Salle de concert Harpa de Reykajvik
2

Petit guide de Reykjavík, la capitale d’Islande

« Reykjavík, capitale et plus grande agglomération d’Islande, forme une ville dynamique et invitante parmi les plus sécuritaires du monde. L’industrie de la pêche est ancrée dans son histoire et, malgré l’importance accordée à son port, elle évolue rapidement pour s’adapter au flux de touristes qui arpentent de plus en plus ses artères bordées de maisons multicolores. Son centre historique, qui accueille les plus importantes institutions politiques, muséales et culturelles du pays, se pare d’une ambiance décontractée grâce à ses cafés, microbrasseries et tables aux saveurs régionales qui combleront les adeptes du slow food. La vie nocturne occupe aussi une grande place dans le quotidien des Reykjavikois qui savent faire la fête avec des nuits folles et bruyantes. Enfin, on se surprend à constater que Reykjavík jouit d’un climat relativement doux toute l’année malgré des étés frais, les bourrasques occasionnelles et la noirceur hivernale. »

Porte bleue dans les rues de Reykjavik

Islande pratique, mon guide de Reykjavík

Pourquoi visiter Reykjavík?

Pour l’introduire, vous avez lu le paragraphe que j’ai rédigé dans le guide Ulysse qui m’a portée en Islande. Un résumé de tout ce qu’elle représente en quelques lignes. Reykjavík m’a charmée dès les premiers instants de notre rencontre. Colorée, hétéroclite et moderne, elle laisse place à la tradition et aux récits d’époque, mais également aux bouchées goûteuses et aux rencontres insolites.

Un voyage en Islande sans visiter Reykjavík tiendrait du sacrilège, à mon avis. Même si les attraits naturels intéressants de l’Islande se trouvent autour de la route 1 (à lire aussi : ma suggestion d’itinéraire de la Ring Road) et à l’extérieur de la capitale, il y a un je-ne-sais-quoi dans sa plus grande agglomération qu’il ne faut pas rater pour bien comprendre le pays. Passez-y au moins 2 nuits pour lui donner le temps de se dévoiler!

Porte rouge de Reykjavik

Quoi faire à Reykjavík? 10 adresses incontournables dans la capitale islandaise

1.   Monter au sommet de l’église Hallgrímskirkja

Vous avez sans doute vu passer des photos sur le Web de cette curieuse église dont la silhouette inspirée des colonnes de basalte qu’on retrouve partout au pays représente souvent Reykjavík, autant sur les cartes postales que dans les guides.

Pénétrez dans l’intérieur moderne tout de blanc de la Hallgrímskirkja avant de vous rendre à la boutique où vous achèterez un droit d’entrée pour son observatoire. C’est la raison principale de sa popularité et la montée vaut le coup.

Pour 900 ISK, un ascenseur vous mènera au sommet de 9h à 21h et de là vous aurez droit à un panorama à 360 degrés sur la ville et ses maisons multicolores. Par temps clair, vous verrez au loin les sommets de la péninsule de Snaefellsnes.

Hallgrimskirkja de Reykajvik Hallgrimskirkja de Reykajvik Hallgrimskirkja de ReykajvikLa vue colorée de la Hallgrimskirkja de ReykjavíkObservatoire de la Hallgrimskirkja de Reykjavik Observatoire de la Hallgrimskirkja de Reykjavik

2. Compter les pénis au Musée phallologique islandais

Yep! Vous avez bien lu. Il y a à Reykjavík un musée du pénis, ou le musée phallologique islandais (Hið Íslenzka Reðasafn), où j’ai un peu flippé… Plus de 200 membres de plusieurs espèces, allant du chat domestique à la baleine gigantesque. Des humains ont même promis leur sexe après leur mort pour des raisons que j’ignore. Vive la postérité, il faut croire. Pour 1500 ISK, le musée n’est pas donné, mais impossible de négliger cette curiosité en créant votre itinéraire reykjavikois, c’est trop surréaliste!

Musée du pénis de Reykjavik

3. Relaxer dans les cafés de Reykjavík

Les amateurs de java adoreront la capitale, car elle regorge de cafés où il fait bon rester, que ce soit pour lire un bon livre, regarder les gens passer ou encore travailler. Combien d’heures ai-je laissé couler autour d’un moka, d’un latté ou encore d’un thé. On retrouve des cafés minuscules où on prend pour notre consommation emporter autant que de grandes adresses où on peut manger sur place.

