Un bon mojito à San Juan, Puerto Rico par Jennifer D.D.
16

Le « backpacking » démystifié

C’est connu, c’est en discutant qu’on apprend, et c’est d’ailleurs ainsi que j’ai réalisé que les adeptes du sac à dos (également appelés backpackers) sont parfois au centre de méconceptions assez cocasses au sujet de leur mode de vie en voyage. Il s’impose donc de clarifier ces mythes qui nous entourent!

1. Le backpacking, c’est pour les hippies.

Quand on a pour maison un sac à dos, c’est qu’on est décidément un hippie ou une espèce de flyé hors normes, mangeur de feuilles et de graines de sésame, pensent plusieurs personnes. Ce n’est pas du tout le cas en fait. Le sac à dos fait simplement partie d’une façon particulière de voyager, de ranger ses bagages et de prendre le temps de découvrir le monde, ne serait-ce que de manière un peu plus mobile.

Nous ne sommes pas tous des hippies! Source : The Hippy Chick’s Nest

 

Il existe autant de types de backpackers que d’humains, chacun y ajoutant son grain de sel!

2. Cette façon de voyager n’est pas pour moi, j’aime me doucher tous les jours et je n’aime pas dormir à la belle étoile.

Soyez sans crainte, la plupart d’entre nous dort toutes les nuits dans un lit classique avec un toit au-dessus de la tête et prend sa douche tous les matins comme à la maison. On a beau faire des compromis sur l’hébergement pour économiser, ça ne veut pas dire qu’on n’a pas pour autant envie d’une certaine hygiène et qu’on a le goût de dormir en pleine brousse. On garde généralement les mêmes bonnes vieilles habitudes qu’à la maison, même si faire son lavage à gauche et à droite nous parfois envie de remettre les mêmes chaussettes deux fois!

3. J’aurais mal au dos à force de trimballer ce gros sac toute la journée.

Transporter un sac adapté pour ce type de voyage n’est généralement pas plus douloureux que de se battre avec une valise, la monter dans les escaliers et la faufiler dans les allées du train. Un backpacker achètera généralement un sac à dos spécialement adapté à ses besoins et il sera donc très ergonomique et confortable à porter des heures durant.

On ne se casse pas toujours les reins – Source : L’Aventurier Dambou

 

Toutefois, il ne faut pas s’imaginer qu’on part avec un sac à dos comme carapace toute la journée. On se dépêche de déposer son sac à l’auberge afin d’être plus libre. Au final, on ne le déplace pas tous les jours, mais plutôt uniquement lorsqu’on change de ville ou d’endroit.

4. Je n’aime pas trop faire la fête et sortir dans les bars, moi!

Moi non plus, pas plus qu’à la maison! Bien qu’on se sente parfois plus libre et frivole en voyage, je n’irais pas jusqu’à dire qu’on devient tous des fous des fêtes et de l’alcool. Après une longue journée à visiter une ville, je me sens généralement plus encline à cajoler mon oreiller qu’à siroter une bière. Nous ne sortons donc pas tous faire la tournée des bars soir après soir, même si ça peut arriver de temps en temps et qu’une nuit dans certaines auberges puisse vous faire croire le contraire!

Un bon mojito à San Juan, Puerto Rico par Jennifer D.D.

Un bon mojito à San Juan, Puerto Rico par Jennifer D.D.

 

Êtes-vous des backpackers? Sinon, avez-vous des questions pour nous? Y a-t-il d’autres mythes qu’il vaudrait la peine de démystifier?

Après tout, être backpacker, à la base, c’est seulement voyager avec un sac à dos plutôt qu’une valise. Après, on adapte comme on veut son style en fonction de ses envies et de son confort, sans parler de son budget. Rien n’empêche de dormir au Hilton avec un sac à dos pour bagage ou en dortoir dans une auberge de jeunesse avec une valise à roulettes, non?

Qu’en pensez-vous?

