Voyage pour les momiji au Japon en automne - Pont rouge et couleurs
1

Escapade automnale de Tokyo pour voir les momiji au Japon

Momiji-gari est à l’automne ce que Hanami est au printemps à la période des cerisiers en fleurs. En japonais, l’expression signifie littéralement admiration des feuilles d’érable. C’est un de ces moments clés dans la vie des Japonais: admirer la beauté éphémère de chaque léger changement que la nature offre au fil des saisons, d’hiver en été, d’été en hiver. C’est en début de saison, lorsque les feuilles d’érable prennent progressivement leur teinte écarlate, que les arbres sont les plus beaux avec un patchwork de teintes rouge, jaune et vert. La saison des momiji au Japon est moins connue que celle des sakura (fleurs de cerisiers) et pourtant c’est peut-être à ce moment que la beauté des campagnes japonaises autour de Tokyo offre son spectacle le plus éclatant.

– Guest post de Florine –

Feuilles dans les arbres du Japon en automne

Saison des momiji: à quel moment y aller?

Préparer un voyage à la saison des momiji au Japon n’est pas forcément une mince affaire, surtout si vous ne pouvez pas passer plus de deux semaines dans le pays. En fonction de la région que vous visiterez, elle commence à partir de début novembre dans l’île d’Hokkaido au nord jusqu’à mi-décembre dans l’île de Kyushu au sud.

Ce qu’il faut aussi prendre en compte, c’est l’altitude. Dans le Kanto, la région de Tokyo, la saison diffère entre Kawaguchiko, au pied du mont Fuji, et Tokyo à seulement 2h30 de bus. Dans le premier cas, il faut tabler sur un début de saison mi-novembre alors que pour Tokyo il faut viser fin novembre, voire début décembre.

Si vous prévoyez deux semaines au Japon, dont une semaine dans la région de Tokyo, il faudra donc commencer mi-novembre par les localités situées en altitude et finir par Tokyo.

Voyage automnal pour les momiji au Japon

Tokyo: point de départ idéal pour un voyage dans le Kanto

Si Tokyo offre de magnifiques parcs (Koishikawa Korakuen, Shinjuku Gyoen ou Hamarikyu Onshi Teien) où on peut observer les érables dans leur robe rouge, c’est dans les campagnes et les montagnes du Japon, loin des foules, que l’expérience prend tout son sens. On évitera ainsi Hakone qui offre de jolis points de vue, mais a été sacrifiée au tourisme de masse.

À l’aide des lignes de trains locales, on peut voyager sans Japan Rail Pass à moindre coût (environ 15 à 20 €) dans tout le Kanto en 2 à 3 heures au départ de la gare centrale de Tokyo. Attention, Google Maps aura tendance à vous indiquer un itinéraire avec le Shinkansen, le train à grande vitesse, qui lui coûte beaucoup plus cher (minimum 245 € pour une semaine). À la gare centrale de Tokyo, suivez les panneaux pour la ligne jaune Tokaido, puis prenez la direction Atami et c’est parti pour la préfecture de Kanagawa ou celle de Shizuoka. Pas d’inquiétude à avoir, tous les affichages sont indiqués en plusieurs langues, dont l’anglais.

Temple en voyage des moiji au Japon en automne

Explorer Yugawara à la saison des momiji au Japon (couleurs d’automne)

Yugawara est une commune du Japon de la préfecture de Kanagawa, située un peu après Hakone juste à la limite de la préfecture de Shizuoka. Dans les hauteurs de Yugawara, on trouve un village de sources thermales qui a été un lieu de villégiature de nombreux écrivains et poètes japonais célèbres. On comprend vite pourquoi. On accède à la gare de Yugawara depuis la gare centrale de Tokyo avec la ligne Tokaido en moins de deux heures, puis on monte dans le village avec le bus n°1 pour environ 200 yens (environ 1,70€ ou 2,40 CAD)

À la saison des momiji, la municipalité organise un sentier de randonnée balisé qui passe dans les montagnes là où les érables sont les plus beaux à cette saison. N’hésitez pas à demander le programme et la carte à l’office de tourisme situé à la gare, on pourra vous renseigner en anglais (un peu approximatif, mais l’effort mérite d’être souligné dans le cas du Japon).

