Globestoppeuse à la sortie de Francfort
0

La serviette, l’auto-stop et la mariée

« Mais tu n’as pas de serviette? Comment une auto-stoppeuse peut-elle voyager sans serviette? », s’exclame mon hôtesse CouchSurfing à Francfort en référence au Hitchhiker’s Guide to the Galaxy, alors que je sors de la douche placée à l’entrée de la cuisine.

« Une serviette, c’est lourd quand même, dans ma maison de limaçon, tu vois, avec l’expérience, j’ai beaucoup développé mon sens de l’égoutte… » Elle me regarde sans réagir, bouche ouverte, puis éclate de rire. « Tu te secoues bien, quand même? » Mais oui, j’ai perfectionné une technique exclusive, à la fine pointe de la technologie, mais surtout inspirée d’un film de mon enfance, le chien Beethoven.

chaufferettes

« Bon, je te taquine, mais surtout, je te comprends, tu sais, j’ai fait pas mal de stop moi-même. » Elle me sort de ses tiroirs des chaufferettes pour les pieds couvertes d’inscriptions japonaises. « Tiens, ça te sera utile à un moment donné. » Bien sûr, elle avait raison, ça m’a sans doute sauvé les orteils entre Amsterdam et Bruges, un 24 décembre couvert de neige, alors que je n’avais que des bottes de caoutchouc trouvées dans une poubelle à Oslo, qui craquelaient maintenant sous le froid. « J’ai même encore ma collection de panneaux, tu veux voir? » Bien sûr que je voulais voir ! Je venais d’arriver en Allemagne, j’avais tout à apprendre. « F pour Francfort, K pour Cologne, B pour Berlin, HH pour Hambourg… comme sur les plaques d’immatriculation. Les Allemands sauront aisément où tu vas. Tu vois, je les glisse dans une pochette de plastique, un couvre-document tout basique, avec un morceau de carton que je plie au milieu et des feuilles blanches. » Une façon de faire très pratique que j’ai gardée depuis.

 Panneau d'auto-stop

« À l’époque de la guerre en ex-Yougoslavie, il y avait beaucoup de gens qui se réfugiaient en Allemagne. Un jour, dans les environs de Brême, un Bosniaque tout de noir vêtu m’a prise en stop. Je l’ai immédiatement trouvé sympathique. Il devait retourner chaque mois s’enregistrer à l’Ausländeramt (office des migrations) et ne pouvait pas quitter l’état fédéral où il était enregistré plus de 48 heures sans permission. Je trouvais ça horrible! C’était un réfugié et il gagnait sa vie honorablement, parlait notre langue, s’intégrait… Au moment de descendre de la voiture, il me dit en riant qu’il lui faudrait épouser une Allemande pour s’en sortir. Alors je lui ai demandé s’il voulait m’épouser. Il n’a rien dit, il a souri et m’a tendu sa carte. »

Globestoppeuse à la sortie de Francfort

Globestoppeuse à la sortie de Francfort

 

« L’anecdote mérite d’autant plus d’être contée que nous nous sommes mariés quatre mois plus tard. »

J’avais peine à croire que cette femme trouvait ma vie à moi si intéressante qu’elle m’ait invitée chez elle spontanément : je ne lui avais pas envoyé de requête pour son hospitalité. Elle semblait fascinée par mon parcours, mais le sien me semblait plus extraordinaire. Active, elle s’instruisait sur les politiques de migration de son pays, sur les autres paradigmes de l’immigration, sur le féminisme, les réfugiés et apprenait le serbo-croate.

Ses épousailles furent un acte militant, sa façon de faire un pied de nez à un système qu’elle trouvait injuste. « Attends, il était quand même très beau. Et puis bon, j’ai eu droit à quelques avantages du mariage. Je ne suis pas à plaindre. Nous avons divorcé quelques années plus tard, quand sa situation s’est régularisée. Et puis j’avais déjà rencontré Ahmed… » Un autre mari, un autre acte militant, d’autres bénéfices…

J’apprenais à connaître la folle femme qui deviendrait une amie, à petites doses bien sûr, mais qui justifierait par la suite près d’une dizaine de détours via Francfort entre 2008 et 2012!

Déjeuner bavarois

Déjeuner bavarois à Francfort en 2012

 

Logo Globestoppeuse

Anick-Marie B.
www.globestoppeuse.com

 

Vous pourriez aussi aimer

Aucun commentaire

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.