Nutella
11

Les petits luxes qu’on tient pour acquis

J’adore voyager, j’aime être sur la route pour découvrir les us et coutumes des autres pays, vivre des expériences culturelles (et culinaires!) et sentir le pouls de l’ailleurs. Jamais je n’abandonnerais ce plaisir, mais je dois admettre qu’à force de voyager, on se rend compte qu’il y a de petits détails de la vie que l’on tient pour acquis à la maison. On s’aperçoit ici et là qu’on n’est pas dans la même gamme de confort, que certains aliments nous manquent, que ce qu’on prend pour routine chez soi est ailleurs un luxe.

Voici donc ma liste de petits luxes qu’on tient pour acquis lorsqu’on voyage. Bien sûr, c’est une liste plutôt personnelle et je suis certaine que vous aurez plusieurs éléments à y ajouter!

L’eau chaude et la pression de l’eau

Ah… Se laver sous le jet chaud massant de la douche. À la maison, c’est histoire du quotidien, mais quand on voyage, on se rend vite compte qu’on n’a pas tous les mêmes standards à cet égard. L’eau chaude devient un luxe et la pression de l’eau un rêve. Bien sûr qu’on n’en a pas vraiment besoin pour être heureux, mais…

Se brosser les dents avec l’eau du robinet

Si vous avez déjà séjourné dans un pays où quelques gouttes de l’eau du robinet suffisent à vous bouleverser l’estomac, vous savez de quoi je parle. Se brosser les dents avec de l’eau en bouteille : ou comment rincer sa brosse à dents sans la pression du robinet devient un défi! Avant de vivre ce dernier, je ne me rendais pas compte au quotidien, alors que j’entrouvrais ma bouche directement sous le jet, de la facilité avec laquelle je pouvais me brosser les dents.

Se faire comprendre et comprendre

Le langage des signes international est bien connu. On finit toujours par se faire comprendre et décrypter ce que l’autre essaie de nous dire même si on ne parle pas la langue locale, mais n’est-il pas plaisant de tout piger du premier coup? De pouvoir s’exprimer en phrases complètes entremêlées d’adjectifs et d’émotions? On oublie vite le luxe qu’on a à la maison de pouvoir communiquer facilement et efficacement.

Le papier de toilette douillet et disponible

Se retrouver dans une cabine de toilette sans papier pour s’essuyer, c’est commun sur la route. Et puis parfois, quand il y en a, il est rose, ou même bleu, ou il s’apparente étrangement au papier brun qu’on utilise pour le ménage chez soi. Quand la responsable des toilettes nous donne à peine trois petits carrés en échange de notre 25 cents, on se rappelle le plaisir qu’on prend à dérouler librement le rouleau de Cottonelle à la maison et on se remercie d’avoir pensé en apporter un rouleau dans notre sac à dos!

La disponibilité de nos produits favoris

Dans certains pays, on trouve de tout, tout le temps, à tous les coins de rue, mais ce n’est le cas partout. Quand on passe à l’épicerie, il faut parfois faire preuve d’imagination pour se concocter un sandwich on-the-go ou se trouver une collation autre que des Pringles (parce que ça, allez savoir pourquoi, on semble en trouver partout…) qui corresponde à nos attentes. On ne réalise souvent pas à quel point on est habitué à certains produits et on a tendance à tout comparer avec ces derniers sur la route. Pour ma part, j’essaie toujours de manger local, mais quand on voyage pour une longue période, c’est plaisant de retrouver de temps en temps des goûts de chez nous.

Nutella

Ah, qui n’aime pas le Nutella?

 

La disponibilité des fruits et légumes

Je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais à la maison, on mange beaucoup de fruits et légumes variés. Dans certains pays, c’est le riz, les lentilles ou les patates qui priment, sans parler des endroits où presque tout est frit… En voulant manger des produits locaux, on se retrouve souvent avec des assiettes contenant peu de légumes ou de fruits ou du moins une petite variété de ces derniers. Je prends souvent plaisir à me concocter une vraie bonne grosse salade au retour et c’est là que je savoure vraiment le luxe qu’on a de s’approvisionner si facilement de toutes sortes de verdures, qu’elles soient locales ou pas!

