Île Providence, Tête-à-la-Baleine, Basse-Côte-Nord
2

Basse-Côte-Nord : région hautement charmante

Au printemps 2006, j’ai eu la chance de terminer ma technique en journalisme avec un stage dans une radio communautaire d’un petit village isolé où vivent moins de 200 personnes. C’était ma première fois sur la Basse-Côte-Nord, située à l’extrême est du Québec et de mon immense région natale. Ces cinq semaines ont été le début de mon plus gros coup de coeur touristique jusqu’à maintenant. J’y suis retournée à deux reprises pour des voyages de quelques heures (horaire de bateau oblige!) et j’espère bien renouveler l’expérience le plus souvent possible. La nature généreuse et paisible, des gens fiers et accueillants, une destination zen et un tantinet dépaysante. Je vous la souhaite aussi, cette découverte.

Tête-à-la-Baleine, Basse-Côte-Nord

Le magnifique village de Tête-à-la-Baleine, Basse-Côte-Nord.

La Basse-Côte-Nord en bref

  • La partie est de la Côte-Nord, l’extrême est de la province sur la rive nord du Saint-Laurent.
  • Environ 5000 habitants.
  • Une quinzaine de villages, dont la plupart ne sont pas accessibles par la route en provenance du Québec, mais ceux plus à l’est sont reliés au Labrador.
  • Les langues parlées varient selon les villages (anglais, français, innu).
  • La route 138 se rend maintenant à Kegaska depuis moins de 2 ans. Écoutez ce reportage pour avoir une idée de la situation (et pour apprécier les superbes images du coin).
Île Providence, Tête-à-la-Baleine, Basse-Côte-Nord

Là où je retournerais chaque année si j’avais le temps et les sous : l’île Providence, au large de Tête-à-la-Baleine. Autrefois, les familles de pêcheurs y déménageaient pour l’été. Aujourd’hui, plusieurs personnes ont un chalet et il est possible pour les touristes de dormir dans le gîte adjacent à la chapelle.

Mes coups de coeur

  • Les discussions avec tout le monde, locaux et touristes, pendant ces longues heures – qui finalement passent vite – sur le traversier.
  • L’île Providence, au large du village de Tête-à-la-Baleine.
  • Les îles juste avant d’arriver à Saint-Augustin.
  • Faire une visite guidée de Harrington Harbour et entendre parler du tournage de La Grande Séduction.
Trottoirs de bois Harrington Harbour, Basse-Côte-Nord

Il faut être bien chaussé pour se promener sur les trottoirs de bois (alias les rues!) de Harrington Harbour.

Pour s’y rendre et la visiter

  • En voiture, la route 138 arrête à Kegaska.
  • En bateau, Relais Nordik assure le service de traversier/croisière/ravitaillement des villages isolés environ 9 mois par année. Réservez d’abord si vous voulez une cabine en haute saison! Aller-retour de Rimouski pour la traversée complète, mais embarquement possible de plusieurs villages de la Côte-Nord.
  • La plupart des villages sont à distance de marche du quai. La durée des escales peut varier selon les marchandises à débarquer/embarquer sur le bateau et le retard accumulé s’il y a lieu, mais c’est toujours bien indiqué lorsqu’on sort du bateau pour ne pas avoir à le reprendre une semaine plus tard! En été, il est possible d’acheter des excursions, ce que je conseille fortement, surtout lorsque le village est loin du quai. J’ai aussi croisé quelques touristes qui voyageaient avec leur vélo.
  • En motoneige lorsque la route blanche est accessible, toute la région est liée au reste de la province.
Iceberg en Basse-Côte-Nord

Les excursions touristiques en lien avec l’observation des icebergs semblent se développer dans le coin de Blanc-Sablon. Celui-ci, je l’ai vu en 2006 près de Tête-à-la-Baleine.

Bouclier canadien, Basse-Côte-Nord

Vue de l’avion, quelque part entre Blanc-Sablon et Tête-à-la-Baleine au printemps 2006. Ça se semble être l’image parfaite du Bouclier canadien tel qu’on en entendait parler à l’école!

 

  • En avion, vols plusieurs fois par semaine avec Air Labrador, de Sept-Îles ou Natashquan.
  • Autrement que la 138 qui longe le Saint-Laurent, sachez qu’il est aussi possible de faire le grand tour par la route en passant par Fermont, puis le Labrador et ainsi redescendre à Blanc-Sablon (village le plus à l’est du Québec). Un traversier relie aussi Blanc-Sablon et St. Barbe, Terre-Neuve.
  • Voyages Coste offre de nombreux forfaits allant de visites de quelques heures à des voyages complets de plusieurs jours. Et leur page Facebook montre plusieurs jolies photos de la Côte-Nord.
Macareux

En chemin vers la Basse-Côte-Nord, faites une croisière en zodiac aux Îles Mingan (près de Havre-Saint-Pierre) pour saluer ces jolis macareux.

Coucher de soleil Basse-Côte-Nord

Est-ce que la Basse-Côte-Nord se trouve sur votre liste de destinations pour les prochains voyages? L’avez-vous déjà visitée?

Visiter la Basse-Côte-Nord  La Basse-Côte-Nord

Vous pourriez aussi aimer

2 commentaires

  • Commenter
    La sélection du mardi #01 - Expedia Blog
    27 octobre 2015 à 07 h 34

    […] l’extrême est du Québec se trouve la région de Basse-Côte-Nord, 15 villages et 5000 habitants environ. Une belle région à découvrir sur le blog de Moi, mes […]

  • Commenter
    Conseils et drôleries sur la traversée du Canada en auto - partie 2 | Moi, mes souliers
    22 août 2018 à 03 h 11

    […] kilomètres communs à notre actif, entre autres pour se rendre aux Îles-de-la-Madeleine et sur la Basse-Côte-Nord, des p’tits 2000 kilomètres tout simples parcourus en été. (Oui, comme vous pouvez le […]

  • Commenter

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.