La vue de la terrasse d'observation du Marina Bay Sands - Singapour
5

Singapour à petit budget – Défi relevé!

Si vous avez des millions à dépenser, j’ai trouvé la ville parfaite pour vous. Bon, c’est vrai, c’est complètement insensé de commander un cocktail à 26 $ ou de manger une pizza individuelle à 27 $, mais quand j’ai visité Singapour en juillet dernier, je n’avais vraiment pas ce genre d’épaisseur à mon portefeuille, alors j’ai dû faire preuve de créativité pour étirer mon budget le plus possible pendant les neuf jours où j’y suis restée.

Singapour est un petit pays d’Asie du Sud-Est, mais si vous croyez qu’il correspond aux mêmes critères budgétaires que ses voisins, vous risquez de rester surpris. Alors qu’on peut manger pour un dollar en Thaïlande ou au Cambodge, à Singapour c’est tout un défi de rester dans ses limites. Voici donc quelques conseils sous forme de petit guide de Singapour pour vous aider à apprécier cette sublime métropole sans avoir à penser qu’à l’argent!

Carte de l'Asie du Sud-Est - Singapour

Où est Singapour? (Carte tirée de Google Maps)

S’y rendre

Il est facile de trouver des vols avec Singapore Airlines à des prix décents. J’ai payé moins de 300 $ pour un vol aller-retour vers Bangkok à la dernière minute en plein été, mais il est possible de trouver beaucoup moins cher si vous vous y prenez un peu d’avance. AirAsia (le Ryanair de l’Asie) offre des vols à moins de 100 $ aller-retour par moments. Si vous êtes en Malaisie ou voulez vous y rendre, il est possible de le faire en bus en quelques heures.

L’aéroport Changi de Singapour est un attrait touristique en soi. Il est énorme et c’est facile de s’y perdre. Il y a même un méga jardin intérieur! Pour aller de l’aéroport au centre-ville, l’autobus est l’option la plus économique (numéro 36, 2 $) et si vous n’avez pas envie de vous casser la tête, une navette 24 heures au coût de 9 $ est également disponible.

Aéroport de Singapour - Jardin intérieur

S’y déplacer

Le système de transport public est excellent et moderne à Singapour, que ce soit en bus ou en métro, mais la façon la plus économique et agréable de découvrir la ville est de marcher. Le centre touristique se marche très bien et il est très photogénique.

Faites attention par contre, Singapour est parfaite pour un mal de cou, car j’ai passé mon temps la tête levée à regarder les gratte-ciels. Par temps de grande chaleur, vous aurez toutefois peut-être envie de prendre le bus ou le métro climatisé, car la puissance des reflets du soleil sur les immeubles est assez intense.

Le tarif des bus et du métro (MRT/LRT) est calculé en fonction de la distance, il varie donc beaucoup, mais tourne autour de 2 $ SGD. Des passes touristiques sont également disponibles, mais il faut les utiliser beaucoup pour les rentabiliser.

Les taxis sont étonnamment peu chers pour une ville aussi dispendieuse et les véhicules sont modernes et bien entretenus, mais si j’étais vous, je les éviterais, car le total monte rapidement (les prix sont comparables à ceux des taxis montréalais).

Si vous aimez mieux payer pour une solution tout-inclus, j’ai testé les bus à escales libres (hop on hop off) dont je parle dans l’article Testé Moi, mes souliers : Hop on Hop off à Panama City et Singapour.

Bus hop on hop off à Singapour

S’y rassasier

Le seul aspect économique de Singapour est sa cuisine! Il est possible de dépenser des fortunes dans les restaurants, surtout dans les centres touristiques, mais en explorant les marchés locaux, on peut manger comme un roi pour moins de 5 $ par personne.

Les hawker centres (traduit librement par centres de marchands ambulants) sont des grands centres à aire ouverte où des marchands locaux s’installent pour vendre la nourriture qu’ils concoctent. C’est l’endroit de choix pour goûter la culture locale, mais aussi pour s’approvisionner à petit budget.

