Arianne avec les pingouins de l'Antarctique
0

Voyage en Antarctique, croisière au bout du monde

Mettre le pied au pôle Sud (et pourquoi pas au nord) en voyage en Antarctique demeurait un souhait que je chérissais depuis toute petite. La probabilité que ce fantasme se réalise me paraissait tout de même bien lointaine. De plus, l’hiver québécois est déjà un tantinet long, alors pourquoi courir après le froid? Ce n’est qu’il y a quelques années que ma perception a complètement changé et mon intérêt pour le monde polaire a fait son petit bonhomme de chemin. En 2019, je me suis donné la merveilleuse chance de voyager en Antarctique, ainsi qu’en Arctique. Ces souvenirs de voyage des plus éloquents restent assurément gravés dans ma mémoire! Ce que j’en ai appris m’a aussi poussée à changer davantage mes habitudes de vie quotidienne afin de protéger un peu plus notre belle planète. Voici le récit de mon expédition-croisière en Antarctique!

Article invité par Ariane Arpin-Delorme

Un voyage en Antarctique, ma croisière en quelques mots…

  • Sans aucun doute l’un des endroits les plus captivants et enivrants du monde;
  • Des paysages grandioses, des plus inspirants, amenant à une rétrospection certaine;
  • L’observation de la faune à son meilleur (diverses espèces de baleines qui y migrent, phoques, pingouins, oiseaux), au milieu de ce paradis couronné de glace;
  • L’aventure au bout du monde, au milieu des icebergs gigantesques de teintes bleutées;
  • La possibilité de se conscientiser au maximum sur la nécessité de protéger l’environnement et de changer ses habitudes de consommation…
  • Et bien plus…
Kayak de mer en Argentine

J’ai eu le privilège de me joindre à un groupe de voyage en Antarctique aux côtés des meilleurs: scientifiques, océanographes, experts en mammifères marins, géologues, experts de la glace, historiens, ornithologues, guides d’aventure, photographes, etc.. Je ne peux vraiment expliquer toute la gratitude que j’ai ressentie du fait de me retrouver ici dans cette atmosphère chaleureuse, même en région quelque peu froide. Pensez à bien vous informer et à choisir le bon prestataire si vous planifiez une croisière en Antarctique!

Avis COVID-19

Veuillez noter que les informations dans cet article peuvent être inexactes en raison des fermetures et modifications dues à la pandémie COVID-19. Bien que je tente de garder les informations à jour, il est de votre responsabilité de valider les informations avant de vous y rendre, comme ça change très rapidement, hélas!

Quand voyager en Antarctique? Quelle est la période idéale pour une croisière en petit bateau?

Vous vous demandez quelle est la saison pour partir en expédition en Antarctique? La bonne période débute à la fin octobre (le printemps en Antarctique) et se poursuit jusqu’à la fin février ou au début mars (l’automne en Antarctique).

Des oiseaux sur l'eau en voyage en Antarctique

Bien qu’il y ait une faune à observer et une beauté naturelle à découvrir tout au long des saisons, les changements de climat et de courants affectent beaucoup le périple.

  • Octobre-novembre: début de la saison touristique.
  • Décembre-janvier: haute saison touristique.
  • Février-mars: fin de la saison (j’ai personnellement voyagé en Antarctique de la fin février au début mars).

Itinéraire d’une croisière voyage en Antarctique, un rêve de bucket list!

Jour 1: Arrivée à Ushuaia, Argentine, le bout du monde

Après un long vol de Los Angeles (par Buenos Aires, Argentine), j’arrive à Ushuaia, excitée comme une petite fille qui réalise un très grand rêve. De plus, pour l’année de mes 40 ans, ça commence bien! De l’aéroport, accueillie chaleureusement par quelques-uns des guides d’expédition, un transfert en minivan m’amène directement à mon hôtel luxueux du centre-ville: le Arakur Resort and Spa, afin d’y poser rapidement mes bagages. Il me tarde de découvrir Ushuaia, considérée comme la ville la plus au sud du monde, et d’autres petits bijoux d’endroits.

Pourquoi ne pas commencer par la visite du Musée del Fin del Mundo? À la suite de la rencontre d’information ayant lieu au même hébergement Arakur Resort and Spa, au sujet du superbe itinéraire à venir pour les 2 prochaines semaines à bord du navire d’expédition Hebridean Sky, j’en profiterai pour me plonger dans les sources d’eaux chaudes naturelles du spa de l’hébergement, m’épreignant des traditions locales. (Je conseille d’arriver un ou deux jours avant l’embarquement sur le navire, en cas de retard de vol .)

