Merzouga, désert du Sahara par Lovetrotters
12

Meilleurs conseils pour voyager au féminin

Je n’ose pas partir. Est-ce dangereux? Tu n’as pas peur de voyageur seule en tant que femme? Le voyage au féminin, ça ressemble à quoi? Voici quelques-unes des questions que l’on me pose souvent avant de me demander mes meilleurs conseils pour voyager au féminin. Nous sommes toutes différentes, alors j’ai eu l’idée de demander à des femmes qui voyagent souvent ce qu’elles en pensent et quel est leur meilleur conseil pour partir voyager seule.

S’informer auprès de femmes ayant fait un voyage similaire

Il y a tellement de façons différentes de voyager qu’il me semble impensable de donner un conseil qui puisse être adapté à TOUTES les situations. Au-delà de notre état de femmes, nous sommes des voyageuses avec notre propre style, nos envies, nos habitudes, nos moyens de transport et d’hébergement de prédilection…

Selon moi, la meilleure façon de se préparer à un voyage, c’est d’aller chercher de l’information à la source, c’est-à-dire auprès de personnes qui nous ressemblent et qui tendent à voyager de la même manière que nous. Pourquoi irais-je demander un conseil d’auto-stop à un homme qui ne voyage qu’en avion, voiture de location et valise à roulettes? Si déjà il fait du stop comme moi, ses conseils et expériences seront plus pertinents. Si c’est une femme et qu’elle connaît la région du globe où je souhaite m’évader, c’est encore mieux! De qui me viennent les meilleurs tuyaux? De personnes qui me ressemblent, qui voyagent avec un budget similaire au mien et qui y sont passées récemment (moins de cinq ans).

Même sans contacter ces femmes, en écumant les blogues ou les forums, je trouve généralement des sources d’information assez fiables. Mon petit plaisir, c’est de les écouter me raconter tout ça autour d’un café pour nourrir nos solidarités voyageuses, alimenter la chaîne de l’inspiration et enfin avoir devant soi quelqu’un qui nous comprend!

Anick-Marie, La Globestoppeuse

Conseils de femmes voyage par la Globestoppeuse

Écouter son instinct

Ce conseil, je ne le donnerais pas uniquement aux femmes qui voyagent seules, mais à tous les voyageurs. En tant que femme, on peut ressentir peut-être plus facilement le sentiment de vulnérabilité. Autant je peux être confiante en voyage, autant que je suis consciente que ma petite taille n’est pas tellement impressionnante. C’est pourquoi mon instinct est souvent mon meilleur partenaire de voyage. Nombreuses sont les fois où je suis arrivée dans un lieu où je ne me sentais pas bien, pas en sécurité. J’ai évité de m’y attarder et j’ai préféré continuer mon chemin vers un autre endroit. En voyage, on rencontre également énormément de gens. Il serait dommage de refuser chacune des invitations par crainte qu’on ait affaire à des étrangers et que ça comporte des risques pour notre sécurité. La rencontre avec « l’Autre » fait partie du voyage. L’instinct devient souvent notre indicateur à savoir si on accepte ou non l’invitation à partager un moment avec quelqu’un. Lorsqu’on pratique l’auto-stop, ce 6e sens est également très souvent sollicité. Lorsqu’on ne le sent pas, mieux vaut refuser et faire preuve d’une plus grande patience que d’aller dans le sens opposé de ce que notre for intérieur nous dicte. Je ne dis pas que l’instinct est infaillible, mais cette force intérieure nous trompe finalement que très rarement.

Rachel, Découverte monde

Rachel Latour - Découverte monde blog

Adopter la tresse comme coiffure

Quelle coiffure adopter quand on voyage? Mon conseil, adoptez la tresse! J’ai les cheveux bouclés avec tendance aux frisottis, surtout si l’air est humide. La tresse est certainement mon meilleur conseil au féminin que je puisse partager avec vous. Originale et bohème, la tresse est de retour et très tendance depuis quelques années. C’est simple, on la voit partout et ça tombe plutôt bien! En voyage, la tresse permet de protéger ses cheveux du sable, de la poussière, du vent, etc.

