25 appareils photo parfaits pour voyager
2

Guide – Quel est le meilleur appareil photo pour voyager?

L’une des questions voyage qui revient le plus souvent est « quel appareil photo choisir pour voyager ». On me demande souvent de quoi est composé mon matériel photo, pourquoi j’ai choisi mon appareil photo Sony A6500, quels accessoires photo sont les meilleurs, etc. Tout le monde se pose la même question, car on ne veut pas rater ses images sur la route; ce sont souvent nos uniques souvenirs tangibles.

Vous trouverez donc ci-dessous une foule de recommandations de blogueurs et voyageurs d’expérience quant à quel appareil photo voyage acheter pour barouder. Ils livrent leurs suggestions de modèles récents et un peu plus anciens qui demeurent leurs coups de coeur et le meilleur appareil photo de voyage à leur avis, que ce soit un modèle réflex, hybride, sans miroir ou même un téléphone intelligent!

À l’ère où les téléphones intelligents sont de véritables couteaux suisses et que les appareils photos numériques se renouvellent constamment, sans parler des caméras GoPro et autres équipements pour la vidéo/photo sportive, il est difficile de faire un choix éclairé.

Pour moi, rien ne remplace la sensation de poser mon oeil contre mon objectif, le boîtier dans la main à faire mes réglages et à ajuster ma lentille. D’autres aiment la rapidité de modèles automatiques ou l’efficacité des smartphones. Puisqu’on retrouve de tout sur le marché, la grandeur, le poids, les objectifs et les aspects techniques sont à évaluer avec soin en fonction de vos besoins précis. Chacun a ses préférences et c’est pourquoi ces suggestions des meilleurs appareils photos pour voyager vous aideront grandement à y voir plus clair!

Voici, sans ordre particulier!

La gamme Panasonic

Panasonic Lumix GX80

En juillet 2016, j’ai fait l’acquisition du Panasonic Lumix GX80 (85 en Amérique du Nord). Je passe d’un appareil photo numérique basique à un modèle hybride bien plus cher. Gros engagement pour une novice en photo.

Pourquoi? Car nous préparons un voyage de 4 mois en Amérique du Nord et avons aussi l’envie de partir en Amérique du Sud. L’hybride est selon moi l’option la plus cohérente. Un poids mini (426 g) pour un voyage en sac à dos, mais aussi une qualité et une technicité approuvées pour les modèles de cette gamme.

Cet appareil photo a su parfaitement convenir à mes besoins. J’ai pu expérimenter le mode manuel ainsi que plusieurs modes scène qui sont intéressants. J’ai pris plaisir à découvrir la photographie grâce à lui et depuis je ne sors plus sans. Les vidéos sont aussi d’une qualité incroyable (4 K) et très bien stabilisées.

Son point faible : le microphone interne. Plus un problème pour la vidéo, mais un gros pour moi. Il est très mal placé à l’avant, donc pas du tout à l’abri du vent. Et impossible d’en mettre un externe… On a dû investir dans un micro-cravate pour nos vlogs. C’est une donnée à laquelle je n’avais pas assez réfléchi avant l’achat.

Et si c’était à refaire, je pencherais sûrement pour un autre modèle à cause de ça, malgré sa très bonne qualité photo. Encore une fois, c’est seulement un problème si vous voulez faire de la vidéo avec du dialogue type entretien ou VLOG.

Laura du blogue www.deuxevades.com

Yellowstone - Photo par Deux évadés

Panasonic Lumix GF7

En ce moment, mon appareil photo actuel est un Panasonic Lumix GF7. Un petit hybride au prix raisonnable : 500 $, qui me donne entière satisfaction. Globalement, j’adore Panasonic et les Lumix me déçoivent rarement.

J’adore son look rétro qui le rend très discret en voyage; on me demande souvent s’il s’agit d’un argentique et lorsque je l’utilise avec un objectif pancake, il a l’air d’une vieillerie qui ne tente pas les voleurs! Parmi ses avantages, j’aime justement que ses objectifs soient interchangeables. L’objectif de base qui venait avec le boîtier n’était pas terrible, mais avec un objectif plus haut de gamme, il fait des merveilles, en tout cas à mon niveau. Je ne suis pas une photographe de haut vol, mais pour quelqu’un qui aime faire quelques réglages sans trop se prendre la tête, il est idéal.

La coquetterie de l’appareil, c’est l’objectif qui se retourne : pratique pour les selfies et pour prendre des photos de soi seul avec l’aide du retardateur. Comme je voyage souvent seule et que je n’aime pas déranger les autres voyageurs pour prendre les fameuses photos de dos pour mon blogue, c’est très pratique.

Au niveau des inconvénients, le bouton ON/OFF est assez contre-intuitif (il faut tourner dans le sens contraire auquel on s’attendrait) et l’autonomie de la batterie n’est pas fulgurante. Globalement, j’en suis très satisfaite.

Audrey du blogue Arpenter le chemin

Photo par Arpenter le chemin

Panasonic Lumix GX8

J’ai acheté le Panasonic Lumix GX8 en pensant à mes prochains voyages : dans les pays froids, dans les pays chauds, au milieu d’un désert ou au bord de la mer, toujours en sac à dos… Il me fallait un appareil léger et résistant, tout en faisant des photos et vidéos de qualité. Le Lumix GX8 répondait à tous mes critères :

  • Il est tropicalisé : il résiste donc aux projections d’eau, de sable et de poussière et tiendra bon, quelles que soient les conditions météorologiques;
  • C’est un hybride : son corps est donc plus compact et léger qu’un réflex, tout en permettant de changer d’objectif;
  • Les photos et vidéos sont de grande qualité : des photos en 20,3 Mpx sur un boîtier micro 4/3, ce qui équivaut à un joli 78 Mpx sur un boîtier APS-C, et des vidéos en 4K;
  • Il est réactif et possède une belle autonomie;
  • Il est idéal pour les photos de rue : discret de par sa taille, il possède en plus un viseur et un écran orientables.