Selon moi, les meilleurs cafés de Reykjavík, du moins mes préférés :

Kaffislippur : pour son décor plein d’objets choisis, sa salty peanut bar et son chai latte poivré.

Café Kaffislippur au port de Reykjavik Café Kaffislippur au port de Reykjavik Café Kaffislippur au port de Reykjavik

 

IÐA Zimsen : pour son emplacement dans une librairie remplie de souvenirs inusités ainsi que sa terrasse ensoleillée.

Café Ida Zimsen, Reykjavik

 

Stofan Kaffihús : pour son look vintage à la mode et ses crémeux cafés.

Intérieur du Stofan Kaffihus café à Reykjavik Intérieur du Stofan Kaffihus café à Reykjavik Intérieur du Stofan Kaffihus café à Reykjavik

 

Reykjavík Roasters :  pour son ambiance photogénique, son emplacement et ses baristas sympathiques.

Reykjavik Roasters Cafe

 

Kaffi Loki : pour sa crème glacée au pain de seigle qui m’a donné le goût de revenir encore et encore.

Crème glacée au Café Loki de Reykjavik

 

Et plusieurs autres mentionnés dans 32 de mes bonnes adresses à Reykjavík.

The Laundromat Café, un chouette café à Reykjavik

Le Laundromat Café est aussi une bonne adresse colorée!

 

4. Passer une heure au Musée de la photographie

Gratuit, le musée de la photographie (Ljósmyndasafn Reykjavíkur), à l’étage supérieur de la bibliothèque de la ville, présente des expositions d’artistes locaux comme internationaux. Quand j’y étais, on présentait des images de paysans islandais, une collection percutante dont je me souviens encore. Empruntez les escaliers en colimaçon, on y expose aussi des clichés!

Musée de la photographie de Reykjavik

5. Déambuler le long de la rue Laugavegur

Boutiques, hôtels, restaurants et galeries d’art… Tous les types d’établissements se côtoient sur la rue Laugavegur, l’artère commerciale principale de Reykjavík. Je n’ai pas pu m’empêcher de photographier ses vélos bleus qui servent de clôture pour les voitures lorsque des segments de la rue se transforment en zone piétonne. Vous y verrez autant du street art que des Vikings et même des moutons dans les devantures de magasins.

Reykjavík - Les clôtures en forme de véloArt de rue à ReykjavikGants abandonnés dans la rue Laugavegur de la capitale islandaiseSouvenirs en moutons islandais

6. Se balader le long de l’eau

Il faut absolument marcher le long de la rive à Reykjavík, on l’appelle la Sculpture and Shore Walk. Commencez votre parcours au Sólfar (Voyageur

du soleil), une gigantesque sculpture de navire de Jón Gunnar Árnason, et rendez-vous à la Harpa, maison de l’Orchestre symphonique islandais, de l’Opéra d’Islande et du Reykjavík Big Band. Même si je n’y ai pas vu de prestation, j’ai adoré la visite de son intérieur, tout aussi beau que son extérieur vitré que l’on aperçoit de loin. Une fois terminé, parcourez le reste du chemin jusqu’au Old Harbour Village, le Vieux-Port de la capitale. Je l’ai trouvé un peu trop touristique, mais quand même intéressant au point de vue architectural et pour la vue maritime.

La spectaculaire salle de concert Harpa de ReykjavíkSalle de concert Harpa de Reykajvik Salle de concert Harpa de Reykajvik Salle de concert Harpa de Reykajvik Solfar, le voyageur du soleilBateaux au port de Reykajvik Bateaux au port de Reykajvik

7. Explorer les environs du lac Tjörnin

Aux premiers abords, un lac en pleine ville peut sembler bizarre, mais vu l’art de vivre islandais, le lac Tjörnin a tout à fait sa place. En faisant le tour, on croise bon nombre de statues et différentes espèces d’oiseaux qui y vivent. Le Ráðhús Reykjavíkur, l’hôtel de ville de la capitale, donne l’impression de flotter au-dessus de l’étendue d’eau!

Lac Tjörnin - Guide de Reykjavik

8. Se baigner dans les sources chaudes des piscines publiques

Non loin du lac, rendez-vous à pied ou avec les bus 13 et 15 au Vesturbaejarlaug, une piscine publique dont l’eau provient des sources chaudes du pays. Elle ne se compare pas aux sources en pleine nature, mais vous pourrez vous tremper doucement avec les habitants dans des hot pots qui font du bien à la peau. Il y a aussi des jeux d’eau pour les enfants. Franchement, j’ai adoré, car il y a plus d’Islandais que de touristes et on a l’occasion de discuter avec des gens tout en se relaxant.