Lisez aussi: Ma visite à Ushuaia, ou quoi faire au bout du monde

Découvrez toutes les activités à Ushuaia avec Viator ou avec GetYourGuide.

Certains liens dans cet article sont affiliés, c’est-à-dire que je reçois une petite commission si vous achetez par leur intermédiaire sans que cela vous coûte pour autant plus cher. Merci! 🙂 Apprenez-en davantage à ce sujet en lisant la politique éditoriale et mentions légales

Comment se rendre en Antarctique

À noter que les itinéraires de vol les plus abordables pour se rendre en Antarctique semblent être:

Montréal-Toronto-Buenos Aires-Ushuaia (Air Canada, United Airlines et Aerolineas) pour un tarif d’environ 1500$CAD.

OU

Paris-Buenos Aires-Ushuaia (Air France) pour un tarif d’environ 900 euros.

Des expéditions partent également de la Nouvelle-Zélande.

D’autres options de vols sont disponibles en fonction des saisons et préférences.


À la recherche de billets d’avion pas cher? Utilisez ce moteur pour en trouver! Lisez aussi mon article au sujet des billets en erreurs de prix et à petit budget!

 

 

Peur ou pas envie de tout organiser vous-même?

Le monde vous fait envie, mais vous aimeriez partir avec l’aide d’une agence sur place ou créer un séjour personnalisé qui vous ressemble? Obtenez en quelques minutes un devis gratuit (créer un projet de voyage) sans obligation avec Evaneos, une agence spécialiste des voyages différents et sur mesure!

Jour 2: Ushuaia/Parc national de Tierra del fuego/Embarquement sur le navire vers l’Antarctique

Je continue mon exploration des environs d’Ushuaia en me joignant à une excursion au parc national de Tierra del fuego, situé dans l’écorégion de la forêt patagonienne. Le temps me manquait pour découvrir davantage la région de la Patagonie, mais randonner dans ce parc m’a tout de même donné un bel aperçu panoramique de ses paysages montagneux et grandioses. Juste assez pour avoir envie d’y revenir!

Créé en 1960, ce parc fut en fait le premier espace protégé en Argentine. Il dresse un tableau spectaculaire de lacs, de chutes, de forêts de hêtres, de montagnes et de glaciers.

Terre de Feu en voyage en Argentine

En fin de journée, je rejoins le navire d’expédition haut de gamme: le Hebridean Sky. Celui-ci est en fait l’un des plus petits navires naviguant en Antarctique accueillant 114 passagers logeant dans 58 chambres de diverses catégories). Les espaces communs comprennent des salons, des coins salons, une bibliothèque (avec ordinateurs), un bar, une salle à manger, une réception et des terrasses d’observation en plein air à plusieurs niveaux. L’équipe maintient une politique de pont ouvert afin que les voyageurs soient libres de visiter le commandement central de la navigation à leur guise.

Je m’installe dans ma cabine bien trop grande pour moi seule, comme j’ai la chance d’être logée tout en avant du bateau, sur la plateforme 4, profitant de grandes baies vitrées sur deux côtés. Je déballe nerveusement mes cadeaux de bienvenue, dont un manteau chaud d’expédition de la marque Helly Hansen.

Dès lors, le premier carillon retentit dans le haut-parleur, nous resouhaitant la bienvenue et nous demandant de nous rassembler (j’avoue que ces annonces sympathiques, même au réveil, me manqueront par la suite!). J’ai du mal à contenir mon excitation en me rendant à la rencontre explicative sur les règles de sécurité à bord, accompagnée d’un cocktail et de canapés. L’équipe, quoiqu’efficace, semble tout de même avoir un bon sens de l’humour. S’en suit du fameux souper de bienvenue du capitaine.

En début de soirée, nous débutons la navigation vers le pôle Sud, à travers le canal de Beagle, en saluant les manchots de Magellan, les cormorans et les albatros à sourcils noirs.

Je crois qu’il est important de mentionner que j’ai choisi de naviguer et de collaborer avec ce navire et croisiériste surtout pour leur programme responsable de «Citizen Science» en partenariat avec les scientifiques de la NASA (et non pour le confort supérieur de cette croisière). Il est encourageant de noter que plusieurs autres navires et croisiéristes semblent maintenant emboîter le pas!

