Pesos chiliens
14

Mes quelques trucs pour réduire les frais bancaires en voyage

Quand tu veux changer le monde
Tu reçois toujours des comptes
Encore l’argent
Oui et ça monte et ça monte
Pour toi c’est la fin du monde
Fuck l’argent
L’argent fait le bonheur

– L’argent fait le bonheur, Les Respectables

Comme ils disent, l’argent, toujours l’argent. C’est la principale excuse au voyage que j’entends autour de moi et souvent la plus valable, même si je crois fondamentalement qu’il est possible de voyager avec n’importe quel budget!

On m’a récemment demandé comment je faisais pour réduire mes frais bancaires à l’étranger, alors je vous ai préparé un petit pêle-mêle de mes conseils variés. Je vous invite à m’indiquer également vos meilleurs plans et vos petits conseils éconos pour ne pas crouler sous les frais de nos charmantes institutions bancaires!

Pesos argentins et chiliens

Quels frais paie-t-on?

Peu importe la banque ou la caisse populaire, il est virtuellement impossible de ne pas payer de frais en tous genres. Normalement, à l’étranger, les frais potentiels fonctionnent comme ceci :

  • Frais fixes de retrait de votre institution en fonction de votre forfait
  • Taux de conversion de devise entre 2 et 3 %
  • Frais fixes de retrait de l’institution locale en fonction du guichet automatique choisi

Les deux premières données sont contrôlées avant le départ quand on choisit l’institution et la troisième plutôt sur la route. Les éléments ci-dessous permettent d’avoir un meilleur contrôle sur le total des frais.

Choisir le bon forfait

Les frais les plus horribles sont les frais mensuels. Si votre banque vous y autorise, changez votre forfait pour les mois pendant lequel vous voyagerez. Ainsi, vous réduirez le nombre de transactions autorisées, mais vous en ferez de toute façon beaucoup moins que si vous étiez à la maison. Ça ne fera pas une énorme différence, mais ces quelques dollars couvriront quelques frais de retraits. C’est déjà ça!

Chaque banque a une offre différente en ce qui a trait aux comptes voyage-friendly. Si vous êtes en mesure (ou avez envie) de changer d’institution, faites une moyenne de votre utilisation de la dernière année, ce qui permettra d’obtenir une donnée de comparaison lors de votre magasinage. Faites-vous plusieurs paiements Interac ou êtes-vous plutôt du genre à faire des retraits? Avez-vous des paiements préautorisés ou utilisez-vous plutôt des chèques? Il ne faut pas omettre les détails qui coûtent parfois très cher par transaction.

Bien que plus accessibles lors des voyages au long cours, certains forfaits vous permettent d’éviter de payer des frais bancaires en ayant toujours dans votre compte un minimum d’argent, généralement à partir de 1000 $. Cela peut être une excellente alternative générale pour économiser. Par contre, il faut avoir les sous à laisser dormir dans le compte.

Attention aux forfaits tout inclus, ils ne valent pas toujours la peine. Faites vos calculs! Par exemple, on peut vous offrir 25 $ par mois pour des retraits illimités. Ce qu’on ne vous dit pas, c’est que les frais de l’institution locale ne sont pas inclus. La plupart des banques facturent entre 2,50 et 5 $ de frais par retrait à l’étranger. Pour faire un calcul rapide, prenons le pire des cas : 5 $ par transaction. Il faudrait donc que vous fassiez 5 retraits par mois (une aux six jours) et que vous n’ayez aucuns autres frais pour que le forfait vaille la peine. À moins d’être dans un pays très cher ou en voyageant « de luxe », je ne retirais jamais plus d’une fois tous les huit jours (montant maximal par retrait de 500 $CAD).

Surveillez également vos relevés mensuels pour contester tous frais injustifiés. Il arrive même aux grandes institutions de se tromper!

Carnet de voyage

Réduire le nombre de transactions

Quel que soit le montant de votre retrait à l’étranger, rappelez-vous que les frais seront les mêmes. Limiter le nombre de transactions est donc la meilleure façon d’économiser en voyage.

Quand je voyage avec mon chum ou des amis, nous retirons chacun notre tour la somme maximale que nous permet notre limite de retrait et la divisons en parts égales. Nous maximisons ainsi le montant pouvant être retiré, n’avons pas trop d’argent sur nous et alternons le paiement des frais.