Arbre à prièere - Voyager au Japon en automne

En plus du chemin de randonnée, une maison de thé éphémère ouvre à cette période uniquement. Les habitants de Yugawara y proposent une immersion dans toute la subtilité et l’élégance de ce rite japonais ancestral dans un cadre privilégié en pleine nature. Si vous avez peur de ne pas savoir quoi faire, une brève fiche explicative en anglais vous attendra pour vous guider.

Après une belle balade en forêt d’environ deux heures, on redescend dans le village par le parc Manyo. Au cœur du parc, il y a un complexe de neuf bassins de sources chaudes à différentes températures où l’on vient reposer ses pieds (entrée de 300 yens, environ 2,50€ ou 3,60 CAD). Profitez-en pour vous relaxer dans la fraîcheur automnale. La meilleure saison pour visiter Yugawara en 2018 était la dernière semaine de novembre.

Voyage pour les momiji au Japon en automne - Fille sur pont rouge

Explorer Shuzenji à la saison des momiji

Shuzenji est une commune de la préfecture de Shizuoka, en plein cœur de la péninsule d’Izu et légèrement en altitude. Pour y arriver, il faudra faire un peu plus d’efforts en prenant la ligne Tokaido jusqu’à son terminus à Atami, changer pour Mishima, puis à Mishima prendre la ligne de train dont Shuzenji est le terminus. Le voyage doit prendre au total entre 3 et 4 heures.

Une alternative consiste à se rendre à Ito, quelques arrêts après Atami sur la ligne de train en direction de Shimoda. Cette station balnéaire de la côte Est de la péninsule d’Izu constitue un étape idéale pour y passer la nuit (K’s House Ito, une auberge de jeunesse dans un ryokan centenaire). Le lendemain matin, on peut prendre un bus direct pour Shuzenji à travers la montagne et les forêts de bambous en une heure (environ 1000 yens, environ 8,30 € ou 12 CAD).

À la gare de train de Shuzenji, il faut reprendre un bus pour monter à la station thermale, en dix minutes. Avant de monter à bord, rendez visite à l’office de tourisme de la gare, ils ont la carte avec tous les points d’intérêts de Shuzenji en français.

Feuilles d'automne devant une chute au Japon

Promis, vos efforts seront récompensés. Shuzenji Onsen est un petit bijou qui semble être uniquement connu des Japonais qui aiment venir s’y reposer le temps d’un week-end. Entre la visite des temples, les boutiques artisanales qui vendent les spécialités de la région telles que les champignons shiitakes et les racines de wasabi, les bassins de sources chaudes où on peut prendre un verre en y reposant ses pieds, sa magnifique bambouseraie et ses jolis ponts rouges enjambant sa rivière, il doit s’agir d’un des endroits les plus photogéniques du Kanto à la saison des momiji.

Après quelques heures à vous émerveiller, profitez de l’adorable salon de thé en plein air au bord de la rivière au deuxième pont rouge pour déguster un thé matcha traditionnel avec quelques sucreries japonaises. La meilleure saison pour visiter Shuzenji en 2018 était la troisième semaine de novembre.

Alors, êtes-vous prêt à découvrir le Japon en automne pendant la saison des momiji en dehors des sentiers battus?

Découvrez d’autres articles sur le Japon ici:

Vous êtes sur Pinterest?

Voir les momiji au Japon  Momiji ou couleurs d'automne au Japon

Vous pourriez aussi aimer

1 commentaire

  • Commenter
    Eric
    30 octobre 2019 à 12 h 34

    Le Japon est un pays qui me fascine. Je dois avouer que j’adore les animés et les mangas. Je sais aussi que les Japonais sont très nobles. Mon épouse est d’ailleurs origine asiatique et j’aimerais bien un jour aller en Asie.

  • Commenter

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.