Jours 3 et 4: Navigation par le passage de Drake

L’objectif est de traverser le cercle de l’Antarctique – soit l’un des cinq parallèles principaux indiqués sur les cartes terrestres: 66° 33′ 47,913″ de latitude sud et donc la plus méridionale sur laquelle il est possible d’observer le jour polaire lors du solstice de décembre – avant de se faire arrêter par la glace. Si le navire arrive à passer sous ce parallèle, nous deviendrons qu’une très petite bande d’explorateurs et de voyageurs aventuriers qui se seront rendus aussi loin au sud! Sinon, si les glaces nous bloquent, il nous faudra rebrousser chemin.

Vous devez savoir que pour gagner le cœur de l’exquise Antarctique — aussi l’endroit le plus imprévisible de cette planète — vous devez vous adapter et apprendre à accepter à l’imprévisible. Il faut sans aucun doute lâcher prise sur cet itinéraire prévu et se laisser porter. Bel exercice à utiliser dans son quotidien!

Signet Rabais de 10% guides Ulysse de Jennifer Doré Dallas
Cliquez sur l’image pour profiter de ce rabais sur mes guides et tous ceux de mes collègues, en boutique ou en ligne! 🙂

En attendant que le continent blanc se pointe à l’horizon, c’est l’occasion d’assister à de nombreuses conférences sur tout ce qui touche l’Antarctique; de la géologie à la glaciologie, de la faune à l’histoire. La traversée des eaux turbulentes du passage de Drake s’avère quelque peu éprouvante. Drôlement, je me sens très bien! Je n’ai aussi que très rarement le mal de mer. Heureusement, pour la passionnée de voile que je suis, c’est préférable! Mais ce n’est pas le cas de tous. Certains voyageurs resteront allongés dans leur lit à écouter les conférences sur leur téléviseur ou à faire des siestes à répétition.

Iceberg de l'Antarctique

Le médecin à bord distribue des comprimés ou timbres anti-nauséeux (Dramamine) à la demande des voyageurs. Pour ma part, je n’en sens pas le besoin, mais j’ai déjà testé ces fameux timbres dans le passé lors de croisière en voilier. Pour les plus aventuriers, nous nous promenons du salon au restaurant ou de la salle de contrôle au pont extérieur, en nous agrippant bien fort à ce qui nous tombe sous la main. Les vagues sont immenses, hautes de plusieurs mètres!

Le lendemain matin, je me réveille au milieu des icebergs; mon premier contact avec cette forme glaciaire. Ça y est, je pleure de joie! En traversant la réunion avec l’Antarctique, une baisse considérable de la température se fait sentir. Il y a rencontre avec un nouvel éventail d’oiseaux de mer. Des baleines à bosse et Minke, curieuses, brisent la surface de l’eau tout autour du navire. Et que dire du «ballet naturel» d’orques (je n’en avais jamais vu avant l’Antarctique!). Extraordinaire!

entête du ebook 40 conseils pour économiser en voyage par Moi, mes souliers

Découvrez mes meilleurs conseils pour étirer votre budget en voyage en vous inscrivant à mon infolettre mensuelle!

Jours 5 et 6: Îles Shetland du Sud

Dans les voies navigables de la péninsule de l’Antarctique, nos guides naturalistes et biologistes saisissent chaque occasion qui se présente pour explorer en zodiac et admirer de près la gloire de la nature. Direction les baies et les canaux les plus pittoresques avec des arrêts dans les roqueries de pingouins et de phoques, les colonies d’oiseaux et les zones où se nourrissent normalement des baleines. La première vue de la terre est celle des îles Shetland du Sud. Ces îles hautement volcaniques offrent une beauté étonnante.

Sans manquer la visite de sites d’intérêt historique et scientifique. Visite de l’île de la Demi-lune, nichée à l’intérieur de la côte est de Livingston. Puis, balade sur l’île de Déception, remplie d’histoire.

Plus au nord, les espèces subantarctiques demeurent plus présentes, notamment les manchots à jugulaire et les éléphants de mer du Sud.

