route de glace
5

Conseils et drôleries sur la traversée du Canada en auto – partie 1

L’hiver dernier, mon chum, notre Versa et moi avons traversé quatre provinces et demie pour aller vivre trois mois dans une petite ville des Territoires du Nord-Ouest. L’aller s’est fait en dix jours à la fin d’octobre et le retour en trois semaines (incluant des détours par Vancouver et Whitehorse en avion) en février.

route de glace

Six kilomètres de route de glace entre Yellowknife et Dettah, TNO

 

Nous avions déjà plusieurs kilomètres communs à notre actif, entre autres pour se rendre aux Îles-de-la-Madeleine et sur la Basse-Côte-Nord, des p’tits 2000 kilomètres tout simples parcourus en été. (Oui, comme vous pouvez le déduire, la chaleur n’est pas notre amie…) Alors, après les 13 356,5 kilomètres de l’an passé, je vous refile quelques observations utiles et/ou cocasses pour votre prochain roadtrip. Comme ce que j’avais à vous dire est quasiment aussi long que la route, ce texte est séparé en deux parties.

Les bagages

Avoir joué de nombreuses heures à Tetris dans les années 90 a clairement son utilité dans votre vie d’adulte voyageur. Je n’ai pratiquement jamais joué à Tetris. Oups. Ça fait que le/la pro de Tetris est responsable de remplir l’auto avant le départ, pendant que l’autre prend des photos en se disant que si ça avait été sous sa responsabilité, seulement le tiers des bagages aurait pu entrer.

auto roadtrip

Nous n’avons pas embarqué de pouceux sur la route…

 

Là, on regarde la photo et on plaint les pauvres roadtrippeux qui doivent défaire et refaire tout ça à chaque jour… mais non! Pour être stratégique, assurez-vous d’avoir deux sacs facilement accessibles, en plus des trucs que vous ne voulez pas laisser dans l’auto toute la nuit (un ordinateur, genre.) Considérez aussi l’intérêt d’avoir un minimum de visibilité par les fenêtres.

Dans le sac #1 : vêtements de route, aussi connus sous le nom de linge mou! Facilement accessible pour débarquer, rembarquer à chaque jour (le jaune en haut à gauche de la photo pour moi), ce sac contient vos vêtements pour le trajet. Les situations de roadtrip varient selon les activités, les saisons et le temps passé sur place entre l’aller et le retour s’il y a lieu, mais en gros, 2-3 kits mous interchangeables, un jeans et des chandail plus décents si vous n’avez pas envie d’aller dans un pub local habillé comme pour un cours de yoga, un pyjama, des sous-vêtements, un maillot de bain (à voir dans la partie 2 pour l’hébergement) et vos trucs de toilette de base. C’est réglé. Faites du lavage sur la route au besoin.

Dans le sac #2 : pleeeeein de collations, de l’eau, des cartes routières (old school, je sais!), les guides des endroits visités, un cahier et un crayon pour noter les dépenses, noms de villages drôles et autres informations primordiales. Ce sac reste à l’avant, aux pieds du passager. En fait, nous avions un sac de route aux pieds + un sac de bouffe seulement, souvent entre les deux sièges, que nous pouvions vider et remplir en chemin. Mettez quelques ustensiles dans votre sac de nourriture aussi, ça peut être pratique.

Un chargeur de cellulaire, de la musique, des papiers d’auto en règle sont assez utiles aussi. Côte prévention : un coup de fil informatif à vos assurances, une inspection de la voiture et une carte CAA, ça peut toujours aider, ou du moins rassurer votre mère.

Ah et côté pratico-pratique si vous roadtrippez en hiver : ayez une pelle pliante et un balai à neige accessibles facilement… très pratique quand vous partez avant la première neige et vous faites avoir à Val-d’Or au jour 3… Oups!

Le divertissement

Depuis un tout inclus à Cuba avec mes parents alors que j’avais bien aimé la photo de mes pieds sur la plage une fois le film développé (dans l’ancien temps!), j’ai toujours pris des photos de mes pieds en voyage. Très pratique quand on est seul, le selfeet peut aussi être une bonne source de divertissement en auto sur une longue durée. Ça permet de constater quelques trucs dont 1- que je ne conduis pas toujours et que 2- j’ai au moins deux paires de bas dans mes bagages. Et aussi, disons-le, pour que lesdits pieds soient alignés à notre goût avec les (nombreeeeuuuuses) vans du nord ontarien, ça peut nécessiter plusieurs essais, donc plus de temps de divertissement.

