Baignade avec les éléphants
11

Moments curieux (ou WTF) en Asie du Sud-Est

L’Asie du Sud-Est est un incubateur parfait pour des questionnements, des interrogations et des moments « uhhh? ». Combien de fois me suis-je dit « hum, particulier ça, curieux de faire ça, etc. » en rigolant un peu dans ma barbe… En voyage en Thaïlande, au Cambodge et au Vietnam pendant plus de trois mois, on est souvent confronté à des différences culturelles, mais ce qui m’a le plus marquée, ce sont les petits détails comiques ou absurdes du quotidien plutôt que les grandes différences entre ces peuples et le mien.

Des récipients impossibles à déposer

Surtout en Thaïlande, les boissons que je prenais dans les petits kiosques de rue m’étaient servies dans des sacs en plastique avec une paille. Parfois, on attachait le bord du sac avec un élastique, parfois c’était plutôt des poignées à tenir en buvant. La première fois, inutile de vous dire que je suis restée un peu surprise, mais je suppose que c’est une excellente solution pour à aider à contrer la pollution causée par les bouteilles et les canettes. Par contre, pour déposer sa boisson en cours de route, pas évident du tout!

Sac de boisson thailandaise

Une expérience sensorielle dans les bus du Vietnam

Prendre le bus peut s’avérer une expérience enrichissante en voyage, car on y rencontre les locaux et on voit du paysage ce faisant, mais au Vietnam en particulier, j’avoue avoir eu plusieurs moments « uhhh? ».

Les couchettes sont parfois empilées si proches les unes des autres qu’il est impossible de s’asseoir complètement et la longueur de l’espace pour les jambes est conçue pour les tailles asiatiques. Bon, jusque-là, rien de bien embêtant, mais quand on jumèle ça avec un trajet de nuit, de la musique disco vietnamienne pendant toute la durée et des lumières néon de toutes les couleurs dans les yeux, il y a de quoi se tirer les cheveux de la tête. Sans parler du karaoké que la télé diffuse au point d’abrutir! Je n’ai jamais eu aussi hâte d’arriver quelque part, et pourtant, je dors partout et n’importe où!

Autobus vietnamien

Des enfants bien moins couvés

Dans cet exemple, le « uhhh? » est plutôt pour le monde occidental que les habitants de l’Asie du Sud-Est. Nos enfants sont tellement couvés que la différence est flagrante en voyage. Des bébés sur des scooters sans casque, sans être attachés, sans stress que ce soit alors que bien souvent les parents sont plus protégés. J’ai même vu des familles entières sur une seule moto. Le quotidien, quoi!

Dans les villages flottants de la baie d’Halong ou à bord des différents bateaux croisés, les enfants se promènent sur les quais, se penchent au-dessus de l’eau ou pataugent sans surveillance sans que qui que ce soit ne bronche. J’étais bien nerveuse à regarder le petit bébé qui grimpait sur le bord d’une embarcation pendant que son papa naviguait!

Bébé sur un bateau, baie d'Along Vietnam Enfant sur un scooter, Hoi An, Vietnam Enfant sur une maison flottante

Un désastre écologique

Peu importe que l’on blâme les touristes ou les habitants de l’Asie du Sud-Est, c’est vraiment aberrant de voir l’état de certaines plages, des bords de route et même des somptueuses étendues d’eau supposées être paradisiaques. Dans une ferme d’huîtres, alors qu’on m’expliquait le processus pour arriver à récolter de grosses perles charnues (ils mangent aussi les mollusques…), quelle ne fut pas ma surprise de trouver un adaptateur et plusieurs autres gadgets tombés au fond de l’eau peu profonde! Tout le fond était jonché de débris et ça ne semblait déranger personne.

Sur une plage de Phuket, c’est plutôt la quantité astronomique de bouteilles et de canettes laissées çà et là qui m’a rappelé pourquoi je pars toujours avec un SteriPen afin de ne pas contribuer à cette ânerie majeure qu’est la consommation de bouteilles d’eau!

Les-dégâts-causés-par-le-nombre-de-touristes-Phuket

Des villes hyperconnectées

À voir la quantité de fils électriques accrochés aux poteaux des rues sud-est-asiatiques, on croirait que les villes sont hyperconnectées, et pourtant… Sérieusement, personne n’a pensé retirer les fils inutilisés avant d’en installer d’autres? C’est impressionnant à voir et ça semble être aussi répandu en Thaïlande qu’au Cambodge et au Vietnam.

Amas de fils électriques - Koh San Road, Bangkok, Thailande

Un parcours du combattant

« Huh, et je traverse comment, moi? ». Voilà une question que je me suis posée maintes et maintes fois aux intersections pendant mon voyage en Asie du Sud-Est et je suis certaine que je ne suis pas la seule. La quantité de motos, scooters, voitures et autres bolides qui zigzaguent d’un bord à l’autre est à couper le souffle, surtout les premières fois. On finit par s’habituer et traverser la tête haute sans hésitation, mais au début, c’est certainement un moment curieux accompagné d’un gros point d’interrogation!

Intersection - Traverser la rue à Hanoi, Vietnam

Non, mais pourquoi voudrait-on cela?

Voilà exactement ce qui me revenait en tête chaque fois que je voyais un touriste entrer dans un Starbucks ou toute autre chaîne internationale du genre. Uhhhh? Sérieusement, pourquoi voudrait-on ces trucs quand la cuisine locale est si riche et variée? Qu’on soit végétarien ou carnivore, qu’on aime les saveurs douces ou épicées, la gastronomie d’Asie du Sud-Est a de quoi plaire à tous. Pourquoi diable gâcher ces belles occasions avec des plats et des boissons plutôt moches?

