Népal Freeloader Pro
16

Le chargeur Freeloader, un article très pratique!

Vous partez en voyage avec votre appareil photo ou votre caméra vidéo et, soudainement, plus de batterie et surtout aucune possibilité de la recharger! Cela peut vous arriver dans quelques pays ou régions où l’accès à l’électricité est très aléatoire, voire inexistant.

Cela a failli m’arriver en Mongolie où j’étais partie avec 3 batteries d’APN pour 21 jours de voyage en juillet 2009. Je n’ai pu recharger qu’une seule fois au bout de 18 jours dans un camp de yourte équipé à l’énergie solaire et ai dû aller à l’économie avec une seule batterie entre-temps.

En prévision d’un voyage de 24 jours au Népal (dont 17 jours de marche) dans une région où l’on sait que l’électricité est une ressource très rare, notamment dans la région du Manaslu, et qu’à cela s’ajoute également le froid en haute altitude, diminuant la durée normale des batteries, je me suis décidée à acquérir un chargeur solaire.

Après recherches et comparaisons sur plusieurs modèles, j’ai jeté mon dévolu sur le Freeloader Globetrotter Pro de Solar Technology.

Freeloader Pro charger piles en voyage

Le Freeloader Globetrotter Pro est un pack composé :

  • d’un chargeur Freeloader Pro : une batterie tampon qui permet de recharger tous les appareils mobiles avec ses 10 embouts-adaptateurs.
  • du CamCaddy: un chargeur de batterie universel qui vous permettra de recharger les batteries d’appareil photo et de caméscope et même les batteries Blade!
  • du Supercharger Pro : un grand panneau solaire qui, couplé au Freeloader Pro, réduira le temps de charge de la batterie tampon.

Une fois entre les mains, le matériel est de bonne facture et je suis très agréablement surprise par sa légèreté (important lorsque l’on doit randonner léger). Le panneau solaire s’accroche facilement au sac à dos grâce à des pinces et une bande velcro. Pour les cyclotouristes, vous pouvez également l’accrocher sur le porte-bagages.

La première charge du Freeloader Pro se fait obligatoirement avec le PC via le câble USB et pendant minimum 8 heures. Ensuite, toute charge par PC se fera en 3 heures. La charge du Freeloader Pro par l’énergie solaire demande une exposition directe au soleil au minimum 8 heures en utilisant uniquement ses petits panneaux solaires. Couplé au Supercharger Pro, le grand panneau solaire, le temps de charge se trouve divisé par deux. Si le temps est nuageux, le temps de charge s’en trouvera de facto prolongé.

Freeloader Pro charger piles en voyage

Une fois la batterie-tampon entièrement chargée, vous pourrez recharger la grande majorité de vos appareils mobiles tels que les iPod, téléphone portable, console de jeu portable et autre GPS. Les temps de charge des appareils sont identiques à une charge classique sur le secteur électrique. Par contre, ne rêvez pas, ce modèle ne peut malheureusement pas recharger un PC portable, ni même un Netbook, trop gourmands en énergie.

Pour les batteries d’appareils photo réflex ou de caméscope, la recharge se fait grâce à la Camcaddy. Cependant, il se peut que le Freeloader Pro ne soit pas d’une capacité suffisante pour une charge complète des piles. En effet, l’intensité du Freeloader Pro étant de 1600 mAh, si votre batterie de caméra a une intensité de 1790 mAh, cette dernière ne sera rechargée qu’à 89 %.

Pour ma part, mes batteries de réflex Canon 400D ont une intensité de 700 mAh. De ce fait, le Freeloader Pro a la capacité de m’en recharger deux et il me restait encore un peu d’énergie sur le Freeloader Pro (environ 20 minutes d’écoute sur mon iPod).

