Le simili-sentier, Santa Fe, Panama
28

Moments forts de mon voyage au Panama

Je ne connaissais que très peu de ce pays d’Amérique Centrale lorsque j’ai décidé d’y passer un mois. Je n’étais pas motivée à aller au Costa Rica, plus connu, plus couru par les Québécois, alors quand deux amies ont mentionné le Panama, j’ai sauté sur l’occasion. J’avais le sentiment, sans savoir pourquoi, que j’y passerais du bon temps. Je ne me suis pas trompée.

D’abord, il faut savoir qu’il n’y a pas beaucoup d’institutions culturelles ou historiques au pays, mais vous avez de grandes chances d’adorer le Panama si vous êtes fan de randonnée, de nature, de faune et de flore, activités autour desquelles tournent les principales organisations touristiques. Je ne suis pas particulièrement fan de tout cela et j’ai pourtant profité pleinement de mon voyage, en passant par la métropole qu’est Panama City, les montagnes de l’intérieur et les îles des Caraïbes. En dosant, on arrive à se créer un itinéraire varié.

Ce qui est surtout plaisant, c’est qu’en dehors de Panama City, il n’y a pas encore trop de touristes. Ça rime également avec des infrastructures touristiques réduites, mais n’est-ce pas la rançon du bonheur?

Ma nuitée chez les Embera

Définitivement le moment ultime de mon voyage. Je sais, ça fait 15 fois que je vous en parle, mais découvrir la vie de gens dont j’ignorais l’existence il y a peu et la partager, un délice que je souhaite à tout voyageur. Non seulement ça ouvre l’esprit, mais ça réchauffe le cœur de voir qu’il existe encore tant de gens heureux de vivre avec peu, en famille et avec grand respect de la nature. Ça fait réfléchir. Pour lire le récit de mon aventure, cliquez ici.

Embera enfants Panama

Jouer à Robinson Crusoé sur mon île déserte

L’archipel de San Blas est un paradis; bien qu’il existe des îles plus peuplées et visitées par les touristes, il est encore possible de se couper de la civilisation sur une île déserte au beau milieu de nulle part. C’est d’ailleurs ce que j’ai fait pendant trois jours et deux nuits sur l’isla Iguana, loin de tout le monde, coupée de toute connexion. Ici, même l’électricité est limitée, produite que par génératrice quelques heures au coucher du soleil. On y vit au rythme du soleil et on y mange les produits de la mer en se laissant bercer par les vagues. Mon moment favori : voir apparaître l’île à l’horizon avec pour unique panorama une vingtaine de palmiers.

Isla Iguana, la déserte dans l'archipel San Blas, Panama La vue de mon hamac - Isla Iguana, San Blas, Panama

Mon escapade en kayak sur la Canal

Mon aventure dans les roseaux et les nénuphars de la jungle de Gamboa près de Panama City m’a marquée, là encore, vous le savez déjà.  Je n’avais jamais fait de kayak, mais je peux vous dire que je suis maintenant vendue à ce sport, que je referai dès que j’en aurai l’occasion. Lisez l’intégralité de mon expérience ici ou visionnez ma vidéo.

kayaks Jennifer Panama City Canal

L’essai du « deep board » à Bocas del Toro

Tout à fait par hasard, j’ai réservé une excursion de plage et de plongée dans une agence de Bocas del Toro (dans le nord-ouest du pays) avec Under Sea Tours qui incluait l’apprentissage du « deep boarding », un mélange entre la plongée en apnée et le ski nautique : on se fait traîner sous l’eau en se tenant à une planche qui permet de contrôler sa profondeur. On pointe vers le haut pour reprendre de l’air, vers le bas pour explorer les fonds marins. Ça prend de bons bras, mais je le referais sans hésiter. Dommage que ça n’existe pas encore à plus d’endroits!

les plages de l'archipel de Bocas del Toro, PanamaLa fameuse planche de deep-boarding

Ma dégustation de cerises de café directement de l’arbre à Boquete

Boquete est réputée pour son café et les plantations y sont nombreuses. Je ne pouvais donc pas rater l’occasion d’en visiter une un peu moins commerciale. J’ai eu l’occasion de grignoter des cerises de café directement de l’arbre, d’apprendre comment on sèche les grains au soleil et de moudre moi-même mon sac de café que j’ai pu rapporter, en plus de prendre part à une dégustation de plusieurs torréfactions. Une activité à ne pas rater pour les amateurs ou les apprentis! Cliquez ici pour le récit de ma visite. C’est aussi à Boquete que j’ai bu la tasse de café la plus chère de ma vie et que pour 10 onces…