9. Vivre la vie nocturne

Je ne peux certainement pas dire que Reykjavík manque d’action la nuit. Avec une bonne partie de l’année sous pleine luminosité, raison de plus pour fêter! On y trouve de nombreux pubs, bars et discothèques et la coutume veut que les gens se déplacent d’un établissement à l’autre pendant la soirée, une activité que l’on appelle rúntur. Attention toutefois à ne pas sortir trop tôt, les Reykjavikois ne commencent pas leurs folies avant minuit et terminent vers 5 heures. Choisissez bien l’emplacement de votre hôtel, d’ailleurs. Ah, et il faut avoir 20 ans pour boire au pays.

Drôle de bouche d'égoût dans les rues de Reykjavik

10. Goûter à la cuisine locale et prendre part à un food tour

Voilà, la gourmande en moi refait surface. Même si l’Islande n’est pas réputée pour avoir une gastronomie des plus excitantes, il y a quand même des incontournables qu’il faut goûter quand on s’y trouve.

Le hotdog en est un. Eh oui, il s’agit en quelque sorte du plat national et on le retrouve dans toutes les stations essence, au menu de tous les restaurants et il est même le centre d’un des attraits les plus populaires de la ville, le Bæjarins Beztu Pylsur, un food truck en plein centre-ville.

Comme je ne voulais rien rater, j’ai pris part à un food tour de Reykjavík, The Reykjavik Food Walk. Trois heures, treize ingrédients ou plats différents. De quoi vous remplir le bedon bien comme il faut de spécialités gastronomiques islandaises. Si vous êtes foodie, je ne peux que vous recommander cette activité dans toutes les villes que vous visitez.

Food tour de Reykjavik - Visite gourmande

 

Activité gratuite à Reykjavík

Vous venez d’arriver dans la capitale ou avez très peu de temps pour la découvrir? Mettez la City Walk à votre horaire. Il s’agit d’une visite guidée gratuite d’une durée de deux heures où vous n’avez qu’à laisser un pourboire en fonction de votre appréciation du guide et de ses commentaires. Eric, ou plutôt Eiríkur, nous a présenté plusieurs faits insolites sur l’histoire et la culture locale. Encore une activité à laquelle je m’adonne dans à peu près toutes les villes que j’explore, car la méthode avec pourboire vous assure que les guides se donnent à fond pour vous!

Pour d’autres activités organisées à partir de la capitale, Guide to Iceland devrait aussi vous inspirer.

Fenêtre et mur blanc capitale Islandaise

Conseils pratiques pour Reykjavík

Quand partir? Quelle est la meilleure période pour visiter Reykjavík?

Cela dépend surtout de ce que vous aimez faire!
Si votre visite dans la capitale est plutôt brève et que le reste du pays vous intéresse davantage, la période n’est pas très importante. Si vous voulez toutefois y passer plus de temps, les mois d’été sont très agréables (plus chauds, plus beaux). Par contre, sachez que vous aurez droit à des foules assez importantes, des prix élevés pour l’hébergement, etc.

Un autre avantage de cette période de l’année, particulièrement en juin, est la journée éternelle, avec un soleil constant de 21 heures ou plus par jour, sans réellement connaître la nuit! Cet atout vous permet d’en voir plus qu’en hiver où il fait noir presque toute la journée, ou du moins sombre. Par contre, entre ces saisons, les jeux de lumière et les couchers de soleil sont à considérer pour les photographes!

Si vous voulez partir à la conquête des aurores boréales, visez fin septembre à fin mars.

Pot de fleur dans les rues de Reykjavik

Comment se rendre à Reykjavík?

Comme moi, vous allez sûrement voyager en avion vers l’Islande, donc arriver à l’aéroport de Keflavik qui se trouve à une cinquantaine de kilomètres de Reykjavík.

De l’Europe continentale, une multitude de compagnies offre le trajet vers KEF. C’est le prix qui déterminera sans doute la compagnie avec laquelle vous volerez. De Montréal, c’est plus limité. Icelandair offre quatre vols hebdomadaires en haute saison, tandis que WOW air en a presque tous les jours. Air Canada offre depuis peu des connexions vers l’Islande, mais le prix n’est pas très compétitif pour le moment. Si vous utilisez vos milles Aéroplan par contre, cela pourrait s’avérer intéressant.