Pingouin Gentoo en voyage en Antarctique

Comme je voyage en solo une fois de plus — ce que j’adore pour la plupart du temps — je redoute toujours un peu le moment des repas (comme certaines croisières ne sont pas toujours organisées pour se mêler à de nouveaux voyageurs à chaque repas si souhaité). Ce fut tout le contraire, je passerai ma quarantaine repas à butiner d’une table à l’autre. J’avoue être encore plus de nature sociable lorsque je voyage en solo que lorsque je voyage à deux). De plus, il y a souvent un membre de l’équipe d’expédition qui s’intègre à chaque grande tablée. Tout en gardant un certain professionnalisme, je développe une belle complicité avec chacun des guides, biologistes, scientifiques et kayakistes.

Jours 7 et 9: cercle de l’Antarctique

Direction Sud à travers le détroit de Bransfield, navigant vers le cercle de l’Antarctique. Arrivés au point le plus au sud, nous repartons vers le nord, à travers les superbes voies étroites de la péninsule de l’Antarctique, comme celle de Crystal Sound. Les «musées vivants» de Detaille et de l’île d’Horseshoe seraient parmi les endroits les moins visités de la péninsule. Comme nous sommes entourés de glace et d’icebergs, l’itinéraire prévu est des plus changeants!

Chaque jour présente normalement une opportunité d’excursion en zodiac en matinée et en fin d’après-midi au milieu des glaciers — du moins de ce que l’on voit de l’extérieur — afin d’apprendre sur leur géologie fascinante, ainsi que sur certains îlots où nous avons la permission de marcher, où l’histoire passée se dévoile.

J’avoue que j’aurais presque espéré ne pas avoir accès à Internet, pour vraiment vivre le moment présent et profiter amplement de l’air pur (comme ce fut le cas pendant 10 jours en Arctique). Mais en même temps, j’ai apprécié pouvoir prendre mes courriels du travail pendant les 2 semaines en mer afin de pouvoir suivre les urgences s’il y a lieu, au milieu des dizaines de livres de bibliothèque du navire tout en sirotant un thé et grignotant une de ces délicieuses collations servies au moins deux fois par jour.

Peur ou pas envie de tout organiser vous-même?

Le monde vous fait envie, mais vous aimeriez partir avec l’aide d’une agence sur place ou créer un séjour personnalisé qui vous ressemble? Obtenez en quelques minutes un devis gratuit (créer un projet de voyage) sans obligation avec Evaneos, une agence spécialiste des voyages différents et sur mesure!

Jours 10-12: péninsule de l’Antarctique

En mettant le cap vers le sud-ouest, nous faisons notre entrée dans le détroit de Gerlache et la côte de la Trinité. Moment idéal pour explorer le port typique de Neko (celui de Paradise en vaut également le coup!) ainsi que la baie de Wilhelmina. Dans un silence incroyable, le navire traverse le magnifique canal Lemaire et celui de Penola, remplis d’animaux sauvages (d’autres itinéraires choisiront plutôt de traverser le majestueux canal de Neumayer aussi pour y observer la faune).

Phoque sur un glacier en Argentine

C’est à ce moment qu’une scène un peu perturbante tout de même prend place devant nos yeux: lutte entre un phoque léopard prédateur et une pauvre otarie à fourrure. Je dois avouer ne pas trop oser observer sur le coup.

Il faut au moins s’arrêter sur une ou deux bases scientifiques actives comme Vernadskiy, d’origine ukrainienne (ou celle d’origine polonaise, Arctowksi) ainsi qu’une base historique comme celle de Port Lockroy, d’origine britannique (ou Wordie House). Les manchots Adélie et Gentoo abondent, ainsi que des phoques de Weddell et ceux crabiers, qui font la farniente dans les alentours.

Mon plongeon polaire, une expérience incontournable en croisière en Antarctique

Certainement l’un des plus fous souvenirs pour une bonne moitié des passagers fut ce fameux plongeon polaire cérémoniel. Portant mon bikini — sans oublier mon casque de bain (rien ne vaut une bonne blague!), j’ai sauté dans les eaux antarctiques terriblement froides (0,7 °C). J’ai eu l’impression d’arrêter de respirer pendant quelques secondes; heureusement que j’étais attachée et que les guides m’ont rapidement ramenée sur le navire. Folle vous direz? Peut-être, mais je n’hésiterais pas à recommencer (je l’ai même refait en Arctique quelques mois plus tard dans les eaux froides de -1,5 °C).