Il suffit d’observer les habitants pour comprendre le mode d’emploi, mais voici quelques conseils sur les us et coutumes des hawker centres : il faut normalement réserver votre table avant d’aller commander. Une personne de votre groupe reste donc à table ou bien il faut acheter un petit paquet de serviettes en papier d’une vendeuse ambulante. Une fois qu’on le dépose à notre place, personne n’osera vous la voler. Même chose si vous utilisez votre parapluie. Quand vous avez terminé de manger, vous pouvez tout laisser sur la table, des employés nettoieront le tout.

Les centres les plus recommandés sont :

  • Old Airport Road, celui que j’ai visité avec mes nouveaux amis singapouriens (l’un des meilleurs et des moins chers avec le moins de touristes);
  • Maxwell Road près du quartier chinois sur la rue Kadayanallur;
  • Newton Food Center (qu’on appelle Newton Circus) avenue Clémenceau Nord (plus historique et un peu plus touristique);
  • Lau Pa Sat au 8, Raffles Quay (considéré un monument national, on y servirait le meilleur satay);
  • Smith Street (s’ouvre sur la rue dans le quartier chinois une fois qu’elle est fermée aux voitures).

Il y en a plusieurs autres et certains qui sont conçus pour les touristes, comme celui au Singapore Flyer. La nourriture y est bonne, mais les prix sont catastrophiques!

Les spécialités singapouriennes qu’on retrouve facilement en hawker centre sont : chicken rice (riz au poulet), crabe au chili, hokkien mee (plat de pâtes revenues dans le bouillon de fruits de mer), satays (brochettes), char kway teow (nouilles sautées à la sauce soja), omelette aux huîtres (orh lua) et, mon préféré, le hokkien mee aux crevettes!

Ailes de poulet - Singapour

Ailes de poulet

Black Rice - Du riz à la sauce soja noir avec de la viande. Un plat communautaire - Singapour

Black Rice – Du riz à la sauce soja noir avec de la viande. Un plat communautaire!

Fruits de mer à l'ail - Singapour

Fruits de mer à l’ail

Hawker centre - Singapore Flyer - Singapour

Hawker centre – Singapore Flyer

hokkien mee aux crevettes (plat de pâtes revenues dans le bouillon de fruits de mer) - Singapour

hokkien mee aux crevettes (plat de pâtes revenues dans le bouillon de fruits de mer)

Jus de canne à sucre - SIngapour

Jus de canne à sucre

omelette aux huîtres (orh lua) - Singapour

omelette aux huîtres (orh lua)

Repas au Hawker Center Airport Road - SIngapour

Repas au Hawker Center Airport Road

Satay - Brochettes de poulet - Singapour

Satay (brochettes de poulet)

 

S’y désaltérer

Ouch! Attention le portefeuille! Les cocktails tournent autour de 20-30 $! C’est astronomique quand on considère que c’était mon budget moyen quotidien… La meilleure façon d’économiser est de limiter sa consommation, mais si vous voulez sortir, demandez aux habitants ou au concierge de votre établissement d’hébergement ce qu’il y a dans le coin. De petits bars coûteront toujours beaucoup moins cher qu’un verre dans les bars du centre-ville ou en terrasse le long de l’eau!

Si c’est toutefois ce que vous cherchez, rendez-vous dans les bars et discothèques de Clarke Quay où il y a même parfois des ladies night, pendant lesquels les femmes entrent et boivent gratuitement. Désolée messieurs!

Clarke's Quay - Singapour Cocktails et bars à Clarke's Quay - Singapour

J’ai quand même succombé et je me suis payé un cocktail au sommet du Marina Bay Sands, l’hôtel emblématique de la ville. La visite de la plateforme d’observation coûte plus de 20 $, mais le cocktail au bar un peu plus haut coûte la même chose! J’ai donc pu prendre mon temps, boire un verre au coucher de soleil et profiter de la vue pour le même prix!

La vue de la terrasse d'observation du Marina Bay Sands - Singapour Terrasse d'observation du Marina Bay Sands - Singapour

À voir et à faire

Comme dans la plupart des villes dans le monde, c’est toujours se divertir qui coûte le plus cher. Musées, visites guidées, etc. dépassent rapidement les limites de mon portefeuille. Singapour, toutefois, est une ville qui se visite bien en extérieur et il y a donc beaucoup de choses à y voir sans dépenser un seul sou.

Je vous avais partagé ma liste de sorties gratuites préférées à Singapour il y a quelques semaines. Vous y trouverez une foule d’idées de choses à faire gratuitement! Des visites guidées gratuites sont aussi offertes par Singapore Footprints (en anglais).