Je l’ai équipé de trois objectifs :

  • un Lumix Leica 15 mm f/1.7 : un grand angle très lumineux, idéal pour les paysages;
  • un Lumix G 25 mm f/1.7 : équivalent à un 50 mm en plein format, c’est un objectif lumineux, parfait pour les portraits;
  • un Lumix G Vario 100–300 mm f/4.0 – 5.6 : il me sert principalement pour photographier les animaux.

Note : ce modèle m’a été volé depuis; je l’ai remplacé par l’Olympus OM-D E-M5 Mark II.

Léa du blogue Bons baisers
Lyon, photo par Léa du blogue Bons baisers

Panasonic Lumix FZ200

Le Panasonic Lumix FZ200 est l’une des références dans le milieu des bridges. Grâce à son zoom 25-600 mm (qui fonctionne à merveille), il s’adapte à toutes les occasions de votre voyage : paysage, portrait, grand-angle, timelapse, cascades. Sachez aussi que son ouverture constante à f/2.8 permet de réaliser des flous d’arrière-plan (« bokeh » pour les intimes) sublimes.

En plus, par rapport à un reflex ou d’autres bridges de sa gamme, il reste assez léger et facile à transporter. J’aime aussi son écran orientable, permettant des prises de vue sans avoir à se mettre dans des positions inconfortables. Ma seule contrainte aujourd’hui : au-delà de 800 ISO, le bruit commence vraiment à se voir… Donc pour de la voie lactée, ce n’est pas l’idéal.

À mon avis, que vous partiez en rando pour une journée ou pour un trek d’une semaine, le Lumix FZ200 est pour moi le compagnon idéal pour réaliser de belles photographies sans être « expert » en photo !

Nicolas du blogue Week-end Evasion

Krabi - Photo par Week-end Evasion

________________________

La gamme Leica

Leica V-LUX Typ 114

J’ai acheté ce Leica en 2016 juste avant de partir en Chine et depuis, il ne quitte me jamais. Le Leica V-Lux Typ 114 est un appareil bridge d’une qualité incroyable pour de la photo et de la vidéo (4K).

Les pours de cet appareil en voyage :

  • Sa légèreté – Il est beaucoup plus léger que mon réflexe (il fait 830gr) et comme il n’a pas objectif interchangeable, cela fait du poids en moins dans le sac à dos.
  • Son zoom formidable – Avec un zoom de 25-400mm, il est vraiment ultra pratique dans toutes les situations. Vous voyez un oiseau ou un dauphin au loin, pas de problème, vous pourrez obtenir une photo décente.
  • Un objectif macro – En utilisant le zoom à 400, vous obtenez de super photo en macro avec une bonne profondeur de champ. L’avantage en utilisant le zoom, c’est que vous n’avez plus besoin de vous baisser !

Les contres du V-Lux en voyage :

  • Son extérieur en plastique –Je ne suis pas la fille le plus soigneuse du monde. Du coup, le plastique de ce boitier me fait un peu peur. Je ne l’ai jamais cassé mais je fais plus attention qu’à la normale.
  • L’aspect digital des images – Si vous achetez un bridge, il faut bien prendre en compte que la « texture » et l’atmosphère des images sont différentes de celles d’un réflexe.

Sophie du blogue Ooh My World

Photo par Ooh My World

_________________________

La gamme Fujifilm

Fujifilm X100F

Depuis un peu plus d’un an, j’ai entamé une réflexion sur mon matériel photo et comment il conditionnait non seulement ma façon de photographier, mais aussi ma façon de voyager. Jusqu’alors, il ne m’arrivait pas de voyager sans au moins 7kg de matériel sur le dos. La polyvalence à tous prix, ça marche un temps. Maintenant je connais le type de photographie que je pratique, je sais aussi qu’on ne peut pas tout photographier. On n’a pas non plus à le faire. Alors j’ai pris le chemin de l’ultra léger, un boitier, une focale. Pour le type de reportage que je fais, le 35mm s’est imposé comme une évidence.

Depuis 4 mois maintenant, j’utilise le « compact expert » de Fujifilm, le X100F. Un 35mm ultra léger, avec une construction de haute qualité, une résolution bien plus que suffisante, et un look qui le fait passer inaperçu. Tant bien que j’en oublie parfois que je l’ai en main. Je pourrais vous parler de sa fiche technique (24MP, processeur X-Trans, couleurs de malade, filtre ND8 intégré, EVF super clair, équivalent 35mm f/2, …) mais les images parlent d’elles-mêmes.

Comme tout appareil, il a des contraintes. La mise au point par fil électrique n’est pas idéale et c’est assez compliqué d’être parfaitement focus. Surtout en conditions sombres. Si vous devez être très réactif, ce n’est peut-être pas ce qui vous conviendra. Je n’ai pas encore réussi à être aussi réactif qu’avec mon ancien matériel, mais ça me va ;).

