Abitibi-Témiscamingue
15

Une boule d’émotions au nom des bâtisseurs du Québec!

Au retour de l’Abitibi-Témiscamingue, les émotions à chaud…

En serpentant les mille et une rivières qui ont porté les découvreurs de ce paradis du nord, je peux m’imaginer qu’elles ont pu être infernales pour les colons venus chasser leurs rêves. Le courage d’aujourd’hui n’est certes pas celui d’hier…

Abitibi-Témiscamingue

Descendre du train au fin fond des bois avec pour accueil que le rude hiver ou les vestiges des autres passés avant soi… Je m’imagine là à une autre époque, il n’y a pas bien plus de cent ans, labourant les champs nouvellement bûchés afin de me faire un petit lopin de chez-moi, mon mari occupé à la drave, courant sur les billots qui descendent les cours d’eau, mes enfants marchant des kilomètres pour aller à la petite école du rang… Quelle ère de bâtisseurs, de courageux, peut-être un peu fous, venus changer le monde (du moins le leur) un arbre à la fois…

Aujourd’hui sur ces terres, il y a aussi des artistes, des créateurs, des producteurs, tous des enfants ou petits-enfants de ces braves agriculteurs, bûcherons, mineurs, trappeurs ou draveurs. Dans leur sang coule cet amour de la nature, cette force d’exploiter au maximum ce qui les entoure, de le transformer à leur manière, pour leur génération, mais dans le respect et la fierté des ancêtres qui ont fait de l’Abitibi-Témiscamingue ce qu’elle est aujourd’hui, et ce, à la sueur de leur front!

Abitibi-Témiscamingue Abitibi-Témiscamingue

Ces derniers jours, tous ont eu des histoires à me raconter, des légendes vivantes de la famille Bouchard aux histoires qu’on peine à croire, abracadabrantes et transformées au fil du temps. Mon grand-père ci, ma mère ça, mon frère, lui, et ma sœur, elle… Des contes, des histoires tristes comme heureuses, des émotions sorties du bois ou extraites de la mine encore vives et parfois un peu endormies, tout juste revenues à la mémoire.

Je les écouterais bien sagement des heures durant. Ces récits de bâtisseurs me fascinent, d’autant plus qu’ils se poursuivent aujourd’hui avec des hommes et des femmes qui ont « le choix », la vie plus facile est accessible. Ce n’est plus une question de chercher une vie meilleure ailleurs ou de fuir l’enrôlement obligatoire à la guerre en allant défricher, c’est un choix de partir des semaines à la mine, de bûcher jusqu’aux petites heures, un plaisir, une vocation.

Abitibi-Témiscamingue Abitibi-Témiscamingue

Je me trouve bien petite avec mes histoires…

Je me console en me disant que ce n’était peut-être pas en Abitibi, mais mon ancêtre aussi a jadis planté la croix d’un village à l’endroit qui verrait naître mon grand-père et des 17 frères et sœurs. Peut-être coule-t-il donc un peu de cette sève modernisée dans mes veines?!

S’il y a une chose que j’ai réalisée grandement par mon passage en Abitibi-Ouest, c’est que le Québec a vraiment été modelé, taillé et fignolé soigneusement par des courageux, un pas à la fois, un rêve à la suite de l’autre, peu importe la région que l’on étudie. J’en suis émue, reconnaissante, espérant avoir assez d’une vie pour tenter d’en faire autant!

Et vous, quelles sont vos racines? D’où venez-vous?

 

Vous pourriez aussi aimer

15 commentaires

  • Commenter
    marcel bouchard
    7 juin 2015 à 04 h 17

    Très beau reportage et merci encore pour ta visite et ton intéret très marqué pour connaitre l’histoire de notre coin de pays.
    Au plaisir de se revoir un jour

  • Commenter
    Laura HANTZ
    8 juin 2015 à 11 h 33

    Très bel article!
    J’adore je genre d’histoires 🙂
    Le Canada est un pays que je rêve de visiter, mais de visiter en dehors des sentiers battus des tours opérateur:)

    • Commenter
      Jennifer Doré Dallas
      8 juin 2015 à 11 h 53

      Ah ben pour ça, tu seras servie au Québec Laura. Il suffit de partir en voiture explorer les petits villages et tu auras droit à une immersion totale!

  • Commenter
    Anne-Marie Belzile
    8 juin 2015 à 01 h 49

    Bravo Jennifer!!! Très touchant cet article :)!! Il me rend bien fière cet après-midi!!! Ça été un plaisir de t’avoir chez nous. Bon vent!! Au plaisir de se revoir!!!

    • Commenter
      Jennifer Doré Dallas
      8 juin 2015 à 02 h 12

      Ah ben là c’est toi qui me rend contente avec ce beau commentaire. Merci encore de m’avoir incluse dans ce projet!

  • Commenter
    Bianca @ La Grande Déroute
    8 juin 2015 à 02 h 16

    Wouhou! 🙂 Une autre « contaminée » par l’Abitibi-Témiscamingue 😉

    Bien heureuse de lire tes premières impressions sur ce grand bout de pays!

  • Commenter
    Jordane
    9 juin 2015 à 02 h 32

    Je suis tombé sur ton article via je blogue, et à lire cette histoire et à voir ces photos, ça m’a renvoyé à de très bons souvenirs des Laurentides.
    Ce pays c’est une bouchée d’air frais !
    Merci de l’article, je crois que je vais revenir chez vous les cousins ! 😉

    • Commenter
      Jennifer Doré Dallas
      9 juin 2015 à 02 h 37

      C’est vrai que les Laurentides et l’Abitibi ça se ressemble parfois. Au plaisir de voir au Québec!

  • Commenter
    julia
    10 juin 2015 à 08 h 36

    un voyage dans le temps ! J’adore

  • Commenter
    Emmanuel
    14 juin 2015 à 08 h 45

    Bonjour !
    Merci de nous faire partager votre expériences. Nous partons au Canada cet été et justement nous aimerions sortir des sentiers battus… La région de l’Abitibi Témiscamingue nous intéresse mais je ne trouve pas grand chose sur le net… auriez vous des site internet à nous communiqué sur les choses à voir et à faire dans cette région. Merci beaucoup.

    • Commenter
      Anne-Marie Belzile
      16 juin 2015 à 03 h 37

      Bonjour Emmanuel,

      Je vous recommande le http://www.tourisme-abitibi-temiscamingue.org.

    • Commenter
      Jennifer Doré Dallas
      16 juin 2015 à 04 h 27

      Bonjour Emmanuel,
      Wow, ce sera un beau voyage! Je dirais comme Anne-Marie, c’est une bonne source initiale, et après tu peux chercher plus en profondeur les thèmes qui t’intéressent. Si tu as des questions, n’hésite pas!
      Jen

    • Commenter
      Emmanuel
      17 juin 2015 à 06 h 08

      Bonjour,

      Je vous remercie pour vos réponses. Je vais jeter un oeil sur ce site.

  • Commenter
    Sous le charme du Refuge Pageau
    1 août 2016 à 12 h 19

    […] Une boule d’émotions au nom des bâtisseurs du Québec! […]

  • Commenter

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.