Affiche café vietnamien

Les pauvres animaux

Bon, c’est ici que je pète une coche (ou un câble, selon votre lieu d’origine). Pourquoi, ô, pourquoi, les voyageurs/touristes continuent d’aller visiter des lieux où les animaux sont maltraités? Je suis loin d’être une lobbyiste animalière, mais je me questionne sur le plaisir que peuvent procurer des tigres à moitié endormis et des éléphants à la colonne cassée. Huh… qui a pensé qu’observer une bête faire le clown au beau milieu des voitures de la métropole pouvait être une bonne idée? En quoi une balade à dos d’éléphant est-elle plus agréable qu’une journée à les nourrir, les caresser et les baigner? Ma journée au Elephant Nature Park de Chiang Mai restera à jamais gravée dans ma mémoire, bien plus que si j’avais fait un simple, mais cruel tour d’éléphant. De grâce, réfléchissez avant de faire des activités qui maltraitent les animaux!

Baignade avec les éléphants Éléphant à la patte blessée - Elephant Nature Park Elephant Nature Park Éléphants libres au Elephant Nature Park Jennifer qui nourrit un éléphant en Thaïlande Jennifer entre deux éléphants

Cela dit, j’ai adoré être confrontée à ce genre de questionnements et c’est ce qui fait que j’adore voyager. On fait les choses chacun à notre façon et c’est agréable de se remettre en question. Souvent, ce sont ces anecdotes que l’on raconte au retour d’un voyage en Asie du Sud-Est, bien plus que nos visites des attraits incontournables!

Avez-vous eu des moments du genre en Asie du Sud-Est ou ailleurs?

Vous êtes sur Pinterest?

MOMENTS WTF en Asie du Sud-Est

Vous pourriez aussi aimer

11 commentaires

  • Commenter
    Deconome
    22 février 2016 à 08 h 40

    Oui aussi en Asie du Sud Est…j’ai vécu tout ce que tu as raconté. Mais vraiment les brochettes de chauve souris ou alors les oeufs avec le poussin mort à l’intérieur que les Laos vendaient sur le bord de la route quand notre bus s’arrêtait, j’ai encore le haut le coeur juste d’y penser. Merci de me remémorer tous ces bons souvenirs !!

  • Commenter
    Stephanie
    25 février 2016 à 04 h 22

    Ahah, les moments WTF sont les plus inoubliables ! Et on peut en avoir partout, pas seulement en Asie 🙂

  • Commenter
    tania
    4 mars 2016 à 04 h 03

    ah les moments wtf on s en souvient toujours!
    t avais pas la clim à fond dans tes vus vietnamiens? L’ambiance était génial dans le train de nuit Ayuttaya Chiang Mai!

    Les chauffeurs de taxi brésiliens conduisent euh comment dire bon je ne les ai pas tous pris mais dans le genre c’est fou!

  • Commenter
    Bianca @ La Grande Déroute
    16 mars 2016 à 11 h 17

    Haha, seulement deux mois que je suis ici (et 1 en Asie du sud-est (le WTF est différent de Taïwan quand même), et je me retrouve bien! Sauf les boissons dans des sacs = aucun étonnement, mais pas encore vu/expérimenté!

    Pour les animaux, j’ose mettre ça sur le dos de l’ignorance (qui n’est pas une excuse, mais bon, tu vois où je veux en venir…).

    J’ai eu un pas pire WTF une fois quand j’ai eu à gérer un p’tit caca raté de mon plus jeune en Thaïlande… avec ma main devant 2-3 p’tites dames qui semblaient essayer de me dire que c’était con d’utiliser le jet d’eau pour ça (pas valide pour les moins de 3 ans ou quoi le jet?). Un PLAI-SIR -_-

    hahah!

    Et traverser les rues avec les enfants : je capote parfois. Seule, ça va (et encore), mais avec les p’tits qui décident de partir en courant, d’arrêter au beau milieu, etc. = ouf!

    • Commenter
      Jennifer Doré Dallas
      16 mars 2016 à 12 h 56

      J’avoue que ça doit être un peu sportif, la traversée 🙂 Contente de voir que je suis pas dans le champ avec mes moments WTF 🙂

  • Commenter
    Vietnam Original Travel
    18 juillet 2016 à 11 h 26

    Bon repertoire de ces petits moments !

  • Commenter
    horgues-debat
    4 octobre 2016 à 03 h 06

    Merci a toi, et aux divers commentaires: me concernant, je pars pour 4 mois en asie sud est: birmanie( myanmar), cambodge, thailande, vietnam, malaisie,laos, et termine par une semaine aux philippines: départ le 30/11/16, retour le 30/3/2017: oui, beaucoup a penser; beaucoup de lecture et de doc a lire: vaccins ok, mais il y a tant a faire !! très impatient, en tt cas; eh,oui, je pars seul; trop impatient de decouvrir cette civilisation et cette partie du monde; bien différente de ma FRANCE ET DE « mon » CANADA. A SUIVRE….

  • Commenter
    Mon exploration solidaire à Madagascar en images - Moi, mes souliers
    16 avril 2017 à 07 h 19

    […] de la vallée remplie de rizières en contrebas. Bien que j’aie déjà vu ce type de semis en Asie du Sud-Est, je n’ai jamais eu la chance d’en voir autant d’un coup et ça me fascine! La […]

  • Commenter