0

Péripéties en Europe – République Tchèque

Sans avoir vu le temps passer, j’y étais, j’attendais mon sac à dos à l’aéroport de Prague en République tchèque. Le monde à mes pieds, ma première expérience du voyage libre, seule, une vraie exploratrice en devenir!

Je suis ainsi partie à la découverte de l’aéroport afin d’en trouver la sortie. Sur le quai, j’ai trouvé l’arrêt du bus qui allait me conduire au métro, qui me conduirait à son tour au centre-ville. J’ai demandé à un homme qui s’y trouvait quel était le prix d’un billet et ne compris strictement rien de ce qu’il me dit, alors je lui ai présenté mon billet de quelques centaines de couronnes. De la tête, il fit de grands signes négatifs. « Too big, too big »! C’est ainsi que je partis à la recherche d’un comptoir où troquer mes billets contre de plus petites coupures. Pas facile!

Une merveille de l’architecture tchèque – Jennifer D.D.

Bien que les employés de l’aéroport parlaient relativement bien anglais, personne ne semblait avoir le droit de me faire de la monnaie. Après trente longues minutes, découragée, j’ai supplié un représentant d’une agence de location de voitures de me remettre de la petite monnaie. Me prenant en pitié, il m’a remis l’objet de mon désir et a commencé tout à coup à gesticuler dans tous les sens en pointant mon sac à dos. J’ai rapidement découvert ce qu’il tentait de me dire en embarquant dans l’autobus. Après avoir payé mon passage, le chauffeur m’a sermonné d’un fort « bag too, pay bag, bag too ». Ah bon, les sacs sont considérés comme des passagers ici! Bon à savoir!

Source : Jennifer D.D.

Une fois dans le métro, plusieurs publicités de films ornaient les murs : Doba Ledova (Ère de glace) et Dnes Neumirej (James Bond), très rigolo de voir des images connues sans toutefois comprendre le sens des écrits! Destination finale : station Namesti Republiky où je suis sortie explorer la grande ville mythique qui s’étendait à mes pieds. Avant de partir, j’avais bien noté les directives pour me rendre à l’auberge de jeunesse (Apple Hostel) à partir de la station de métro, mais mes recherches furent infructueuses. Chargée de mes deux sacs à dos, j’ai erré pendant de longues minutes, arpentant les rues à la recherche de cette fameuse adresse…

Le trajet ayant été en soi toute une première aventure, je ne me doutais pas de la difficulté qui m’attendait lorsque j’ai mis les pieds dans l’immeuble de l’auberge : un ascenseur en panne et cinq étages à grimper. Après si peu d’heures de sommeil, il n’y avait pas de quoi se réjouir!

Mourant de faim, je me suis enquis des épiceries du coin et suis partie à la découverte de Prague, la magnifique! Après m’être rassasiée de yogourt, pain, pommes et fromage, je me suis lancée à la conquête de la ville.

La grande place – Jennifer D.D.

Au premier coin de rue, j’ai été impressionnée de trouver plusieurs églises, places publiques et monuments qui semblaient pourtant bien ordinaires aux yeux des Tchèques. Quelle ville sublime!

Jennifer

Vous pourriez aussi aimer

Aucun commentaire

Commenter