À la frontière Chili-Argentine
5

Se vêtir voyage en taille plus, pas une mince affaire!

Tous ceux qui ont déjà fait des bagages pour un long voyage savent à quel point il est difficile de déterminer quel gadget on apporte, lequel on laisse derrière, si on a besoin de ci ou de ça. Faire ses bagages, ce n’est pas facile, surtout pour les vêtements!

Je suis partie suffisamment longtemps pour avoir besoin de vêtements d’hiver pour les froids en altitude en Amérique du Sud, mais aussi de vêtements d’été pour la chaleur de l’Asie du Sud-Est pendant la mousson. Trouver la combinaison parfaite de morceaux faciles à combiner, mais surtout légers pour ne pas alourdir le sac à dos, ce n’est pas une mince affaire.

Elephant Nature Park à Chiang Mai, Thailande

Elephant Nature Park à Chiang Mai, Thailande

 

Parlant de mince affaire, ce n’est pas mon cas! Un autre défi s’est ajouté à ma liste et je suis certaine que je ne suis pas la seule voyageuse à être dans cette situation : je porte des vêtements de taille plus et les fabricants semblent croire que les « toutounes » ne voyagent pas ou choisissent de les ignorer…

Il m’a toujours été difficile (voire impossible) de trouver des vêtements de voyage passe-partout à des prix acceptables. En fait, quand je cherche un vêtement que je porterai quasiment tous les jours sur la route, le prix est secondaire : je veux surtout quelque chose qui ne fait pas grand-mère ou Crocodile Dundee partant directement pour l’Afrique.

Dans ma quête, j’ai fait plusieurs boutiques sportives à Montréal sans trouver quoi que ce soit à ma taille, encore moins un imperméable qui n’était pas coupé pour hommes. Puis, en ventilant ma frustration sur Facebook, une amie m’a parlé de Sportive Plus, une boutique de vêtements taille plus pour femmes actives dont je n’avais jamais entendu parler.

Une visite en magasin et j’étais sous le charme : du choix pour tous les âges, et dans ma taille, en plus, même en trop grand! J’ai su que je voulais tester leurs vêtements sur la route! C’est ainsi qu’après présentation de mon projet, je suis repartie avec quatre morceaux bien choisis pour mon aventure avec l’aide d’une des spécialistes de leurs vêtements!

Ce que j’en pense, après 8 mois

Chandail en laine mérinos

Quand la vendeuse m’a présenté ce chandail, je n’étais pas convaincue du tout. De la laine, pour moi, cela signifie se gratter à longueur de journée. Elle a bien fait d’insister parce que c’est un chandail que j’ai beaucoup apprécié sur la route.

Au bout du monde - Ushuaia, Argentine

Au bout du monde – Ushuaia, Argentine

Fêtes de Pâques - Bariloche, Argentine

Fêtes de Pâques – Bariloche, Argentine

 

Il est léger à porter, mais aussi à trimballer et il garde au chaud ou au frais quand il le faut. La couleur était suffisamment passe-partout pour être portée avec mes trois paires de pantalons et bien que je ne l’ai pas porté en Asie, ça a valu la peine de le traîner avec moi, car je prévois le porter en Europe cet automne, mais aussi une fois de retour à la maison.

Je l’ai porté au moins quatre jours par semaine pendant trois, presque quatre mois et il a encore l’air neuf, malgré plusieurs randonnées, taches de nourriture, etc. Tout est parti au lavage. J’ai fait un petit trou dedans par mégarde la première semaine sur la route et il ne s’est jamais agrandi.

Camisole en fibres de bambou

Je suis tombée amoureuse de cette camisole en raison de sa couleur, mais j’avoue que je ne connaissais rien aux vêtements en fibres de bambou. Je trouvais le prix assez élevé pour un seul morceau, mais après l’avoir portée pendant huit mois, je peux dire que cette camisole vaut la peine. Elle aussi est en parfait état malgré que je l’aie maltraitée et, bien que le tissu soit relativement épais, ce qui est agréable pour moins mouler des formes généreuses, elle ne tient pas chaud du tout. C’est également un morceau que je vais reporter longtemps, car il est très fonctionnel. Il est donc amplement rentabilisé. Son format long est agréable pour cacher des zones moins flatteuses et son col simple, mais plissé permet de la porter tant sous un veston qu’avec un short sport.

Ho Chi Minh/Saigon, Vietnam

Ho Chi Minh/Saigon, Vietnam

Pantalon de sport tout-aller

Premièrement, je dois dire que ces pantalons « cargo » ne sont tout simplement pas tuables. J’ai échappé l’équivalent de quinze repas sur mes cuisses, accroché des clous au passage, trainé le bas dans la boue et le sel, rien à faire. Ils sont toujours en parfait état aussi. En fait, je dois avouer que je les ai abandonnés en août à Bangkok, mais seulement parce que j’ai maigri pendant le voyage et qu’ils sont devenus beaucoup trop grands.