Ma_tasse_de_caf_Gesha_Caf_Ruiz_Boquete_Panama.jpgCerises de café

Les batidos, boisson divine

Bon, il ne s’agit pas d’une expérience en soi, mais lorsqu’on est amateur de fruits comme je le suis, le Panama ne rate pas de nous faire plaisir avec ses « smoothies » (que l’on nomme ici batidos) disponibles à tous les coins de rue pour environ un dollar américain. Banane, ananas, fruit de la passion, mangue, papaye, etc. Rien n’y échappe et on peut même choisir son propre mélange de fruits. J’ai même goûté, à El Valle de Anton, à un batido aux céréales Spécial K avec du lait. Un peu bizarre, je dois l’avouer…

 Des batidos de tous les genres - Panama Un batido aux Spécial K, ça surprend - El Valle, Panama

Me retrouver le derrière dans la boue en pleine jungle

Partie explorer la jungle en trek matinal avec deux fans d’ornithologie, quelle ne fut pas ma surprise de voir que le guide prévoyait nous en donner pour notre argent! Un trek à la dure qui nous a permis de voir de multiples toucans et de découvrir la flore impressionnante de Santa Fe à l’intérieur du pays. Le quasi-sentier était extrêmement boueux par endroits et nous peinions à mettre les pieds sur du solide. C’est à ce moment que mon pied gauche s’est enfoncé dans la boue et qu’en voulant le retirer j’y ai laissé mon soulier. J’ai repris l’équilibre avec mon pied… Je n’ai pas besoin de vous expliquer dans quel état se trouvait ma chaussette par la suite? J’ai dû la retirer pour renfiler ma chaussure, histoire de ne pas en ruiner l’intérieur, mais en m’appuyant contre un arbre pour le faire, j’ai glissé et je me suis retrouvée sur les fesses précisément à l’endroit d’où je venais d’extirper mon soulier. Prise d’un fou rire, j’ai eu toute la misère du monde à me relever et à finir le trek (heureusement que j’avais avisé mes comparses que je n’étais pas sportive…).

Là, vous vous demandez pourquoi ça se retrouve dans mes expériences préférées du Panama, non? Eh bien! Malgré l’humiliation du moment, j’ai trouvé ça bien rigolo et ça me fera quelque chose à raconter à mes petits-enfants. En plus, le guide m’a assuré que j’étais la première à accomplir un tel exploit! J’ai laissé ma trace dans l’histoire panaméenne.

Pour plus d’infos sur Santa Fe, cliquez ici.

La jungle au lever du jour - Santa Fe, Panama Le simili-sentier, Santa Fe, Panama

 Laquelle de ces aventures vous tente le plus?

 

 

Vous pourriez aussi aimer

28 commentaires

  • Commenter
    Catherine B.
    2 septembre 2013 à 07 h 19

    Que de belles expériences! Pour ma part, j’essaierais volontiers le deep board. Moi qui adore l’eau et toutes les activités aquatiques, je serais sûrement bien servie! 🙂 Merci pour ce partage!

    • Commenter
      Jennifer Doré Dallas
      6 septembre 2013 à 04 h 49

      Oui, tu aimerais, c’est certain. Seul regret : ne pas avoir pu en refaire depuis! Par contre, c’est assez dur sur les bras!

  • Commenter
    Amandine@Unsacsurledos
    11 septembre 2013 à 05 h 36

    Je ne connaissais pas le deep board, je serais très curieuse d’essayer ! Je fais déjà du snorkeling, « classique », et de la plongée, mais ça, jamais vu !

    ça va à quelle vitesse ?

    Tu dis que tu peux orienter pour remonter ou plonger ; mais vu que tu es avec un masque – tuba, je suppose que tu ne peux quand même pas aller très profond. Tu as une idée de la profondeur ?

    Et les batidos … hmmm, j’en buvais en Amérique du Sud, et ça me manque aussi 😉

    Amandine d’Un sac sur le dos

    • Commenter
      Jennifer Doré Dallas
      11 septembre 2013 à 05 h 48

      Bonjour Amandine, bienvenue sur MMS!
      Oui, le deepboarding, c’est génial, j’espère que ça va devenir de plus en plus populaire. Le bateau ne va pas trop vite (je ne sais pas les km/h), mais quand même assez pour dire que c’est un bon exercice pour les bras 😉

      Tu as un masque et tuba (ou pas), mais tu peux aller complètement au fond si la corde te le permet, c’est vraiment toi qui commande. Perso, j’allais assez profond et je remontais ensuite pour reprendre mon souffle quand c’était temps. Je n’ai pas pris de tuba, car je trouvais ça plus dur qu’autre chose à vider rapidement à la remontée quand on est pas habitué.