Si vos cheveux sont mi-longs ou longs, vous pourrez vous en sortir seule et, avec un peu de pratique, varier les styles à l’infini. Si vous avez des cheveux bouclés, frisés ou crépus, vous avez de la chance, car la texture du cheveu permet une bonne tenue de la tresse. Pour des cheveux lisses, par contre, l’idéal est de les humidifier légèrement afin qu’ils soient moins glissants et plus faciles à manipuler.

Avec un peu d’adresse et de pratique, vous pourrez faire une tresse africaine pour un style plus ethnique, une tresse en couronne pour un look plus bohème ou une tresse qui part du côté du crâne et entoure l’ensemble de la tête. Enfin, la tresse vous permettra d’avoir de jolies ondulations naturelles sans même avoir besoin d’un fer à boucler! Tressez vos cheveux encore humides et gardez la tresse toute la journée (ou la nuit). Effet wavy garanti !

Isabella, Chaux me le monde

Tresse en voyage

S’habiller pour se fondre dans la masse

Mon meilleur conseil aux filles qui voyagent seules ou accompagnées est de toujours essayer de se fondre dans la masse en s’habillant comme les femmes locales. Chaque pays a sa propre culture et il est important de bien se renseigner au préalable afin d’éviter de froisser les us et coutumes, ou pire, se retrouver dans des situations désobligeantes, voire même dangereuses. La tenue vestimentaire a un impact sur les perceptions que les habitants se font des visiteurs. Se balader en débardeur et en mini-jupe dans un pays conservateur où la majorité des femmes sont voilées, par exemple, peut être interprété comme un signe de provocation.

Ma stratégie, lorsque je débarque dans un nouveau pays, est que je fais toujours en sorte d’observer la tenue vestimentaire et le comportement des femmes dans la rue. Ça me donne une très bonne indication des mœurs du pays qui m’accueille que je me dois de respecter. Je me prévois ensuite une petite virée shopping au marché local. Sari, foulard, jupe longue, poncho, je m’amuse à agrémenter ma garde-robe d’accessoires aux couleurs locales. Dans certains endroits spirituels en particulier (temples, mosquées, etc.), un code vestimentaire est obligatoire pour accéder aux lieux. Donc, les filles, ne vous faites pas remarquer! Disparaissez dans la foule pour mieux apprécier votre voyage!

Nadia, Lovetrotters

Merzouga, désert du Sahara par Lovetrotters

Oublier les stéréotypes de genre

Mon conseil aux voyageuses? Se faire confiance… et oublier les stéréotypes de genre! On véhicule souvent l’idée que voyager au féminin est plus difficile et plus dangereux que pour un homme. Combien de fois les gens me regardent-ils d’un drôle d’air quand je dis que je voyage dans tel ou tel pays, mais restent indifférents quand c’est François qui tient le même discours?

Derrière ces stéréotypes de genre se cachent plein de vilaines idées à dépoussiérer et faire voler : une femme n’est pas moins capable qu’un homme, moins débrouillarde, moins organisée, moins futée… Et non, ce n’est pas forcément plus difficile pour une femme de faire son sac (et de le fermer) ou de voyager dans des situations plus sportives ou moins confortables! À bas ces idées reçues!

Trouvez votre propre équilibre en voyage : les vêtements que vous souhaitez porter (plus ou moins pratiques, plus ou moins féminins), le maquillage que vous souhaitez continuer à utiliser ou non (personnellement, je ne me maquille jamais en voyage, donc la trousse est bien allégée !), le moyen de contraception qui vous convient, le poids que vous souhaitez emporter (équilibre confort de vie VS confort de portage)… Il n’y a aucune règle « parce que vous êtes une femme ».

Donc, mon plus grand conseil aux voyageuses : battez-vous contre ces idées reçues, faites réfléchir plus loin ceux qui les véhiculent et, surtout, ne vous laissez pas arrêter par elles!