Sur la route

Une fois au Népal, j’ai pu tester ce matériel en situation réelle! Et bien, j’ai été très heureuse de l’avoir sous la main. Pas d’électricité dans la région du Manaslu (11 jours). En une journée de 6 heures de marche en moyenne, le chargeur accroché sur le sac à dos et avec le soleil direct toujours dans le dos, le Freeloader était toujours chargé à 100 % sans aucun problème. Lors des pauses-déjeuner, je prenais le temps de poser mon sac à dos au sol ou sur un mur de pierre et de le diriger en plein soleil afin d’optimiser la charge. Lors de passages dans les sous-bois ou à l’ombre, il me fallait entre une journée et demie et deux journées pour avoir une charge complète. Dans la région des Annapurnas, la plupart des lodges sont reliés à l’électricité, mais vous devez payer une contribution de 100 à 200 roupies par batterie. De ce fait, j’en ai profité une fois (à Chame) pour recharger uniquement mes 2 batteries de caméscope (1790 mAh chacune) qui ne peuvent être rechargées à 100 % avec le Freeloader Pro pour cause d’intensité supérieure aux 1600 mAh.

J’ai poussé le test réel en n’utilisant qu’une seule batterie pour mon réflex durant tout le trek. Et bien pari réussi, car j’ai tenu 17 jours en utilisant et rechargeant une seule batterie sur les 3 que j’avais en ma possession.

Concernant le chargement des batteries avec le Freeloader Pro et le Camcaddy, le soir à l’étape dans la chambre du lodge ou dehors (température intérieure ou extérieure supérieure à 10°C), aucun problème rencontré. Toutes les charges étaient conformes à une charge classique sur secteur.

J’ai eu un seul « couac » avec le Freeloader Pro durant ce trek : en raison d’une température glaciale (5 °C à l’intérieur du lodge à 3500 m dans le Manaslu en plein milieu de la journée), quelques minutes après le début d’une charge de batterie de caméra vidéo, le Freeloader Pro, pourtant chargé à 100 %, est devenu muet comme une carpe. Il était resté dans le sac de voyage toute la nuit et était donc à la température ambiante. J’ai de suite compris que c’était lié au froid. En le rebranchant sur le panneau solaire et en le mettant au soleil, instantanément la charge est revenue. La notice d’utilisation lue en long, en large et en travers ne précise pas la température minimale pour un chargement optimal. Une fois le Freeloader Pro réchauffé dehors au soleil (18 °C à l’extérieur), j’ai terminé la charge de la batterie en plein air et sans encombre, comme si de rien n’était.

Népal Freeloader Pro

À mon retour du Népal, j’ai posé la question au fabricant sur ce problème et, effectivement, on doit s’attendre à une fermeture du Freeloader Pro, une mise en sécurité en quelque sorte, lorsque les conditions sont trop froides. Toujours d’après le fabricant, la batterie-tampon commence à souffrir à -2 °C. Pour ma part, je persiste et signe : en dessous de 5 °C, attendez-vous à ne pas pouvoir vous en servir. Sous les tropiques, pas de souci, mais si vous comptez faire un trek ou un voyage dans une région polaire, à méditer…

Résultat : un matériel très facile d’utilisation qui se recharge tout en marchant! Je ne regrette pas mon achat.

———————————-

Caractéristiques techniques (selon le fabricant)

Freeloader Pro

  • Panneaux solaires : 200 mA
  • Batterie : 3,7 V – 1600 mAh lithium ion d’une durée de vie de 2 ans au minimum
  • Panneaux solaires de 200 mA
  • Courant d’entrée par USB : 5V 500 mA
  • Tension de sortie : 5,5 V et 9,5 V
  • Durée de charge via les panneaux solaires : 8 heures
  • Durée de charge via le port USB fourni : 3 heures
  • Poids 174 grammes
  • Taille fermé 150 x 63 x 20 mm
  • Taille ouvert 238 x 63 x 20 mm

Camcaddy

Le CamCaddy accepte pratiquement tous les types de batterie : simple appareil photo numérique compact, reflex professionnel ou une batterie de caméra vidéo.

  • Tension maximum : 9,5 V
  • Poids : 68 grammes
  • Taille fermé : 130 x 71 x 30 mm
  • Longueur maximum de la batterie : 67 mm

Superchargeur Pro Freeloader

  • Panneau solaire : 1,8 W
  • Résistant quelles que soient les conditions météorologiques
  • Dimensions : 255 x 250 x 23 mm
  • Poids : 300 g
  • Note : ce super chargeur solaire ne fonctionne qu’avec le Freeloader Pro et permet de réduire la durée de charge via les panneaux solaires à 4 heures.