Nord de l'Ontario

Mes pieds dans le nord de l’Ontario.

Prairies

Mes pieds dans les Prairies.

 

Les bureaux d’information touristique, on ne s’en tanne pas. Pour avoir des dépliants sur les endroits qu’on visiterait si on n’avait pas de destination précise et donc plus de temps, pour des toilettes décentes sans obligation d’acheter quelque chose, pour remplir sa bouteille d’eau sans obligation d’acheter encore quelque chose et pour le fun de se dire qu’on sera le couple qui a laissé son code postal dans le plus de centre d’information touristique au pays!

frontière AB-TNO

Les classiques photos d’affiche de changement de provinces/territoires, encore mieux quand on en attrape deux en même temps!

 

Les radios communautaires, un must. Radio-Canada local aussi, d’ailleurs maintenant la musique qui accompagne l’identification du poste et de la ville est directement associée à la route pour moi. François Pérusse, merci d’être notre troisième passager lorsque la radio est un luxe inaccessible.

La nourriture

Lorsque le déjeuner n’est pas inclus avec l’hébergement, faites-vous un succulent gruau avec l’eau de la cafetière et les verres fournis dans les chambres. Il suffit d’avoir des Ziploc de gruau déjà préparés et une cuillère dans son sac de nourriture (voir section bagages) et vous êtes prêts pour un festin matinal sur tapis douteux.

déjeuner de motel

Un bon petit gruau fait avec une cafetière d’une chambre de motel, miam!

 

Pendant une journée sur la route, les occasions d’engloutir du junk sont aussi nombreuses que les mouches écrapouties sur le pare-choc de votre monture à quatre roues. Assurez-vous donc de boire de l’eau et de vous rappeler à quoi ressemble un fruit! Le sac de nourriture peut être utile pour ça aussi.

Half Pint Brewery

Bières Half Pints et Fort Garry, de Winnipeg.

Craft Beer Market

Un léger aperçu du Craft Beer Market, qu’on retrouve à Vancouver, Calgary et Edmonton.

 

Pour le bien de votre santé mentale et gustative, laissez tomber les restos rapides de bord de route une fois à destination du jour. Un bon pub local avec des bières de microbrasseries, ça termine toujours bien la journée. En plus, ça donne l’impression de visiter un minimum les trop nombreux endroits où on ne fait que passer!

Quels conseils sont utiles avant de se lancer sur la route?

Traverser le Canada en voiture

Vous pourriez aussi aimer

5 commentaires

  • Commenter
    Annie
    5 avril 2015 à 10 h 03

    BAHAHAH! Sérieusement, j’ai un coup de coeur pour le « selfeet ». Tellement plus pratique pour les « forever lonely ».

  • Commenter
    Sarah iris
    5 avril 2015 à 10 h 40

    Merci Annie! Je suis contente de savoir que je ne suis peut-être pas la seule à avoir quasi plus de photos de mes pieds que de ma face en voyage!

  • Commenter
    Alyssa
    5 janvier 2017 à 11 h 52

    Bonsoir Jennifer,

    Je sollicite votre avis pour un roadtrip au Canada (d’Ouest en Est) prévue fin Décembre 2017 à fin Janvier 2018.

    Je souhaite y inclure les Rocheuses mais est-ce accessible à cette époque de l’année ? Et le froid est-il à la hauteur de sa réputation ?

    Et j’ai l’impression que beaucoup de choses sont fermés comme le téléphérique Jasper.

    Je pense aussi à scinder mon voyage en 2 : roadtrip en Septemnbre et raid multi-activités (motoneige… )en Janvier.

    Quel est le mieux pour profiter de votre pays au maximum ?

    Merci d’avance,

    Alyssa.

    • Commenter
      Jennifer Doré Dallas
      6 janvier 2017 à 06 h 12

      Bonjour!
      Malheureusement, je ne suis pas une experte des Rocheuses, il faudrait regarder sur des sites spécialisés, mais selon moi il n’y aurait pas de problème, car il fait quand même plus chaud dans l’ouest que chez moi au Québec.
      Il est possible que des choses soient fermées en raison des intempéries par contre et aussi parce que ce n’est pas la haute saison touristique.
      Très chouette comme programme!
      Notre pays est grand, il faut choisir une province et s’y consacrer, car sinon il est facile de passer plus de temps dans les transports qu’à voyager!

    Commenter

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.