Amandine, Un sac sur le dos

Amandine d'Un sac sur le dos voyager au féminin

Essayer la coupe menstruelle

S’il y a bien une chose qui m’a permis d’alléger grandement mon sac en voyage et de me sentir mieux durant mes règles, c’est la coupe menstruelle. La coupe menstruelle… Kézako? Et bien, il s’agit tout simplement d’une coupe (comme son nom l’indique) en silicone qui permet de recueillir le sang plutôt que de l’absorber comme nous en avons l’habitude avec les tampons et serviettes hygiéniques. Ce petit objet qui semble sortir tout droit d’un film de science-fiction vous permettra d’éviter les mycoses, les odeurs désagréables et, en voyage, vous pourrez l’oublier plusieurs heures, suivant votre flux, et continuer vos activités comme lorsque vous n’avez pas vos règles. Idéale, notamment dans les transports. Financièrement, c’est très intéressant puisqu’une coupe menstruelle sera rentabilisée en moyenne en 4 mois. Elle a aussi un intérêt environnemental puisqu’on ne crée plus de déchets, sa durée de vie étant d’environ dix ans. Bref, vous avez toutes les raisons du monde de passer à la « cup ».

Pauline, Graine de voyageuse

Cup ou coupe menstruelle, diva cup, par Graine de Voyageuse

Choisir une contraception adaptée en fonction de votre type de voyage

Qu’on soit célibataire ou en couple, la question de la contraception peut se poser dès lors qu’on voyage au féminin. Pour les célibataires, l’usage d’un préservatif demeure le moyen idéal, car il permet aussi de se protéger des infections sexuellement transmissibles. Pour celles qui sont en couple, lors d’un voyage au long cours, il peut être difficile de conserver son contraceptif habituel, et ce, pour diverses raisons. Imaginez, par exemple, si vous devez embarquer dans votre sac à dos l’équivalent d’un an de pilule! Pas pratique! Qui plus est, les prescriptions ne permettent pas toujours de faire un stock si important. Dans certains pays, vous trouverez facilement la pilule et vous pourrez éventuellement vous la faire prescrire (pour le remboursement, il faudra compter sur votre assurance voyage). Ailleurs, les moyens de contraception sont inaccessibles, voire tabous!

Valables entre 3 à 5 ans après leur pose, l’implant ou le stérilet sont des moyens très pratiques pour de longs voyages. Renseignez-vous auprès de votre gynécologue pour savoir si vous n’avez aucune contre-indication. Chaque femme réagissant différemment, je vous conseille de le tester avant de partir pour vérifier s’il vous convient et ne pas avoir de mauvaise surprise en cours de route.

Enfin, si ces méthodes ne vous conviennent pas, l’option préservatifs, même quand on est en couple, s’avère utile et fiable. Pensez à choisir des préservatifs dont la fabrication répond à des normes identifiées afin de garantir leur fiabilité. Voilà, vous pouvez partir l’esprit tranquille.

Laura, Les globe blogueurs

Choisir sa contraception par Globe blogueurs

Avoir des préservatifs sur soi, au cas

Pour les femmes qui voyagent seules notamment, je conseille d’emmener des préservatifs. Ce n’est pas le genre de conseil dont les mecs ont besoin, c’est probablement le premier truc auquel ils pensent! 😉  Ce n’est pas un conseil qu’on lit souvent sur les blogues ou bien dans les articles du style « préparer sa trousse à pharmacie ». Or les maladies sexuellement transmissibles sont clairement un risque pour les voyageurs et voyageuses en solo. En plus, ça évite de tomber enceinte aussi si vous n’avez pas de contraception. Et puis même avoir une mycose ou une infection, franchement, ce n’est pas cool quand on est en voyage. Alors même si c’est le mec qui met la capote, en tant que fille, je trouve que c’est important d’en avoir. Comme cela, si vous tombez sur un mec qui n’en a pas (ou qui n’avait pas l’intention d’en mettre), vous pouvez lui en passez une. Comme ça, il n’a plus d’excuse! D’autre part, certains pays n’ont pas de capotes de grande qualité, car il n’y pas les normes européennes, donc mieux vaut emmener une boîte. Mes marques préférées sont les Durex et skin de Manix. Quant aux filles qui ont des copains et ne comptent pas les tromper alors qu’elles partent seule en voyage, bon et bien vous pouvez tout à fait changer d’avis au cours du voyage… Alors profitez bien les filles, mais sortez couvertes. Lire tous mes conseils pour voyager seule quand on est une fille.