C’est le genre de pantalon parfait pour un voyage sportif ou pour être un peu plus habillé lors d’un souper sur la route. Ni trop chic, ni trop aventurier. Je n’ai rien à redire de ces pantalons, à part qu’ils ne me conviennent pas tout à fait en raison du tissu qui me fait transpirer. Pourtant, une amie a les mêmes et ça ne lui fait pas du tout cet effet. Je pense donc que cela dépend beaucoup de la personne. Les poches sont pratiques pour trimballer de petits objets comme des mouchoirs ou même un cellulaire et le tissu à l’intérieur des cuisses ne s’est jamais usé, ce qui est très rare pour des pantalons portés par une personne corpulente. Si le tissu vous convient, je vous recommande ces pantalons en plusieurs couleurs!

Pisciculture à El Bolson, Argentine

Pisciculture à El Bolson, Argentine

Salar d'Uyuni, Bolivie

Salar d’Uyuni, Bolivie

 

Coquille souple Bonaventure

J’ai gardé mon chouchou pour la fin! J’ai cherché et cherché un imperméable qui conviendrait à mes besoins. Je voulais quelque chose de léger, qui protégeait de l’eau sans tenir chaud, car j’ai tendance à suer dans les manteaux en tissu synthétique. Dès que j’ai essayé ce manteau à la boutique, j’en suis tombée amoureuse. Je l’ai porté par mauvais temps, par temps froid jumelé avec une veste, contre le vent des steppes, je l’ai même utilisé roulé en boule comme oreiller dans les pays chauds!

En bref, il ne m’a jamais fait suer et lorsque l’on me l’a volé à Santiago, j’étais dévastée. J’avais enfin réussi à trouver un manteau qui me convenait et les premiers mois d’utilisation m’avaient convaincue de sa valeur, alors j’ai écrit à la responsable de la page Facebook Sportive Plus pour qu’elle me trouve le même et le mette de côté. Mon chum et mes amies se sont arrangés pour que je le reçoive en Bolivie avant d’affronter les grands froids! Je n’ai strictement rien à reprocher à ce manteau, à part peut-être son prix un peu élevé, mais comme il est de très bonne qualité, je pense que les quelques dollars supplémentaires valent amplement la peine, même si dans mon cas j’ai dû l’acheter deux fois! 😉

À la frontière Chili-Argentine

À la frontière Chili-Argentine

Dans les glaciers - El Calafate, Argentine

Dans les glaciers – El Calafate, Argentine

De petites boules de chocolat - El Valle, Argentine

De petites boules de chocolat – El Valle, Argentine

Petite visite chez les pingouins - Punta Tombo, Argentine

Petite visite chez les pingouins – Punta Tombo, Argentine

 

En somme, les quatre morceaux Sportive Plus ont fait partie intégrante de ma garde-robe de voyage et je ne l’ai pas regretté. Je pense que toute personne habillant du taille plus connait l’importance de trouver une boutique où on se sent à l’aise dans la cabine d’essayage, où les produits sont de qualité et dont les styles conviennent à notre mode de vie. J’ai trouvé ça chez Sportive Plus et maintenant qu’il y a une boutique à Montréal, je pense que ce sera dangereux pour ma carte de crédit au retour!

Merci à Sportive Plus de m’avoir donné l’occasion d’être ambassadrice de ses vêtements lors de mon tour du monde! Pour plus d’informations sur le matériel indispensable pour un tour du monde, lisez l’article de Novo-Monde.

Avez-vous une boutique préférée où vous achetez vos vêtements et gadgets de voyage?

 

*J’ai reçu certaines de ces pièces de vêtements gratuitement afin de les tester sur la route, mais je continue d’y magasiner depuis. Les opinions exprimées sont les miennes et n’ont pas été influencées de quelque manière que ce soit par ce que j’ai reçu.

 

Vous pourriez aussi aimer

5 commentaires

  • Commenter
    Sarah
    24 septembre 2014 à 10 h 30

    Merci pour cette article Jennifer.Pile au moment où je me demandais ou trouver un manteau et un pantalon taille plus de bonnes qualités, je tombe sur ton article. Dommage que Sportive Plus ne livre même pas en France.

    • Commenter
      Jennifer Doré Dallas
      26 septembre 2014 à 05 h 44

      Ils ne livrent même pas au Québec, si ça peut te consoler 🙂 J’imagine que ça viendra! Pourquoi ne pas commencer ton voyage ici alors? 🙂

  • Commenter
    Irene
    27 décembre 2014 à 10 h 28

    Merci Jennifer. Je suis en pleine preparation de sac à dos et je recherché des idées pour justement des vêtements indestructibles. Surtout des pantaloons.

    • Commenter
      Jennifer Doré Dallas
      27 décembre 2014 à 11 h 40

      Super Irene, tu trouveras sans doute de quoi te plaire, ils ont beaucoup de modèles. Tu pars où?

  • Commenter
    Sportive Plus : se vêtir pour le plein air en voyage
    19 octobre 2016 à 03 h 30

    […] de voyage, ce n’est vraiment pas facile! J’en avais parlé après mon tour du monde dans cet article sur Sportive Plus. En cours de préparation pour mon voyage en Islande ce printemps, j’ai […]

  • Commenter