Quand on voyage seul, il est également préférable de maximiser le montant à retirer, mais de diviser les sommes pour ne pas que tout soit rangé au même endroit en cas de pépin. Le plafond est réglable selon les modalités de votre institution financière.

Retirer de l’argent ou échanger les devises sur place?

Par expérience, j’en suis venue à ne prendre qu’une somme minimale d’argent avec moi pour me dépanner en cas de problème. Je n’achète jamais de devises étrangères à Montréal ou à l’aéroport. Le taux de change est généralement médiocre et les frais ahurissants.

Je retire de l’argent dans un guichet sur place (généralement à l’aéroport, car les banques ont souvent de meilleurs taux de change malgré les frais de retrait). Les bureaux de change sont également souvent fermés si j’arrive sur un vol très tôt ou très tard.

Je demande toujours aux gens autour de moi s’ils ont de la petite monnaie dans la devise locale de ma destination. Ainsi, j’ai de l’argent pour acheter un paquet de gomme, un café ou pour payer le bus ou le métro. Certains guichets ne donnent que de grosses coupures, alors il peut être difficile de trouver un kiosque qui veuille bien vous les changer pour de plus petites.

Si vous avez de l’argent à changer dans des bureaux de change, évitez les zones hautement touristiques, ils ont tendance à surfacturer, car ils savent que vous n’avez plus le choix (aéroports, gares, etc.).

Dans 99 % des cas, les bureaux de change offrent de meilleurs taux de conversion dans leur propre devise. Donc, changez votre argent avant de revenir chez vous. C’est aussi une excellente façon de vous débarrasser de la monnaie que les établissements de Montréal n’accepteront probablement pas!

Chutes d'Iguazu Argentine

Choisir la bonne institution pour retirer de l’argent

De plus en plus de banques internationales ou virtuelles voient le jour (ING, HSBC, etc.) ou changent leur offre pour courtiser les réfractaires aux frais bancaires. Évaluez bien leurs forfaits et les zones internationales où elles permettent des retraits gratuits ou à peu de frais.

Informez-vous aussi sur les banques « sœurs » de votre institution actuelle, car certaines banques étrangères offrent une réduction de frais pour certains clients canadiens membres de leurs institutions partenaires.

Évitez les guichets privés qui facturent des sommes additionnelles. Ces derniers sont courants et semblent toujours apparaître en premier au moment où vous voulez retirer de l’argent, mais souvent, en faisant quelques pas de plus, vous trouverez rapidement un guichet sans frais. Plus vous êtes au centre d’une zone touristique, plus grandes sont les chances de ne trouver que ça!

Cartes de crédit, une meilleure façon de payer?

J’utilise beaucoup ma carte de crédit en voyage, car j’ai la carte Or Odyssée de Desjardins qui m’offre 2 % de points primes sur mes achats. Certes, je paie des frais, mais ils sont inférieurs à ce que je paierais en frais Interac et le taux de conversion est intéressant. En somme, il n’y a pas moyen d’éviter complètement les frais, mais en amalgamant les différentes options, il est possible de les minimiser. Donc, la carte de crédit m’évite de retirer de l’argent et de payer des frais de retrait, je reçois 2 % de ristourne et en fin de compte, ça finit souvent par me coûter bien moins cher. Vérifiez toutefois quels sont les frais liés aux achats à l’étranger pour votre type de carte, car ils varient beaucoup.

Bien que cela soit techniquement illégal, beaucoup de marchands ajoutent des frais additionnels (pourcentage de la facture) à vos transactions payées avec des cartes de crédit pour couvrir ce qu’ils doivent, eux, payer à Visa ou MasterCard.

Pour éviter les frais en tous genres, faites un paiement plus gros que la somme due sur votre carte. Vous pourrez ainsi faire des avances de fond sur votre carte de crédit en cas de problème avec votre carte bancaire. Si vous ne l’avez pas fait, mais que vous vous retrouvez dans une situation où vous avez besoin d’argent rapidement, sachez qu’il y a des frais supplémentaires par jour avant le remboursement. Procédez donc au retrait et dès que vous avez accès à un réseau Wi-Fi sécurisé, remboursez votre carte par votre portail Web. Vous réduirez les frais bien plus que si vous attendez de recevoir votre facture.

