2

Fantômes et absinthe à Prague

Le soir de mon arrivée à Prague, j’étais plutôt fatiguée et ne savais que faire, ne voulant pas me coucher trop tôt et subir le décalage horaire pendant des jours. J’étais loin de me douter que je découvrirais plusieurs éléments propres à cette superbe ville de l’Est.

Lorsqu’un Américain m’a conseillé la Ghost Tour, une visite guidée des ruelles et coins méconnus de la ville à la tombée de la nuit pendant qu’on nous raconte des histoires de fantômes, je me suis dit « pourquoi pas? ». Notre point de rendez-vous était à 19 heures, directement sous l’horloge astronomique, un chef-d’œuvre de l’architecture tchèque. J’ai appris plus tard que, selon la légende, on aurait crevé les yeux de l’horloger qui avait mis au point le mécanisme, afin de l'empêcher de reproduire ce chef-d’oeuvre ailleurs. Avant de mourir, il s’y serait fait conduire par ses fils et aurait détruit le mécanisme, rendant l’horloge inutilisable pendant de longues années (Les humeurs de Mélodie).

L’horloge astronomique par Jennifer D.D.

Bien que décevante pour certains aspects (coût, information concrète), j’ai apprécié cette visite fantomatique pour la possibilité qu’elle m’a offerte de découvrir des endroits où je ne m’aventurerais jamais seule le soir, peu importe la ville. En voyage, je suis généralement exténuée dès 20 heures après de longues heures de marche, alors je rate les charmes de la vie nocturne. Pour les gens qui voyagent seuls ou qui n’osent pas s’aventurer hors des sentiers battus, ce type de visite guidée est donc une bonne façon de découvrir la métropole après le coucher du soleil.

Après avoir déambulé dans la vieille ville à la découverte des légendes, nous nous sommes arrêtés dans un pub typiquement tchèque afin de déguster une bière. Ma première bière tchèque, une Pilsner Urquell d’un litre, fraîche et ne coûtant pas plus d’un dollar. Comment s’en passer?

De retour à ma chambre, c’est avec surprise que je l’ai découverte remplie de backpackers faisant la fête. J’eus l’impression d’avoir mis les pieds dans une piquerie; des cuillères brulées jonchaient le sol parmi les briquets et les bouteilles d’alcool. Pourquoi n’avais-je pas investi quelques dollars de plus pour éviter cet enfer? Mes comparses m’invitèrent à me joindre à eux et me rassurèrent. En fait, aucune drogue n’était consommée, je venais simplement de découvrir l’absinthe et sa préparation quelque peu inorthodoxe.

Vous savez, l’absinthe, l’alcool des Zola, Baudelaire et Van Gogh de ce monde? Cet hallucinogène puissant encore interdit dans certains pays fait fureur auprès des voyageurs en République tchèque. Le rituel de préparation associé à sa consommation me fut rapidement expliqué : on verse le liquide pur dans un verre, on place un cube de sucre dans une cuillère et, à l’aide d’un briquet, on fait chauffer le dessous de la cuillère afin de faire fondre le sucre. Ceci fait, on brasse rapidement le sucre dans l’alcool et on avale d’un trait!

En faisant quelques recherches, je me suis rendu compte que cette méthode n’était pas tout à fait traditionnelle, mais plutôt modifiée par les voyageurs! « Traditionnellement, le sucre ne se brûle pas. Ce n’est qu’en 1990 dans les discothèques tchèques qu’un rituel où le sucre est brûlé est apparu, probablement pour attirer l’attention des clients sur cet apéritif » (Vert d’Absinthe). Découvrez ici la méthode classique.

Source : Wikipédia

Préparation traditionnelle ou pas, il me fallait y goûter! Après 36 heures sans dormir, croyez-moi lorsque je vous dis que j’ai été assommée par cet alcool extrêmement fort qui m’a brûlé la gorge. Bien que contente de l’avoir essayé, je dois admettre que l’absinthe ne fait pas partie de mon top 5 des meilleures boissons!

Et vous, y avez-vous déjà goûté?

Jennifer

Vous pourriez aussi aimer

2 commentaires

  • Commenter
    Floriane
    17 août 2012 à 04 h 00

    Aaaah cool je n’ai pas fais ça moi dommage ça avait l’air sympa 🙁

    • Commenter
      Jennifer
      17 août 2012 à 04 h 05

      En effet, c’était vraiment le fun! Ça fait différent et en voyageant seule je me promène rarement à l’extérieur le soir, alors c’était une belle activité pour ça!

    Commenter

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.