Karl du blogue Hobography

Village de Tacheddirt dans le Haut Atlas

Fujifilm X-T2

Que cela soit dans ma vie de tous les jours ou pour mes voyages, mon Fujifilm X-T2 m’accompagne partout. Il est pour moi l’alternative parfaite à un reflex semi-pro qui est trop lourd et encombrant. Le gros plus du Fujifilm X-T2, c’est son ergonomie. Grâce à des molettes situées sur le dessus du boîtier, il est possible de changer les réglages ISO, compensation ouverture, vitesse ou encore le mode photo. De cette façon, il est possible de faire des modifications sans avoir à fouiller dans les réglages et tout en continuant à photographier.

Le X-T2 possède deux emplacements de cartes SD, ce qui permet de prendre un grand nombre de photos sans avoir peur de manquer d’espace. Ces deux emplacements permettent aussi de sauvegarder les jpgs sur une carte et les raw sur l’autre. Une carte peut aussi être dédiée à la photo et l’autre à la vidéo. Pratique, non?!

Je prends mon Fuji chaque voyage. Peu importe la météo et les températures. Heureusement, le boîtier est résistant à l’eau et ne craint donc pas un peu de poussière ou une averse. Il y a cependant un point négatif : l’autonomie. En effet, cette dernière est plutôt moyenne comparée à celle d’un réflex. Pour parer à cela, j’ai acheté plusieurs batteries que je prends avec moi. Mais un point boni pour l’option WiFi qui permet de connecter l’appareil photo à une application sur son smartphone afin de commander l’appareil à distance ou de transférer des photos.

Valentine du blogue Awwway

Photo par Awwway

Fujifilm XT-10

Le Fujifilm XT10, c’est notre petit hybride à objectifs interchangeables au look vintage. On l’adore pour sa compacité et son poids plume. Avec un boitier qui fait moins de 400 g, votre épaule vous remerciera pendant votre voyage. En plus, son ergonomie est parfaite avec sa bague d’ouverture sur l’objectif et ses molettes des vitesses et de l’exposition sur le dessus. Tout tombe merveilleusement sous nos petits doigts d’amateurs.

Et la belle gueule d’ancien appareil du XT10, outre que c’est la classe à Dallas, le rend moins attirant pour les yeux malveillants… Quel voleur voudrait d’un vieux modèle argentique, hein ? Rajoutez quelques petits morceaux de gaffer pour le protéger de la poussière et il ne sera vraiment plus convoité (sauf par vous).

Sous ses beaux atours, un capteur excellent et des objectifs hors de prix… Cela étant, le 35mm est exceptionnel pour capter des scènes de nuit, et le 18-55mm polyvalent à souhait. Et pour compléter sans se ruiner, on a opté pour un 50-230mm qui a bien fait son office durant les safaris africains!

Bémol sur l’autofocus un peu lent parfois et, pour ceux qui voyagent dans des conditions extrêmes, l’appareil n’est pas tropicalisé ce qui peut constituer un frein. Mais c’est pour mettre un bémol…

Son successeur, le XT20, procède à quelques améliorations, comme un écran tactile et la vidéo 4K, mais qui ne sont pas suffisantes pour nous faire changer d’appareil.

Charles du blogue 100 Pied à terre

Afrique du Sud - Photo par 100 Pied à terre

 

Fujifilm Instax Mini 90 Neo Classic

Mon appareil fétiche en voyage, c’est mon instantané de chez Fujifilm, l’Instax Mini 90 Neo Classic. Comme tous les Polaroids, il permet de capturer l’instant sur le vif et de le partager directement. J’aime ça, pouvoir donner sur l’instant et non à retardement, à l’instar des photos que l’on post-traite avant de les partager. Avec les instantanés, on ne triche pas. Ca complique la tâche, mais j’adore ça!

J’ai toujours mon réflex pour capturer chaque instant, mais j’ai aussi mon Polaroïd pour les plus importants, pour les photos les plus esthétiques, celles dont je suis absolument certaine. Vu le prix des pellicules (0,60€ la photo auprès de grossistes chinois, 1,20€ à la FNAC), vous n’avez pas intérêt à vous tromper, mais j’aime ce petit frisson d’incertitude quand j’appuie sur le déclencheur et attends que la photo apparaisse.

Et je réfléchis beaucoup plus à la construction de ma photo, à tous les détails techniques, qu’avec un appareil numérique. Cependant, je peux le faire, car mon instantané présente une particularité : il permet de régler beaucoup de paramètres. Il présente plusieurs modes, équivalents aux « scènes » des appareils numériques : paysage, macro, portrait, enfants… Et, en complément, je peux choisir de mettre le flash ou non, d’utiliser le retardateur, de faire une double exposition et même le temps de pause pour les plus téméraires! Bref, après deux ans d’utilisation, j’y suis toujours aussi fidèle, même s’il prend un peu de place! À conseiller aux férus de photo avides de spontanéité.

Julie du blogue Julie la bloguetrotteuse

Photo par Julie la bloguetrotteuse

_________________________

La gamme Olympus

Olympus OM-D E-M10 Mark II

Mon appareil Olympus OM-D E-M10 Mark II est un hybride pratique lorsque je suis en voyage. Il est léger comparé à mon réflex que je ne trimballe plus du tout. Bye, bye mon réflex. Ce que j’aime avec mon hybride, c’est son écran tactile qui permet d’utiliser différentes fonctions, comme le déclencheur sur un point précis de l’écran, le défilement de photos, régler la balance des blancs et les ISO. La prise en main est facile et le transfert de photos par Wi-Fi est bien pratique quand on n’a pas son câble à disposition pour envoyer ses images sur son smartphone. Et un petit plus pour cet appareil hybride, c’est son look rétro comme les réflex argentiques que je trouve « cool ».