Des cartes de crédit prépayées peuvent être utiles aussi pour éviter les frais. Par contre, renseignez-vous sur les méthodes de couverture en cas de perte ou de fraude, car les montants prépayés ne sont pas toujours couverts autant que les transactions faites par quelqu’un d’autre.

Selon la banque émettrice de la carte de crédit, il arrive que votre taux de change soit calculé « bizarrement », c’est-à-dire qu’on convertira directement certaines devises en argent canadien, mais d’autres seront d’abord transformées en dollars américains avant d’être reconverties en argent canadien. Donc, selon l’endroit où vous allez, il est possible que le taux soit moins avantageux que si vous aviez changé de l’argent canadien dans un bureau de change.

la nature change

Conseils variés pour de plus longs séjours

Inscrivez vos factures au paiement électronique automatique (permis de conduire, assurances, immatriculation, etc.). Vous pourrez ainsi vous en charger à distance tant que la personne qui reçoit votre poste vous donne le numéro de référence sur la facture reçue.

En conservant un solde minimal (que vous avez sûrement en économies au moins pour les premiers mois), certaines banques annulent les frais mensuels qui varient entre 4 et 30 $, alors ça peut être un montant considérable économisé sur un an, qu’on soit à la maison ou sur la route.

Choisissez un forfait mensuel minimal puisque vous ne ferez que très peu de transactions (seulement des retraits). Certaines banques permettent de ne payer qu’à la transaction. Vérifiez le prix individuel et le prix du forfait et choisissez ce qui représente la meilleure option pour vous.

Pensez à faire signer une procuration au comptoir de service de votre institution à une personne de confiance pour qu’elle puisse faire des démarches en votre nom en cas de pépin pendant que vous êtes sur la route. Lorsque ma carte de guichet a été coupée alors que je vivais en Allemagne, ma mère a pu s’occuper des démarches à ma place, ce qui réduit les maux de tête et les frais d’appels. Grâce à maman, ma nouvelle carte a aussi pu m’être acheminée plus rapidement par Fedex que ce que la banque aurait fait!

Assurez-vous que vos cartes n’expirent pas pendant votre voyage. Si c’est le cas, vous pouvez en demander de nouvelles avant de partir ou bien demander à quelqu’un qui viendra vous rejoindre en cours de route de vous les apporter. Dans mon cas, j’avais fait faire une carte d’une deuxième institution pour éviter les problèmes, mais je l’ai demandée trop tard, je n’avais pas encore reçu ma vraie carte avant mon départ… Pas fort!

Drôle de panneau

En vrac

Avant de partir

  • Avisez votre banque avant de partir des pays que vous visiterez. Vous éviterez ainsi que votre carte ne soit annulée en route alors que vous en avez vraiment besoin.
  • Plusieurs institutions permettent de les aviser directement sur Internet. Avec Desjardins, je le fais quand je veux en inscrivant les dates et les pays visités.
  • Notez vos numéros de carte bancaire et de crédit de façon à ce que vous y ayez accès en cas de vol. Le numéro d’appel pour annulation de carte est également pratique!
  • Pensez à prendre un double de votre carte que vous laisserez à votre compagnon de voyage ou dans un autre sac en cas de vol ou de perte.
  • Personnellement, je ne voyagerais plus jamais avec des chèques de voyage. Ils sont devenus de plus en plus difficiles à changer et les commerçants détestent les recevoir, ça se lit dans leurs visages. Ils sont aussi la proie de plusieurs arnaques sur la route, alors à moins de vous en servir comme solution de rechange, évitez-les.
  • Renseignez-vous sur le montant maximal de retrait permis par jour en dollars canadiens.

