Albanie?

Ah, la question classique: pourquoi l’Albanie? Avant le départ, j’aurais répondu pour la diversité de ses paysages. C’est la destination idéale pour les indécis ou les touche-à-tout!

Pourquoi l’Albanie plaira-t-elle à différents types de voyageurs? Les randonneurs auront l’embarras du choix, puisque le territoire présente un relief montagneux du nord au sud. Au nord, les sommets verts et enneigés des Alpes albanaises offrent des paysages complètement différents des montagnes arides du sud. Les adeptes de baignade seront servis par des plages qui n’ont rien à envier à celles de la Grèce voisine.

Les plages de Ksamil, Gjipe ou Qeparo peuvent fièrement bomber le torse devant les Santorini de ce monde. Les amateurs d’histoire auront de quoi s’occuper avec les milliers de bunkers de l’époque de la guerre froide qui parsèment le territoire, les vestiges de l’Empire romain et les nombreuses citadelles modifiées au gré des conquêtes. Cette diversité permet de combiner différents types d’activités, ce qui est génial. Ça, c’était ma réponse d’avant-départ.

Bunker de Qeparo en Albanie

Une fois de retour, j’ajouterais à cette réponse l’hospitalité des Albanais. Partout où je suis passée, j’ai eu droit à des sourires, à de généreuses indications lorsque j’étais perdue, à des recommandations, etc. Le pays a été fermé aux touristes si longtemps que les habitants sont réellement heureux de voir des étrangers chez eux. La communication n’est pas toujours facile, car seuls les jeunes parlent anglais. Avec les générations antérieures, la communication repose presque entièrement sur la gestuelle, mais ça donne lieu à des moments cocasses!

Les déplacements et le transport en Albanie

Comment se déplacer en Albanie? Alors que plusieurs articles laissent croire que la location d’une voiture en Albanie s’avère incontournable pour profiter pleinement du voyage, mon expérience m’a convaincue du contraire. Les dépassements périlleux et la négociation de courbes serrées, je laisse ça aux habitués! Les transports en commun sont loin d’être aussi déficients que certains voyageurs le laissent croire. Les autobus et mini-vans desservent la grande majorité des villages albanais, il suffit d’avoir du temps devant soi.

Chaque ville d’Albanie possède un terminal d’où partent tous les autobus. Lorsqu’aucun autobus ne dessert un village, ce sont les chauffeurs de mini-vans qui s’en chargent. Il faut s’armer de patience, car les chauffeurs attendent que leur véhicule soit plein avant de prendre la route. Les transports en commun sont très abordables, à l’image du coût de la vie: compter moins de 50 sous pour un trajet d’autobus à Tirana et environ 5$/3,5€  pour relier Tirana à Berat, soit 2h de route.

Envie de découvrir plus en profondeur la ville de Tirana? Découvrez ce tour gratuit!

Si vous êtes plutôt en route pour Bérat, vivez cette excursion!

Gjirokaster et ses montagnes dans les nuages

L’argent – quel est le budget pour un voyage en Albanie?

Un voyage en Albanie, outre le billet d’avion, ça ne ruine pas! Le coût de la vie y est beaucoup moins élevé qu’au Canada ou qu’en France et le taux de change avec la devise albanaise, le lek, se révèle être très avantageux. Généralement, une bière coûte moins de 3$/2€ en restaurant et le coût d’un bon souper s’élève à 1000 leks, soit 12$/8€. Facile et tentant de se payer la traite quand on peut le faire sans se ruiner! Le coût de la vie est légèrement plus élevé au sud, là où les touristes se concentrent à cause de la proximité de la Grèce et des infrastructures touristiques de la riviera albanaise.

À noter que toutes les transactions se font en argent comptant, très peu de commerces, de restaurants ou d’auberges acceptent les paiements par carte. Dans certaines régions reculées, l’accès à un distributeur automatique peut être compliqué, voire impossible. Il faut donc être prévoyant avant votre voyage en Albanie.

Citadelle albanaise de Shkoder

La gastronomie, quoi manger en Albanie?

L’Albanie a une histoire chargée de conquêtes et ça se reflète dans l’assiette. La sauce tzatzíki est toujours fraîche, tout comme les salades grecques, qui sont à tomber par terre. Les pizzas rappellent celles de l’Italie et la domination ottomane a laissé les bureks en héritage.

Outre ces mets importés des différents pays voisins, la cuisine albanaise a ses propres spécialités. Les qifqis, typiques de la région de Gjirokastër, ne ressemblent à rien d’autre. Ils sont préparés à base de riz, d’œufs et d’épices. Le lakror me pule, sorte de pâté au poulet et aux oignons surmonté de pâte feuilletée, doit être testé absolument, particulièrement pendant une journée fraîche. Au sud, sur la côte de la mer Ionienne, les fruits de mer sont à l’honneur. Au nord, les grillades ont davantage la cote.

Dans tout le pays, chaque composante de l’assiette se commande séparément. Idéal pour tester toutes sortes d’à-côtés et découvrir quoi manger absolument en Albanie!

Un voyage en Albanie, c’est un saut à pieds joints dans un mélange de cuisines, de saveurs et d’influences culinaires. Les gourmands seront assurément charmés!

