Enseigne de Kotor Monténégro

Article publié le 30 novembre 2023.

1

Que faire à Kotor? Les incontournables à visiter

Parmi les joyaux d’une des plus belles baies du monde, Kotor attire les foules avec raison! Dans ses allées de marbre et de pierre, ses petites places vénitiennes se dévoilent avec charme. Vous prévoyez un voyage au Monténégro? Alors vous vous demandez certainement que faire à Kotor et quoi visiter dans la ville reine des bouches de Kotor. Voici mes suggestions d’incontournables à voir sans tarder!

Mais avant, c’est où Kotor?

Les Bouches de Kotor se trouvent au sud du Monténégro, sur la côte Adriatique de ce pays des Balkans, à droit de l’Italie sur la carte et au nord de la Grèce et de l’Albanie.

Vous entendrez souvent «fjord méditerranéen», mais il ne s’agit pas d’un fjord, plutôt d’un estuaire à 28 km dans les terres, composé des baies de Kotor, Perast, Tivat et Risan.

La ville de Kotor est donc un port naturel dans la péninsule de Lustica ou Lustica Bay comme vous entendrez plus souvent ici. Elle se trouve à 2h15 de voiture de Dubrovnik en Croatie et près de la Bosnie-Herzégovine. On rejoint Kotor facilement de Mostar ou Trebinje en passant par Herceg Novi ou Tivat.

restaurant d'une ruelle du Monténégro

Se perdre dans les rues de la vieille ville de Kotor, la Stari Grad

Kotor constitue le genre de ville où il fait bon se balader sans plan… Errer tout simplement à pied d’une ruelle à l’autre dans ce trésor nommé au patrimoine mondial de l’Humanité par l’UNESCO.

Au pied de la falaise escarpée qui l’abrite, la ville est remplie de placettes et de ruelles charmantes, de boutiques souvenirs et de restaurants aux terrasses invitantes. Stari Grad, qui se traduit en vieille ville, jouit de la réputation de ville la plus connue et populaire du Monténégro et ce n’est pas pour rien!

Place d’armes

On accède à la place d’armes de Kotor par la porte de la mer en face du port pour accéder à ses palais et à sa fameuse Tour de l’horloge. Avec son arsenal de l’époque vénitienne, le palais du Recteur, le théâtre Napoléon et ses autres bâtiments de pierre ancestraux, elle fait partie des lieux incontournables à visiter à Kotor.

palais vénitien
tour de l'horloge sur la place d'armes à Kotor

Remparts de la ville

Malgré les tremblements de terre qui ont secoué la ville au fil des siècles, les remparts de Kotor subsistent. 4,5 kilomètres d’enceintes ceinturent la cité depuis le 9e siècle et ont été maintenus depuis. Aujourd’hui on peut y monter pour se balader autour du cœur de l’ancestrale commune.

remparts de Stari Grad Kotor

Portes de Kotor

Qui dit remparts dit portes pour laisser entrer et sortir les citoyens protégés. Choisissez la porte qui vous plait davantage, que ce soit la porte de la cité ou la porte de la mer, la principale et plus grande qui donne sur le port. De plus petites portes apparaîtront au fil de vos pérégrinations.

Églises et sites religieux à voir à Kotor

Plusieurs sites religieux antiques sont à visiter à Kotor, notamment la cathédrale Saint-Tryphon, une église catholique romaine dont les racines remontent au 12e siècle nommée en l’honneur du saint-patron de Kotor. L’extérieur paraît plutôt moderne, car il fut rénové après le séisme de la fin des années 1970. Admirez les fresques à l’intérieur.

Les églises Saint-Nicolas et Saint-Luc, face à face, sont serbe orthodoxe et catholique-orthodoxe.

Forteresse San Giovanni ou Saint-Jean

Demandez à qui que ce soit quelle est la meilleure vue de Kotor et de la baie et il vous répondra la forteresse San Giovanni ou Saint-Jean. Avec ses 260 mètres de hauteur, elle propose un panorama incomparable sur les bateaux au port et les montagnes environnantes.

1350 marches et une montée assez abrupte vous séparent de cette dernière, mais si vous êtes moins sportif, un point de vue un peu plus bas sur la montagne offre aussi un panorama qui vaut le coup.

De juin à septembre, la montée coûte 8 euros, mais il paraît que si l’on part vraiment, vraiment tôt le matin, on peut passer sans payer. Je n’ai pas testé le tout cependant, étant moins rando!

Prévoyez de l’eau, de la crème solaire et un chapeau pour explorer la forteresse en ruines, car ça cogne une fois que le soleil approche du zénith!

Forteresse San Giovanni au Monténégro
Vue sur la montagne derrière Kotor

Aller faire un tour au Musée des chats

Impossible de visiter Kotor sans se rendre compte que c’est la ville des chats! Ici, ils sont rois. Domestiqués ou errants, ils sont tous aimés et protégés par les résidents comme les touristes. Ça ne vous étonnera donc pas que Kotor accueille un musée des chats dont les profits servent à les nourrir et les soigner.