      Tellement bons les batidos… ahhhhhhhhhh! 😉

  • Commenter
    Amandine@Unsacsurledos
    11 septembre 2013 à 07 h 50

    Merci pour ces précisions, je comprends un peu mieux le fonctionnement du deepboarding.

    Moi aussi, j’aurai refusé le tuba, ça doit être difficile à gérer. Par contre, je suis pas une pro de l’apnée, je risque de faire les montagnes russes à remonter à la surface sans arrêt …

    Mais si j’ai l’occasion un jour, je tenterai bien, par curiosité 😉

    • Commenter
      Jennifer Doré Dallas
      11 septembre 2013 à 08 h 28

      En fait, on en fait à peu près 10 minutes à la fois, au début c’est beaucoup parce que nos bras ne suivent pas, ils sont toujours en contraction. Ça muscle! 😉

      Après coup, je prendrais le tuba, car quand je remontais à la surface, il y avait beaucoup de remous, et je reprenais donc très vite mon souffle pour me mettre la tête dans l’eau pour les éviter. Avec le tuba, j’aurais pu rester relax à la surface sans avoir à me sortir la tête le temps de reprendre un grand souffle pour retourner au fond.

  • Commenter
    Mario Dubé
    7 novembre 2013 à 09 h 22

    Le Panama… j’ai l’impression qu’on en entend parler de plus en plus. Ça fait déjà quelques billets que je lis sur ce pays et j’ai des amis qui y vont prochainement.

    Ton billet me donne définitivement le goût d’y aller à mon tour. Je pensais aller au Costa Rica mais j’ai l’impression que le Panama à beaucoup à offrir également (avec moins de touristes… et peut-être moins cher aussi ?).

    Parmi les aventures qui me tenteraient le plus, certainement la visite du canal, le kayak, la plantation de café et Santa Fe.

    • Commenter
      Jennifer
      9 novembre 2013 à 02 h 06

      Merci Mario! Oui, définitivement un endroit à voir. Je ne suis jamais allée au Costa Rica moi-même alors je ne peux pas comparer, mais quand je tentais de décider si j’allais au Costa ou au Panama, tout le monde m’a dit PANAMA haut et fort!

      Il parait que c’est très similaire, mais moins touristique et moins cher (quoi qu’assez cher tout de même pour l’Amérique Centrale).

      As-tu lu les autres articles sur mon passage? http://www.moimessouliers.org/mot-cle/panama/

  • Commenter
    Silent Hill
    1 janvier 2014 à 09 h 18

    Moins en aucun qu’a j’irai au Panama, j’ai lu qu’il y avait beaucoup de gangs, violence dans se pays, j’aurai les boules de faire attaquer.

    • Commenter
      Jennifer Doré Dallas
      1 janvier 2014 à 10 h 24

      Bonjour,
      Je ne sais pas de quel pays tu viens, mais il y a des gangs et de la violence dans à peu près tous les pays. C’est vrai que c’est pire dans certains pays, mais en 5 semaines au Panama, jamais au grand jamais je ne me suis sentie en position dangereuse!

  • Commenter
    Silent Hill
    2 janvier 2014 à 06 h 50

    Re salut, c’est parce que je m’intéressais a aller a Panama, et j’ai regarder sur internet, les precautions, et il disait que Panama City fallait faire gaffe parce que comme il y a de la pauvreté il pouvait avoir des agressions, (je ne suis pas raciste), mais presque tout les pays Amérique Latine faut faire gaffe a cause des gangs, c’est se que j’ai lu sur Internet.

    • Commenter
      Jennifer
      2 janvier 2014 à 10 h 33

      Comme dans toute ville étrangère, il y a des coins à éviter. Une fois qu’on s’informe, après, c’est la même chose qu’ailleurs.
      Il faut surveiller les pickpockets, mais ça, c’est comme à Paris ou à Barcelone. Sinon, je n’aurais pas peur pour ta sécurité.

  • Commenter
    Jennifer
    2 janvier 2014 à 10 h 34

    Comme dans toute ville étrangère, il y a des coins à éviter. Une fois qu’on s’informe, après, c’est la même chose qu’ailleurs.
    Il faut surveiller les pickpockets, mais ça, c’est comme à Paris ou à Barcelone. Sinon, je n’aurais pas peur pour ta sécurité.