Le service à la clientèle

La vie n’est pas pareille partout et c’est principalement pour ça que je voyage, mais parfois les façons de faire à l’étranger me laissent quelque peu étonnée, notamment en ce qui a trait au service à la clientèle. En tant que touriste habituée à se faire apporter la facture à peine son dessert entamé, il faut s’armer de patience pour l’obtenir dans d’autres pays. Ou se rappeler que faire la file n’a pas la même signification pour toutes les cultures…

Le confort de notre lit

Beaucoup de personnes n’aiment pas voyager principalement parce qu’elles ne dorment pas dans leur propre lit. C’est bel et bien quand on est sur la route qu’on se rend compte à quel point notre dos est habitué à notre matelas et que nos petites habitudes quant à la façon de faire notre lit sont bien ancrées en nous. La première nuit, au retour, n’est-elle pas délicieuse quand on se glisse dans ce confort familier?

Quels autres petits luxes vous manquent sur la route?

Jennifer

 

Vous pourriez aussi aimer

11 commentaires

  • Commenter
    Vanessa
    20 juin 2013 à 05 h 56

    Simplement l’eau du robinet, même pas besoin de spécifier pourquoi. C’est tellement quelque chose que l’on prend pour acquis!!!

    • Commenter
      Jennifer
      20 juin 2013 à 11 h 04

      Oui c’est vrai et c’est gossant de ne pas pouvoir le faire!

  • Commenter
    Catherine
    20 juin 2013 à 07 h 54

    Quelle bonne liste! L’eau chaude pour la douche et le fait de pouvoir se brosser les dents avec l’eau du robinet… des détails de la vie courante qui me manquent beaucoup en voyage! Sinon, j’ajouterais aussi le fait de pouvoir choisir entre les nombreux morceaux de vêtements de notre garde-robe. En voyage, on n’apporte que quelques chandails et quelques pantalons (pour ma part, je voyage très léger, je n’ai souvent que 2 pantalons pour 10-15 jours sur la route), on doit donc porter la même chose à répétition!

  • Commenter
    Marie-Anne
    20 juin 2013 à 08 h 22

    Excellente liste effectivement! Je suis d’accord avec Catherine. Nous portons les même vêtements depuis près de 8 mois maintenant!

    Je m’ennuis souvent d’avoir un réfrigérateur… et de la crème à café! J’essaye de me mettre au café noir: impossible!
    🙂

    • Commenter
      Jennifer
      20 juin 2013 à 11 h 03

      Tellement vrai Catherine, justement, je suis restée en pyjama, je ne sais plus quoi mettre lol!

  • Commenter
    Alexandre
    26 juin 2013 à 04 h 57

    Vraiment bien l’article;)

    Un bon résumé des choses qui nous frappent et déstabilisent en voyageant avec le minimum.

    Le plus difficile c’est la barrière linguistique selon moi..surtout après un bon moment loin de chez soi.

    Au Laos, nous avions été très surpris de voir du Nutella…on s est abstenu;)

    Au fond, tout ça fait parti du plaisir des voyages, de sortir de son petit confort justement;)

    • Commenter
      Jennifer
      28 juin 2013 à 07 h 56

      C’est tellement plus facile quand on a des bases de la langue, c’est vrai! Et puis, pourquoi tu ne l’as pas laissée manger du Nutella? LOL

  • Commenter
    Nadia Zahra
    26 juin 2013 à 05 h 22

    Ah mon Dieu! J’aurais pu écrire cet article tellement il reflète fidèlement des sentiments éprouvés en voyage!! Il n’y a pas UNE SEULE de ces choses à laquelle je n’ai pas pensé et que je n’ai pas savouré à mon retour…

    Je me souviens encore de la crise « Nutella » à Luang Prabang, au Laos. Mais Alexandre (oui oui celui qui a laissé le commentaire juste avant) m’a empêchée d’en acheter! PFFffffff!

    • Commenter
      Jennifer
      28 juin 2013 à 07 h 56

      Hahah contente de voir que tu partages ce sentiment! Ah, Alexandre, franchement! 😉

  • Commenter
    Brice
    27 juin 2013 à 02 h 13

    Je viens d’arriver à Phnom Penh, j’ai trouvé des Haribo, c’était le plus beau jour de ma vie après le premier décolage de l’A380.

    Je confirme aussi pour le papier toilette, parfois tu as vaguement l’impression d’utiliser des barbelés !

    • Commenter
      Jennifer
      28 juin 2013 à 07 h 55

      Ah, des Haribo! Moi aussi j’en ai acheté à Bangkok!

    Commenter

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.