Jennifer

 

Vous pourriez aussi aimer

16 commentaires

  • Commenter
    Lili
    19 septembre 2012 à 09 h 31

    Après un an à trainer ma valise, je suis devenue adepte du sac à dos. C’est plus pratique pour moi. Il y a beaucoup de mythes sur les backpackers, dont ceux que tu as cités. Mais je crois que les gens font surtout l’amalgame entre le voyageurs et celui qui est super roots, avec son sacs, qui ne se lave pas, qui voyage de ville en ville sans le sous… En fait, ça c’est cliché… Il y a plein de sortes de backpackers. Chacun son style !

    • Commenter
      Jennifer
      19 septembre 2012 à 11 h 50

      Tu as bien raison! Il faut démystifier tout ça et leur prouver que c’est pour tous les types de personnes! 🙂

  • Commenter
    Catherine B.
    19 septembre 2012 à 06 h 00

    Excellent texte! Bonne idée de démystifier certaines conceptions du voyage avec sac à dos. J’en suis moi-même adepte et je suis loin d’être très aventurière et fêtarde! Comme tu dis, il s’agit surtout d’un moyen de transporter nos avoirs et de voyager assez léger.

  • Commenter
    Jeremy - Africa Express
    20 septembre 2012 à 02 h 00

    Tres sympa et très vrai! Voilà 5 mois qu’on est backpackers, on a essuyé ces clichés, particulièrement les 3 derniers…

    • Commenter
      Jennifer
      20 septembre 2012 à 09 h 00

      Dans quel coin êtes-vous? En Afrique, j’imagine?

  • Commenter
    Undertherainbow
    22 septembre 2012 à 10 h 54

    Ma partenaire et moi partons le 17 octobre en voyage de 7 mois en Asie du sud est, en tant que backpackeuses.

    Nous adorons ce mode de voyage, qui nous permet de suivre nos envies et de laisser libre court au hasard et aux rencontres.

    Récemment, un proche nous a dit « oula non ça me ferait trop peur, pour la santé ça peut être dangereux » Alors qu’on n’est pas obligées de boire l’eau des toilettes et de caresser tous les animaux étranges qu’on peut trouver (et se faire mordre!)

    Bref, ce type de voyage n’est en effet pas pour tout le monde. Mais j’ai beaucoup aimé ton article qui « ridiculise » un peu tous ces petits clichés 🙂

    Marielle

    • Commenter
      Jennifer
      22 septembre 2012 à 02 h 17

      Merci Marielle!
      Je vous souhaite bon voyage, n’oubliez pas de vous laver de temps en temps et de ne pas remettre les mêmes chaussettes trop souvent! 😉

  • Commenter
    Anne
    22 septembre 2012 à 11 h 59

    J’aime bien le voyage sac à dos et j’aime bien les graines de sésame aussi d’ailleurs 😉
    Sérieusement bon article j’espère que ce ne sera pas que des convaincus qui liront ton article.

    • Commenter
      Jennifer
      22 septembre 2012 à 02 h 17

      Merci Anne, c’est gentil! Je l’espère aussi!

  • Commenter
    Pierre
    11 octobre 2012 à 08 h 05

    Je suis fan su backpacking.
    Il faut vraiment investir dans un bon sac à dos et éviter les méga lourds sinon on a tendace à emporter trop de chose.
    Mais on est bien plus mobile qu’avec un valise.
    Après, au niveau social, tout dépend de ce que l’on fait dans la journée comme tu dis.

    • Commenter
      Jennifer
      11 octobre 2012 à 12 h 52

      Bien raison, plus il est gros, plus on risque de le bourrer de choses!

  • Commenter
    Pierre
    12 octobre 2012 à 09 h 01

    Pardon pour les coquilles. Je m’aperçois de mes fautes après avoir appuyé sur le bouton « envoyer ».
    Perso, je conseille de ne pas dépasser les 50L pour un sac à dos à moins de faire beaucoup de camping sauvage.

    • Commenter
      Jennifer
      12 octobre 2012 à 09 h 13

      Pas de problème, ça arrive!

      Quel modèle de sac as-tu?

  • Commenter
    Avant de partir : Choisir un mode de voyage
    9 novembre 2012 à 03 h 01

    […] Le backpacking démystifié […]

  • Commenter
    Ce qui a attiré votre attention en 2013
    29 décembre 2013 à 07 h 23

    […] 13. Le « backpacking » démystifié […]

  • Commenter

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.