Pourquoi j’ai ADORÉ mon voyage en Islande

À 11 ans, lorsque Marylène, l’amie aventurière de ma mère, m’avait montré ses photos en noir et blanc de geysers et de chutes, j’étais loin de me douter que je mettrais les pieds en Islande vingt ans plus tard, presque jour pour jour. Je m’imaginais encore moins la réalité, que ce qu’elle avait immortalisé se retrouvait à des dizaines et des dizaines d’endroits le long de la route. Cascades et paysages lunaires qui se transforment subtilement en des tableaux verdoyants ou des sommets enneigés. Un voyage en Islande, c’est à faire une fois dans une vie, promis.

Un voyage en Islande, c’est…

Des douzaines de pays en un

Chaque fois que vous aurez l’impression d’avoir déjà vu quelque chose, le prochain virage vous surprendra de plus belle. En Islande, c’est un « WOW » qui n’attend pas l’autre, un point d’exclamation constant comme dans les textos d’adolescents. J’exagère à peine, c’est beau recto-verso, l’Islande!

Vous traverserez des paysages enneigés pour croiser quelques mètres plus loin des chutes bruyantes qui tombent d’une falaise gazonnée d’un vert pomme contrastant. Continuez quelques kilomètres et ce sera au tour des plaines cassées qui ressemblent à ce que je m’imagine être mars ou la lune. Ah, sans parler des glaciers! On m’aurait dit que je changeais de pays que ça ne m’aurait pas surprise.

Cours deau et petite maison - Islande Paysage lunaire - Peninsule de Snaefellsnes - Islande Plage Snaefellsnes Islande Djupalonssandur - Plage - Islande

Des Islandais tellement sympathiques

Lucie et moi n’avons pas arrêté de nous dire « Ils sont don’bien gentils ». Même avec les foules qui sont plus fréquentes en Islande, les gens demeurent accueillants et souriants. Il m’est arrivé à plusieurs reprises qu’on me demande si j’avais besoin de conseils, sans que j’en aie sollicités. Pour vous dire, même les douaniers sont tout sourire et prennent le temps de discuter avec vous.

Petites maisons delfes - Sud-est Islande Chutes de Skogafoss - Sud Islande

Le sentiment d’être seul au monde

Combien de fois me suis-je retournée pour apercevoir l’immensité sans qui que ce soit en vue? Nous nous sommes stationnées à des endroits où le nombre de voitures qui passaient dans la nuit se comptait sur une main. La sensation d’être seul au monde est tout à fait normale en voyage en Islande, particulièrement au nord où il y a moins de bus de touristes. Un moment magique (et des photos sublimes), particulièrement sous le soleil de minuit!

Soleil de minuit Blonduos Islande Fjords de louest - Islande Sommets enneigés - Fjords de lest Islande Chevaux sauvages Stokkseyri Islande

Des attraits insolites

Me faire photographier sur un avion écrasé au beau milieu de nulle part, regarder de près des pénis de toutes les formes ou encore compter les maisons d’elfes à l’est, rien. Tout ça n’a rien de bizarre en Islande.

Ici, on laisse les bébés seuls dans leurs poussettes pendant qu’on va faire l’épicerie, on construit des églises en forme d’appareil photo rétro et on installe un distributeur à boissons en plein champ. Pourquoi pas?  L’Islande, ce n’est pas que sources thermales, chutes et volcans, c’est aussi l’insolite, les découvertes en bord de route et les traverses de moutons spontanées.

Oui, il faut aussi monter au sommet de la Hallgrímskirkja de Reykjavik, se baigner dans des sources chaudes, marcher sur le sable noir de Vík, mais ce sont souvent les attraits insolites qui nous restent à l’esprit.

Confession puisqu’on me l’a demandé 1000 fois depuis mon retour : non, je ne suis pas allée au fameux lagon bleu. Nous n’avions pas suffisamment de temps pour faire toute la péninsule de Reykjanes et après avoir nagé à plusieurs autres endroits, nous n’en ressentions pas le besoin, d’autant plus qu’il fallait réserver longtemps d’avance en raison de l’achalandage. Ça vaut le coup? Oui. Je le regrette? Non. Pour ceux qui voudraient vraiment le faire, il existe aussi les Blue Lagoon tours qui vous permettront d’y accéder sans gérer les disponibilités, car vous aurez une place garantie.

Glumbaer maisons de tourbe Incontournable dun voyage en Islande - Chutes Jokulsarlon - icebergs sur la plage Jokulsarlon - Sud de lIslande Petites maisons delfes - Sud-est Islande

Des icebergs à vos pieds

Un mot : Jökulsárlón. Je suis tombée amoureuse de cette lagune glaciaire où s’échouent les mini icebergs détachés du Vatnajökull voisin. Admirez-y les gigantesques formes flottantes qui reflètent le soleil et se déplacent doucement vers la mer. De l’autre côté du pont, vous pouvez littéralement courir entre les morceaux de glace de toutes les grandeurs qui se sont échoués sur la rive. Des heures et des heures de photos!

Je suis certaine que je n’avais pas besoin de vous convaincre longuement pour que vous ayez envie de visiter l’Islande, n’est-ce pas? Je veux y retourner pour découvrir les tunnels de glace et les aurores boréales. Je peux en toute franchise vous dire que ce pays fait maintenant partie de mon top 3 au monde. Il y a un je-ne-sais-quoi qui nous absorbe dans la magie sur cette île, je vous dis!

À quand votre voyage en Islande?

Autres articles de Moi, mes souliers sur l’Islande :

Vous êtes sur Pinterest?

Islande_adore_voyage

Bon voyage en Islande!


À propos de Jennifer Doré Dallas

Jennifer Doré Dallas est une blogueuse, conférencière, rédactrice et auteure montréalaise. Quand elle ne trotte pas sur la planète à l'affût de nouvelles expériences, elle parcourt son Québec natal à la découverte du terroir de la province. Elle adore mettre à profit ses voyages pour faire connaître les richesses du monde aux voyageurs et donner envie de partir à ceux qui n’osent pas encore! Économe, elle aime autant les auberges que le luxe à l'occasion, mais le plus important pour elle est d'obtenir la meilleure valeur pour son argent tout en faisant des rencontres intéressantes! Obsédée par les sacs Ziploc et son SteriPen, elle déteste de tout coeur les parapluies. Les objets dont elle ne peut se séparer? Son journal de voyage et son appareil photo. Son dada écono : les marchés et les épiceries.
Étiquettes :
Mots-clés: