Un tour de tuk tuk à Bangkok en Thailande
5

À bientôt Bangkok!

Non, pas déjà. Combien me coûterait un autre vol plus tard dans la journée? me suis-je demandé quand le cadran a sonné. 2 h 30, c’est une heure pour se coucher, pas pour se lever; surtout quand on ne se couche que 2 heures avant…

Un vol à six heures du matin, il n’y a que les fous pour réserver ça (ou une fille qui s’en foutait, car elle a réservé en mars alors qu’elle avait d’autres chats à fouetter!). Malgré tout, me voici donc à l’aéroport Don Muang de Bangkok en attente de mon vol pour Hanoi!

Ma dernière course en taxi (parce qu’elle aurait été digne de Rapides et Dangereux 32) restera gravée dans ma mémoire, Bangkok de nuit défilant à toute allure devant mes yeux à une heure encore jamais explorée.

Vue du Furama Silom à Bangkok, Thailande

Vue du Furama Silom

 

Bangkok, je t’aime. Je ne sais pas pourquoi je t’apprécie autant, mais ta folie, ton chaos, tes sons et tes couleurs (sans oublier tes odeurs) m’ont fait chavirer le coeur.

Tu as été l’hôtesse de mes retrouvailles amoureuses, ma base pendant ces deux derniers mois, la ville dans laquelle je me sens le plus familière et que j’aurai le plus vue. Encore hier, on m’arrêtait dans la rue pour me demander le chemin comme si je faisais partie de toi. Certes, tu as été là pour mon plus gros chagrin; celui de voir mon homme partir, et aussi pour mon anniversaire des plus ordinaires, mais je ne t’en veux pas, t’es comme ça, avec tes hauts et tes bas.

Ta principale qualité? Ton accessibilité tant à pied qu’en Skytrain (BTS), en métro et en fameux tuk tuk, mais mon moyen favori pour te découvrir reste tout de même les khlongs, ces ruelles aquatiques qui parsèment ton centre.

Balade sur les khlongs à Bangkok, Thailande

Chayo Praya - Bangkok, Thailande

Un tour de tuk tuk à Bangkok en Thailande

Ce qui fait ton charme? Tes marchés, sans contredit. Partout, tu étales tes offres pour le plaisir de mes sens (et parfois leur mécontentement, je l’avoue) à des prix dérisoires. J’ai pu manger comme jamais dans tes étals, boire des tonnes de jus de fruits et humer des parfums d’orchidées fraîchement cueillies. Ça me manquera, cette cacophonie… Même tes chauffeurs de tuk tuk et tes vendeurs de tailleurs désagréablement intenses sont devenus un jeu cocasse.

Marché de Bangkok, Thailande Marché thailandais Nouilles chez les locaux - Bangkok, Thailande Petite bouchée au marché Chatuchak de Bangkok, Thailande

Je ne te quitte pas avec plaisir, mais je n’ai pas le cœur gros, car je sais qu’un jour je serai de retour. Tu auras changé, mué, grandi, en mieux, je l’espère!

À bientôt Bangkok!

 

Vous pourriez aussi aimer

5 commentaires

  • Commenter
    Mélissa
    5 août 2013 à 05 h 43

    Ce n’est qu’un au revoir, donc? Hauts les coeurs! En route pour de nouvelles aventures!

  • Commenter
    Jérôme
    5 août 2013 à 08 h 10

    Bangkok,

    Comme le dit si bien le film lendemain de veille 2, « on a été avalé par Bangkok! » Elle va rester à jamais gravée dans mon cœur et dans mon esprit.
    On l’aime ou on la déteste mais cette ville ne peut pas vous laisser indifférent! Moi je l’ai aimé et surtout j’ai partagé cette expérience avec mon amoureuse. C’est pour cette raison qu’elle va rester à jamais gravée en moi!
    J’y retournerai sans l’ombre d’un doute. Cette ville ne m’a pas encore tout dévoilé…

  • Commenter
    Cedric
    7 août 2014 à 01 h 53

    Sacrée experience apparemment!
    En tous cas on peut dire que tu es reellement tombée amoureuse de cette ville.

  • Commenter
    Où dormir à Bangkok : 3 budgets, 3 options
    27 novembre 2016 à 08 h 50

    […] À bientôt Bangkok! […]

  • Commenter

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.