Plongeon polaire en Antarctique

La musique jouait à tue-tête et tout le monde, portant leurs robes de chambre, encourageait à grands cris. Je dois dire que les 2-3 shots de vodka qui en ont suivi ont changé le mal de place. Ce fut un moment inoubliable, accompagné de tellement de fous rires, suivi d’un barbecue copieux sur le pont du Lido.

Jours 13-14: passage de Drake

Le cœur gros, nous devons déjà quitter ce coin du monde des plus enchanteurs et nous rediriger vers le nord. Traverse à nouveau du point de rencontre entre l’Antarctique et du passage de Drake. La réputation du Drake n’est pas sous-estimée. C’est comme un rite de passage. De plus, nous devons le traverser deux fois. Mon amie Samantha me fait bien rire lorsqu’elle me dit bien convaincue qu’elle se sent bien plus badass après l’avoir traversé et avoir bravé les éléments naturels. Une étrange impression d’avoir travaillé dur pour acquérir ce privilège de marcher sur la masse terrestre de l’Antarctique.

Vue panoramique d'un glacier en Antarctique

Continuation des présentations, principalement sur la faune, mais aussi au sujet de l’environnement afin de se conscientiser sur les changements climatiques. C’est l’occasion idéale pour démystifier le tout et vraiment faire une différence quant à transformer ses habitudes de consommation du plastique et autre au quotidien!

De retour à Ushuaia par le canal de Beagle, nous célébrons en grand la fin de notre expédition de croisière en Antarctique au cours d’un diaporama spécial reflétant les moments significatifs de ce périple: les «wow» si nombreux qui nous ont tous coupé le souffle; de splendides panoramas aux rencontres incroyables avec la faune. J’en ai encore des frissons!

Petite cabane airbnb qu'on a loué à Flagstaff - Où dormir en Arizona?

Rejoins-moi sur AirBNB

obtiens 29€ de rabais sur la 1ère nuitée
et 11€ de remise sur une expérience.

Crée un nouveau compte dès maintenant!

Jour 15: débarquement à Ushuaia, fin du voyage en Antarctique

C’est déjà la fin du voyage en Antarctique! Le débarquement du matin me permet de prendre un vol d’Ushuaia vers Buenos Aires afin d’aller découvrir d’autres horizons… en Argentine. J’ai littéralement les larmes aux yeux de devoir quitter cet environnement des plus sereins et de dire au revoir à toutes ces nouvelles rencontres révélatrices. Je me sens pratiquement en deuil d’un univers que j’appelais maintenant mon chez-moi.

Ce périple fut parsemé d’une foule de moments significatifs avec tant de nouveaux amis aux profils éclectiques provenant des quatre coins du monde (15 pays): journalistes, photographes, conseillers en voyage, biologistes marins, scientifiques, glaciologues, ornithologistes, kayakistes, ingénieurs électroniques, banquiers, qui ont définitivement laissé leurs traces sur mon cœur par le partage de leurs histoires touchantes, de leurs blagues, de leurs sourires d’enfant, de leurs émotions à fleur de peau…

Bureau de poste au bout du monde en Argentine

Mon amie journaliste, Samantha Sendor (du magazine Sophisticated Weddings) rencontrée durant cette expédition, n’aurait pas pu mieux exprimer comment je me sens encore aujourd’hui. Je me permets donc de la citer:

«Now I live life on the other side of the divide, enlightened enough to know that life and travels as I’d once known it, will never be the same…

I wonder if this voyage will forever be the pinnacle of my travels; the one by which all my future journeys will be measured against. Something in me has changed; I am different today than I was before I came here. None the wiser to her mysticism, all I can conclude at this point is that I have laid my heart down and surrendered myself to the immortal beauty of Antarctica. She holds a part of me, and with me, I hold a piece of her…

I’ve come to realize something about Antarctica; she is a tender lady. Treat her with gentleness and care, and I promise she will reciprocate in ways you couldn’t begin to imagine.»

Bon voyage en Antarctique!

Pour d’autres articles sur les croisières et sur Ushuaia, découvrez ces articles:

Vous êtes sur Pinterest?

Ariane a été l’invitée sur place de Polar Latitudes en tant que journaliste voyage et propriétaire d’agence de voyages (Esprit d’aventure). À noter que son vol international était à ses frais.


Vous pourriez aussi aimer

Aucun commentaire

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.