Sur la route

  • Variez les méthodes de paiement : j’ai toujours de l’argent comptant sur moi et j’essaie autant que possible de payer de cette façon pour éviter les frais pour de petites transactions.
  • Lorsque possible, je paie avec ma carte de crédit (dans les établissements de confiance) qui m’offre des points primes supplémentaires à l’étranger. Dans 99 % des cas, ces points surpassent les frais de conversion/transaction, alors je me retrouve gagnante. Analysez bien la vôtre, car toutes les cartes ne sont pas nées égales!
  • Certains endroits n’acceptent pas le paiement de type Interac à l’étranger, alors pensez à apporter une carte de crédit. La plus répandue est Visa, mais il m’est arrivé d’avoir à sortir ma MasterCard. Plus vous aurez d’options, mieux c’est, mais bon, il ne faut pas virer fou non plus!
  • Conservez toujours 100 $ d’argent américain ou d’euros sur vous. Ces devises s’échangent mieux dans certains pays où vous pourriez vous trouver dépourvus. Par exemple, en Malaisie, j’avais retiré trop d’argent et je suis restée avec plus de 300 $ de ringgits que je n’ai pas pu échanger contre de l’argent canadien. J’ai dû d’abord échanger en euros, ce qui m’a coûté le double de frais.
  • Informez-vous sur l’endroit ou la ville visitée, car certains lieux éloignés ne possèdent tout simplement pas de guichets automatiques. Il faut donc prévoir sur soi une somme suffisante.
  • Privilégiez les guichets automatiques affiliés à des banques voisines. Vous aurez moins de problèmes à réclamer votre carte si jamais elle venait à se faire avaler lors de votre visite!
  • De plus en plus d’établissements d’hébergement et de fournisseurs d’activités acceptent d’être payés par PayPal ou peuvent être réservés en ligne. Vous ne bénéficierez pas d’un pouvoir de négociation disponible dans certains pays, mais vous éviterez la nécessité de retirer et économiserez des frais en tous genres, notamment avec PayPal.

Au retour

  • Analysez vos relevés de cartes de crédit et bancaires.
  • Calculez le nombre de fois où vous avez retiré de l’argent, combien de transactions vous avez faites, etc. Ça vous aidera à mieux gérer vos finances lors de votre prochain voyage.
  • Conservez votre monnaie ou les billets en devise étrangère pour un prochain voyage. Échangez-les avec des amis qui partent vers ces destinations, au besoin.

Quelle que soit votre banque, il existe des forfaits conçus pour les voyageurs. Appelez donc votre institution pour demander quelles sont les différentes options et n’hésitez pas à vous ouvrir un compte spécifique pour le voyage si les offres ne vous conviennent pas!

Des questions?

Que faites-vous pour minimiser vos dépenses liées à la gestion bancaire en voyage?

Pour les Français, plusieurs autres blogueurs ont écrit des articles à ce sujet, dont en voici quelques-uns :

Vous êtes sur Pinterest?

Pinterest - Comment réduire les frais bancaires? Réduire les frais bancaires en voyageComment réduire les frais bancaires en voyage

Vous pourriez aussi aimer

14 commentaires

  • Commenter
    Matthieu
    14 août 2014 à 04 h 03

    Wow! Ça c’est du contenu riche en information! Il y a tant de bons conseils à suivre, je vais le relire au moins 10 fois!!! Merci 😉

    • Commenter
      Jennifer Doré Dallas
      15 août 2014 à 01 h 23

      Ha! Ha! Ha! Demandez et vous recevrez! (pour ceux hors contexte, Mathieu m’a posé des questions directement qui ont inspiré cet article!

  • Commenter
    Michel Brunet
    22 août 2014 à 02 h 25

    Parlant cartes de crédits, pour les voyageurs je recommende la visa Amazon… Elle ne charge aucun frais de change, seulement le taux de change visa du moment(souvent tres bon) et elle permet de ramasser des points amazon! A la signature elle donne 20$ d’argent amazon! En ce qui concerne l’echange de devises pour de l’argent comptant, globex 2000 a le meilleur taux de change que j’ai vu a mtl!

    Excellent article!
    Michel (live from Lagos, Portugal)

  • Commenter
    Florent
    23 août 2014 à 04 h 23

    Bonjour à tous j’ai déjà vu des personnes ayant négocies auprès de leurs banques les frais de retrait et ils ont été annulé. Ceci est juste à titre d’information. Pensez y négocier avec son banquier est quelque chose a faire dans la vie de tous les jours celui ci sera se montrer commercial ;-). Bon voyage à tous au passage super ce petit article

  • Commenter
    mamansquidechirent
    23 août 2014 à 11 h 44

    Formidable article, je pars bientôt aux USA et justement, nous cherchions de bons conseils sur le change et les dépenses sur place.
    Merci !!