  • Commenter
    sof
    21 février 2014 à 11 h 29

    Bonjour pourrais tu me dire ou tu as loger au san blas et si tu as les coordonnées 😉
    merci beaucoup d’avance

    • Commenter
      Jennifer Doré Dallas
      21 février 2014 à 01 h 29

      Je dormais à l’hostel Los Mostros et ce sont eux qui ont organisé le tout. La plupart des hôtels offrent ce service. Dépendamment de tes goûts, tu peux aller sur une île de party ou sur une île presque déserte, suffit de leur demander ce qu’ils offrent! Désolée de ne pas pouvoir te donner plus d’infos, ce n’est pas moi qui ai tout organisé.
      Tu pars quand?

  • Commenter
    bulot
    28 avril 2014 à 01 h 33

    bonjour,

    nous venons l’année prochaine du 9 au 16 mai est ce la bonne période? quel excursion intéressante et sympa il y a a faire on est un groupe de 15? merci de votre reponse
    emilie

  • Commenter
    Quelques-unes de mes photos favorites de tour du monde
    4 août 2014 à 10 h 48

    […] La photo n’est pas extraordinaire en elle-même, mais elle me rappelle de beaux jours à Santa Fe pendant lesquels j’ai relaxé au maximum! J’ai d’ailleurs parlé de l’endroit ici Moments forts de mon voyage au Panama. […]

  • Commenter
    David
    14 octobre 2016 à 05 h 08

    Bonjour,

    Ou as tu dormi à San Blas ? Tu as des bons plans à nous partager ?

    Merci.

    • Commenter
      Jennifer Doré Dallas
      15 octobre 2016 à 01 h 17

      C’est l’Hostel Los Mostros de Panama City qui avait organisé tout pour moi, donc je ne pourrais t’en dire vraiment plus sur l’organisation, mais il y a plusieurs possibilités. Si j’étais toi, à moins de vouloir faire la fête, je demanderais une petite île calme où il y a personne. Nous n’étions de 5!

  • Commenter
    Brigitte
    24 octobre 2016 à 09 h 30

    Merci bcp de votre partage c’est intéressant de vous lire!Moi et une amie partons fin décembre pour le Panamá!:))ce sera une première fois!

  • Commenter
    Nathalie Mercier
    6 janvier 2017 à 09 h 55

    Je suis très intéressée par votre voyage au Panama vos récit sont super intéressants mais j’aimerais bien vous pauser qq questions pq nous nous envolons très bientôt et allons faire un trajet qui ressemble au votre …

    • Commenter
      Jennifer Doré Dallas
      7 janvier 2017 à 05 h 43

      N’hésite pas à en laisser ci-dessous!

      • Commenter
        granier
        2 février 2017 à 06 h 38

        Bonjour Jennifer,
        Je planifie mon voyage au Panama dans 15 jours et je pensais aller au San Blas avec los mostros. Qu’avez vous pensé de cette expérience? Etiez-vous sur l’île Franklin ? Est-ce que c’est aussi beau que les autres îles?
        Merci par avance pour votre réponse!

        • Commenter
          Jennifer Doré Dallas
          4 février 2017 à 04 h 36

          J’ai vraiment adoré! Non, je n’étais pas sur une des îles classiques, car à l’arrivée, elle était pleine. J’étais sur une île où il n’y a presque pas de gens normalement!
          Au plaisir
          Jennifer

  • Commenter
    nadia
    6 novembre 2017 à 08 h 28

    Bonjour,

    je suis ravie de lire votre expérience positive au Panama.
    je m’y rendrai au mois de mars ( 3 semaines de voyage) avec mon compagnon.
    nous recerchons à nous dépayser, à nous emerveiller à et faire des découvertes et pleeeeein de souvenirs.

    nous sommes au début de la planification de notre séjour et j’aimerais vous demander si vous seriez prête à partager votre itinéraire 🙂

    Merci d’avance,

    Nadia

    • Commenter
      Jennifer Doré Dallas
      10 novembre 2017 à 10 h 46

      Bonjour! 🙂
      Le Panama change rapidement, j’avais adoré San Blas, le café à Boquete, El Valle de Anton, Panama City, et plein d’autres dont j’ai parlé ici : http://moimessouliers.org/pays/panama
      Si vous avez des questions, il me fera plaisir d’y répondre, c’est tellement un bel endroit!

    Commenter