Exemples de temps d’utilisation avec la batterie du Freeloader Pro chargé

  • iPod : 28 heures
  • Téléphone portable : 70 heures
  • PSP / DS Lite : 4 heures
  • PDA : 35 heures
  • eBook : 5000 pages
  • Garmin / Sat Map : 2 à 3 heures
  • Batterie de SLR/caméscope : 80 à 90 % de charge
  • Batterie d’appareil photo numérique : 100 % de charge
  • Lecteur DVD portable : 3 à 4 heures

La batterie du Freeloader Pro reste chargée jusqu’à 3 mois consécutifs.

Fourni avec un câble USB, un câble d’alimentation, manuel d’utilisation et 10 adaptateurs pour le relier aux appareils à recharger suivants : iPod, iPhone, iTouch, Nano etc. – Tous téléphones Nokia, que ce soit avec l’ancien connecteur 3,5mm ou le nouveau de 2 mm – Samsung A288 et la série D800 – Téléphones LG – Sony Ericsson : tout modèle commercialisé depuis 2005 après le K750i – – Nintendo DS Lite / DSi – Connecteur 4 mm pour Sony PSP, Tom Tom, appareils photo numériques, PDA… – Mini USB pour Motorola, Blackberry, Qtec, Smartphone, iMate, et autres appareils photo numériques ou accessoires Bluetooth – USB prise femelle pour PDA, lecteurs mp3 et autres appareils se rechargeant en USB.

NOTE – les appareils utilisant la prise USB femelle peuvent nécessiter leur propre câble de synchronisation pour se recharger. Celui-ci n’est pas fourni avec le Freeloader mais il est très souvent fourni par le constructeur de l’appareil à recharger.

Attention, avec ce pack n’est pas livré de cordon/adaptateur secteur qui permet de charger le Freeloader Pro sur une prise de courant classique (uniquement en option).

Poids total Freeloader Pro + Superchargeur Pro : 474 grammes

Rappel : ce modèle ne peut malheureusement pas recharger un PC portable, ni même un Netbook, trop gourmands en énergie. Et il n’est pas possible de charger le Freeloader au soleil et en même temps de recharger un appareil.

Que pensez-vous de ce gadget? Croyez-vous vous en procurer un?

Nathalie, alias Nath La Globe-trotteuse
http://www.nathglobetrotteuse.com/

 

Vous pourriez aussi aimer

16 commentaires

  • Commenter
    Laurent
    26 juin 2013 à 01 h 39

    Bravo pour cet article très complet ! Mais quand je lis : « En effet, l’intensité du Freeloader Pro étant de 1600 mAh, si votre batterie de caméra a une intensité de 1790 mAh, cette dernière ne sera rechargée qu’à 89 %. »
    C’est un doux rêve impossible à réaliser qui dépend beaucoup du voltage des deux batteries, celle du Freeloader et celle de l’appareil…

    J’avais réussi à charger une batterie Canon LPE6 de 14 % à 67 %, et pourtant les 1800 mAH d’origine de la LPE6 étaient rechargés par les 1800 mAH de la batterie A solar.

    Cela dit, ça reste un bon produit qui apportera une certaine autonomie aux voyageurs comme nous !

  • Commenter
    Julie
    26 juin 2013 à 04 h 20

    Je m’interrogeais justement sur les chargeurs solaires. Merci pour le test et l’article, ça m’éclaire un peu.
    Quels sont les coûts environ du chargeur (avec le superchargeur)?

  • Commenter
    Romain
    26 juin 2013 à 02 h 09

    Merci pour ce test avec retour d’expérience.
    Les chargeurs solaires sont des équipements intéressants. Le premier reflexe quand on arrive à un endroit le soir, c’est de pister une prise electrique pour charger ses batteries !
    Ce qui m’intéresse, c’est justement de pouvoir recharger des batteries d’APN et caméras qui se vident en temps records. A priori, on trouve se pack aux alentours de 100€. Investissement valable à mon sens.

    • Commenter
      Jennifer
      28 juin 2013 à 07 h 57

      Oui, je fais la même danse tous les soirs 🙂

  • Commenter
    Nathalie
    28 juin 2013 à 09 h 35

    Merci beaucoup pour vos commentaires.