Ce que j’apprécie moins avec mon appareil, c’est son menu qui est un peu complexe au niveau de la navigation. Aussi, il n’est pas tropicalisé et c’est ce que je regrette sur cet appareil, car je voyage régulièrement dans des régions du monde assez humides. Je pense donc passer à une gamme au dessus pour l’achat de mon prochain appareil. Mais son prix est abordable pour se faire la main sur un premier hybride. Pour finir, je pense que c’est un appareil avec un bon rapport qualité-prix pour des photos amateurs voire semi-professionnelles.

Rattana du blogue Princesse Krama

Portugal - Photo par Princesse Karma

 

Olympus OM-D E-M10 Mark II

J’ai choisi l’appareil photo hybride Olympus OM-D E-M10 Mark II il y a un peu plus d’un an, et je ne regrette pas mon choix. Pourquoi ce choix ?
J’avais jusqu’à présent un Reflex Canon que j’aimais bien, mais dont le poids (avec l’objectif) était un handicape sur les sorties sportives ou même la randonnée quand il fallait le porter longtemps.

Un hybride permet de conserver de belles photos, si on investi un minimum dans son objectif, tout en limitant le poids et surtout l’encombrement. J’avais un trail de 47km dans les Dolomites et je ne voulais pas me contenter de mon smartphone pour les photos d’où le choix de l’hybride. L’Olympus correspondait à mon budget, et les critiques étaient bonnes, je l’ai pris avec un objectif fixe grand angle M Zuiko Digital ED 12mm 1:2.0.

J’aime beaucoup le fait de pouvoir l'emporter partout, et la qualité des photos est très bonne, avec une stabilisation 5 axes. Les réglages principaux sont très facilement accessibles avec plusieurs molettes sur le dessus, et le large écran tactile permet de faire sa mise au point directement dessus dans certains cas.
Au niveau des défauts, la batterie ne tient pas longtemps, si vous partez plusieurs jours et que vous allez shooter, ne pas hésiter à en acheter des supplémentaires. Mon objectif également, qui joue dans le poids light, est très bien, mais des fois j’aimerais pouvoir zoomer et donc avoir un autre objectif (à prévoir, mais rajoute du poids). Cependant, je ne regrette pas du tout mon choix !

Nicolas du blogue Carnets nordiques

Suède - Photo par Carnets nordiques

 

_________________________

La gamme Canon

Canon Powershot G7X Mark II

Le Powershot Canon G7X Mark II fait partie de la gamme des compacts experts chez Canon. Je cherchais un appareil léger qui pourrait m’accompagner dans mes voyages si je ne souhaitais pas prendre mon réflex. Les qualités du G7X sont assez époustouflantes. Il peut monter jusqu’à 12 800 en ISO, 1,8 en ouverture et descendre à 30 secondes pour la vitesse. Vraiment bluffant! Je l’apprécie aussi beaucoup pour la qualité de ses vidéos; il filme en Full HD à 25 et 50 images par seconde, ce qui permet de jolis ralentis et il est possible de retourner complètement l’écran afin de se prendre en mode selfie facilement!

Malgré toutes ces qualités, comme tout appareil photo, il n’est pas parfait. Comme principal défaut, je citerai son prix : dans les 600 euros, soit le même qu’un réflex d’entrée de gamme. Je l’ai payé moitié moins, mais j’aurais définitivement plus hésité si j’avais dû le payer plein pot. Et le zoom, il s’agit d’un zoom numérique, en intérieur, notamment la qualité de l’image est clairement réduite et on peut parfois apercevoir une petite pixellisation de l’image. Je reste très satisfaite de mon achat et le recommande à toute personne cherchant un appareil de complément : léger, très complet aussi bon pour la vidéo que les photos!

Aurore du blogue On my tree

Paris - Photo par On my tree

 

Canon Powershot S100

Dans la catégorie léger, mais efficace, je ne pars jamais sans mon Canon Powershot S100. Comme je voyage avec un petit sac à dos qui passe en cabine, je n’ai pas vraiment la place pour apporter avec moi un gros réflex, mais ce petit Canon fait parfaitement l’affaire et prend toujours de très belles photos.

Malgré son look d’appareil amateur, il est possible de faire tous les réglages manuels disponibles sur un réflex, même si la prise en main est un peu moins intuitive (surtout pour ceux déjà habitués à manipuler un réflex avec objectif). La plupart du temps, je l’utilise tout simplement en automatique, et je ne suis jamais déçue! Toutes les options classiques sont aussi présentes : photos en rafales, vitesse du déclencheur (très pratique pour ceux qui voyagent seuls), stabilisateur… La vidéo est également de très bonne qualité!

Finalement, ce petit appareil léger, pas cher, qui n’attire pas l’attention (très pratique aussi) est une parfaite alternative aux gros réflex Canon, sauf si vous êtes un photographe professionnel. Personnellement, je ne pense pas que j’ai assez de connaissances en photographie pour prendre de meilleurs photos avec un appareil plus cher!