Les activités sont souvent dispendieuses, mais il faut quand même se payer de petits luxes comme aller à Universal Studios ou faire un tour de la grande roue Singapore Flyer, si c’est ce dont on raffole. Ou se payer un cours de cuisine comme chez Cookery Magic, que j’ai beaucoup apprécié, ou même prendre un cocktail au sommet de la ville!

Singapour de nuit vue du Singapore Flyer

Nasi Lemak, un plat classique - Cookery Magic - Singapour

Nasi Lemak, un plat classique

S’y loger

Où dormir quand on sait que les prix sont si élevés? Il y a toujours le Couchsurfing, mais personne n’a répondu à mes messages lors de mon passage, alors je me suis rabattue sur une auberge de jeunesse. Il y en a plusieurs, alors magasinez bien en fonction de votre budget, mais surtout du quartier et de la facilité à vous déplacer.

C’est au The Hive Backpacker’s Hostel que j’ai élu domicile pendant mon séjour à Singapour. Située sur Serangoon Road, cette auberge est tout près de Little India, le quartier indien coloré de la ville, et elle est l’une des moins chères de Singapour. Elle est plutôt simpliste en termes de décoration et de services, mais tout y est. Le prix commence à 19 $SGD pour un dortoir à 10 lits et le prix maximal est de 23 $SGD pour un dortoir à 6 lits.

Le déjeuner à volonté est inclus, même s’il ne comprend que des toasts et de la confiture avec du thé ou du café en libre-service. Des tables de travail et des brochures en plus d’une petite salle de cinéma sont dans le lobby.

Certaines chambres sont derrière la cuisine attenante, d’autres situées au deuxième étage et on y accède par le côté de l’immeuble. Les salles de bain du haut sont gigantesques, mais leur entretien laisse parfois à désirer. Pour le prix, c’est quand même une excellente alternative considérant la proximité avec les attraits touristiques et la gentillesse du personnel. Les lits et les chambres sont propres même si on tourne parfois les coins ronds. Il y a des casiers dans chaque chambre. L’air conditionné fonctionne bien et quand on connaît la chaleur de Singapour, il vaut mieux!

Juste de l’autre cote de la rue, il est possible de manger des repas pour pas trop cher et le métro est à distance de marche.

Réception - The Hive Backpacker's Hostel - Singapour The Hive Backpacker's Hostel - Singapour

Vous voyez, bien que Singapour soit l’une des villes les plus chères au monde, il y a moyen de s’en sortir à petit prix en faisant des choix judicieux! Ça ne veut pas dire que se payer des petits luxes n’est pas agréable, loin de là, mais pourquoi ne pas d’abord profiter des endroits gratuits? 🙂

Pensez-vous que Singapour est un endroit que vous voudriez visiter?

Bon voyage à Singapour!

 

Vous pourriez aussi aimer

5 commentaires

  • Commenter
    Rattana
    22 octobre 2014 à 03 h 02

    Hello Jennifer,

    Je n’ai pas pensé à visiter SIngapour un jour, mais ton article donne des envies d’ y faire un tour.
    D’après les photos la nourriture a l air d’être appétissante. Quel est ton avis sur l’omelette aux huitres ?

    • Commenter
      Jennifer Doré Dallas
      22 octobre 2014 à 03 h 17

      Bonjour Rattana,
      C’est vraiment un beau pays dont je n’ai visité que la ville. L’omelette était vraiment bonne!

  • Commenter
    Simon - VoyagesVoyages
    31 octobre 2014 à 10 h 16

    Alors là je ne pensais pas qu’on pouvait visiter Singapour à petit budget !
    J’avais toujours entendu que c’était une ville très très cher mais quand je vois le prix de 19$ pour l’auberge c’est tout à fait correct pour l’hébergement. Merci pour les conseils

    • Commenter
      Jennifer Doré Dallas
      31 octobre 2014 à 03 h 13

      eh bien! Contente de voir que ça puisse servir alors! Oui, il y a moyen, car tout se marche et le métro est vraiment efficace! Faut juste être organisé…

  • Commenter
    Ginette
    13 avril 2016 à 06 h 03

    Merci beaucoup

  • Commenter