9

Petit guide de survie dans les rues d’Italie

Quand on pense à l’Italie, on pense à l’histoire, à l’art, aux plages et au farniente! Détrompez-vous! L’Italie, c’est aussi pour les durs à cuire! Certes, la partie plaisante revient beaucoup plus souvent, mais il faut apprendre à s’imposer si on veut en revenir indemne, notamment dans ces deux situations :

Rome de nuit - Tout un défi à traverser

Rome de nuit – Tout un défi à traverser par Jennifer D.D.

1. Traverser la rue
Traverser la rue à Rome est un jeu dangereux si on n’apprend pas la méthode dès nos premiers essais. Au début, ma mère et moi restions figées au carrefour. Ensuite, nous nous faufilions en même temps que les Romains en fermant à demi les yeux pour ne pas voir la circulation qui fonçait droit sur nous et soupirions de soulagement une fois rendues de l’autre côté de la quasi-autoroute.

C’est après que nous avons compris comment faire : il faut s’imposer. N’attendez pas qu’un chauffeur vous laisse passer, il ne le fera pas. Les conducteurs romains sont comme les animaux, s’ils sentent votre peur, vous êtes cuits!

Déterminez le bon moment en vous assurant que les voitures qui arrivent auront le temps d’arrêter et foncez! Ne regardez pas à gauche ou à droite, lancez-vous en toute confiance et surtout N’HÉSITEZ PAS! Vous verrez, les autos s’arrêteront de justesse et les Vespas vous frôleront les coudes, mais vous aurez traversé la rue sans accident, comme les Romains! Après tout, le dicton le dit : à Rome, il faut faire comme les Romains!

2. Faire la file
Que ce soit pour acheter un billet à la gare, passer à la caisse à l’épicerie, monter dans un train ou pour toute autre situation nécessitant de faire la file, armez-vous de patience et imposez-vous!

Si je ne m’étais pas lassée d’être polie et patiente, je serais encore à Naples deux mois plus tard, devant le comptoir des billets pour le Circumvesuviana. Je me suis fait bousculer sans arrêt et tous se pressaient devant moi (je n’étais pourtant pas invisible avec mes deux gros sacs à dos). Même rendue devant le vendeur, on me poussait pour poser des questions à travers la fente dans la vitre.

La file pour l'autobus et plein de gens qui dépassent

La file pour l’autobus et plein de gens qui dépassent par Jennifer D.D.

Il s’agit bien sûr d’un exemple isolé et mon but n’est pas de vous décourager, bien au contraire, mais il semblerait que faire la file est facultatif dans certains coins de l’Italie, alors vaut mieux s’y préparer mentalement.

Si vous ne vous imposez pas et laissez passer les gens devant vous en raison de la barrière des langues ou pour ne pas avoir l’air d’un touriste impoli, vous n’arriverez à rien. Attention, je ne vous dis pas de ne pas respecter la file lorsqu’il y en a une, mais plutôt de ne pas vous laisser impressionner lorsque des gens passent devant vous pendant que vous attendez gentiment votre tour. Que vous parliez italien ou pas, vous verrez, les gros yeux font partie du langage international!

Buon viaggio!

Jennifer

Vous pourriez aussi aimer

9 commentaires

  • Commenter
    Christiane Francisco
    21 novembre 2012 à 03 h 25

    Ca me rapelles des souvenirs d’Italie…Je me souviens a Rome, je devais traverser une rue avec un niveau de circulation totalement effrayante, et je devait absolument m’imposer, malgré que c’était totalement effrayant. Rendue au millieu de la rue, j’ai senti une présense près de moi a l’arrière, c’était un groupe de touriste qui me suivaient car ils étaient encore plus terrorisés et comme je semblait savoir naviger pour traverser la rue, ils se sont agglutinés a mon dos!

    • Commenter
      Jennifer
      21 novembre 2012 à 09 h 52

      Tu as été le leader de la troupe! 😉

      • Commenter
        Christiane Francisco
        21 novembre 2012 à 01 h 45

        Et c’est exactement comment je me sentais!

  • Commenter
    7 villages coup de coeur incontournables en Toscane | Moi, mes souliers
    17 novembre 2017 à 06 h 00

    […] Petit guide de survie dans les rues d’Italie […]

  • Commenter
    Promo et dédicace de mon guide Ulysse Explorez Florence et la Toscane
    14 février 2018 à 10 h 34

    […] Petit guide de survie dans les rues d’Italie […]

  • Commenter
    KM Zero Tours, la Toscane en visite guidée épicurienne | Moi, mes souliers
    24 avril 2018 à 12 h 49

    […] Petit guide de survie dans les rues d’Italie […]

  • Commenter
    Toscane, j'arrive! | Moi, mes souliers
    24 avril 2018 à 12 h 58

    […] Petit guide de survie dans les rues d’Italie […]

  • Commenter
    Au hasard des rues de Lucca, le Palio della Balestra Antica | Moi, mes souliers
    22 août 2018 à 09 h 49

    […] Petit guide de survie dans les rues d’Italie […]

  • Commenter
    Conduire en Italie – mon expérience de location d'auto et ce qu’il faut savoir avant de partir! | Moi, mes souliers
    16 octobre 2020 à 11 h 01

    […] ne faut pas avoir froid aux yeux pour louer une auto en Italie, notamment sur les petites routes sinueuses et quand on rencontre des voitures dans les rues […]

  • Commenter

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.