Cora du blogue The Path She Took

The Path She Took en kayak

 

Canon 5D Mark III

Depuis quelques mois, mon nouveau fidèle compagnon de voyage est le 5D Mark III de chez Canon. Je suis restée pendant 10 ans avec le premier 5D et il était temps de passer à la vitesse supérieure. S’il y a bien un point sur lequel tout le monde est d’accord, et même pour les adorateurs du genre (dont je fais partie), c’est bien sur l’encombrement. Alors oui, avoir un réflex ce n’est pas voyager léger. Honnêtement, je ne pourrais jamais m’en séparer! Je crois que le plaisir de photographier avec un capteur Full Frame est bien plus important qu’une histoire de poids. J’ai essayé les APSC et autres 4/3… le plaisir n’est pas le même. Et je pense également que je suis habituée à la prise en main des boîtiers semi-pro de Canon. Le 5D Mark IV est sorti l’année dernière et même si certaines évolutions sont appréciables comme la vidéo 4K, le Wifi et GPS intégrés, par exemple, il n’est pas absurde de rester sur le modèle Mark III si vous n’avez pas les 1000€ de plus à débourser.

Quoiqu’il en soit, je recommande ce boîtier et je sais que je ne pourrai jamais totalement m’en séparer même si un jour Canon ou tout autre marque venait à réaliser un boîtier plus petit avec un capteur plein format sans tous les défauts que les actuels rencontrent (surchauffe, faible autonomie, fragilité).

Eloise du blogue L’oeil d’Eos

Islande, photo par L'oeil d'Eos

Canon EOS 6D

Pour moi, voyage et photographie sont indissociables. Je voyage pour photographier, je photographie parce que je voyage. Bref, je voulais un appareil de qualité, robuste, adaptable et adapté aux photos de paysages. C’est ce que j’ai finalement trouvé avec le Canon 6D.

S’agissant d’un réflex, je peux à ma guise varier les objectifs pour m’adapter au style de voyage. Cet appareil est d’autre part réputé pour son exceptionnelle sensibilité ISO. En gros, même en condition de faible luminosité (coucher de soleil ou intérieur d’une église, par exemple) j’arrive à réaliser des photos de très bonne qualité sans utiliser de flash. La connexion Wifi me permet de transférer mes photos sur mon téléphone, ce qui est très pratique pour copier des photos quand on n’a pas accès à un Cloud ou pour les retoucher rapidement avec un logiciel.

Par contre, niveau inconvénient, même si cela ne m’a jamais dérangée, son poids reste supérieur aux compactes et hybrides. Son manque de réactivité, pour de la photo animalière, par exemple, est aussi à mon avis un de ses défauts majeurs.

Cet appareil me suit dans tous mes voyages depuis plus d’un an maintenant et j’en suis vraiment satisfaite. Je le recommanderais cependant surtout à des photographes avertis et pour de la photo de paysage/architecture principalement.

 

_________________________

La gamme Sony

Sony Alpha 6000

Après avoir voyagé dans mes plus jeunes années avec un réflex Nikon (que je laissais la moitié du temps à l’auberge, parce que trop gros), puis avec un compact Canon d’entrée de gamme, puis avec seulement un téléphone intelligent (bien pratique, mais pas satisfaisant à lui seul), l’hybride Sony Alpha 6000 s’est fait tout naturellement une place dans mes bagages.

J’aime sa facilité d’utilisation, sa rapidité, la qualité de ses vidéos, sa mise au point rapide, mais surtout son format (il tient facilement dans un petit sac à main). Bien plus léger et discret que mon bon vieux réflex, et présentant une prise en main pratique, il se trimballe comme un charme. Avec son coût raisonnable, c’était l’appareil photo parfait pour mes besoins autant en voyage que dans la vie de tous les jours.

Le Sony α6000 semble populaire chez les voyageurs – et je comprends pourquoi –, mais n’est pas parfait. La pile atteint vite ses limites, l’écran n’est pas tactile, et dès qu’un truc passe devant le viseur électronique (une couette de cheveux, la bandoulière), l’écran s’éteint (on peut toutefois désactiver le viseur dans les options si on ne s’en sert pas trop). Malgré tout, je reste convaincue que c’est l’appareil tout indiqué pour le voyageur qui cherche à réduire l’encombrement, n’a pas un budget à tout casser et désire pouvoir changer d’objectifs selon ses envies photographiques.

Bianca du blogue La Grande Déroute

Abitibi, photo par La Grande Déroute

Sony Alpha 6000

Voilà presque 3 ans qu’on a adopté le Sony Alpha 6000 et on ne regrette pas notre choix! À l’époque, à quelques jours de notre départ pour un tour du monde, on cherchait un appareil photo avec une prise en main rapide, qui pourrait aussi nous offrir une belle qualité d’image. Réflex ou hybride, le débat a été long… Puis on est tombé sur le petit dernier de Sony en matière d’hybride. Et ses nombreux atouts nous ont convaincus. En première ligne : sa taille et son poids. Comparé à un reflex, le Sony est discret, léger (350g) et ergonomique. L’idéal quand on ne veut pas étaler son matériel dans la rue, ou quand on randonne, surtout pour un capteur de la taille de celui d’un réflex.  

Deuxième gros avantage : il est parfaitement polyvalent. On envisageait de faire autant de vidéos que de photos. Et là encore, l’Alpha 6000 ne déçoit pas. L’écran et le viseur électroniques offrent un confort de prise vue non négligeable. Et ce n’est pas fini : l’autofocus hyper rapide, sa prise en main est facile et intuitive. Et son prix très correct pour cette qualité.

Comme la perfection n’est pas de ce monde, il y a quelques petites choses qui pourraient être améliorées : son menu n’est pas très pratique, et plus embêtant, il est un peu lent au démarrage. Rien de rédhibitoire pour nous. Et histoire de profiter au maximum du boîtier, on a investi en cours de route dans un objectif 55-210 indispensable pour se faire plaisir en safari (entres autres)!