Quelle est la différence entre WOW air et Icelandair?

Je vous ai parlé du tarif à 99 $ de WOW air dans cet article et Béatrice d’ELC a aussi expliqué les détails de voler avec cette compagnie dans son article. La plupart du temps, les prix sont assez similaires, mais Icelandair propose un service supérieur, avec un peu plus de confort dans les avions, nourriture, service en vol, etc. Avec WOW air, il faut payer pour les bagages et la politique de cette compagnie est assez stricte.

Est-ce à dire que je ne recommande pas WOW air? Loin de là, j’ai aimé les deux compagnies testées à l’aller et au retour. Pour moi, ce serait plutôt le prix total (vol, bagages, nourriture, boissons) qui déterminerait avec qui je revolerais! Sachez que les deux compagnies permettent des escales gratuites en Islande lorque vous partez à destination de l’Europe continentale ou de l’Amérique du Nord.

Check-in Book a flight - WOW Air Islande Reykjavik

Comment se déplacer à Reykjavík?

Vous pouvez récupérer votre voiture de location directement à l’aéroport de Keflavik, ou au centre-ville plus tard si vous ne voulez pas payer inutilement les journées que vous passerez en ville avant de partir explorer le reste de l’Islande.

Évitez le taxi autant que possible, il vous coûtera plus de 20 000 ISK pour rejoindre le centre de Reykjavík.

Prenez plutôt la navette Airport Express (2100 ISK, aller-retour 3800 ISK) ou Flybus (2200 ISK, aller-retour 4000 ISK). J’ai utilisé cette dernière et le trajet n’a pris que 45 minutes.

Vous préférez l’option petit budget? L’autobus 55 met 1 h 15 pour arriver à Reykjavík au coût de 420 ISK l’aller simple. Il y a très peu de trajets par jour, alors informez-vous d’abord si ça convient à votre horaire.

Une fois en ville, vous pourrez aisément vous déplacer à pied partout, car il s’agit avant tout d’une petite agglomération! Bonjour les économies… Si vous devez prendre le bus, il vous en coûtera 420 ISK par billet. Il existe aussi des cartes d’un jour (1500 ISK) et de trois jours (3500 ISK).

Pour des trajets ou des excursions en transport en commun à partir de Reykjavík, regardez du côté de Reykjavík Excursions, Iceland by Bus, SBA-Norðurleið et Strætó.

Porte rouge dans les rues de Reykjavik

Bon à savoir

  • La couronne islandaise (ISK) est la monnaie locale en Islande. Sachez toutefois que j’ai retiré de l’argent au guichet pour absolument rien. Tout se paie avec la carte bancaire/de crédit ici. Alors que chez moi les gens me regardent bizarrement pour régler des petites transactions, en Islande c’est chose courante.
  • Il arrive que certains guichets automatiques ou bornes de paiement refusent les cartes de crédit/débit avec NIP/code à cinq chiffres. Vérifiez auprès de votre banque avant de partir si elle autorise les transactions uniquement avec les quatre premiers chiffres de votre NIP dans ces cas-là, certaines le font. Sinon, prévoyez une deuxième carte à code de quatre chiffres ou achetez des cartes prépayées (p. ex. pour l’essence dans le reste du pays) lorsqu’il y a un préposé.
  • Vous faites des achats supérieurs à 6000 ISK? N’oubliez pas de prendre le reçu accompagné du formulaire vous exemptant des taxes. Une fois à l’aéroport, vous pourrez réclamer des sous!
  • Les prises électriques sont rondes comme en Europe.
  • Les pourboires et taxes sont déjà inclus dans les prix.

Précautions de santé et sécurité à Reykjavík

Vous n’avez pas besoin de vaccins ou de médicaments quelconques pour Reykjavík, car on n’y recense aucun danger particulier pour la santé. Les vaccins de base s’avèrent toutefois une option intelligente pour tout voyage.

L’eau islandaise peut être bue sans hésitation, elle est ultra potable et provient de sources naturelles.

