Sentiers de randonnee - Parc national de Frontenac
0

Trouver nos repères au parc national de Frontenac

Lui, moi et un chalet dans les bois. Une histoire simple, tant attendue dans ma saison, le moment parfait pour décrocher. Je me suis languis en l’espérant, ayant débordé de travail tout l’été, j’ai un réel besoin de retrouver mes repères. Notre fin de semaine nature au parc national de Frontenac a laissé des traces de soleil sur ma peau, a pâli mes cernes foncés et a rempli mon objectif d’images, en somme, la recette parfaite pour un week-end d’amoureux au Québec réussi.

Lac a la Barbue - Parc national de Frontenac Le chalet Legendre vu de l'eau

En route vers notre repère

On atteint le parc national de Frontenac juste avant la fermeture du poste d’accueil côté sud. Les clés du chalet Legendre en main, nous parcourons en voiture la route d’une dizaine de kilomètres menant à notre logis. Heureusement, il est possible de se garer tout près de la porte, car nous sommes venus chargés de victuailles à cuire sur le feu extérieur, de jeux de société pour nous livrer à une saine compétition et de livres pour me couper du monde au son des cigales et du vent dans les arbres.

Nous n’avons besoin que de serviettes et de sacs de couchage, le reste est fourni, des linges à vaisselle aux vestes de sauvetage en passant par le bois bien cordé à l’extérieur. Un chalet clé en main pour deux nuitées sans avoir à réfléchir : une bonne idée pour des gens qui n’ont pas envie de se casser la tête et décrocher sans tracas en pleine forêt!

Les amis qui devaient nous accompagner ont eu un empêchement, nous pouvons donc choisir entre les deux chambres (lits une place, draps fournis). Les lieux sont bien aménagés, du salon-salle à manger avec foyer pour les nuits froides aux armoires de cuisine généreusement remplies. Grâce à la véranda en moustiquaire, ni la pluie annoncée dimanche ni les quelques moustiques n’ayant pas reçu le mémo que la saison était finie ne nous dérangeront.

Chalet Legendre - Parc national de FrontenacSalon et salle a manger - Parc national de FrontenacVeranda avec moustiquaire - SepaqCuisine du Chalet Legendre - Parc national de FrontenacElectricite avec port USBChambre - Chalet en amoureuxSalle de bains - Parc national de Frontenac

Notre première journée au chalet

Après une nuit vivifiante en contraste avec la chaleur écrasante de la ville que nous évitons, c’est l’heure de l’exploration de notre terrain privé en bordure du lac des îles. Le calme absolu; les seuls bruits viennent des grillons et du crépitement du feu que l’Homme des bois a réussi à démarrer avec un sourire grand comme l’horizon!

Nous nous renseignons sur les activités offertes et les sentiers accessibles. J’aime la quantité de sentiers adéquats pour les novices comme nous, des marchés faciles au bord du lac aux petites promenades énergiques. Appareil photo en main, j’explore les berges et les jeux de lumière entre les arbres. En après-midi, nous revenons à notre quai privé pour un tour de chaloupe sur le lac (un canot est aussi disponible). Je suis certaine qu’on pouvait m’entendre rire à des kilomètres à la ronde des talents de rameur de mon amoureux! Ha, ha!

Cascades Feu de camp Jennifer en chaloupe Jerome qui rame en chaloupe Jerome rame en chaloupe - Parc national de Frontenac Marecage - Parc national de Frontenac Marecage et lac a la Barbue Marecages - Parc national de Frontenac Repere Sepaq Sentiers de randonnee - Parc national de Frontenac Tour en chaloupe sur le lac des iles Vue du chalet LegendreWeek-end en amoureux au coucher de soleil Coucher de soleil au parc Sepaq Coucher de soleil - Parc national de Frontenac

Assis au bord de l’eau avec la bonne odeur de notre feu dans les narines, nous admirons longuement le coucher de soleil. Le poisson frais est sur la grille et, un petit verre de vin à la main, je termine mon livre avant le souper. La soirée est calme, les parties de cartes serrées et nous succombons au sommeil profond qu’une journée en plein air encourage.

Dernier jour de repos au parc national de Frontenac

Après le déjeuner, nous repartons à la découverte des aires naturelles de la région. Mon coup de cœur? Les environs du lac à la Barbue avec ses marécages photogéniques.

Ce n’est pas l’envie qui manque de rester, mais nous repartons vers midi pour la maison, reposés et totalement décrochés. 36 heures sans Wi-Fi ou réseau cellulaire, c’est le genre de vacances dont tout le monde a besoin. Sérieux, le timing est plus-que-parfait pour moi après des semaines passées à rédiger. BONHEUR! Nous nous sommes promis de le refaire en hiver pour une expérience complètement différente.

En amis ou en amoureux, profitez des parcs nationaux du réseau Sépaq pour (re)découvrir des régions du Québec que vous ne connaissez pas, essayer des sports nautiques différents, pêcher quelques poissons frais ou encore s’adonner à la farniente des plus complètes!

Bon voyage au Québec, bonne reconnexion avec la nature

Laissez-vous inspirer par ici : https://www.instagram.com/reseausepaq/ 

Vous êtes sur Pinterest?

parc_frontenac WEEK-END D'AMOUREUX

*Les opinions sont les miennes même si j’ai été invitée. Si ce n’était pas bien, je n’en parlerais pas, point, invitation ou pas! 

Vous pourriez aussi aimer

Aucun commentaire

Commenter