Elodie du blogue A Ticket to Ride

Parc Kruger, photo par A Ticket to Ride

Sony Alpha 7 II

C’est notre petit bébé qui ne nous a pas quitté des mains durant notre long voyage autour du monde. Notre appareil photo hybride Sony Alpha 7 II.

Pourquoi on l’adore en voyage?

  • Parce qu’il est léger. Pas aussi gros qu’un DSLR mais pas aussi petit qu’un compact. Le poids est super important lorsqu’on traine toutes nos possessions sur notre dos et qu’on fait beaucoup de randonnées.
  • Parce qu’il produit des photos d’une qualité exceptionnelle.
  • Parce qu’il est très sensible à la lumière. On s’en donne à cœur joie en photos de nuits.

Pourquoi on le déteste en voyage?

  • Parce qu’il est quand même fragile. Très sensible à l’humidité, aux chocs, à la poussière etc. D’ailleurs on a dû s’acheter un nouveau boitier après 2 ans de voyage parce que le premier n’a pas survécu à l’Amazonie, les îles Pacifique, le Sahara, et le festival Holi en Inde… RIP!
  • Parce que la batterie s’épuise vite. On se trimballe avec 5 batteries de rechange juste au cas où.
  • Parce que les objectifs de Sony sont durs à trouver et sont chers.

Nadia et Mike du blogue les Lovetrotters

Islande - Photo par les Lovetrotters

Sony DSC-RX100

N’étant pas des dingues de photos (ça c’était avant), nous sommes partis en tour du monde avec un appareil photo compact mais tout de même reconnu : le Sony DSC-RX100. Nous souhaitions avant tout ne pas trop nous encombrer tout en ayant la possibilité de nous faire plaisir avec un appareil qui possède quasi autant de réglages qu’un réflex. L’idée étant de nous faire la main pour progresser. Et nous pouvons dire que nous n’avons pas été déçus! Les 25 000 clichés pris à date parlent d’eux-mêmes: nous sommes désormais accrocs à la photo! Nous avons eu largement de quoi nous amuser et la qualité est au rendez-vous. On nous prend d’ailleurs souvent pour des menteurs lorsque l’on montre avec quoi nous shootons!

Un petit plus (non négligeable) : la qualité des vidéos est top. Nous avons une GoPro (Session) et, bien souvent, nous préférons la qualité des vidéos prises avec le RX100! Le seul inconvénient qui nous frustre de temps en temps : le zoom. Évidemment, on ne peut pas lutter face à un réflex avec gros zoom!

En bref, on conseille ce modèle pour ceux qui, comme nous, ne sont pas experts au point de vouloir s’encombrer avec du gros matériel, mais qui souhaitent avoir accès aux modes de photos manuels et évidemment prendre des belles photos.

Anaïs & Florent du blogue Les Gros Sacs

Myanmar - Photo par Les Gros Sacs

Sony RX 100 III

L’appareil Sony DSC-RX100 III ou M3 est probablement dans les meilleurs appareils compacts. Ce que j’adore le plus de cet appareil, c’est la grande qualité des photos et la qualité optique. J’ai toujours eu des appareils réflex (Canon 5D Mark III – Fullframe).

J’ai adopté le Sony alors que je parcourais le chemin de Compostelle. Je voulais un appareil très flexible, avec une excellente qualité. J’ai pu prendre d’excellentes photos dans des églises en faible lumière. Les photos étaient étonnantes et je les ai même exposées. Il gère très bien le bruit lorsqu’on monte le ISO. En fait, pour être clair, les capacités de cet appareil sont beaucoup plus grandes qu’un boitier reflex d’entrée de gamme, et ce pour plusieurs raisons. (Lentille F1.8, ISO 25600)

Il est très léger et plus compact par rapport aux modèles de la compétition. La qualité vidéo est également excellente. J’ai adoré également la fonction Wifi en voyage. Je pouvais facilement transférer mes photos et les publier quotidiennement. Il y a également une application mobile développée par Sony pour offrir plusieurs fonctions à partir d’un téléphone ou tablette.

Le seul point faible que j’ai avec cet appareil, c’est l’absence d’une prise pour un microphone.

François du blogue Let’s go play outside

François de Let's go Play Outside recommandation d'appareil photo Sony RX 100 III

 

_________________________

Gamme Nikon

Nikon D300

J’ai découvert la photo avec les magazines National Geographic. Puis, mon père, un très bon amateur, m’a initiée à la photo. J’ai commencé avec un Nikon D90 puis j’ai voulu changer et je suis passée au Nikon D300. Le changement n’a pas été trop compliqué à gérer, car je suis restée dans la même maison Nikon. Par conséquent, on retrouve toujours les mêmes manœuvres. J’ai l’impression des fois de n’utiliser que 5% des capacités de cet appareil photo.

Mon conjoint, lui, maîtrise davantage l’appareil et joue plus avec les différents modes qui existent. Il préfère travailler en manuel. Moi, pour ma part, je préfère le programme P et ensuite je règle l’intensité de la lumière. Là où cela devient intéressant, c’est pour les photos de nuit. Le D300 est plus rapide et plus efficace avec de basses conditions de luminosité, ce qui m’arrange, moi qui adore la photo de nuit. Son principal défaut quand même est son poids. Entre les objectifs et le boîtier, quand je pars en rando, je rentre le soir avec les cervicales en vrac… Mais avec de belles photos en général!

