The El - Chicago métro subway
4

Chicago, je t’aime! Assise dans le El…

Je suis assise dans la « El » de la ligne bleue en direction de l’aéroport Chicago O’Hare et alors que les gens partent travailler, je rentre au bercail, Montréal m’attend. Je suis encore abasourdie par la capacité de cette ville à m’attirer, à détrôner des métropoles américaines dans mon palmarès des plus charmantes. Elle est pourtant bruyante avec ses trains suspendus, elle surprend et t’accueille avec des gouttes d’eau sur la tête dès que tu te balades sous les rails qui surplombent les trottoirs, te gifle de son vent glacial, te réserve même des surprises tombées de ses énièmes gratte-ciels, mais malgré cela, elle n’a pas réussi à me décourager.

The El - Chicago métro subway

Ici, on maîtrise le service client, on n’a pas besoin de quémander les sourires comme ailleurs.

Quand le soleil se pointe le bout du nez et danse sur les parois des géants d’acier, on oublie vite le froid.

À la vue d’une carte de Chicago, on lui donne des airs de Manhattan, tout semble si étendu, si éloigné, mais dès qu’on s’arme de courage et qu’on cible un attrait précis, quelques rues plus loin on s’aperçoit qu’un pâté de maisons est si étroit qu’on peut se déplacer rapidement à pied (surtout quand on constate la densité alarmante de la circulation).

DIY - Les bixis de Chicago

DIY – Les bixis de Chicago

 

Le transport en commun abonde, il est facile à comprendre, mais si on n’a pas envie de se casser la tête, le prix du taxi semble dérisoire pour toute personne habituée aux standards métropolitains.

Qu’on s’y connaisse ou pas en architecture (ou même pas du tout, comme moi!), on y trouve son compte. Carrées, rondes, angulaires, hexagonales, on ne peut passer outre ces statues corporatives qui forment le panorama de Chicago. Ici, on marche la tête en l’air pour les admirer, et c’est normal.

Statue Miro à Chicago

Pour les fervents d’art, on croise même Picasso et Miró çà et là sur les places publiques, ces espaces imposés pour tout architecte souhaitant édifier son gratte-ciel plus haut qu’un certain standard à l’époque.

Besoin d’air? Les flancs de la Chicago River offrent des balades avec vue pittoresque, d’autant plus que les parcs et les plages ne sont qu’à quelques rues du centre-ville.

Les rails de Chicago Vue de Chicago de la Chicago River Architecture Tour Avenue Chicago

Chicago, je t’aime!

Voici mes autres articles sur Chicago :

 

Vous pourriez aussi aimer

4 commentaires

  • Commenter
    [email protected]
    30 avril 2014 à 04 h 07

    Jolie déclaration d’amour 😉 J’ai beaucoup aimé ta série sur Chicago. J’avoue que je n’avais pas un attrait particulier pour cette ville (disons qu’en étant aux USA en ce moment et pour un temps limité (meme si ca fait quand meme déja presque 9 mois) j’ai d’autres priorités touristiques… ce pays est tellement grand !) mais j’adore ce genre d’articles qui élargissent mon horizon et me donnent envie de découvrir de nouveaux endroits 😉 Moi qui adore les grandes villes, je suis sure que j’adorerais Chicago !

    • Commenter
      Jennifer Doré Dallas
      30 avril 2014 à 11 h 30

      Ah ben j’aime ça lire des commentaires comme ça! 😉 Oui, tu aimerais ça, c’est certain.

      Quels sont tes prochains arrêts?

  • Commenter
    Votre Tour Du Monde
    4 mai 2014 à 11 h 07

    On sent vraiment que tu es tombée amoureuse de cette ville en te lisant. Il est vrai qu’elle a vraiment l’air surprenante. J’aimerais vraiment m’y rendre un jour.

  • Commenter

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.