Lakror me pule ou quoi manger en Albanie

Le café, incontournable en voyage en Albanie

Dans toutes les villes, dans le plus petit des villages, il y a davantage de cafés que de restaurants. Les Albanais flânent en terrasse à toutes heures du jour en sirotant un espresso, un café turc ou un cappuccino. Le café du coin, c’est le lieu de rendez-vous par excellence. Une tradition loin d’être déplaisante! Dans le centre historique de Berat, la rue qui longe la rivière est l’endroit tout indiqué pour un café. Les établissements se succèdent et les terrasses avec vue sur la citadelle sont à fréquenter absolument.

Paysage de vacances à Berat
Maisons de Berat

L’hébergement, où dormir en Albanie

Le développement des infrastructures varie grandement d’une région à l’autre. La côte, davantage prisée des touristes, offre davantage de choix en matière d’hébergement; auberges de jeunesse, motels, hôtels de luxe, villas, etc. Ailleurs dans le pays, il est possible de louer des appartements complets par Airbnb, mais le logement chez l’habitant représente le type d’hébergement le plus répandu. Bien souvent, les hôtes proposent un petit déjeuner à prix raisonnable lorsqu’il n’est pas inclus. Tenues par des familles, ces auberges permettent de découvrir l’Albanie à travers le regard des locaux, qui ne manquent pas de donner un conseil ou deux aux touristes qu’ils accueillent chez eux. L’hébergement coup de cœur de mon voyage en Albanie: la Mele Guesthouse, à Gjirokaster. Terrasse avec vue sur les montagnes, typique déjeuner albanais et souper au coucher du soleil vous y attendent, sans compter les précieux conseils d’Edmond, le propriétaire.

Hormis en juillet-août, inutile de réserver vos hébergements très tôt, la veille ou l’avant-veille, c’est amplement suffisant. Comme les maisons d’hôte ne sont pas toujours bien indiquées, toutefois, ne courez pas le risque d’arriver dans un village sans avoir réservé. Vous pourriez avoir de mauvaises surprises. À titre d’exemple, prévoir 20 à 40$/13 à 27€ pour une chambre en occupation double dans une auberge familiale.

Montagnes enneigées et Alpes en voyage en Albanie

L’égalité des sexes et comment s’habiller en voyage en Albanie

Plusieurs articles sur l’Albanie mentionnent qu’il n’y a aucun code vestimentaire spécifique à respecter, tant pour les hommes que pour les femmes. Je souhaite ici remettre les pendules à l’heure. C’est effectivement le cas dans la capitale, Tirana, ou dans les villes touristiques près de la frontière grecque, mais dans le reste du pays, une tenue un peu plus couvrante s’impose pour les femmes.

Quoi porter? La division des tâches est encore très traditionnelle en Albanie; les femmes sont peu présentes dans l’espace public. À aucun moment je ne me suis sentie menacée, mais les regards persistants avaient de quoi rendre très mal à l’aise les rares fois où j’ai porté des shorts. Les jupes longues, les pantacourts et les pantalons légers sont à mon avis à prioriser dans les régions moins fréquentées par les étrangers.

Montagnes et vallée Qeparo

La tranquilité loin des foules de touristes en Albanie hors des sentiers battus

Peu fréquentée par les touristes, l’Albanie offre une tranquillité exceptionnelle, même dans les cadres idylliques où déferleraient des hordes de touristes ailleurs dans le monde. Il est possible de profiter des plus belles des attractions et des paysages époustouflants sans voir l’expérience gâchée par la surfréquentation des sites. Cette tranquillité représente certainement l’un des points forts du pays. Les paysages semblent encore plus grandioses lorsqu’on se retrouve seul à les admirer.

L’Albanie, c’est avant tout un pays de surprises: bunkers qui apparaissent à des endroits inusités, citadelles millénaires un peu partout sur le territoire, plages paradisiaques méconnues et gastronomie aux influences multiples, entre autres. L’Albanie, c’est aussi un pays qui se remet tranquillement d’une dictature communiste sans pitié. Les habitants sont réellement heureux de voir les touristes enfin visiter leur coin du monde.

rapides et alpes Albanaises à voir

Malgré la barrière de la langue, les Albanais font tout en leur pouvoir pour rendre le séjour des étrangers des plus agréables: un signe de la main pour indiquer un arrêt d’autobus, un fruit offert avant le départ d’une randonnée, un sourire, un conseil… L’Albanie est donc une destination à visiter pour ses paysages et pour sa tranquillité, mais aussi pour la gentillesse de ses habitants!

Pour découvrir d’autres destinations en Europe sur Moi, mes souliers:

D’autres articles intéressants de blogueurs voyage:

Vous êtes sur Pinterest?

Petit guide de voyage en Albanie - Europe
Petit guide de voyage en Albanie - Europe

Vous pourriez aussi aimer

2 commentaires

  • Commenter
    Laurent
    1 janvier 2020 à 08 h 49

    Merci pour le lien vers mon article.
    Même impression de mon côté quant à ce pays. La plupart des Albanais, malgré la barrière de la langue, ont en effet fait tout leur possible pour m’aider. Et oui, contrairement à ce qu’on lit trop souvent, voyager en Albanie sans voiture de location n’est pas bien compliqué pour qui est habitué à voyager de la sorte.

  • Commenter

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.