Christel Caulet du blogue Jet-lag-trips

Christel Caulet - Quel appareil photo choisir pour voyager

Nikon AW1

Avant, je voyageais avec un appareil photo réflex, mais ce genre de matériel est rapidement devenu trop encombrant, surtout quand en plus je devais y ajouter ma GoPro pour les activités sportives! C’est pourquoi quand j’ai opté pour le Nikon AW1, ça a été une petite révolution pour moi.

En effet, c’est un hybride résistant aux chocs et waterproof! Autrement dit, il fait des supers photos quasi de qualité réflex, et on peut l’utiliser dans l’eau. Testé et approuvé pour faire du canyoning comme sur la photo ci-jointe, de la spéléo, de la via ferrata (et oui, il résiste aussi aux chocs alors pas de peur de le cabosser sur les rochers)…

Bilan après 2 ans d’expérience? Il est pratique, certes, pour ne pas s’encombrer de plusieurs appareils, et le résultat des photos est bluffant. Par contre, on regrettera que le focus soit franchement pas terrible, et que les réglages de luminosité soient assez peu accessibles (qui aime avoir à cliquer sur 3 boutons pour régler l’exposition?)

De plus, si le joint d’étanchéité a bien fonctionné au début, il a montré quelques faiblesses par la suite… donc attention quand même à cette petite bête! En conclusion, un investissement rentable si voyager minimaliste avec un appareil photo polyvalent est essentiel pour vous, tout en sachant qu’il faut quand même ne pas le malmener autant qu’une GoPro.

Claire du blogue The Green Geekette

The Green Geekette - Appareils photos pour voyager

 

_________________________

Gamme Pentax

Pentax K5

Petit, léger, costaud, pas trop encombrant et surtout pas trop intimidant. Voilà ce que j’attendais de mon boîtier lorsque je me suis en quête de mon nouvel appareil photo. 

Depuis 15 ans que je voyage, je sais quelles photos je fais : paysages, nature, mais de plus en plus, photos de gens et de scènes de rue. Jamais de flash, toujours en lumières naturelles. J’ai donc besoin d’optiques lumineuses et d’un capteur sensible même en conditions de lumières difficiles. Je me fous un peu de la rapidité de l’autofocus. Je sais aussi que les conditions dans lesquelles je voyage (à la roots) mettent mon matos à rude épreuve. Dans la poche latérale de mon sac à dos, recouvert de poussière, sous les gouttes, parfois soumis aux chocs… L’appareil doit pouvoir encaisser tout ça. Il doit aussi avoir une autonomie suffisante pour pouvoir tenir plusieurs jours sans électricité, contrainte des voyages à pied et du camping sauvage.

Le Pentax K5 répondait à l’ensemble de ce cahier des charges. Petit, il n’effraie pas les gens quand je le sors et il permet de rester discret. Tropicalisé et super bien construit, il m’accompagne toujours après sept ans de voyages sur la route. Léger, j’embarque un tout petit kilogramme de matos en lui ajoutant les trois focales fixes (21mm, 35mm et 100mm), lumineuses et super compactes qui l’accompagnent. Pour mes besoins, il a tout. Il ne lui manque qu’une seule chose : il n’est pas plein format.

Mat et ses photos de voyage du blogue Les voyages de Mat

Les photos de voyage de Mat

Pentax WG-3

Quand mon Canon Powershot m’a lâché en 2014 après cinq ans de bons et loyaux services, j’ai opté pour le Pentax WG-3. Il appartient à une gamme des compacts tout terrain. Depuis trois ans, j’ai pu mettre à l’épreuve ses promesses. L’étanchéité était primordiale pour que je puisse l’amener à la plage, en kayak, au bord des lacs. Si je peine toujours à prendre de jolies photos sous-marines, c’est par manque d’entraînement, car l’appareil photo, lui, fonctionne très bien et c’est avec l’esprit tranquille que je l’emmène sous l’eau.

Ensuite, sa résistance aux chutes, testée malencontreusement à plusieurs reprises : il s’en est sorti sans une égratignure, sauf une micro rayure sur l’écran. Pour les amateurs du mode macro, sa qualité m’a agréablement surprise, avec un plus, sa bague lumineuse pour éclairer les sujets très proches. Par contre les photos de nuit, comme les monuments avec éclairage particulier, ne m’ont jamais donné satisfaction. C’est donc un appareil dont l’atout est de s’adapter à toutes les situations périlleuses pour un modèle classique. Son design particulier et son poids, un peu supérieur aux autres compacts, ont été des freins à mon achat, mais je les ai vite oubliés. Il me suit désormais partout. On trouve facilement ce modèle d’occasion, ou ses descendants sous la marque Ricoh.

Isabelle du blogue Escapade Castilla y Leon

Photo par Escapade Castilla y Leon

 

_________________________

Gamme de téléphones intelligents

Apple iPhone

Prendre des photos en voyage. Oui. Mais avec quel appareil? Quelle marque? Quel objectif? D’ailleurs, comment choisir un objectif? Et quid des réglages? La photo, surtout quand on débute, peut rapidement devenir un parcours du combattant. Et puis, en voyage, tout ce matériel peut rapidement devenir lourd et encombrant. Voire source de stress, car c’est un objet de convoitise. À moins que tu utilises l’appareil photo de ton smartphone/téléphone intelligent.