Faire le plein de fruits frais au marché de Kotor

Si vous aimez faire le plein de collations fraîches, le marché de fruits et légumes de Kotor se trouve à la lisière du port, près de la porte principale. Il se tient tous les jours, mais on y retrouve davantage de marchands le samedi. J’ai aimé m’y balader de bon matin, mais si j’étais vous, j’éviterais d’y aller les jours d’arrivée des bateaux de croisière, car les touristes déferlent directement là quand ils arrivent.

Remonter le cours de l’histoire au Musée maritime

Une multitude de cartes et de maquettes composent le musée maritime de Kotor situé dans un palais baroque. Si vous vous intéressez à l’histoire maritime européenne, vous aimerez cette activité abordable (4 euros pour adultes, 1 euro par enfants).

Ruelle colorée sur la côte Adriatique - Que faire à Kotor

Se prélasser sur les berges des Bouches de Kotor

Quand on se retrouve dans une baie aussi magnifique, on a définitivement envie de se tremper. Pour d’autres alternatives de baignade, faites comme les résidents… Trouvez-vous un bout de béton au bord de l’eau, étalez votre serviette et lancez-vous à l’eau!

Sinon, les bouches de Kotor comptent plusieurs plages, mais je dois vous avertir que Kotor ne figure pas parmi les plus belles. Kotor Beach est toutefois un endroit intéressant à voir à Kotor, même si le prix des transats (2 + parasol = 25 euros) s’avère exorbitant, comme dans toute station balnéaire aussi populaire. On y retrouve aussi des cabines pour se changer.

Transats sur Kotor Beach

Marcher le long de l’eau à Dobrota

Le «boardwalk» de Dobrota, juste à l’extérieur de la vieille ville, est agréable pour déambuler tranquillement et quitter les foules de Stari Grad. Vous aurez tout le loisir d’admirer les bateaux de près, mais ce que j’ai préféré est d’y prendre mon petit-déjeuner sur les terrasses ombragées du bord de la baie.

Visiter le village de pierres de Gornji Stoliv

Gros coup de cœur pour Gornji Stoliv, un petit village oublié par la vie moderne en banlieue de Kotor, après Prčanj. À 240 mètres d’altitude, il est perché au-dessus d’une forêt de châtaigniers pittoresque.

À pied, on l’atteint en 40 minutes de montée, mais j’ai pour ma part découvert cet endroit grâce à la visite guidée de GoBaloo. Montez à bord d’un 4×4 dans la vieille ville, puis mettez le cap sur la côte pour quelques arrêts photo de cette magnifique région, puis préparez-vous pour la montée rock and roll à bord.

Petite église de pierres sur la côte Adriatique

L’expérience est vraiment chouette, d’autant plus que le village est des plus charmants. Rendez-vous au sommet, sur le parvis de l’église, puis grimpez çà et là pour découvrir la vue imprenable sur Perast et la baie de Kotor.

On y organise également de petites dégustations de prosciutto local sur une minuscule terrasse d’un résident. Franchement, c’est une excursion à faire, bien qu’elle soit courte!

Apprenez-en davantage au sujet de cette excursion ici.

Monter au sommet de Kotor en téléphérique

Dans une petite commune tout près de Kotor, un téléphérique gagne le sommet de la montagne en une douzaine de minutes, et ce, jusqu’à 3900 mètres. Plus d’une vingtaine d’euros plus tard, vous aurez une vue imprenable sur la baie, si vous n’avez pas envie de conduire la route jusqu’au sommet (Serpentine Road ci-dessous).

Téléphérique de Kotor, une activité incontournable à faire

Passer une journée sur l’eau en croisière vers Mamula, Blue Cave, Perast et Tivat

Si vous vous demandez que faire à Kotor, c’est certain que vous aurez comme réponse de toutes parts de passer une journée sur l’eau! Une croisière vers Mamula, Blue Cave, Perast et Tivat fait définitivement partie des incontournables du Monténégro! Ce fut une de mes plus belles journées au pays.

D’innombrables compagnies offrent des prestations plus ou moins similaires variant un peu en durée, mais beaucoup en prix et en confort du bateau. J’ai utilisé les services de mon locateur d’appartement pour réserver mon excursion en bateau dans la baie de Lustica, mais en voici quelques-unes:

La plupart des sorties en bateau incluent l’île de My Lady of the Rocks en face de Perast, un petit détour dans la marina de luxe de Porto Montenegro à Tivat, une traversée de la grotte bleue appelée ici Blue Cave, puis un passage devant l’ancienne prison de Mamula.

J’ai adoré la brise rafraîchissante dans les cheveux et l’occasion de me baigner dans une eau parfaitement cristalline sous une grotte loin des autres bateaux!