Emily, Travel and Film

Préservatifs, conseil voyage au féminin

 

Apporter des lingettes lavables démaquillantes

Mon conseil un peu « glamour » pour un voyage au féminin, ce sont les lingettes lavables démaquillantes, façon Les Tendances d’Emma. Non seulement c’est écolo, mais en plus ça peut aussi bien servir pour le démaquillage que pour se rafraîchir et ça ne prend pas de place! Et vu le gâchis que les cotons démaquillants représentent, ça vaut le coup de changer ses habitudes. En plus, si vous trouvez qu’à force de les laver, elles perdent un peu de leur qualité, vous pouvez les « recycler » encore en lingettes pour nettoyer votre salle de bain, par exemple (testé et approuvé !).

Un conseil : décidez-vous tout de suite sur l’endroit où vous rangerez les lingettes lavables, car en général, ça se perd vite (un peu comme les chaussettes :D) et ce n’est pas très marrant si vous devez les remplacer après chaque voyage, car vous ne les retrouvez plus.

Malicyel, Un pied dans les nuages

Cotons lingettes démaquillantes lavables

Toujours demander l’avis des locaux

Aussi étrange que cela puisse paraître pour certains voyageurs, c’est sans aucun doute mon meilleur conseil pour voyager au féminin en toute sécurité. Mesdemoiselles, ne soyez pas gênées, allez vers les locaux, que ce soit la dame au marché ou le monsieur de la bodega du coin, et demandez-leur : est-ce que c’est sécuritaire par ici? Est-ce que je peux me promener tranquillement?

Si pour vous ce genre de question peut paraître futile, exagéré et limite « parano », c’est une question tout à fait légitime pour ceux qui habitent dans des régions du globe où la sécurité pose problème au jour le jour. On sait bien que vous êtes fortes et courageuses! Non seulement ce n’est pas le mettre en doute que de faire preuve de prudence, mais vous verrez que tous seront heureux de vous renseigner… et c’est souvent un sujet qui ouvre à d’intéressantes discussions!

Vanessa, Voyage Pérou

Plage de Vichayito au Pérou

Rester prudente la nuit

Votre famille, vos amis, et probablement même votre guide de voyage, sont unanimes : si vous êtes une voyageuse solo, ne sortez pas le soir. Rentrez gentiment à votre chambre une fois la nuit tombée. Après une journée de trek, on peut bien s’en accommoder, mais si vous êtes un oiseau de nuit et que vous explorez les villes, c’est plutôt embêtant. Qui a envie de manquer les folles nuits de Rio de Janeiro ou de Madrid?

Si vous êtes seules, une bonne option pour profiter du nightlife est de vous joindre à un des pub crawl organisés par votre auberge. Vous serez en groupe, et accompagnées d’au moins une personne qui connaît bien la ville. Les chances de vous retrouver dans un endroit glauque sont donc éliminées, et il ne vous reste plus qu’à appliquer les règles de bon sens : surveillez votre verre, et ne buvez pas jusqu’à ne plus tenir debout. Si vous n’habitez pas dans une auberge, informez-vous tout de même pour savoir si vous pouvez vous joindre à leurs activités. La plupart des auberges accepteront, à condition que vous consommiez au moins un verre dans leur bar, ou que vous payiez une petite compensation. Une façon sécuritaire d’explorer la ville après la nuit tombée.

Annie, Annie Anywhere

Nightlife de Rio de Janeiro

Être mariée

Quelle backpackeuse n’a jamais eu affaire à un homme un peu trop insistant lors d’un voyage? Si vous êtes une femme et que vous aimez barouder, j’imagine que vous avez tout un tas d’anecdotes de ce genre. Durant mon tour du monde, on a déjà voulu échanger ma main contre un 4×4, une vache et même un chameau : plutôt atypiques comme demandes en mariage! Même si cela prête souvent à rire, certaines situations se révèlent pourtant être beaucoup moins drôles : dans ce cas, je préfère prendre les devants.

J’invente alors un mari imaginaire, que je décris blond ou brun, et musicien ou sportif selon mon humeur du jour. Les valeurs maritales étant toujours sacrées dans de nombreux pays, cette petite astuce m’a toujours tirée d’affaire lorsque le besoin s’en est fait sentir. Pour qu’elle fonctionne et soit crédible, il va de soi qu’il vaut mieux porter une bague à l’annulaire. Si mentir n’est pas très glorieux, embêter les jeunes filles l’est encore moins! Mais pour finir et afin d’être totalement honnête avec vous, je considère pour ma part qu’il est beaucoup plus simple de voyager lorsque l’on est une femme.

Astrid, Histoires de tongs

Astrid d'Histoire de tongs

S’assurer que quelqu’un d’autre connaisse son itinéraire

Tout en laissant une place à l’improvisation, assurez-vous que quelqu’un (parents, amis, famille) sache où vous vous trouvez quand vous voyagez seule. Pourquoi? Advenant le cas où ne rentriez pas comme prévu ou qu’une situation particulière vous empêchait d’arriver à votre prochaine destination, vous serez autant sécurisée que votre famille de savoir que quelqu’un lancera l’alarme, si besoin.

Skype, messages textes, courriel… Les moyens de communiquer avec vos proches sont nombreux et généralement faciles d’accès. Si votre destination implique que vous aurez peu de solutions pour donner des nouvelles, vous pouvez sans problème aviser la réception de l’hôtel ou d’autres voyageurs de vos plans de la journée. De cette façon, vous serez attendue et quelqu’un réagira si jamais vous ne rentriez pas.  Une autre bonne option est d’utiliser les services d’inscription des citoyens à l’étranger (et de leur laisser votre itinéraire) de votre gouvernement (exemple : www.voyage.gc.ca pour les Canadiens et diplomatie.gouv.fr pour les Français). Cette inscription vous assurera un suivi et de l’aide en cas de situations problématiques.

Ces quelques précautions n’affecteront en rien votre rythme ou style de voyage, mais sécuriseront familles et amis en plus de leur permettre de suivre vos aventures.

Gabrielle, Vagabondeuse  

Gabrielle la Vagabondeuse

En prendre et en laisser pour voyager au féminin

Mon conseil pour vous, c’est d’écouter les conseils, mais d’en prendre et d’en laisser. Comme on l’a dit plus haut, chacune fait son propre voyage à sa propre façon, il est donc impossible de reproduire le voyage d’une autre. Écoutez les conseils, suivez votre instinct, adaptez les astuces que vous aimez, rejetez celles qui ne s’appliquent pas, etc.

Aussi, il y aura toujours quelqu’un pour tenter de vous faire peur, de vous dire de ne pas partir, de ne pas vous mettre en danger, etc. Ignorez-les! Je dis souvent que le voyage n’est pas pour tout le monde et c’est bien OK ainsi, mais si vous en avez envie, tout est possible. Partez, rêvez, voyagez et prenez et laissez les conseils que vous recevrez!

Jennifer, Moi, mes souliers

Jennifer qui nourrit un éléphant en Thaïlande

Quel est votre meilleur conseil pour le voyage au féminin?

Vous cherchez d’autres conseils pour le voyage en solo au féminin? Ces articles vous intéresseront probablement!

Vous êtes sur Pinterest?

Meilleurs conseils pour voyager au féminin ou le voyage en tant que femme solo

Vous pourriez aussi aimer

12 commentaires

  • Commenter
    Stephanie
    28 décembre 2016 à 07 h 45

    Je plussoie tout ça ! Surtout le « se faire confiance » et « être mariée » ahaha ! 😀

  • Commenter
    Cindy came-true
    29 décembre 2016 à 03 h 04

    Cet article est vraiment une belle idée!! Je pense me lancer cette année dans un petit voyage en solo, un wkd à Barcelone par exemple pour commencer. Ça fait trop longtemps que je repousse l’échéance et j’ai vraiment envie de tenter l’expérience pour mon épanouissement personnel.

  • Commenter
    Voyager seul : 30 meilleurs conseils pour partir en solo
    5 février 2017 à 10 h 59

    […] Meilleurs conseils pour voyager au féminin […]

  • Commenter
    Lucie
    18 avril 2017 à 11 h 02

    Merci pour ton article, il est vraiment complet. En fait, il a répondu à toutes les questions que je me posais ! lol
    D’ici quelques mois, je pars en Australie. J’avais essayé l’implant. Mauvaise idée. Du coup je vais voir avec ma gynéco ce qu’elle en pense… J’espère trouver 😉

    • Commenter
      Jennifer Doré Dallas
      6 mai 2017 à 03 h 19

      Génial, contente que ça te plaise! C’est la meilleure personne pour te répondre! Bonne chance et bon voyage!

  • Commenter
    Manon
    28 avril 2017 à 03 h 25

    Allo Jennifer! J’ai tombé sur ton blogue par hasard ou peut-être pas après tout! J’ai 51 ans et je suis veuve depuis deux ans. Avec mon mari nous faisions des tout-inclus,des circuits organisés. Rien n’est plus pareil depuis. Mais le goût du voyage est demeuré! J’ai decidé de ne pas m’empêcher de le faire ni d’attendre après les autres. Cet hiver,je suis partie seule mais dans un groupe organisé.J’ai testé ainsi l’absence de mon mari émotivement parlant. Et j’ai réussi! Je pense que les défis psychologiques sont ceux qui nous font le plus peur. Deuxième étape de mon évolution, probablement un voyage en Angleterre en semi-organisé. Je veux organiser moi-même les journées libres et me débrouiller seule. Si je relève ce défi, je pousserai plus fort pour le prochain voyage. Procéder ainsi par étapes me convient parfaitement. Je n’ai rien à prouver à personne seulement à moi! L’idée d’économiser sur les vols et hébergements pour voyager plus souvent me plaît beaucoup dans ton blogue. Ça me tente aussi d’essayer les auberges de jeunesse! Peux-tu me dire s’il faut réserver d’avance et comment on fait pour savoir si c’est une place à party? Prête à voyager mais aime bien dormir aussi! Merci de m’inspirer.

    • Commenter
      Jennifer Doré Dallas
      6 mai 2017 à 03 h 16

      Bonjour Manon!
      C’est génial comme projet et j’admire ta philosophie! Pour les auberges, il est mieux de réserver d’avance, surtout dans les grandes villes. Je te conseille de regarder sur hostelworld.com. Pour la notion de party, c’est généralement indiqué que ça a tendance à la fête. Si tu veux un intermédiaire pour commencer, tu peux choisir des « luxury hostels ». Je te mets un lien si jamais tu lis l’anglais! http://budgettraveller.org/luxury-hostels-of-europe/

    • Commenter
      Jennifer Doré Dallas
      6 mai 2017 à 03 h 18

      Les YHA en Angleterre sont assez relax, à Londres le Wombat’s est sympa aussi!

  • Commenter
    Conseils variés pour économiser | Moi, mes souliers
    31 août 2017 à 05 h 06

    […] Meilleurs conseils pour voyager au féminin […]

  • Commenter
    Économiser et bien manger | Moi, mes souliers
    31 août 2017 à 05 h 14

    […] Meilleurs conseils pour voyager au féminin […]

  • Commenter
    Cora
    6 septembre 2017 à 07 h 18

    Que des bons conseils, surtout le « se faire confiance » ! Pour l’instant mon instinct ne m’a jamais laissé tomber, on croise les doigts 😉

  • Commenter