    On trouve le Pack chargeur + superchargeur en France au prix de 90-100€ actuellement.

  • Commenter
    Cyril
    2 juillet 2013 à 08 h 14

    Merci pour cette article. J’ai l’impression que ces chargeurs deviennent plus que de simple gadget comme tu dis.

    Je suis partis la semaine passé en Trek au Maroc pendant 3j) étant donné que j’utilise mon Iphone pour Geolocaliser mes photos donc la batterie descend assez vite.

    Pour le recharger j’utilise le Solar Power Bank 1200mAh et en lisant le mode d’emploi, il me conseil de l’utiliser uniquement lorsque les 3 ou plus indicateurs de charge sur 4 sont allumés.
    Sur l’Iphone je pouvais charger avec moins de soleil par contre le HTC de mon amie nécessite un soleil directe sinon le téléphone consomme plus qu’il ne recharge.

    Je dirai donc qu’il faut trouver un chargeur qui convient à son matériel.

  • Commenter
    Nathalie
    2 juillet 2013 à 09 h 48

    Attention comme indiqué dans le rappel à la fin de l’article, avec le Freeloader Pro on ne peut pas charger la batterie du Freeloader ET en même temps charger un autre appareil.

    Ce qui semble être le cas avec Cyril et son Solar Power Bank 1200mAh mais à confirmer car je ne connais pas ce dernier chargeur.

  • Commenter
    Lisa
    3 juillet 2013 à 09 h 13

    On en apprend un peu plus tous les jours, merci pour cet article on y trouve toutes les réponses qui nous trottent dans en tête depuis un moment. Je n’en ai encore jamais utilisé mais ça pourrait venir!

  • Commenter
    panneau photovoltaique
    14 mars 2014 à 11 h 14

    Avec la consommation toujours plus grandissante de nos appareils mobiles, les chargeurs de panneau photovoltaique doivent être de plus en plus performant… Pourquoi ne pas équipé les accessoires comme les blousons ou les tentes de panneau photovoltaique ?

  • Commenter
    OdeM
    17 juin 2014 à 12 h 12

    Bonjour!
    j’ai une question !!!
    Avec le Freeloader Pro, peut-on charger des batteries lithium de type EN-EL14 ??? (pour mon Nikon D5100)
    Il me semble que non mais je ne l’ai pas sous les yeux !
    Cordialement

    • Commenter
      Nathalie
      18 juin 2014 à 03 h 13

      Bonjour Aude,

      A ce jour votre D5100 n’est pas listé et de facto pour l’instant la batterie n’est pas compatible.

      Voici le lien du fabricant qui permet de vérifier la compatibilité des batteries avec le freeloader Pro.

      http://www.freeloadersolar.com/camcaddy/

      • Commenter
        OdeM
        18 juin 2014 à 03 h 35

        Merci Nathalie !
        (Je n’avais pas eu le mail ! 🙂 )
        J’espérais que ce soit tout de même possible… Je me suis dit que la liste n’était peut-être pas à jour! (le Freeloader Pro est sorti avant le Nikon D5100)
        Je vais donc acheter des batteries que je chargerai en France avant le départ.
        Pour un séjour de 13 jours (enfin 11 de marche vriament les deux autres jours c’est l’avion!), combien dois-je emporter de batteries à votre avis ?
        Merci !!!

  • Commenter
    Nathalie
    18 juin 2014 à 03 h 59

    Vérifier vos spams car je vous ai écris deux fois 🙂

    Difficile de répondre à votre question car je n’utilise pas la même marque de reflex que vous. Après tout dépend de l’autonomie et de l’utilisation que vous en faîtes. Je dirai au minimum deux batteries. Si là où vous allez il fait froid mettez les au chaud sous votre manteau.

  • Commenter
    BATTISTELLA
    2 juin 2015 à 05 h 24

    peut on charger des batteries canon LPE6 avec le Camcaddy ? Merci

    • Commenter
      Jennifer Doré Dallas
      7 juin 2015 à 12 h 55

      Malheureusement, j’en ai aucune idée, il faudrait voir avec le manufacturier! DÉsolée 🙁

    Commenter

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.