Jennifer en bateau vers la grotte bleue

Sortir en kayak dans la baie de Lustica

Plusieurs prestataires louent des kayaks et des SUP à partir de Dobrota, un quartier juste à l’extérieur de la vieille ville. Vous pourrez ainsi voir Kotor sous un tout autre angle, puis traverser vers Mur et Prčanj et profiter de jolies petites plages.

kayak dans la baie des Bouches de Kotor

Oser affronter les hauteurs en via ferrata

Attachez-vous de manière sécuritaire et partez le long des câbles et des accroches à flanc de montagne pour gravir l’altitude à la sortie du canyon Škurda, et ce, jusqu’à 205 mètres. L’excursion de via ferrata doit être des plus époustouflantes!

Conduire la Serpentine Road jusqu’à/de Njeguši et le parc national Lovćen

Quel plaisir j’ai eu de conduire le long de cette route emblématique du Monténégro à partir du parc national Lovcen! Partie de Podgorica, j’ai rejoint Kotor en passant par le village de Njeguši et les panoramas furent absolument époustouflants.

Vous pouvez également faire la Serpentine Kotor Road en sens inverse ou l’aller-retour en une journée, car bien que vous passerez quelques heures à arrêter à droite et à gauche, la route à proprement parler se fait assez rapidement. Notez toutefois qu’il faut aimer la conduite et maîtriser son véhicule, car le chemin est étroit à bien des endroits lorsque vous croiserez des gens.

Vue du bar Horizont à Kotor

25 virages en épingle grimpent ou descendent selon le sens que vous l’empruntez. Il y a toujours un garde-fou cependant, donc ce n’est pas dangereux, mais ça peut être stressant lorsque la circulation y est dense.

À Njeguši, goûtez au fromage et au prosciutto local (j’ai bien aimé le Konoba Njeguska Sijela et son Montenegro Platter). Au sommet, arrêtez-vous à la terrasse panoramique du bar Horizont pour une vue imprenable sur Kotor en contrebas et toute la baie Lustica. À 3,50 euros la boisson pour y accéder, ça vaut l’arrêt et c’est définitivement dans la liste de quoi faire à Kotor!

Si vous avez le temps ce jour-là, ajoutez le mausolée Njegoš du mont Jezerski à 1657 mètres d’altitude et le parc national Lovcen à votre itinéraire d’escapade d’un jour.

mausolée de Njegos

Visiter Perast, Tivat et Herceg Novi en daytrip

Je me suis basée une semaine dans un appartement à Kotor pour bien explorer les environs. Ça constitue une excellente base pour voyager dans le sud du Monténégro. Même si la facture grimpe au centre de la vieille ville, je voulais rester au cœur de l’action pour profiter de l’ambiance de la ville le soir venu, quand les bus de touristes et les croisiéristes disparaissent. Ça a tout à fait valu le coup!

C’est ainsi que je me suis servie de Kotor comme port d’attache pour visiter Perast, Tivat et Budva, des villes à voir aux environs qui se visitent bien en quelques heures ou un jour.

Herceg Novi fut aussi parmi mes villes préférées du Monténégro si vous cherchez d’autres endroits pas trop loin à voir de Kotor.

Jennifer avec Perast en arrière-plan

Réserver un free tour de Kotor, une visite guidée gratuite

Pour des explications intéressantes sur l’histoire de Kotor, je vous conseille de réserver une visite guidée qui vous servira toutes les informations essentielles à votre compréhension de cette cité.

Vous savez combien j’aime les free tours, les visites guidées gratuites à pourboire… Eh bien il y a un free tour à Kotor organisé par le Montenegro Hostel.

coucher de soleil dans les rues de Stari Grad

Suivre le guide avec l’une de ces meilleures visites guidées de Kotor

Si l’horaire du free tour ne convient pas ou si vous cherchez une visite thématique différente (gastronomique, maritime, etc.), voici quelques visites guidées à Kotor qui devraient vous plaire:

Manger, manger, manger les spécialités du Monténégro

J’ai détaillé dans cet article tous les meilleurs restaurants où manger à Kotor selon mon expérience d’une semaine dans la ville.

J’y donne aussi mon opinion sur le statut gastronomique de Kotor. Après tout, manger, ça peut être une activité, non? En tous cas, moi j’dis qu’oui! Haha!

Pâtes aux fruits de mer au restaurant Przun

Maintenant que vous savez quoi faire à Kotor, il ne vous reste plus qu’à créer votre itinéraire de voyage à votre goût, selon le temps que vous souhaitez y passer et ce que vous préférez faire.

Des questions? Je répondrai avec plaisir en commentaire!

Découvrez d’autres articles pour vous aider à prévoir votre voyage à Kotor et dans les Balkans:

Vous pourriez aussi aimer

1 commentaire

  • Commenter
    australie
    2 janvier 2024 à 09 h 03

    c’est beau Kotor

  • Commenter

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.