C’est en tout cas la solution que j’ai choisie il y a une dizaine d’années. Et c’est (presque) parfait. C’est d’ailleurs comme ça que je me suis fait connaître en tant que blogueur voyage (j’ai raconté mon road trip d’un an en Australie sur mon premier blog, iPhoneographie Oz, au rythme d’une photo par jour prise avec mon iPhone). Devenu adepte du minimalisme avec le temps, j’adore que mon appareil photo soit aussi mon téléphone, mon agenda et mon billet d’avion.

Et surtout, que le tout tienne dans ma poche! Je ne suis pas naïf, la qualité de l’appareil photo de mon smartphone ne remplacera probablement jamais celle d’un réflex. Et alors ? Par manque de luminosité, c’est plus difficile, mais ça me pousse à être créatif. Au final, mon iPhone (ma vie) me permet de faire de belles photos que j’édite directement, et uniquement, avec Instagram. Rien de plus. Rien de moins. Même pas besoin d’accessoire (comme un trépied ou des lentilles).

iclo du blogue #LaVieCestMieux 

Apple iPhone

Une bonne partie des photos que je partage sur mon blogue et mes réseaux sociaux ont été prises avec un smartphone. Depuis quelques années, en plus de mon appareil photo, je trimballe mon Iphone partout où je vais. Il fait immanquablement partie de mon matériel de voyage. Bien qu’il ait certaines limitations techniques (principalement pour le zoom et en basse luminosité), un Iphone permet de faire de belles photos qui sont de qualité suffisante dans bien des situations.

Premièrement, il ne nécessite aucun coût supplémentaire en matériel, car la plupart des gens ont un téléphone pour d’autres utilisations. Son poids léger et le fait qu’il soit peu encombrant sont d’importants atouts quand on voyage et qu’on veut diminuer le poids de ses bagages. Pour le format web et les réseaux sociaux, la qualité photo et vidéo est largement suffisante. Les couleurs sont éclatantes, on peut y faire des panoramiques, mettre des filtres et faire des vidéos. Le Iphone a un stabilisateur intégré pour la vidéo que je trouve très pratique pour des vidéos de voyage.  Un autre avantage non négligeable est qu’il permet de publier directement les photos et vidéos sur les réseaux sociaux et de travailler ses photos avec des applications. Mon Iphone est clairement mon meilleur ami de voyage.

Rachel du blogue Découverte Monde

Californie - Photo par Découverte Monde

Appareils photo d’aventure et de sport

Garmin VIRB Ultra

Tout petit et tellement sympa! La Garmin VIRB Ultra est un appareil photo dit « d’action » qui peut être fixé sur votre casque de ski ou de vélo, fixé sur un harnais lors de vos randonnées, ou mise au bout d’un stick pour vos sorties Paddle! La fonction appareil photo permet un très grand angle. Elle donne alors un aspect arrondi à l’image, avec une excellente qualité. On peut zoomer pour perdre cet aspect là. Il y a une fonction time lapse (avec l’intervallomètre inclus), rafale, retardateur. On peut modifier les paramètres de prise de vue (exposition, balance des blancs, etc.). On peut lui demander « Ok, Garmin,tTake a photo! » et Clic! Mon accent ne doit pas être très bon… cela ne fonctionne pas très bien…

La fonction vidéo est excellente également. Vous pouvez prendre une vidéo en 4k ou plus légère. La qualité de la vidéo dépendra surtout de votre capacité à ne pas (trop) bouger. Le stabilisateur joue son rôle, mais à vélo ça secoue pas mal quand même. Vous pouvez inclure des données GPS sur votre vidéo après traitement par ordinateur (vitesse, tracé GPS, altitude).

Munie d’un écran arrière tactile, c’est très pratique pour cadrer sa photo. Cela permet aussi de voir tout de suite le rendu de la photo ou de la vidéo prise. L’écran tactile rend son utilisation très simple : on navigue dans les menus, pas besoin de se rappeler de combinaison de touches. La batterie se recharge sur un PC (par port USB). Cela doit aussi fonctionner avec une batterie externe. Elle se décharge assez vite, mais on lui en demande beaucoup aussi… Je suis très satisfaite de cette action cam, et je vous la recommande!

Virginie du blogue Les aventures d’Arthur et Thibaut

Photo par Les aventures d'Arthur et Thibaut

Tous ces choix d’appareils photo pour voyager! Ce n’est pas facile de décider avec tous les modèles sur le marché, mais grâce à ces conseils de voyageurs pour choisir un appareil photo parfait pour le voyage et les conditions particulières d’être sur la route, j’espère que vous aurez plus d’outils pour faire une sélection!

Quel appareil photo utilisez-vous pour voyager?

Pour une foule d’autres articles liés à la photo de voyage, cliquez ici.

Vous êtes sur Pinterest?

25 appareils photo parfaits pour voyager

Certains liens dans cet article sont affiliés, c’est-à-dire que je reçois une commission si vous achetez par leur intermédiaire, sans faire monter votre facture. Apprenez-en davantage à ce sujet en lisant ma politique éditoriale et mentions légales.

Vous pourriez aussi aimer

2 commentaires

  • Commenter
    Stef
    1 mai 2018 à 06 h 06

    Excellent article sur cette question importante de l’appareil photo en voyage ! J’aime beaucoup la qualité de la sélection et surtout les retours d’expérience des blogueurs, cela permet de se faire une bonne idée pratique de chaque appareil et ainsi de choisir le sien en fonction de ses besoins. Et bravo pour ton blog Jennifer, il est extra !

  • Commenter

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.