Une tortue - 2 sacs à dos en tour du monde
3

Assurances voyage – Bien les choisir

On me demande souvent s’il faut se procurer une assurance voyage. La pensée magique du « bah! ça ne m’arrivera pas » ne fonctionnera malheureusement pas s’il vous arrive un pépin. Je vous le dis tout de suite, pour moi c’est oui, sans hésitation. D’abord parce que je n’ai simplement pas envie de me casser la tête, mais aussi parce qu’il y a vraiment des avantages à profiter d’une assistance à l’étranger, même si ce n’est pas un problème urgent ou qui coûte les yeux de la tête, et parce que chaque sou que je peux économiser en cas de problème vaut la peine, selon moi.

Une otite à Koh Samui Thailande

Ma face de crasse de « ouch » lorsque j’ai développé une otite à Koh Samui en Thailande

Bien choisir ses assurances

Je ne suis pas une experte en la matière, mais si vous avez déjà magasiné une assurance, vous verrez qu’il existe une foule de possibilités sur le marché et j’ai déjà eu à faire le tri à plusieurs reprises, alors je tente ici de vulgariser ce que j’ai appris. N’hésitez pas à en rajouter selon votre expérience, car avec les assurances voyage, annulation, interruption, santé, rapatriement, etc., il est facile de se perdre dans tout ça!

Pour bien choisir, la meilleure façon est d’abord de valider ce dont vous avez réellement besoin ou ce pour quoi vous êtes prêt à payer.

En premier lieu, assurez-vous que vous n’êtes pas déjà couvert par une assurance quelconque. Les assurances collectives au travail offrent souvent une portion voyage, mais comme on ne s’en sert pas si souvent, on l’oublie ou on omet de s’informer sur la protection offerte. J’ai eu une assurance voyage au travail pendant deux ans sans même le savoir, car l’information n’était pas dans le dépliant de base…

De plus, la plupart des cartes de crédit de moyenne gamme incluent une assurance voyage assez intéressante, alors informez-vous au sujet de la couverture. Il vous reviendra parfois moins cher d’acheter ce qui vous manque que de recommencer à zéro pour rien.

Si vous voyagez au Canada, vous n’avez pas besoin d’assurances maladie si vous êtes détenteur de la carte d’assurance maladie du Québec, qui vous couvre dans tout le pays. Cela ne veut pas dire que vos billets d’avion vous seront remboursés en cas d’annulation ou que vous recevrez de l’argent en cas de vol…

Assurances maladie, décès et mutilation, rapatriement

Ce type d’assurance vous sera utile pour recevoir un traitement d’urgence en cas de maladie ou de blessure à l’étranger. Généralement, les médicaments, traitements ou thérapies qui en résultent sont inclus dans la couverture, tant et aussi longtemps qu’ils sont prescrits par un médecin . Attention, les conditions préexistantes sont à 99 % exclues de la police d’assurance. Pour ce qui est des dents ou des blessures « temporaires », vous recevrez généralement de l’argent que s’il était absolument nécessaire de vous faire traiter immédiatement sur place.

En cas de complications, il est possible que vous ayez à vous faire transporter vers un autre centre médical ou même à revenir à la maison si le pays hôte ne vous permet pas de recevoir un traitement adéquat. C’est ce qu’on appelle souvent l’assurance transport médical (parfois incluse dans la clause santé ou même rapatriement). Cela comprend dans certains cas les frais d’accompagnement pour que vous n’ayez pas à rester seul pendant ce temps.

En cas de décès, l’assurance rapatriement permettra à votre famille de récupérer votre corps sans frais. Certaines polices incluent le billet d’avion et les frais afférents pour qu’un proche accompagne la dépouille. Je sais, c’est lugubre, mais il faut quand même être un peu prévoyant…

Assurance annulation/interruption

Souvent la partie la plus prisée de tout contrat d’assurance, elle permet de recevoir un remboursement des dépenses dans le cas d’une annulation ou d’une interruption de voyage. Les raisons valables sont multiples et varient d’un contrat à l’autre (décès d’un proche, annulation d’un vol, désastres naturels, grèves, perte de documents, etc.). Par exemple, si vous avez à revenir plus tôt que prévu, ce que vous avez déjà dépensé vous sera généralement remis. Avec quelques compagnies, il est même possible de revenir plus tôt pour une raison X et d’ensuite être renvoyé sur place pour continuer le voyage.

Assurance bagages, vol et retard

Dans un premier temps, renseignez-vous toujours auprès de votre assureur actuel si vous êtes couvert pour vos biens à l’étranger, car la plupart des assurances maison ou locataire couvrent cette portion. De plus, les assurances voyage indiquent même parfois qu’elles couvriront ce que votre assurance maison ne couvre pas, vous obligeant à réclamer d’abord avec votre assureur premier.

Personnellement, je crois de moins en moins à cette portion d’assurance, parce qu’elle couvre en fait généralement très peu. Si vous voulez vous protéger, assurez-vous de bien lire ce qu’elle couvre, car chaque item a une limite individuelle de couverture et les articles de valeur ne sont souvent pas inclus (ordinateurs ou appareils photo couverts en partie seulement, par exemple). Là où cette assurance est pratique, c’est surtout pour l’aide d’appoint qu’elle propose en cas de vol en vous offrant un montant donné pour vous racheter ce qu’il vous manque si vous n’avez plus l’essentiel ou si vos bagages ont été retardés. En cas de vol ou de bris dans vos bagages à l’aéroport, ne quittez pas les lieux avant d’avoir fait votre réclamation, car cela invalide parfois la réclamation auprès de la compagnie aérienne (qui rembourse avant de passer aux assurances).

Une tortue - 2 sacs à dos en tour du monde

Une tortue – 2 sacs à dos en tour du monde

Quelques conseils variés pour bien choisir vos assurances

Franchise

Vérifiez bien le montant de franchise pour toute réclamation (ce qui ne vous sera pas remboursé). Certaines compagnies vous rembourseront tout ce qu’il vous en coûte pour certains services, d’autres rien du tout. Il faut vraiment lire attentivement toutes les clauses du contrat, car il y a tellement de détails qu’on peut facilement rater, mais qui font toute la différence.

Montants maximaux

Certains articles de valeur ne sont pas couverts ou ne le sont que jusqu’à concurrence d’un certain montant. Par exemple, l’assurance prise l’an dernier avec la RBC pour mon tour du monde ne couvrait qu’un montant maximal de 500 $ par article. Si je m’étais fait voler mon ordinateur ou mon appareil photo, j’aurais eu à rajouter un bon montant pour récupérer mes biens. Donc, pensez-y bien si vous avez beaucoup d’objets de valeur sur vous.

Durée de couverture

Vous trouverez de tous les styles de couverture, que ce soit pour une durée maximale de 48 jours par voyage tel qu’offert par la plupart des cartes de crédit, jusqu’à plusieurs années dans le cas de longs voyages. Il est important de vous assurer que les dates sur votre contrat sont les bonnes et d’aviser immédiatement votre assureur dans le cas de tout changement, vol, etc., car cela pourrait invalider votre police, même si l’incident survient avant le changement de date.

Exclusions

Encore une fois, LISEZ votre contrat de A à Z. Vous pouvez aussi demander de lire la police standard avant de confirmer votre achat pour connaître les exclusions prévues au contrat. Dans la plupart des cas, vous ne serez pas couvert en cas de problème lié à une consommation d’alcool ou de drogue, même si ce n’est que prendre un ou deux verres pendant une fête.

Plusieurs sports considérés comme extrêmes ou à risque comme la plongée, le surf, la planche à voile, etc. ne sont pas couverts par les assureurs ou doivent faire partie d’un amendement spécial où vous paierez probablement plus. Par exemple, je n’étais pas couverte s’il m’arrivait quelque chose en faisant de l’équitation en Argentine, alors que c’est loin d’être un sport extrême dans mon cas!

Certains pays sont également exclus, notamment lorsqu’il y a un risque de guerre ou un problème social en cours. Si vous prévoyez visiter plusieurs destinations, informez-en votre assureur et validez que les pays soient inclus dans leur police. Certaines clauses sont parfois formulées de façon à inclure des événements à risque, sans toutefois nommer de pays particuliers, alors ça peut changer en cours de route.

Les États-Unis ne sont pas particulièrement dangereux, mais il vous faudra sans doute payer un supplément si vous passez par ce pays, en raison du prix exorbitant des soins de santé dont vous pourriez avoir besoin pendant votre séjour.

Petit accident de gros orteil...

Petit accident de gros orteil… Plus de peur que de mal au final, mais c’est le genre de truc qui aurait pu très mal virer!

Avant de partir

Avant de partir en vacances ou en voyage, notez toujours le numéro de l’assistance téléphonique, le numéro de votre police ainsi que toute information utile. Cela vous évitera de les chercher si vous en avez besoin. Il peut être intelligent de fournir l’information aux gens qui vous accompagnent si vous n’êtes pas assurés par la même police.

Informez-vous également sur la procédure de réclamation en cas de problème. Devez-vous d’abord appeler l’assureur pour vous faire recommander un endroit précis pour la résolution de votre problème? Devez-vous d’abord payer et ensuite vous faire rembourser? Si c’est le cas, assurez-vous d’avoir une bonne marge sur votre carte ou de l’aide possible de vos proches, au besoin, car certains hôpitaux ne vous laisseront simplement pas partir sans que vous ayez acquitté votre dette.

Notez aussi les formulaires dont vous avez besoin pour obtenir un remboursement, car il faudra parfois les faire remplir sur place par les intervenants, médecins, policiers, etc.

Quelle est la procédure en cas de vol? Devez-vous absolument fournir un rapport de police ou simplement des preuves du vol?

Où vous assurer?

Je ne peux évidemment pas vous conseiller de façon professionnelle puisqu’il y a une police parfaite pour chaque personne et que ça varie beaucoup d’une compagnie à l’autre, mais voici quand même quelques pistes pour commencer vos recherches et trouver ce qui vous convient le mieux : CAA-Québec, Croix Bleue, Desjardins Assurances. Pour nos lecteurs français, regardez du côté de Mondial Assistance selon ce qu’on m’a conseillé!

Quelle a été votre expérience avec les assurances voyage? Avez-vous des questions ou des recommandations?

Bon magasinage et bon voyage!

Vous êtes sur Pinterest?

Assurance voyage, bien les choisir

Vous pourriez aussi aimer

3 commentaires

  • Commenter
    Jimmy
    1 octobre 2014 à 01 h 24

    Il ne faudrait pas se hasarder dans un pays étranger sans avoir souscrit une assurance voyage car on peut faire face à beaucoup d’imprévus et de risques

  • Commenter
    Clarice
    6 mars 2015 à 09 h 09

    Ce sont des bons conseils pour choisir les assurances voyage. Vous avez raison, certaines compagnies vous rembourseront tout ce qu’il vous en coûte pour certains services, d’autres rien du tout. C’est pour ça que c’est tellement important de lire toutes les clauses du contrat. Comme ça on peut savoir tous les petits détails. Je ne savais pas que l’assurance prise l’an dernier avec la RBC pour mon tour du monde ne couvrait qu’un montant maximal de 500 $ par article. Pouvez-vous m’expliquer pourquoi ?

    • Commenter
      Jennifer Doré Dallas
      9 mars 2015 à 06 h 54

      Bonjour Clarice,
      Non, je ne pourrais pas t’expliquer pourquoi, ce sont les politiques internes de chaque compagnie, puisque ça varie d’une compagnie à l’autre!

    Commenter

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.