En ce qui a trait à la sécurité, je dirais que Reykjavík est la capitale la plus sécuritaire du monde. Je pense que j’aurais pu laisser mon portefeuille sur une table et revenir deux heures plus tard sans souci. Les précautions d’usage s’appliquent malgré tout, car on y recense de plus en plus de touristes et de gens voulant profiter de leur présence. Je n’ai aucune crainte à recommander un voyage en solo à Reykjavík ou dans tout le pays!

Jokulsarlon - Islande - Jennifer

Où dormir à Reykjavík?

Ce n’est surtout pas le choix qui manque dans la capitale islandaise. Chambres, appartements, auberges de jeunesse et hôtels de toutes les gammes, terrains de camping, Couchsurfing, alouette!

J’ai choisi de dormir au Loft Hostel de Reykjavík

Pour ma part, j’ai dormi en dortoir de huit lits au Loft Hostel de Hostelling International, une chaîne internationale que j’adore. Ce genre d’établissements se classe parmi les hostels de luxe, car on y retrouve toutes les commodités : prise électrique, lampe et tablette pour chaque lit, casier, décor moderne, activités, bar et terrasse, etc.

Directement sur la rue Laugavegur, la rue passante de Reykjavík, il faut savoir qu’on entend parfois les gens qui font la fête à l’extérieur, mais les bouchons d’oreille sont fournis gratuitement. Vous pouvez aussi demander une chambre qui donne de l’autre côté de l’immeuble.

Loft Hostel HI de Reykjavik - Salle à manger de l'auberge de jeunesse Bar du Loft Hostel HI de Reykjavik Bar-lounge Bar du Loft Hostel HI de Reykjavik Terrasse de l'auberge de jeunesse Loft Hostel HI lit dans le dortoir du Loft Hostel Reykjavik Islande Prises personnelles dans le dortoir de l'auberge de jeunesse de Reykjavik

Les déjeuners ne sont pas inclus dans le prix de base, mais ils sont à disposition pour quelques ISK additionnels. Une cuisine bien équipée est à disposition pour cuisiner et vous pouvez y laisser vos emplettes. Un grand salon-lounge avec service-bar ainsi qu’une terrasse extérieure offrant une vue plongeante sur le centre-ville font partie des avantages de cette adresse que je recommande chaudement.

Consultez les prix actuels sur Booking ou Hostels.com. Réservez votre chambre ou votre lit en dortoir à l’aide de ce lien vers la plateforme Booking et vous recevrez un rabais de 25 $ sur votre prochaine réservation.

Autres options d’hébergement à Reykjavík

Airbnb fait fureur en Islande, tellement qu’il y a maintenant un problème assez important de logement (à réfléchir avant de réserver). Vous aurez donc l’embarras du choix à tous les prix. Les sites Rentinreyjavik.com et Homeaway.com proposent à peu près le même service si vous voulez varier l’offre.

Si vous choisissez un des appartements disponibles sur Airbnb, ouvrez un nouveau compte en cliquant ici et vous recevrez un crédit variant de 25 à 50 $/€. Ça peut aider à réduire les coûts faramineux qu’occasionne l’Islande! Pour en apprendre plus sur Airbnb, lisez mon petit guide pratique.

Salon AirBNB Londres

Un appartement que j’ai loué à Londres

 

Pour une foule d’autres adresses que je recommande à Reykjavík, je vous suggère de lire mon article sur 32 de mes bonnes adresses à Reykjavik. Vous y trouverez où manger, boire et vous divertir!

J’espère que ce petit guide pratique de Reykjavík vous sera utile pour planifier votre voyage en Islande. Si vous avez des questions, n’hésitez surtout pas à me les poser ci-dessous!

Si jamais vous en voulez davantage, avec cartes et images à l’appui, mon guide Ulysse Explorez Reykjavík et l’Islande est disponible dans toutes les bonnes librairies, même en France. En l’achetant avec le lien précédent, utilisez le code MOI10 pour épargner 10 %.

Ces articles sur l’Islande devraient aussi vous intéresser :

Vous êtes sur Pinterest?

Petit guide de Reykjavik en Islande Petit guide de Reykjavik en IslandePetit guide de Reykjavik en Islande

Vous pourriez aussi aimer

2 commentaires

  • Commenter
    Stephanie
    6 juin 2017 à 10 h 45

    Whoua ça c’est un guide ultra complet !

  • Commenter
    Cinq excellentes raisons de choisir l’Islande
    7 décembre 2017 à 02 h 47

    […] Petit guide de Reykjavik, Islande […]

  • Commenter