  • Commenter
    christelle
    18 mai 2015 à 11 h 21

    Bonjour a tous !!
    Nous sommes actuellement en tour du monde, deja 10 mois de vadrouille :-)) On voulait vous faire part de notre mauvaise experience avec les banques en ligne Boursorama et Fortuneo, car l acces a son argent depuis l etranger est evidemment super important.
    De mon cote j ai la visa premier avec Boursorama et malgre mes nombreux mails pour les prevenir de mon depart, des pays visites et meme des dates d entree et de sortie dans chaque pays, ils m ont regulierement adresse des mails menacant le blocage de ma carte si je ne leur confirmais pas sous 48h que j etais bien a l origine de tel ou tel retrait. Le probleme ( ou pas d ailleurs) est que lorsqu on voyage on a pas toujours acces a internet ! Ca nous a mis dans le stress a chaque fois. ET aujourd hui c est pire que tout, car ils ont decide de faire opposition d office sur ma carte, considerant qu il y avait eu une suscpicion de piratage sur ma carte ! Je les ai appele pour leur demander s il comptait me rapatrier en france puisque je me retrouvais sans argent aux Philippines, bref ils s en foutent totalement et ma carte est auj inutilisable. Pour mon copain il a la master card World Elite chez Fortuneo et il est systematiquement embete pour payer en ligne les billets d avions ( ex Philippines Airlines) ils lui expliquent au telephone que beaucoup de compagnies aeriennes ne repondent pas aux normes de securite bancaire… la blague !! Enfin bref, c est une grosse dose de stress de se retrouver a l autre bout de la planete sans argent et la ca vient de banque que j appelle LOW COST qui pensent uniquement a preserver leurs propres interets. Pour moi c est incompatible avec les besoins d un voyageur. Pour info nous avions un bon budget chacun donc rien a voir avec un probleme de sous. Si c etait a refaire je prendrais une banque classique et je payerais ma carte bleue. Allez Bon voyage a tous !!

  • Commenter
    Guide pour faire vos bagages et voyager léger (18 livres/8,03 kg)
    27 mai 2015 à 12 h 02

    […] pratiques sur les enjeux bancaires avant de partir par l’entremise de l’article « Mes quelques trucs pour réduire les frais bancaires en voyage ». Merci à Jennifer qui avait rédigé cet article suite à l’une de mes […]

  • Commenter
    Sarah
    19 octobre 2017 à 08 h 13

    Bonjour!
    Moi et mon copain partons en Argentine bientôt. Nous nous questionnons à savoir si les dollars canadiens se changent facilement sur place (par ex, à l’aéroport, dans les casas de cambio? ) ou si c’est préférable de s’apporter du US?
    Nous préférons s’apporter plus de liquidités pour éviter les frais de retrait de carte se crédit.

    Merci à l’avance pour la réponse ????

    • Commenter
      Jennifer Doré Dallas
      19 octobre 2017 à 10 h 02

      Salut Sarah!
      Wow, beau voyage!
      Perso, j’apporterais de l’argent américain, plus commun là-bas. Mais pourquoi pas simplement retirer avec la carte bancaire? Avoir beaucoup d’argent peu être un risque de sécurité et finir par coûter beaucoup plus cher. Ça dépend aussi si vous comptez utiliser le marché noir (faire attention quand même) ou pas. Les taux sont instables en Argentine, alors je ne saurais vous dire ce qui aujourd’hui vaut mieux!

  • Commenter
    EstherM
    31 décembre 2017 à 03 h 10

    Bonjour!

    Nous avons testé la carte de débit Revolut lors de notre dernier voyage aux US et Canada. C’est un excellent moyen de paiement sans aucun frais de change. Le debit se fait au taux de change du jour. Elle s’approvisionne en quelques secondes, dans la devise de ton comptée bancaire et tu paye dans la devise locale, peut importe le pays, sans avoir à jongler entre les différentes monnaie, si tu visites plusieurs pays. Pour retirer de l’argent, il y a une commission de 3$ par retrait. Ce ne sont pas toutes les devises qui sont disponibles, mais j’ai trouvé le système pratique et économique. Attention il n’est pas possible de l’utiliser en mode crédit ( pour une location de voiture par ex). Mais pour tout le reste c’est très pratique. Visiter le site pour tous les détails.
    Voilà si ça peut aider nos voyageurs 😉

  • Commenter

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.